La langue française

Gaminerie

Définitions du mot « gaminerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAMINERIE, subst. fém.

A. − Caractère, esprit, comportement de gamin(e). Synon. puérilité.Dans un accès de gaminerie, il empoigna la jeune fille (Zola, Œuvre,1886, p. 118).« Embrasse-moi vite, nous sommes seuls! » me disait ma mère en me prenant par le cou avec la gaminerie d'une enfant (Léautaud, Pt ami,1903, p. 149).Il était resté gamin, d'une gaminerie invincible (Péguy, Notre jeun.,1910, p. 97) :
Ses vingt-cinq ans, à vrai dire, avaient épargné sa gaminerie naturelle. Il avait gardé, du bébé, le bon rire, la mobilité d'esprit hannetonnière, l'oubli facile des petits embêtements de la vie. Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 2etabl., II, p. 68.
B. − Souvent au plur. Acte(s), propos d'un(e) gamin(e). Synon. enfantillage(s), puérilité(s).Il s'irritait des gamineries de son frère, le jugeant (...) trop niais et pauvre d'esprit (Maupass., Pierre et Jean,1888, p. 397).Faubois m'a rappelé un tas de gamineries, de mots d'enfant, que père lui racontait, et que moi j'avais oubliés. Qui aurait pu croire, à ce moment-là, que père remarquait ces enfantillages? (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1209).
P. ext. Façon d'être ou d'agir digne d'un(e) gamin(e). Synon. espièglerie(s), facétie(s).Et vous êtes toutes bien peu raisonnables, de vous amuser à des gamineries, quand notre temps est si précieux (Zola, Bonh. dames,1883, p. 657).Une imperceptible expression de gaminerie plisse le coin de ses yeux retroussés (Loti, Trois. jeun. MmePrune,1905, p. 119).Il y a en lui un singulier mélange de gaminerie et de solennité (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 43).
P. métaph. Le parc avait, dans cet heureux verger, une gaminerie de buissons s'en allant à la débandade (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1366).
C. − Vieilli, rare, pop. Ensemble de gamins. J'étais-t-i' fier et fanfarreux d'avoir ec'te casquette neuf su' la citrouille, et non plus ec'vieil képi d'Afrique, d'à cause quoi tout' la gamin'rie du bourg m'app'lait « Dodoche-el'-zouave »! (Martin du Gard, Gonfle,1928, I, 1, p. 1174).
Prononc. et Orth. : [gaminʀi]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1836 « acte, parole de gamin » (Dumersan, La gamine de Paris, 47 ds Fr. mod. t. 16, pp. 292-293). Dér. de gamin*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 104.

gaminerie .« Acte, propos de gamin, dignes d'un gamin »

Wiktionnaire

Nom commun

gaminerie \ɡa.min.ʁi\ féminin

  1. Action, parole de gamin, d’enfant espiègle ou mal élevé.
    • Soyez indulgent, ce n’est qu’une gaminerie.
  2. Comportement de gamin chez un adulte.
    • On fut étonné de cette gaminerie de la part d’un homme sérieux.
    • Ses vingt-cinq ans, à vrai dire, avaient épargné sa gaminerie naturelle. Il avait gardé, du bébé, le bon rire, la mobilité d'esprit hannetonnière, l'oubli facile des petits embêtements de la vie. — (Georges Courteline, Ronds-de-cuir, 1893)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAMINERIE. n. f.
Action, parole de gamin ou de gamine ou qui, chez une grande personne, fait penser à des gestes ou à des mots d'enfants espiègles ou mal élevés. Soyez indulgent, ce n'est qu'une gaminerie. On fut étonné de cette gaminerie de la part d'un homme sérieux.

Littré (1872-1877)

GAMINERIE (ga-mi-ne-rie) s. f.
  • Action de gamin.

    Espièglerie de gamin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaminerie »

Gaminer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1836) Dérivé de gamin avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gaminerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaminerie gaminri

Évolution historique de l’usage du mot « gaminerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaminerie »

  • La gaminerie est une nuance de l'esprit gaulois. Mêlée au bon sens elle lui ajoute parfois de la force, comme l'alcool au vin. Victor Hugo, Les Misérables
  • La gaminerie est une nuance de l’esprit gaulois. On pourrait dire que Voltaire gamine. De Victor Hugo / Les Misérables, 1862
  • Des greemlins, il y en avait déjà au 18 ème siècle. On les appelait des gamins, des gavroches : ils volaient, braillaient, faisaient tourner en bourrique la force publique. Ils s'appelaient Pierre, Jean, Julien. Il n'y avait pas de banlieues en France et que très peu d'immigrés. Pourtant les conservateurs nationalistes de l'époque dénonçaient de la même manière que le FN et les Républicains aujourd'hui, l'insécurité, la gaminerie parisienne ; et dans le même temps abuser inlassablement le peuple français en essayant d'enterrer les acquis de la révolution. Levez les bras en l'air et la tête au ciel pendant que l'on vous fait les poches. De Dreyfus à Dieudonné, c'est la quintessence de la pensée politique conservatrice française depuis deux siècles. FranceSoir, De l'instrumentalisation de la bêtise collective
  • Ferry , si ce dandy de plateau , indiscipliné dans la prise de parole, universitaire sur moquette ,avait pu avoir son strapontin à l' Académie Française, il dirait le contraire.Rappelons qu'il demandait à ce que la police ouvre le feu sur les GJ...une gaminerie quoi... Liberté d'expression, Bloc-notes : la France, malade d’être abandonnée - Liberté d'expression

Traductions du mot « gaminerie »

Langue Traduction
Anglais childishness
Espagnol puerilidad
Italien infantilismo
Allemand kindlichkeit
Chinois 童心
Arabe الطفولية
Portugais infantilidade
Russe детскость
Japonais 幼稚
Basque childishness
Corse zitellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaminerie »

Source : synonymes de gaminerie sur lebonsynonyme.fr

Gaminerie

Retour au sommaire ➦

Partager