La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mange-mil »

Mange-mil

Phonétique du mot « mange-mil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mange-mil mɑ̃ʒœmil

Citations contenant le mot « mange-mil »

  • De plus, une autre conférence intitulée "On les appelait les mange-mil" racontera l’histoire de ces Ariégeois, partis au Sénégal de 1850 à 1960. Cette conférence ouvre la série d’événements que l’ACAP organise cette année. ladepeche.fr, Ax-les-Thermes. Balades et conférences sont de retour cet été - ladepeche.fr
  • Tous les oiseaux mangent du mil. Mais c’est à une seule race d’oiseaux qu’on a donné le nom de mange-mil. Laissez Guillaume Soro tranquille Afriksoir, "Le taux de vente de l'album de Yodé et Siro est un indicateur que les Ivoiriens ont marre du régime Ouattara" (Pro-Soro) - Afriksoir
  • De nombreux Fuxéens connaissent Jacques Carol pour avoir été le chef de file de l’opposition au conseil municipal entre 2001 et 2008. Aujourd’hui, l’ancien ingénieur des mines et staticiens-économiste sort un livre intitulé "On les appelait les mange-mil" (un livre autoédité, à trouver dans les librairies ariégeoises, 15 €). "J’ai fait ce livre parce que j’ai un attachement particulier pour le Sénégal, explique le Fuxéen. C’est un pays attachant, qui a toujours été un pays de rencontre et de tolérance." Un pays que connaît bien Jacques Carol : "J’ai commencé à travailler en 1963 et, en 1964, on m’a proposé un poste au Sénégal. J’ai tout quitté sur un coup de tête". Il faut dire que ce poste avait de quoi attirer : conseiller technique au ministère du plan au Sénégal. Par la suite, pendant trois ans, le Fuxéen a dirigé un collège de l’école nationale de l’économie appliquée, à Dakar. "J’ai travaillé ensuite en Côté d’Ivoire, comme conseiller du ministre des Finances Henri Konan Bédié, qui est ensuite devenu président de la Républiqe, témoigne l’économiste. Puis j’ai fait des missions ailleurs, beaucoup en Iran et en Amérique du Sud, pour des organismes internationaux. Après, je me suis mis à mon compte et spécialisé dans le développement touristique, j’ai fait des missions en Malaise, en Bolivie, au Togo, au Liban…" ladepeche.fr, Foix. Les "mange-mil", ces Ariégeois qui ont colonisé le Sénégal - ladepeche.fr
  • Le sobriquet «mange-mil» fait référence à ces nuées de passereaux qui se jettent en bande sur les champs de mil. Ce terme est encore utilisé de nos jours. Ces Ariégeois, jeunes et célibataires partaient travailler pour le compte des maisons de commerce bordelaises ou marseillaises dans le négoce de l'arachide dont la plantation avait été favorisée par le colonisateur français. Ils y restaient souvent longtemps et gravissaient petit à petit les échelons de la hiérarchie commerciale, créant souvent leur fonds de commerce propre. ladepeche.fr, Foix. Les mange-mil ariégeois au Sénégal - ladepeche.fr
  • Le Pr Mamadou Moustapha Dieng, qui a publié en 2015 à L’Harmattan «Famines, Disettes et Epidémies dans la Moyenne Vallée du Fleuve Sénégal : 1854-1945», signale, entre autres facteurs, les contrastes climatiques et leurs conséquences, mais aussi l’action de l’homme sur la nature en termes de disettes et d’épidémies dans cette partie du Sénégal. Bien que son étude ne couvre qu’une région, elle nous apprend la fréquence des épidémies de variole(page 48), les proliférations d’acridiens, l’absence presque totale de recettes de récoltes, de mil, de certaines années à Matam, par exemple ; les inondations et leurs méfaits, l’action des prédateurs nuisibles aux cultures, comme les phacochères, les singes et les mange-mil, en 1878 et 1881, par exemple, mais aussi, le rôle de l’homme, provoqué par les guerres, les destructions, les incendies, les mouvements de populations, etc. SenePlus, DEVOIR D’INVENTAIRE DE LA PERIODE COLONIALE | SenePlus
  • Le Pr Mamadou Moustapha Dieng, qui a publié en 2015 à L’Harmattan «Famines, Disettes et Epidémies dans la Moyenne Vallée du Fleuve Sénégal : 1854-1945», signale, entre autres facteurs, les contrastes climatiques et leurs conséquences, mais aussi l’action de l’homme sur la nature en termes de disettes et d’épidémies dans cette partie du Sénégal. Bien que son étude ne couvre qu’une région, elle nous apprend la fréquence des épidémies de variole(page 48), les proliférations d’acridiens, l’absence presque totale de recettes de récoltes, de mil, de certaines années à Matam, par exemple ; les inondations et leurs méfaits, l’action des prédateurs nuisibles aux cultures, comme les phacochères, les singes et les mange-mil, en 1878 et 1881, par exemple, mais aussi, le rôle de l’homme, provoqué par les guerres, les destructions, les incendies, les mouvements de populations, etc… A la page 191 de sa publication, il dresse de 1858 à 1898 un tableau des épidémies de variole en 1858, de fièvre jaune en 1859, de choléra en 1878 à Saint-Louis, Richard-Toll, Dagana, Podor, Saldé et dans le Fouta, en général. Les services sanitaires avaient, en plus, enregistré des épidémies et des maladies contagieuses comme le béribéri, le paludisme, la méningite, la scarlatine, l’influenza, la peste, le tripanozomiase, la diphtérie, etc. , DÉBAT SUR LA SYMBOLIQUE COLONIALE – LE PR IBA DER PRÔNE LE DEVOIR D’INVENTAIRE | Homeview Sénégal
  • Ce mouvement de retrait des appareils politiques s’accompagne d’une prolifération de “clubs”, “d’associations” de mange-mil et d’opportunistes de tous poils qui sont les plantes vénéneuses des fins de règne. Mali Actu,  Mali : Mouvement du 05 juin : Le coup de boutoir du 19 juin

Images d'illustration du mot « mange-mil »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mange-mil »

Langue Traduction
Anglais eat-millet
Espagnol comer mijo
Italien eat-miglio
Allemand hirse essen
Chinois 吃小米
Arabe أكل الدخن
Portugais comer milho
Russe едят просо
Japonais キビを食べる
Basque jan-artatxikia
Corse manghjà-millet
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot mange-mil au Scrabble ?

Nombre de points du mot mange-mil au scrabble : 13 points

Mange-mil

Retour au sommaire ➦

Partager