La langue française

Gendarme

Définitions du mot « gendarme »

Trésor de la Langue Française informatisé

GENDARME, subst. masc.

A. − HISTOIRE
1. Cavalier armé de pied en cap pouvant avoir sous ses ordres plusieurs autres cavaliers. Toutes les bandes réunies s'élevaient à plus de douze mille hommes, la plupart gendarmes, c'est-à-dire cavaliers pesamment armés (Mérimée, Don Pèdre 1er,1848, p. 402).
Rem. Anciennement écrit gens d'arme (v. gens).
2.
a) Gentilhomme d'un corps de cavalerie de compagnies d'ordonnance, attaché à la maison du roi, d'un grand du royaume. Gendarme d'Orléans, de la reine. Le 6 juillet, je recevais mon brevet de lieutenant de cavalerie aux compagnies rouges, gendarmes de la garde (Vigny, Journ. poète,1846, p. 1246).Au printemps de 1677, il vendit sa charge de sous-lieutenant des gendarmes-Dauphin (A. France, Vie littér.,1892, p. 331).Nous l'abaisserons davantage que ne feront jamais les gendarmes du roi (Audiberti, Ampélour,1937, p. 97).
Gendarme d'élite (cf. gendarmerie A 2).
b) Soldat. Marions-nous! choisissant Pour amoureux le gendarme [un dragon] Et pour mari l'innocent (Hugo, Art d'être gd-père,1877, p. 158).
B. −
1. [Depuis 1790] Militaire appartenant à un corps de gendarmerie chargé du maintien de l'ordre et de la sûreté publique, ainsi que de l'exécution des arrêts judiciaires. Synon. cogne (pop.), guignol (fam.), pandore (fam.).Le gendarme est un des objets les plus frappants qui existent au monde, même pour l'œil d'un homme sans inquiétude : mais pour toute conscience timorée et qui a quelque motif de l'être, le jaune, le bleu et le blanc dont se compose son uniforme prennent des teintes effrayantes (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 532).Le gendarme a différents noms en argot : quand il poursuit le voleur, c'est un marchand de lacets; quand il l'escorte, c'est une hirondelle de la grève; quand il le mène à l'échafaud, c'est le hussard de la guillotine (Balzac, Splend. et mis.,1847, p. 535).Pour aider le ministre de l'Intérieur à maintenir l'ordre public, les gendarmes et les gardes mobiles passés aux maquis retournaient (...) à leur corps d'origine (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 30) :
1. « Eh! dis-je, je connais une secte plus dangereuse encore, car nul jamais ne s'est avisé de la combattre! − Quelle secte? » se hâtèrent de dire mes gendarmes. Car le gendarme, étant né pour cogner, s'étiole s'il manque d'aliments. « Celle des hommes, leur répondis-je, qui portent un grain de beauté sur la tempe gauche. » Mes gendarmes, n'ayant rien compris, m'approuvèrent par un grognement. Car le gendarme peut cogner sans comprendre. Il cogne avec ses poings, lesquels sont vides de cervelle. Saint-Exup., Citad.,1944, p. 974.
SYNT. Baudrier, botte, chapeau, sabre de gendarme; brigade, escadron, escouade, peloton, piquet de gendarme; gendarme à cheval, à pied; gendarme en faction; gendarme en civil; aller chercher, appeler, attendre les gendarmes; être arrêté par les gendarmes; être ramené entre deux gendarmes; livrer qqn aux gendarmes.
Gendarme maritime. Militaire appartenant au corps de gendarmerie maritime. Les gendarmes maritimes patrouillent sur les trottoirs (L'Humanité,19 janv. 1952, p. 3, col. 7-8).
Loc. (Avoir) la peur du gendarme. Être retenu de mal agir par la crainte du châtiment, de la répression qui peut s'ensuivre. Il n'est juste ni licite (...) que toute intelligence ait le droit de se réaliser gratuitement, sans autre frein que la peur du gendarme sans autre limitation que l'ampleur de ses talents (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 287).
Proverbe. La peur du gendarme est le commencement de la sagesse.
Fam., vieilli. Dormir en gendarme. ,,Ne dormir que d'un œil`` (L. Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p. 139).
Chapeau de gendarme. Bicorne que portaient les gendarmes au xixesiècle. Du feu revient un petit peloton de gardes nationaux, parmi lesquels est un enfant (...) qui a une loque passée en travers de sa baïonnette, − un chapeau de gendarme (Goncourt, Journal,1871, p. 805).
P. anal. Chapeau en papier rappelant la forme du bicorne. Arrachant une page de son cahier, le plus habile de la bande confectionnait un chapeau de gendarme (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 224).
En chapeau de gendarme. Dont la forme rappelle celle du bicorne des gendarmes du xixesiècle. Il y avait, dans cette figure triangulaire [de MmeColette] à nez pointu et à bouche en accent circonflexe, en chapeau de gendarme, les yeux d'une de ces lionnes du Zoo (Cocteau, Poés. crit. II, Monologues, 1960, p. 120).
JEUX. Au gendarme et au voleur. Jeu de poursuite dans lequel les participants sont divisés en deux groupes, les uns (les gendarmes) devant attraper les autres (les voleurs). Il pensait (...) à ces trois jeunes gens, ses plus vieux camarades, ceux avec qui autrefois il avait joué au gendarme et au voleur (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 19).
2. P. anal.
a)
α) Personne, groupe de personnes dont l'autorité, le pouvoir est ressenti comme contraignant; qui exerce une action répressive. Aujourd'hui rien n'est plus malheureux pour une religion ou pour un système que d'être protégé par le gendarme (Stendhal, Mém. touriste, t. 2, 1838, pp. 477-478).Pour elle, toutes les autorités, tous les patrons, c'étaient des gendarmes, un terme de mépris général, dans lequel elle enveloppait les ennemis du peuple (Zola, Germinal,1885, p. 1336) :
2. Maintenant elle [la France] est au cachot, à la diète, (...) sous bonne garde; soyez tranquilles, le sieur Bonaparte, gendarme à la résidence de l'Élysée, en répond à l'Europe; (...) cette misérable France a la camisole de force... Hugo, Nap. le Pt, Paris, Hetzel-Quantin, 1882 [1852], p. 45.
Gendarme américain au Proche-Orient, gendarme du monde. Le Président Nixon vient expressément de renoncer, pour son pays, au rôle de « gendarme international » (L'Express,23 févr. 1970, p. 33, col. 1).
Fam. Faire le gendarme. Exercer une surveillance autoritaire et répressive (sur quelqu'un). Elle sentait bien un nouvel intérêt en lui (...). Cela la rendait soupçonneuse et méfiante, elle se remettait malgré elle à « faire le gendarme », même au sujet des affaires de l'Université (Zola, Argent,1891, p. 221).
β) Gendarme de + subst.Personne considérée comme défenseur, protecteur de quelque chose. Gendarme du matérialisme, de la tradition. Et toujours les attitudes surveillantes d'Audiberte, sa sérénité de gendarme de la morale, en face de ces deux amoureux à froid (A. Daudet, N. Roumestan,1881, p. 254).Ajalbert (...) se faisait le gendarme de la pudeur de la fillette de quatorze ans, empêchant l'ordure de sortir des bouches devant elle (Goncourt, Journal,1894, p. 699).
b)
α) Subst. + de gendarme.Qui possède des traits traditionnellement attribués au gendarme. Avoir un esprit de gendarme. Lui avec sa figure plate et ses gros os de gendarme (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 358).
β) Femme aux allures masculines et aux manières autoritaires. Synon. virago.Elle, une grosse, une espèce de gendarme, avec un œil blanc qui regardait en l'air (Pourrat, Gaspard,1925, p. 226).Elle était accompagnée d'une très grande femme, une espèce de gendarme en jupon (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 48).
c)
α) Pop. Hareng saur. Il se contentait (...) les jours de grand appétit, d'un hareng saur. Il mit sur la table [− ayant un hôte −] son plus beau gendarme (Richepin, Braves gens,1886, p. 17).Boissonnade. − Quelle inscription [chez l'épicier]? Le gendarme. − La suivante : « Avis à la population. Occasion exceptionnelle. Gendarmes à deux pour trois sous ». Boissonnade, très simplement : Des harengs saurs (Courteline, Gend. sans pitié,1899, p. 92).
Saucisson sec, aplati et très dur, fabriqué en Suisse et dans l'est de la France (d'apr. Mont. 1967).
β) Région. Poisson, oiseau, insecte. Tous les oiseaux chantent (...) des hoche-queues aux gendarmes et aux toucans (Maran, Batouala,1925, p. 32).Dans les arbres (fromagers) les « gendarmes » suspendent leur nid aux branches (Gide, Journal,1944, p. 268).
,,Nom régional du vairon`` (Schreiner 1975).
d) JOAILL. ,,Tache ou fêlure qui se rencontre parfois dans le diamant`` (Mots rares 1965).
e) GÉOGR. PHYS. Bloc rocheux proéminent en montagne (d'apr. Gautrat 1970). Gendarme est (...) devenu un terme générique désignant un obstacle escarpé et repérable (d'apr. Gautrat 1970).
f) Au plur. Flammèches qui s'échappent du feu quand on le tisonne. (Dict. xixes.).
3. Emploi adj. Esprit gendarme, style gendarme; être (un peu) gendarme. Le garçon le plus jovial entré dans la gendarmerie aura le visage gendarme (Balzac, Double fam.,1830, p. 282).
REM. 1.
Gendarmaille, subst. fém.,péj., synon. de flicaille.Y' a doutance : on en chuchute, on en bavasse la main su' l' coin ed' la bouche, et ça fait vit'ment el' tour ed' la commune... la gendarmaille (Martin du G., Gonfle,1928, III, 1, p. 1221).
2.
Gendarmeux, -euse, adj.,joaill. Qui présente des gendarmes (supra B 2 d). Une gemme gendarmeuse (Lexis1975).
3.
Gendarmique, adj.,péj. Du type gendarme. Une brute gendarmique, innommable (...) tira sur (...) Jean Guiraud (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 61).
Prononc. et Orth. : [ʒ ɑ ̃daʀm]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. « homme de guerre à cheval puissamment armé; combattant » av. 1475 escuier gendarme (G. Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, IV, 275 : un gentil escuier gendarme qui avoit en charge seize ou vingt lances); 1477-83 (G. Leseur, Hist. de Gaston de Foix, I, 63 ds Bartzsch, p. 147 : un ... bel et adroit gendarme ... fort aysé en son harnoys); 1680 cette femme est un vrai gendarme (Rich.); 2. 1790 « agent de police » (d'apr. FEW t. 4, p. 107b); 1792 (Décret du 26-27 août 1792 ds Brunot t. 9, p. 933, note 3). Issu de gens d'armes, plur. « soldats » début xives. (Joinville, St-Louis, éd. N.L. Corbett, 143), « cavaliers » 1352-56 (Bersuire, Tite Live, B.N., 20312 ter, fol. 1 vods Gdf. Compl.; cf. 1439, nov. capitaines de gens d'armes. Edit établissant une force permanente à cheval ds Isambert, Recueil gén. anc. lois fr., t. 9, p. 59, § 1), gent d'arme, sing. coll. ca 1465 (Chants hist. des règnes de Ch. VII et L. XI, Bartzsch, p. 148), v. gent et arme. Fréq. abs. littér. : 2 135. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 780, b) 2 707; xxes. : a) 3 774, b) 2 986.

Suivez-moi, gendarme, subst. masc.,p. ext., plais. ,,Casquette à trois ponts comme en portaient il y a quelques années les souteneurs et les escarpes`` (France 1907).

Wiktionnaire

Nom commun

gendarme \ʒɑ̃.daʁm\ masculin (pour une femme on peut dire : gendarme, gendarmette)

  1. Militaire d’un corps de troupes spécialement chargé de maintenir la sécurité et la tranquillité publique.
    • Puis il s’apaisa tout à coup, lorsque […] son valet de chambre, excusa leur retard en lui disant qu’ils avaient été arrêtés à l’entrée de Montreuil par des gendarmes et des agents de police en quête d’un assassin. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Seulement à son extrémité l’on voyait poindre deux gendarmes qui venaient de faire leur tournée dans la plaine pour demander les ports d’armes, […]. — (Alexandre Dumas, « La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses », dans Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Sauf des mouchards et des gendarmes,
      On ne voit plus par les chemins,
      Que des vieillards tristes en larmes,
      Des veuves et des orphelins.
      — (Jean-Baptiste Clément, La Semaine sanglante, 1871)
    • Le dix-septième jour de la seconde année de sa prévention, Jacques Errant fut extrait de son cachot et conduit entre deux gendarmes dans une grande salle […]. — (Octave Mirbeau, La vache tachetée, 1918)
    • Tout s’est modernisé, et il y a de tout, sauf des gendarmes et des prisons, car le crime est encore inconnu. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Les gendarmes avaient enquêté, mais dans cette boue, la trace se referme comme sur de l’eau. Personne ne savait rien. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 19)
  2. (Militaire) (France) Grade donné à un sous-officier dans la gendarmerie nationale française, situé au-dessous du maréchal des logis-chef. Ce grade est situé entre ceux de sergent et de sergent-chef dans l’armée de terre française (Article L4131-1 du code de la défense).
  3. (Figuré) Quelqu’un qui se donne des airs d’autorité, qui s’attribue la mission de faire régner l’ordre.
    • Faire le gendarme.
  4. (Figuré) (Familier) Se dit d’une grande et forte femme qui a l’air impérieux.
    • C’est un gendarme, un vrai gendarme.
    • Ni bon ni méchant, marié de bonne heure à un grand gendarme de femme avare et maigre qui lui faisait peur, ce vieil enfant n’avait qu’une passion au monde : la passion du coloriage. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 119)
  5. (Par plaisanterie) se dit surtout au pluriel, des bluettes qui sortent du feu et des parcelles de lie dans le vin.
  6. (Minéralogie) Nom de certains points qui se trouvent quelquefois dans les diamants et qui en diminuent l’éclat et le prix.
    • Les défauts des Diamans se nomment points & gendarmes. Les points sont de petits grains blancs & noirs ; les gendarmes, des grains plus grands en façon de glace brut. — (Jacques Cristoph Valmont de Bomare, Manuel du naturaliste, ou dictionnaire d’histoire naturelle: (A-L), 1794, page 213)
  7. (Entomologie) Nom courant du pyrrhocore (Pyrrhocoris apterus), insecte dont les motifs sur le thorax rappellent un uniforme.
    • Le gendarme apprécie aussi les fruits pourris tombés à terre et, à défaut, se rabat volontiers sur des insectes morts ou vivants, notamment les pucerons. — (Denis Pépin, Travaux du jardin, Les 4 saisons n° 238, septembre-octobre 2019)
  8. (Ichtyologie) Poisson nommé vairon ou gardèche.
    • Qui ne connaît le Vairon ? le petit Poisson […] tout paré au printemps des plus magnifiques couleurs bleues et rouges ; couleurs qui lui ont valu dans certaines parties de la France, et notamment en Lorraine, le nom de Gendarme, ailleurs celui d’Arlequin ; […]. — (Émile Blanchard, Les poissons des eaux douces de la France, J.-B. Baillière, 1866, page 410)
  9. (Cuisine) Hareng salé et fumé, vendu entier, fendu en deux. On dit aussi gendarme suisse.
    • Pour moi, il n’y a pas de différence, il est toujours le même homme lent, rêveur, qu’il taille de jolis rubans de pomme de terre qui volutent entre ses doigts, qu’il retourne sur le gril des « gendarmes » qui nous piquent atrocement les yeux, qu’il m’apprenne à siffler en plantant la porette. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 330)
    • En argot français, si le hareng saur est appelé gendarme, c’est peut-être parce qu’on pense qu’un gendarme est raide comme un hareng saur. — (Pierre Avenas & Henriette Walter, La fabuleuse histoire du nom des poissons, Robert Laffont, 2011)
  10. Saucisses généralement vendues par paire.
  11. (Par analogie) (Populaire) Sorte de tire-bouchon à levier.
    • Monsieur Gerd Bernstein est un téléspectateur allemand. Il nous pose la question suivante : "J’ai entendu plusieurs fois des Français appeler leur tire-bouchon un gendarme ? Pouvez-vous m’expliquer les raisons de cette appellation ?'' — (La question : le tire-bouchon, émission Karambolage, Arte, 17 décembre 2006)[1]
  12. Pièce métallique qui dans une charrue empêche les herbes de se prendre dans les jambettes.
  13. (Populaire) Tache dans l’œil.
  14. gendarme noir : Nom vulgaire du boletus edulis ou cèpe de Bordeaux.

Forme de verbe

gendarme \ʒɑ̃.daʁm\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de gendarmer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de gendarmer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de gendarmer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de gendarmer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gendarmer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GENDARME. n. m.
Soldat d'un corps de troupes spécialement chargé de maintenir la sécurité et la tranquillité publique. Gendarme à pied. Gendarme à cheval. On a mis les gendarmes à ses trousses. L'accusé fut amené entre deux gendarmes. Aller chercher les gendarmes. Il se dit figurément de Quelqu'un qui se donne des airs d'autorité, qui s'attribue la mission de faire régner l'ordre. Faire le gendarme. Fig. et fam., C'est un gendarme, un vrai gendarme, se dit d'Une grande et forte femme qui a l'air impérieux. Il se dit par plaisanterie, surtout au pluriel, des Bluettes qui sortent du feu et des Parcelles de lie dans le vin. Il se dit aussi de Certains points qui se trouvent quelquefois dans les diamants et qui en diminuent l'éclat et le prix.

Littré (1872-1877)

GENDARME (jan-dar-m') s. m.
  • 1 Anciennement. Homme de guerre à cheval armé de toute pièces et qui avait sous ses ordres un certain nombre d'hommes à cheval. On ne connut plus que les gendarmes ; le gens de pied n'avaient pas ce nom, parce qu'en comparaison des hommes de cheval, ils n'étaient point armés, Voltaire, Mœurs, 38. Il [Charles VII] conserva des compagnies réglées de quinze cents gendarmes ; chacun de ces gendarmes devait servir avec six chevaux, Voltaire, ib. 80.

    En ce sens, on écrit quelquefois gens d'armes.

    Plus tard il s'est dit des cavaliers de certaines compagnies d'ordonnance quoiqu'ils fussent armés à la légère. Gendarmes du roi, de la reine, du dauphin, compagnies de gendarmes qui avaient pour capitaines le roi, la reine et les princes de qui elles portaient le nom. Un tel sert dans les gendarmes.

    Il s'est dit aussi d'un soldat en général. Seule j'ai par mes charmes Mis au joug les taureaux et défait les gendarmes, Corneille, Médée, II, 1. Mais comme elle entendit un grand bruit de gendarmes…, Mairet, Mort d'Asdrub. V, 2. …Le lendemain, on trouva dès l'aurore Les deux gendarmes morts sur la statue assis, Hugo, Ball. 8.

    Fig. C'est un beau gendarme, s'est dit d'un homme qui a bonne mine à cheval. Cette phrase a vieilli.

    Familièrement. C'est un gendarme, un vrai gendarme, c'est une femme forte et hardie. Cette phrase est encore usitée.

    Il se dit aussi d'un bourru qui gronde sans cesse. Il a un oncle qui est un gendarme, un vrai gendarme.

  • 2Aujourd'hui soldat appartenant à un corps qui est chargé de maintenir la sûreté et la tranquillité publiques. Un mot avec paraphe…et aussitôt gendarmes de courir, prison de s'ouvrir ; quand vous y serez, la charte ne vous en tirera pas, Courier, Lett. IV. Les gendarmes, qui revoyaient cette armée pour la première fois depuis son désastre, étonnés à l'aspect de tant de misère, effrayés d'une si grande confusion, se découragèrent, Ségur, Hist. de Nap. X, 6.

    Par extension et dénigrement, nom donné à celui qui fait un moment la fonction du gendarme. Ne m'assommez pas, gendarme que vous êtes, s'écria-t-il à la vue du bâton levé sur lui, Ch. de Bernard, la Peau du lion, § X.

    Gendarmes d'élite, gendarmes qui font le service auprès du souverain. Vous êtes né [l'empereur parlant à Wintzingerode] dans les États de la confédération du Rhin ; vous êtes mon sujet ; vous n'êtes point un ennemi ordinaire, vous êtes un rebelle, j'ai le droit de vous faire juger ; gendarmes d'élite, saisissez cet homme-là ; les gendarmes restèrent immobiles, comme des hommes accoutumés à voir se terminer sans effet ces scènes violentes, et sûrs d'obéir mieux, en désobéissant, Ségur, Hist. de Nap. IX, 6.

  • 3Nom donné à certains points qui se trouvent dans les diamants ressemblant à une fêlure et en diminuant le prix.
  • 4Petite tache qui se forme à l'œil. Il a un gendarme à l'œil.
  • 5Pièce de fer de la charrue, servant à arrêter les herbes qui s'embarrasseraient dans les jambettes de l'age.
  • 6 Au pluriel. Bluettes qui sortent du feu.

    Petites parties de lie qui se trouvent quelquefois dans le vin.

HISTORIQUE

XIVe s. Chevaucheurs estoient ceulx que nous appelons maintenant gens d'armes, Bercheure, f° 1, verso.

XVe s. Jean Harleston fist sonner ses trompetes et armer toutes ses gens d'armes, tant de cheval que de pié, et fit tout tirer aux champs, Froissart, liv. I, p. 461, dans LACURNE. Le roy Charles VII assembla son conseil pour regarder et avoir avis sur les gens d'armes qui destruysoient son royaume de toutes parts, et pour mettre les dits gens d'armes en reigle et en ordre et les entretenir sans les perdre et eslongner de luy ; et fut avisé qu'il metteroit sus quinze cens lances choisiz et esluz, et les diviseroit en certains capitaines pour les conduire et gouverner, et que chascune lance auroit deux archers et un coustiller armé, De la Marche, Mém. liv. I, p. 240, dans LACURNE.

XVIe s. Tallebot disoit : Se Dieu estoit gent d'arme, il seroit pillard, Fabri, Art de rhétorique, liv. I, p. 101, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GENDARME, s. m. (Hist. mod. & Art milit.) c’étoit autrefois un cavalier armé de toutes pieces, c’est-à-dire qui avoit pour armes défensives le casque, la cuirasse, & toutes les autres armures nécessaires pour couvrir toutes les parties du corps. Le cheval du gendarme avoit la tête & les flancs aussi couverts d’armes défensives. Les cavaliers armés de cette maniere, furent d’abord appellés hommes d’armes, & ensuite gendarmes. Voyez Homme d’armes.

« De tout tems les hommes d’armes ou gendarmes, dit le P. Daniel, ont été regardés comme la plus noble partie de la milice françoise. Depuis l’institution des compagnies d’ordonnance par Charles VII. les grands seigneurs, les maréchaux de France, les connétables, les princes du sang, se sont fait honneur de commander ces sortes de compagnies ; & dans la suite les rois mêmes ont voulu en avoir une dont ils se faisoient les capitaines ». Hist. de la milice franç. tom. II. pag. 182.

Le poids considérable des armes du gendarme qui le rendoit propre à soûtenir un choc & à combattre de pié ferme, ne lui permettoit pas de poursuivre l’ennemi lorsqu’il étoit rompu ; il y avoit pour y suppléer une autre espece de cavalerie plus legerement armée, qu’on appelloit par cette raison cavalerie legere.

Quoique cette différente maniere d’armer la cavalerie ait été totalement abolie sous le regne de Louis XIV. on a conservé néanmoins le nom de gendarmerie à plusieurs corps qui avoient autrefois l’armure du gendarme ; & l’on a appellé cavalerie legere, tous les autres corps de la cavalerie.

Le corps de la gendarmerie de France est divisé en troupes particulieres, appellées compagnies.

Les compagnies sont de deux sortes : les unes sont destinées à la garde du roi, & elles forment le corps qu’on appelle la maison du roi ; les autres, qui n’ont pas le même objet, retiennent l’ancien nom de gendarmerie, ou de compagnies d’ordonnance.

Les compagnies du corps de la gendarmerie qui composent la maison du roi, sont les quatre compagnies des gardes-du-corps, celle des gendarmes de la garde, celle des chevau-legers, & les deux compagnies de mousquetaires. La compagnie des grenadiers-à-cheval est toûjours à la suite de ce corps, mais elle n’en fait pas partie.

Dans l’usage ordinaire, lorsqu’on veut exprimer un maître ou un cavalier des gendarmes de la maison du roi, on lui donne le titre de gendarme de la garde : on se sert simplement de celui de gendarme pour tous les maîtres des compagnies d’ordonnance.

La compagnie des gendarmes de la garde avoit autrefois le premier rang dans la maison du roi. Les gardes-du-corps obtinrent ensuite ce privilége vers l’an 1665. « Sa majesté étant à Vincennes, dit le P. Daniel, fit une revûe des troupes de sa maison, où les gendarmes qui avoient toûjours eû la droite sur les gardes-du-corps, eurent ordre de passer à la gauche. La volonté du roi, & la grande ancienneté des quatre compagnies des gardes du roi, en comparaison des autres compagnies de la maison du roi, furent alors & ont été depuis, leur titre de préséance ». Hist. de la milice franç. t. II. p. 190.

Le même auteur prétend que c’est le roi Louis XIII. qui à son avenement à la couronne, voulant donner à la compagnie des gendarmes une marque particuliere de confiance, la mit dans le corps de troupes destinées à sa garde.

Cette compagnie est de deux cents maîtres ; on l’augmente quelquefois jusqu’à deux cents quarante en tems de guerre. C’est le roi qui en est capitaine. Le commandant a le titre de capitaine-lieutenant, comme l’ont tous les autres commandans des compagnies qui composent le corps de la gendarmerie de France.

Les gendarmes de la garde ont, après le commandant, deux officiers supérieurs qui ont le titre de capitaines-sous-lieutenans. Ils ont de plus trois officiers, qui ont chacun le titre d’enseigne, & trois autres qui ont celui de guidon.

Il y a dix maréchaux-des-logis dans cette compagnie, parmi lesquels on en choisit deux pour remplir les fonctions de major, sous le titre d’aides-major.

Les deux sous-lieutenans des gendarmes de la garde ont, en qualité de capitaines-sous-lieutenans, la préséance & le commandement dans le service de la maison du roi, sur les lieutenans des gardes-du-corps : c’est un privilége que n’ont point les autres sous-lieutenans des compagnies de la maison du roi.

La compagnie des gendarmes de la garde est divisée en quatre brigades. Il y en a une de service chaque quartier chez le Roi. Cette compagnie a rang immédiatement après les gardes-du-corps. A l’armée, son camp ferme la gauche de celui de la maison du roi.

Il y a quatre étendarts dans cette compagnie, savoir un à chaque brigade. Ils sont de satin blanc relevé en broderie d’or. Leurs devises sont des foudres qui tombent du ciel, avec ces mots pour ame, quo jubet iratus Jupiter. Ces étendarts sont déposés dans la ruelle du lit de Sa Majesté ; la compagnie les envoye prendre par un détachement lorsqu’elle en a besoin, & on les reporte au même lieu escortés par un pareil détachement.

La compagnie des chevau-legers de la garde du roi joüit de ce même privilége, pour le dépôt de ses étendarts.

L’uniforme des gendarmes de la garde est d’écarlate avec des galons d’or sur toutes les tailles ; les paremens de l’habit sont de velours noir. Il y a quatre trompettes & un tymballier à la suite de la compagnie.

Les gendarmes de la garde, ainsi que les autres maîtres de la maison du roi, ont d’abord le grade de lieutenant de cavalerie ; après quinze ans de service ils obtiennent celui de capitaine de cavalerie. Voyez Gardes-du-Corps.

Les compagnies d’ordonnance auxquelles on donne en particulier le nom de gendarmerie, sont au nombre de seize, qui forment huit escadrons.

Les quatre premieres compagnies sont, 1°. les gendarmes écossois, 2°. les gendarmes anglois, 3°. les gendarmes bourguignons, 4°. les gendarmes flamands ; ces quatre premieres compagnies sont celles du roi.

Les autres compagnies portent le nom des princes qui les commandent. Les gendarmes de la reine, les chevau-legers de la reine ; les gendarmes de M. le dauphin, les chevau-legers de M. le dauphin ; les gendarmes de Bourgogne, les chevau-legers de Bourgogne, &c. Chaque compagnie de gendarmes ou de chevau-legers est divisée en deux brigades ; le capitaine-lieutenant en entretient une, & le sous-lieutenant l’autre. Outre ces deux officiers il y a dans les compagnies des gendarmes pour troisieme & quatrieme officier un enseigne & un guidon ; & dans les compagnies de chevau-legers un premier cornette & un second cornette.

Les gendarmes & les chevau-legers sont armés comme la cavalerie. Ils sont habillés de rouge, avec quelques galons d’argent, & ils ont des bandoulieres qui distinguent les compagnies.

Les capitaines-lieutenans des gendarmes ont rang de mestre-de-camp, aussi-bien que tous les sous-lieutenans, l’enseigne & le guidon des écossois. Ce rang a été fixé par une ordonnance du premier Mars 1718, laquelle accorde aussi aux enseignes & guidons des autres compagnies, le rang de lieutenant-colonel. Les maréchaux-des-logis de ce corps ont rang parmi les capitaines de cavalerie ; mais ils ne montent point aux charges supérieures de leurs compagnies. Tous les emplois, jusqu’à ceux des guidons compris, se vendent avec l’agrément & la permission du roi.

La compagnie des gendarmes écossois est très-ancienne ; elle étoit sur pié dès le tems de Charles VII. Elle étoit autrefois composée d’écossois ; mais il y a du tems qu’elle ne l’est plus que de françois, comme les autres compagnies. Il lui reste encore pour priviléges particuliers, celui d’avoir rang avant les deux compagnies de mousquetaires : elle monte la garde à cheval chez le roi avant ces deux compagnies, lorsque sa majesté est à l’armée ou en voyage.

La gendarmerie forme à la guerre huit escadrons ; les huit premieres compagnies sont les premieres de chaque escadron, & les huit dernieres achevent chaque escadron.

Toutes les compagnies de la maison du roi & de la gendarmerie sont subordonnées au commandant de la cavalerie, mais elles font corps entr’elles : elles ont un même commandant, qui a sous lui deux brigadiers ; savoir, l’un pour la maison du roi, & l’autre pour la gendarmerie. A l’armée la maison du roi & la gendarmerie campent ensemble. La gendarmerie est à la gauche des gendarmes de la garde ; son camp en est seulement separé par un intervalle de vingt ou vingt-cinq toises.

La gendarmerie a la droite sur tous les régimens de cavalerie de l’armée. « C’est le corps, comme le dit le P. Daniel, le plus distingué après la maison du roi. Les quatre officiers supérieurs des compagnies sont toûjours des personnes de naissance. Ce corps s’est souvent signalé & a beaucoup contribué au gain des batailles, comme à Senef, à Cassel, à la Marsaille, à Spire, & sur-tout il s’acquit beaucoup de gloire à la journée de Fleurus » Hist. de la milice franç. tome II. page 233. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gendarme »

Univerbation de gens d’armes. En d’autres termes, ce sont des gens portant des armes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gens, de, armes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gendarme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gendarme ʒɑ̃darm

Évolution historique de l’usage du mot « gendarme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gendarme »

  • On a toujours l'art de mentir quand on parle à des gendarmes. De Charles-Louis Philippe / Les chroniques du canard sauvage
  • Là où il n'y a pas de gendarmes, une certaine race d' honnêtes gens est capable de tout. François Mauriac, Bloc-notes, V , Flammarion
  • On a toujours l'air de mentir quand on parle à des gendarmes. Charles-Louis Philippe, Les Chroniques du Canard sauvage, Gallimard
  • La crainte du gendarme est le commencement de la sagesse. De Proverbe français
  • La mort, gendarme féroce, est inflexible dans ses arrêts. De William Shakespeare / Hamlet
  • Il n’y a pas de meilleur gendarme que celui qui a été bandit. De Proverbe catalan
  • La tactique du gendarme C'est d'etre perspicace Sous un p'tit air bonnasse. De Bourvil / La tactique du gendarme
  • La peur du gendarme est le contraire de la vertu, ou ce n'est vertu que de prudence. De André Comte-Sponville / Pensées sur la morale
  • Un instant de tendre abandon ne diffère d'un attentat à la pudeur que par l'absence de gendarme. De René Clair
  • Le gendarme ? C'est toute l'humanité ! Au fond, on cire toujours les pompes de ses supérieurs hiérarchiques et on s'essuie sur le derrière de son sous-fifre ! De Louis de Funès
  • Que l'évêque qui condamna Jeanne d'Arc se nomme Cauchon, que le gendarme qui brise la mâchoire de Robespierre s'appelle Merda, ce sont les clins d'oeil que l'Histoire fait aux écoliers. De Gilbert Cesbron / Journal sans date
  • Le pourcentage de voleurs est le même dans toutes les communautés, même chez les gendarmes. De Edgar Morin
  • Les gendarmes vont toujours par deux comme la loi et l'injustice. De Edmond Dune / Le clochard
  • Les gendarmes ont grand tort de malmener les criminels. Sans eux, ils n’existeraient pas. De Alphonse Allais / Le Chat noir - 11 Janvier 1890
  • Là où il n'y a pas de gendarmes, une certaine race d'honnêtes gens est capable de tout. De François Mauriac
  • Un chien vaut deux gendarmes. De Anonyme / La Dépêche du Midi - 2 Novembre 1975
  • La gendarme est morte à la suite d’un refus d’obtempérer pendant un contrôle routier à Port-Sainte-Marie, dans le Lot-et-Garonne. Le conducteur a été placé en garde à vue. Le Monde.fr, Une gendarme de 25 ans tuée près d’Agen par un automobiliste fuyant un barrage policier
  • Une patrouille de gendarme a été prise à partie par des jeunes dans le centre-ville de Bressuire. Trois militaires ont été blessés.   France 3 Nouvelle-Aquitaine, Bressuire : trois gendarmes blessés après avoir été pris à partie par des jeunes
  • Une jeune gendarme est morte samedi soir à Port-Sainte-Marie (Lot-et-Garonne) après avoir été violemment percutée par un véhicule que les forces de l'ordre cherchaient à arrêter après plusieurs refus d'obtempérer. CNEWS, Gendarme tuée : le chauffard déjà connu des services de police et de gendarmerie | CNEWS
  • La visite du nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ce mercredi, une marche blanche samedi prochain en hommage à Mélanie Lemée, gendarme décédée ce week-end et, entre ces deux moments de recueillement, un temps aussi pour la défense. ladepeche.fr, Lot-et-Garonne : le chauffard, meurtrier présumé de la gendarme de 25 ans, commence à s'expliquer - ladepeche.fr
  • Le commandant du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Mamoudzou a été grièvement blessé lundi, vers 3 heures du matin, lors d'une intervention à Dzoumogné, dans le nord de Mayotte, a indiqué le général Philippe Leclercq, commandant de la gendarmerie nationale dans l'île. leparisien.fr, Un gendarme haut gradé grièvement blessé à Mayotte - Le Parisien
  • Un jeune gendarme a été blessé lors d'une intervention, dimanche dans le Nord. Après une série de vols dans la journée dans les environs de Cambrai, les gendarmes avaient repéré un groupe de malfaiteurs et décidé de mettre en place dans la soirée un barrage routier dans le secteur de Gouzeaucourt. leparisien.fr, Cambrai : un gendarme blessé lors d’un contrôle routier - Le Parisien
  • « Mélanie, 26 ans, est décédée. Est-ce qu’il y a eu des émeutes ? Est-ce que la police s’est mise en grève ? Est-ce qu’on a accusé Yassine de vouloir assassiner un gendarme ? Non ! […] Si la police avait tiré sur Yassine, qu’est-ce que vous auriez dit ? « Ils ont tué Yassine », il y aurait eu des fresques à son nom, « Yassine for life », comme si c’était votre frère… un vendeur de coke ! » ACTUPenit.com, ⚫️ [VIDÉO] Mort de la gendarme, Mélanie Lemée : « Est-ce qu’il y a eu des émeutes ? […] Si la police avait tiré sur Yassine, qu’est-ce que vous auriez dit ? » – Patrice Quarteron – ACTUPenit.com
  • Samedi soir, une gendarme de 25 ans, Mélanie Lemée, est morte fauchée par un conducteur qui a voulu éviter un contrôle, à Port-Saint-Marie dans le Lot-et-Garonne, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'Agen. RMC, Gendarme de 25 ans tuée lors d'un contrôle routier: le récit de la soirée qui a tourné au drame
  • Les faits remontent au week-end dernier et ont eu pour cadre la commune d'Heyrieux, dans le nord de l'Isère. Axel, 16 ans, a rompu il y a quelques mois avec sa petite amie Lydia. Une rupture difficile. L'adolescente lui en veut. Samedi, avec d'autres jeunes, Axel passe la soirée chez une copine, dans une maison d'un lotissement d'Heyrieux. Un peu après minuit, un 4 x 4 BMW arrive devant la maison. Quatre hommes en descendent. Il y a le père de Lydia, et trois de ses amis, dont un sous-officier de la gendarmerie, en civil. leparisien.fr, Une plainte contre un gendarme de l’Isère ayant participé à une expédition punitive - Le Parisien

Images d'illustration du mot « gendarme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « gendarme »

Traductions du mot « gendarme »

Langue Traduction
Anglais gendarme
Espagnol gendarme
Italien gendarme
Allemand gendarm
Chinois 宪兵
Arabe الدرك
Portugais gendarme
Russe жандарм
Japonais ジャンダルム
Basque jendarme
Corse gendarme
Source : Google Translate API

Synonymes de « gendarme »

Source : synonymes de gendarme sur lebonsynonyme.fr

Gendarme

Retour au sommaire ➦

Partager