La langue française

Brigadier

Définitions du mot « brigadier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRIGADIER, subst. masc.

A.− ARMÉE
1. Officier supérieur dans certaines armées. Brigadier des armées du roi; brigadier-général; colonel-brigadier. M. Basco, brigadier des armées navales, gouverneur général de Manille (Voyage de La Pérouse,t. 2,1797, p. 342);deux bataillons d'infanterie de marine commandés par le brigadier Irwin (De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 100).
Fam. Général de brigade.
2. Militaire ayant le grade le plus bas dans certaines armes (artillerie, cavalerie, train). Cf. caporal.Brigadier-fourrier :
1. ... Frantz et Jean-Nicolas se sont engagés à dix-huit ans : l'un est brigadier dans la cavalerie, l'autre a déjà les galons de maréchal des logis. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 189.
Brigadier-chef. Militaire ayant le grade immédiatement supérieur à celui de brigadier.
B.− Domaines divers.Celui qui est à la tête d'une brigade, d'un groupe d'hommes spécialisés dans certaines tâches.
1. MAR. Premier matelot d'une embarcation.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
2. [Dans la gendarmerie]:
2. ... il entendit tout à coup un grand bruit dans la cuisine. Il y courut. Denis se débattait, saisi par deux gendarmes. Le brigadier prenait gravement des notes sur son carnet. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Denis, 1883, p. 849.
3. ... il existe des naïfs qui entrent dans l'Administration [de la police] comme ils entreraient dans l'Enregistrement ou dans les Douanes sédentaires : on m'a amené hier un nouvel inspecteur, il était il y a six mois brigadier-chef de gendarmerie à Belle-Isle-en-Terre, je lui ai parlé comme il se doit de la défense de la Société contre le crime et il croyait à ces majuscules. Nizan, La Conspiration,1938, p. 210.
3. [Dans la police]Brigadiers de la Sûreté (E. et J. de Goncourt, Journal,1879, p. 11).
4. [Dans certaines admin. de l'État ou municipales]Brigadier des douanes :
4. Derrière le jury, marchaient les soixante-dix gardiens [d'un musée] en blouse blanche, évoluant sous les ordres d'un brigadier, ... Zola, L'Œuvre,1886, p. 301.
5. [Dans certains corps de métiers]:
5. ... il avait des amis parmi les mineurs de fer comme parmi les charbonniers, parmi les affineurs comme parmi les employés des hauts fourneaux, parmi les brigadiers et les charpentiers comme parmi les forgerons, ... Verne, Les 500 millions de la Bégum,1879, p. 101.
C.− P. anal. THÉÂTRE. Bâton avec lequel le régisseur frappe les trois coups :
6. Je hantais quotidiennement les coulisses de l'Opéra (1919-1925). Le « brigadier » de l'Opéra était alors vêtu de velours rouge et clouté d'or. M. P. Cottedans Vie et Langage,1966, p. 295.
Prononc. : [bʀigadje]. Littré : ,,l'r ne se lie jamais; au pl. l's se lie``. Étymol. et Hist. 1640 (Oudin, Recherches ital. et françoises, Paris). Dér. de brigade*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 463. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 388, b) 627; xxes. : a) 1 053, b) 667.
BBG. − Rigaud (A.). La Consultationpermanente de l'O.V.F. Les lecteurs nous écrivent. Vie Lang. 1966, p. 295.

Wiktionnaire

Nom commun

brigadier \bʁi.ɡa.dje\ masculin

  1. (Militaire) Militaire avec un grade correspondant à celui de caporal dans certaines armes (les armes montées), notamment dans la gendarmerie, la cavalerie ou l'artillerie.
    • Un brigadier indigène de spahis, qui avait connu Abd-el-Kader ben Smaïl, et qui avait vu Yasmina, la reconnut. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Au bout d’une demi-heure environ, les deux gendarmes arrivèrent. Le brigadier Sénateur était très haut et maigre, le gendarme Lenient, gros et court. — (Guy de Maupassant, La Main gauche - Le lapin, 1889)
  2. (Police) Sous-officier, dans la police.
    • La brigadière frappée au flanc est décédée. — (« Coup de folie à Bourges: une policière tuée à coups de sabre », 20Minutes.fr, 14 octobre 2011)
    • Au milieu de ces hôtes habituels, deux individus, assis ce soir-là à l’écart, s’entretenaient à voix basse, dévisageant les buveurs. C’étaient le brigadier de police Eck et l’un de ses agents. — (Jules Verne, Un drame en Livonie, 1904)
  3. (Marine) Matelot à l’avant d’une embarcation dont le rôle est de guider l’accostage.
  4. (Théâtre) Bâton que le régisseur utilise pour frapper les trois coups [1] annonçant le début de la représentation.
  5. Membre d'une brigade.
  6. (En particulier) Membre d'une ancienne brigade de postiers remplaçants
    • Son statut social n'a alors pas grand chose à voir avec celui d'un facteur ou d'un chargeur qui de 1100Frs en début de carrière, perçoivent entre 1 800 et 2 000 Frs en fin de parcours, dans le meilleur des cas, celui où ils accrochent les grades de facteur-chef ou de brigadier. — (Christian Henrisey, Postiers en grèves, 1906-1909, Ed. Comité d'entraide Sud-Est PTT, 1995)

Adjectif

brigadier \bʁi.ɡa.dje\ masculin

  • (Rare) Relatif à la brigade ou au brigadier.
    • Ça devait être le tour de la 104 : le sous-brigadier de devant a quitté le guichet après avoir reçu double louchée, ce qu’on appelle la portion brigadière. — (Alexandre Soljenitsyne, Une journée d’Ivan Denissovitch, 1962 ; traduit du russe par Lucia et Jean Cathala, 1976, page 97)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRIGADIER. n. m.
Celui qui, dans certains corps de troupes, notamment dans la cavalerie, l'artillerie, a le grade le moins élevé. Brigadier de cuirassiers. Brigadier de gendarmerie. Brigadier de sergents de ville, de douaniers. Brigadier-tambour, Garde municipal qui commande une escouade de tambours de la garde municipale de Paris. Il est aussi, en termes de Marine, le Titre du premier des matelots d'une embarcation. On appelait autrefois Brigadier des armées du roi un Officier dont le grade tenait le milieu entre ceux de colonel et de maréchal de camp. BRIGADIER se dit encore aujourd'hui au sens de Général de brigade.

Littré (1872-1877)

BRIGADIER (bri-ga-dié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les brigadié-z et les soldats) s. m.
  • 1Titre donné au soldat revêtu du grade le moins élevé dans la cavalerie.
  • 2Dans la gendarmerie, le sous-officier qui commande une brigade.
  • 3 En termes de marine, le premier des matelots d'une embarcation.
  • 4Autrefois brigadier des armées du roi, officier dont le grade tenait le milieu entre ceux de colonel et de maréchal de camp. Du titre et de la charge de brigadier d'armée, Le P. Daniel, Milice fr. IX, ch. 4.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BRIGADIER, est un officier qui commande un corps de troupes appellé brigade. Voyez Brigade.

Brigadier des armées du Roi, est un officier créé du regne de Louis XIV. dont les fonctions sont subordonnées au maréchal de camp.

Le titre de brigadier n’étoit d’abord qu’une commission, & non une charge, ni proprement un grade dans l’armée : mais en 1667, quand la guerre commença, le Roi fit expédier divers brevets de cavalerie, dont il honora plusieurs officiers ; & c’est alors que furent institués les brigadiers par brevet. Le Roi ayant été fort satifait de ces brigadiers de cavalerie, en mit aussi dans l’infanterie l’année suivante, c’est-à-dire en 1668.

Le brigadier d’infanterie dans une bataille est à cheval, pour pouvoir se porter plus vite aux divers bataillons de sa brigade, dont il doit ordonner tous les mouvemens. Il y a des brigadiers, non-seulement dans la cavalerie légere & dans l’infanterie, mais encore dans les dragons & dans la gendarmerie : ceux de la gendarmerie, au moins ceux qui étoient capitaines-lieutenans des quatres premieres compagnies, précédoient dans les promotions ceux de la cavalerie légere : mais cet usage n’est plus ; il n’est pas nécessaire d’avoir passé par la charge de colonel ou de mestre de camp pour parvenir au titre de brigadier ; le Roi a souvent promu à ce grade des capitaines aux gardes, des officiers de gendarmerie, des officiers des gardes du corps, des officiers des gendarmes de la garde, des officiers des chevau-légers & des mousquetaires, des officiers d’artillerie, des ingénieurs, & des lieutenans-colonels. Ces officiers font leur chemin comme les autres, c’est-à-dire, que de brigadiers ils deviennent maréchaux de camp, & lieutenans généraux par leur service.

Louis XIV. attacha aussi à la qualité de brigadier des honneurs militaires.

Le brigadier qui est logé dans le camp, & y a sa brigade, doit avoir une garde composée d’un caporal & de dix hommes de sa brigade : mais s’il est dans une place sous un autre commandant, il n’a pas même de sentinelle.

Quand le brigadier visite un poste, l’officier tient sa garde en haie, sans autres armes que l’épée, & se met à la tête ayant son esponton près de lui.

Un officier, tandis qu’il n’est que brigadier, est pour l’ordinaire obligé de garder son régiment, s’il en avoit avant que d’être parvenu à ce grade : mais il peut le vendre à son profit dès qu’il est fait maréchal de camp.

Par ordonnance du 30 Mars 1668, le Roi donne aux brigadiers d’infanterie la même autorité sur les troupes d’infanterie, que ceux de cavalerie ont sur celles de cavalerie.

Par celle du 10 Mars 1673, il a été réglé que tout brigadier qui aura lettres de service, commandera à tous colonels ou mestres de camp, tant d’infanterie que de cavalerie : que dans une place fermée celui d’infanterie commandera à celui de cavalerie ; mais dans un lieu ouvert, & à la campagne, celui de cavalerie commandera à celui d’infanterie.

L’ordonnance du 30 Juillet 1695 y ajoûte le brigadier des dragons, auquel elle donne le même rang qu’à celui de cavalerie, & ordonne qu’ils rouleront ensemble suivant leur ancienneté.

Par ordonnance du premier Avril 1696, il a été réglé que les brigadiers qui auront leur commission du même jour, garderont toûjours, comme colonels, le rang que leur régiment leur donne, & marcheront comme brigadiers suivant l’ancienneté de leur commission de colonels. Et par celle du 20 Mars 1704, sa Majesté expliquant mieux son intention à l’égard des colonels d’infanterie qui ont passé soit dans la gendarmerie, soit dans des régimens de cavalerie ou dragons, elle a ordonné que les brigadiers d’infanterie, de cavalerie ou de dragons, marcheront entr’eux du jour de leur commission de colonels ou de mestres de camp, d’infanterie, de cavalerie ou de dragons, sans avoir égard aux changemens des corps, ni au tems où ils seront entrés dans celui où ils se trouveront.

Nonobstant le brevet que le Roi donne aux brigadiers, ils ne servent en cette qualité que par une lettre de service. Ils ont en campagne cinq cens livres par mois de quarante-cinq jours. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « brigadier »

 Dérivé de brigade avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brigadier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brigadier brigadje

Évolution historique de l’usage du mot « brigadier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brigadier »

  • Deux gendarmes, un beau dimanche, Chevauchaient le long d'un sentier ; L'un portait la sardine blanche, L'autre, le jaune baudrier. Le premier dit d'un ton sonore : Le temps est beau pour la saison. - Brigadier, répondit Pandore, Brigadier, vous avez raison. Gustave Nadaud, Chansons, Pandore ou les Deux Gendarmes
  • Dans la nuit de jeudi à vendredi, à Tours, un brigadier de police et deux autres personnes se sont jetées à l'eau pour sauver un homme d'une vingtaine d'années qui était en train de se noyer. L'une d'elle a réussi à le ramener sain et sauf sur la rive. France Bleu, Tours : trois personnes se jettent à l'eau et sauvent un jeune homme de la noyade
  • Article mis à jour le 26 juin 2020 à 21:04: ajout de la réaction du brigadier de la BAC 75 de nuit, qui appelle au rassemblement sur les réseaux sociaux. Libération.fr, Manifs sauvages de policiers : qui sont les organisateurs que Lallement «n'a pas trouvés» ? - Libération
  • C’est le seul point « général » abordé lundi soir lors de la séance d’installation du conseil, après l’élection du maire et des adjoints : la création d’un nouveau poste de brigadier-chef. La Voix du Nord, Un nouveau brigadier-chef à Noyelles-Godault
  • Cette volonté s’est marquée dès avril 2017 par l’acquisition d’un premier véhicule équipé au CNG (Compressed Natural Gas) pour le Service de garde des ouvriers communaux. Depuis lors, de nouveaux véhicules CNG sont venus s’ajouter au parc automobile de la commune. Les ateliers communaux comptent en effet désormais une voiture CNG utilisée par un brigadier, une camionnette CNG plateau double essieu pour le Service des Espaces verts tandis qu'un camion lift moins de 5T complètera la flotte en 2020 pour le Service Prêt de matériel. , La Ville de Herve s’équipe en véhicules CNG - DH Les Sports+

Traductions du mot « brigadier »

Langue Traduction
Anglais brigadier
Espagnol brigadier
Italien brigadiere
Allemand brigadier
Portugais sargento
Source : Google Translate API

Synonymes de « brigadier »

Source : synonymes de brigadier sur lebonsynonyme.fr

Brigadier

Retour au sommaire ➦

Partager