La langue française

Pandore

Définitions du mot « pandore »

Trésor de la Langue Française informatisé

PANDORE1, subst. fém.

HIST. DE LA MUS. [Au xvieet au xviies.] Instrument à cordes pincées de la famille des luths, ayant le même nombre de cordes, la même étendue que le luth et possédant un fond plat. La caisse [des instruments à cordes pincées] est (...) parfois à fond plat (guitare, pandore, cistre...) (Bouasse,Cordes et membranes, 1926, p.347).
Prononc. et Orth.: [pɑ ̃dɔ:ʀ]. Lar. Lang. fr.: -dore ou -doura. Étymol. et Hist. 1519 la harpe et la douce pandore (Le Miroir de contentement, baillé pour estrenne à tous les gens mariez, Première part. ds Variétés hist. et litt., II, p.13). Empr. au lat. class. pandura «luth à trois cordes», lui-même du gr. π α ν δ ο υ ̃ ρ α de même sens.

PANDORE2, subst. masc.

P.iron. et fam. Gendarme. En arrivant ici ce qu'il va trouver, c'est deux pandores qui lui mettront la main au collet! (Anouilh,Sauv., 1938, III, p.244).
Prononc.: [pɑ ̃dɔ:ʀ]. Étymol. et Hist. 1872 (Larch., p.187). Empl. comme nom commun de Pandore, nom d'un gendarme dans la chanson célèbre de Nadaud, Pandore ou les deux gendarmes (1857); originaire de Roubaix, Nadaud connaissait le nom hollandais du gendarme: pandoer, issu du hongr. pandur (v. pandour) à la faveur de la domination autrichienne en Belgique (v. FEW t.20, p.32a). Bbg. Darm. 1877, p.45.

Wiktionnaire

Nom commun 1

pandore \pɑ̃.dɔʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Mollusque lamellibranche, famille des Pandoridés, aux valves inégales et charnière à crête lamelleuse.

Nom commun 2

pandore \pɑ̃.dɔʁ\ féminin

  1. (Musique) Sorte de cithare ou de luth des XVIe et XVIIe siècles, supposément inventée par Pan lui-même. Elle possède un dos plat, sept cordes doubles que l'on pince à l'aide d'un plectre.
    • Il y a des pandores soprano alto, ténor et basse.

Nom commun 3

pandore \pɑ̃.dɔʁ\ masculin

  1. (Argot) Gendarme ou policier obéissant et passif.
    • Pas de doute, la flicaille allait pas tarder à retrouver son identité, son père avait déjà dû porter le deuil auprès des zigouigouis de Maubeuge et il y coupait pas de retourner dans cette ville de chiens entre deux pandores. — (A. D. G., Cradoque's band, Gallimard (Série Noire n° 1493), 1972, rééd. 1981, page 47)
    • […] avant de héler une voiture de gendarmes. Les pandores marseillais se font une maligne joie de me conduire à l'aéroport en prenant tous les sens interdits. — (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, p. 155)
    • L'autopsie. Pourquoi faire ? Tous les poulets et pandores du Calvados ont déjà identifié le Vieux Marlou à son étalage de ratiches. — (Jean-Louis Vigla, Les Poulets de Caen montrent les dents, Mon Petit Éditeur, 2015, chap. 2)
    • En voyant ces braves pandores
      Être à deux doigts de succomber
      Moi, je bichais car je les adore
      Sous la forme de macchabées
      — (Georges Brassens, Hécatombe, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PANDORE. n. f.
Dans la Mythologie, Femme que Jupiter envoya aux hommes pour punir le larcin de Prométhée, et à qui il remit une boîte qui contenait tous les maux. Ce mot prend place ici à cause de l'expression figurée et proverbiale, La boîte de Pandore, Ce qui est la source de beaucoup de maux.

Littré (1872-1877)

PANDORE (pan-do-r') s. f.
  • Terme de mythologie. Femme que Jupiter envoya aux hommes pour les punir de ce que Prométhée leur avait donné le feu ravi au ciel, et à qui chaque dieu fit un don.

    Boîte de Pandore, boîte qui contenait tous les maux possibles, que Jupiter remit à Pandore et qui fut ouverte par l'imprudence d'Épiméthée ; tous les biens se répandirent et furent perdus ; et il ne resta dans la boîte que l'espérance, dernier soutien des malheureux.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. PANDORE. Ajoutez :
2La 55e planète télescopique, découverte en 1858 par M. Searle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PANDORE, s. f. (Mythol.) nom de la premiere femme, selon Hésiode. On ne lit point sans plaisir dans sa théogonie, & dans son traité des œuvres & des jours, tout ce que son imagination lui a suggéré sur les graces de cette premiere femme, & les maux qu’elle a causés dans le monde.

Jupiter, dit-il, voulant se venger du vol que Prométhée avoit fait du feu, résolut d’envoyer aux hommes un mal qu’ils aimassent, & auquel ils fussent inséparablement attachés. Tous les dieux seconderent son dessein. Vulcain forma avec de la terre & de l’eau, paitris ensemble, une femme semblable aux déesses immortelles ; Minerve la vêtit, & lui apprit les arts qui conviennent à son sexe, celui entr’autres de faire de la toile ; Vénus répandit l’agrément autour de sa tête, avec le desir inquiet & les soins fatigans. Les Graces & la déesse de la Persuasion ornerent sa gorge d’un collier d’or, les Heures lui mirent sur sa tête des couronnes de fleurs ; Mercure lui donna la parole avec l’art des mensonges, & celui d’engager les cœurs par des discours insinuans & perfides. Enfin toutes les divinités de l’Olympe lui ayant fait des dons pour le malheur des hommes, elle reçut le nom de pandore ; composé du mot παν, qui signifie tout, & de celui de δωρὸν, qui veut dire présent.

Le poëte ajoute, que Jupiter dit à Mercure d’aller présenter Pandore à Epimethée, qui la vit avec des transports d’admiration. En vain Prométhée lui avoit recommandé de ne point recevoir de présens de la part de Jupiter, de crainte qu’il n’y eût caché quelque chose de funeste aux hommes. La vue de cette beauté lui fit oublier un avis de cette importance, & quand il s’en ressouvint, il n’étoit plus tems. Jusques-là les mortels avoient vécu exempts des inquiétudes, & des maladies qui amenent la vieillesse ; mais Pandore avant levé le couvercle du vase où étoient renfermés les présens des dieux, tous les maux en sortirent en foule, & se répandirent sur la face de la terre. A la vue de ce terrible spectacle, elle se hâta de refermer le vase ; mais il étoit trop tard, & elle ne put y retenir que la seule espérance, qui elle-même étoit prête à s’envoler, & qui demeura sur les bords. C’est donc là le seul bien qui reste aux malheureux mortels ? (D. J.)

Pandore, s. f. (Luth.) instrument de musique, dont les anciens se servoient, & qui ressemble à un luth. Voyez Luth.

Isidore fait venir ce nom de son inventeur Pandore ; d’autres de Pan, à qui ils en attribuent l’invention, aussi-bien que celle de la flute.

Il a le même nombre de cordes que le luth ; avec cette différence qu’elles sont de cuivre, & que par cette raison elles donnent un son plus agréable que celles du luth. Ses touches sont de cuivre, comme celles du cistre ; son dos est plat comme celui de la guittare, & les bords de sa table, aussi-bien que les côtés, sont taillés en plusieurs figures de demi-cercle. Ducange observe que Varron, Isidore, & d’autres anciens, en parlent comme d’un instrument de musique qui ne contient que trois cordes, & qui fait qu’il est nommé quelquefois sous le nom de trichordum.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pandore »

Πᾶν, tout, et δῶρον, don.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Mollusque) Du nom du personnage mythologique Pandore.
(Sorte de cithare) Du latin pandura emprunté au grec ancien πανδοῦρα, pandoûra.
(Gendarme) (1853) Variante de pandour. Le mot semble plutôt avoir été créé par le chansonnier Gustave Nadaud qui dans une chanson (Pandore, ou les Deux Gendarmes) créa un gendarme nommé Pandore, modèle type de l’obéissance passive.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pandore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pandore pɑ̃dɔr

Images d'illustration du mot « pandore »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pandore »

Langue Traduction
Anglais pandora
Espagnol pandora
Italien pandora
Allemand pandora
Chinois 潘多拉
Arabe باندورا
Portugais pandora
Russe бандура
Japonais パンドラ
Basque pandora
Corse pandora
Source : Google Translate API

Synonymes de « pandore »

Source : synonymes de pandore sur lebonsynonyme.fr

Pandore

Retour au sommaire ➦

Partager