La langue française

Idolâtrer

Sommaire

Définitions du mot idolâtrer

Trésor de la Langue Française informatisé

IDOLÂTRER, verbe

A. − Emploi intrans.; class. et littér. Adorer des idoles ou rendre à des créatures des honneurs divins. Les Hébreux idolâtrent dans le désert (Lav.Diffic.1846) :
1. Tout en maintenant, par une tendresse d'autant plus intense qu'elle n'idolâtre plus, un fils de Dieu tout humain, le plus haut des humains, le modèle de la psyché humaine, le révélateur-type de l'esprit... Weill, Judaïsme,1931, p. 218.
B. − Emploi trans. Aimer passionnément, avec excès quelqu'un ou quelque chose; vouer une sorte de culte à quelqu'un ou à quelque chose. Idolâtrer un acteur, un amant, l'argent, un enfant, une fille, un fils, un génie, une œuvre, la patrie, des vers, une voix. Il idolâtrait les brochettes de cailles (Maupass., Dr H. Gloss,1893, p. 109).Elle [Mmede Noailles] aimait la pourpre, insigne du pouvoir (...). C'est la gloire qu'elle idolâtre (Cocteau, Portr.-souv.,1935, p. 220) :
2. Toute la gamme de ma passion ne sera pas scrupuleusement notée, comme elle l'était : je me contenterai d'écrire ici les phrases qui sont toute son harmonie : « Je t'aime. Je t'adore. Je t'idolâtre. » Mallarmé, Corresp.,1862, p. 37.
Emploi pronom. réfl. Le soldat s'idolâtre dans la gloire de son capitaine ou de sa patrie (Lacord., Conf. N.-D.,1848, p. 181).
Emploi pronom. réciproque. Vous êtes dans une ville où l'on meurt, où l'on se marie, où l'on s'idolâtre dans un rendez-vous, où la jeune fille s'asphyxie (...) les uns à côté des autres, souvent sous le même toit, en s'ignorant! (Balzac, Modeste Mignon,1844, p. 152).
REM.
Idoler, verbe trans.Synon. de idolâtrer (sens B).Allons donc (...) j'aime votre fille (...) je l'idole (Labiche, J. homme pressé,1848, 6, p. 359).
Prononc. et Orth. : [idɔlɑtʀe]. Demi-longueur de [ɑ] (Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930). Att. ds Ac. dep. 1694, idolatrer (1694-1740), puis -âtrer. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xives. « adorer les idoles » (E. Deschamps, VIII, 128, 25 ds T.-L.); 2. 1547-49 « aimer avec idolâtrie, avec passion » (Ronsard, Premières Poésies ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 1, p. 39, 13). Dér. de idolâtre*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 85. Bbg. Quem. DDL t. 1 (s.v. idoler).

Wiktionnaire

Verbe

idolâtrer \i.dɔ.lɑ.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’idolâtrer)

  1. Aimer avec excès quelqu’un ou quelque chose.
    • Il idolâtre cette femme.
    • Elle idolâtre ses enfants.
    • Ces amants s’idolâtrent.
    • Il idolâtre l’argent.
    • C’est ainsi que ce mal-là croît et prospère. Sous le masque d’un intellectualisme auto-satisfait. Il se propage comme un cancer. Sanctifié par les miracles de sa propre technologie. S’idolâtrant lui-même ! — (Dan Brown, Anges et démons, page 527, 2000, traduit par Daniel Roche, 2005, JC Lattès)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IDOLÂTRER. v. tr.
Aimer avec excès quelqu'un ou quelque chose. Il idolâtre cette femme. Elle idolâtre ses enfants. Ces amants s'idolâtrent. Il idolâtre l'argent.

Littré (1872-1877)

IDOLÂTRER (i-do-lâ-tré)
  • 1 V. n. Adorer les idoles. Idolâtrer est rendre à la créature les honneurs divins, Bossuet, Avert. sur le reproche d'idolâtrie, 6. Quelle erreur donc [à Jurieu] de vouloir excuser [du culte des saints et des reliques] les Pères et les chrétiens du quatrième et du cinquième siècle, sous prétexte qu'ils n'idolâtraient qu'en particulier ! Bossuet, Var. 3e avert.
  • 2 V. a. Fig. Aimer avec trop de passion. Pourquoi perdez-vous la parole, Aussitôt que vous rencontrez Celle que vous idolâtrez ? Régnier, Amour. transi. Mais, hélas ! j'idolâtre Émilie, Corneille, Cinna, III, 2. J'aime, que dis-je, aimer ? j'idolâtre Junie, Racine, Brit. II, 2. De tous les favoris qu'idolâtrait Valois, Joyeuse… D'une faveur si haute était le moins indigne, Voltaire, Henr. III.

    Il se dit aussi des choses. Mon travail sans appui monte sur le théâtre ; Chacun en liberté l'y blâme ou l'idolâtre, Corneille, Excuses à Ariste. Il [Néron] excelle… à venir prodiguer sa voix sur un théâtre, à réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre, Racine, Brit. IV, 4. Il meurt à son corps qu'il avait toujours idolâtré, Massillon, Myst. Assomption.

  • 3S'idolâtrer, v. réfl. Être idolâtre de soi-même. Ce jeune fat s'idolâtre.

    S'aimer passionnément l'un l'autre. Ces amants s'idolâtrent.

HISTORIQUE

XVe s. Chascun les quiert, baise et acole [l'or et l'argent] En ydolatrant, Deschamps, Poésies mss. f° 433. Balade que on ne doit mettre es eglises nulz images entailliez fors le crucifis et la vierge, pour doubte d'ydolatrier, Deschamps, ib. f° 453.

XVIe s. Qui, mesprisant de son Dieu les louanges, Idolatroit après les dieux estranges, Du Bellay, J. III, 93, verso. Ils [les paysans] n'ont point de dames gentes et parées que nous idolatrons, Marguerite de Navarre, Nouv. XXIX. Cet idolatre idolatra des veaux, Ronsard, 887.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « idolâtrer »

Idolâtre ; provenç. et espagn. idolatrar ; ital. idolatrare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de idolâtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « idolâtrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
idolâtrer idɔlatre

Citations contenant le mot « idolâtrer »

  • Et quand je pense qu’il y a encore des pauvres gens ici ou ailleurs pour idolâtrer ces tocards et leurs pratiques iGeneration, StopCovid : la grosse fourchette des téléchargements de Cédric O | iGeneration
  • L’association du chat avec l’Égypte ancienne est cependant tout à fait compréhensible. La culture égyptienne était célèbre pour idolâtrer cet animal. Par exemple, l’exportation des chats d’Égypte était si strictement interdite qu’une branche du gouvernement a été créée dans le seul but de traiter cette question. ipnoze, Ces gens ont obtenu les tatouages de chats les plus originaux | ipnoze
  • L’histoire nous aide à ne pas retomber dans les mêmes travers, non pas à régler nos comptes. Elle nous permet aussi de reconnaître que nous sommes des bénéficiaires, que nous n’avons pas tout inventé, qu’il nous faudra à notre tour transmettre le meilleur en nous délestant au plus vite du déplorable. Ni idolâtrer le passé ni le charger de nous culpabiliser indéfiniment ou d’accuser aveuglément. Moralisons le présent plutôt que de jouer aux directeurs de conscience du passé. LaLibre.be, À sans cesse ressasser les forfaits du passé, nous sommes aveugles à propos de ceux du présent - La Libre
  • Le 18 avril 1955, à Princeton (New Jersey), Albert Einstein meurt, à l’âge de 76 ans, d’une rupture d’anévrisme. Peu de temps après, un coup de folie s’empare du pathologiste Thomas Stoltz Harvey, chargé de réaliser l’autopsie du savant : il subtilise son cerveau afin d’identifier le siège du génie humain, rien de moins. Einstein avait pourtant refusé, de son vivant, que son corps soit livré à la science, et avait même formulé le vœu d’être incinéré : personne ne devait pouvoir idolâtrer ses restes. Raté. Un feuilleton rocambolesque attend l’encéphale du père de la relativité. Ses rebondissements mettront en émoi moult scientifiques, hommes politiques et autres agents du FBI, plusieurs années durant. Le Monde.fr, BD : Pierre-Henry Gomont sur les traces du voleur des méninges d’Einstein

Traductions du mot « idolâtrer »

Langue Traduction
Anglais idolize
Espagnol idolatrar
Italien idolatrare
Allemand vergöttern
Chinois 偶像化
Arabe معبود
Portugais idolatrar
Russe боготворить
Japonais 偶像化する
Basque idolize
Corse idolizza
Source : Google Translate API

Synonymes de « idolâtrer »

Source : synonymes de idolâtrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « idolâtrer »

Partager