La langue française

Fumière

Définitions du mot « fumière »

Trésor de la Langue Française informatisé

FUMIÈRE, subst. fém.

Région. (Ouest). Emplacement où l'on dépose le fumier en tas pour qu'il poursuive sa fermentation. Deux fois par semaine, on arrosait la fumière avec la pompe à purin (Zola, Terre,1887, p. 405).
Prononc. : [fymjε:ʀ]. Étymol. et Hist. Av. 1544 « fumier » (Marot, Complainctes, 2, ds Hug.); 1869 (Les Primes d'honneur, p. 10 ds Littré Suppl. : Nom dans la Seine-Inférieure, des tas de fumier ds les exploitations rurales); 1887 norm. « fosse à fumier » (Moisy). Probabl. issu de [fosse, aire] fumière (cf. 1511 estable fumiere, M. de La Porte ds Hug.), forme fém. de fumier* empl. adj.

Wiktionnaire

Nom commun

fumière \fy.mjɛʁ\ féminin

  1. (Agriculture) Zone aménagée dans une ferme pour recevoir les excréments des animaux d’élevage.
    • L’éleveur devra réaliser une fumière, aire cimentée où le fumier pourra se composter. Les écoulements liquides seront récupérés dans une fosse à purin recouverte. — (Henry Chevallier, L’eau, un enjeu pour demain : état des lieux et perspectives, 2007)
    • L’objet du concours est la construction d’une stabulation pour 70 vaches laitières, d’une salle de traite 2 x 8 postes, du dispositif de traitement / stockage des effluents (fumière, fosse), des silos d’ensilage et des réseaux de fluide desservant l’installation. — (Appel d’offre de concours de maîtrise d’œuvre, Construction d’une stabulation vaches laitières et des installations connexes - INRA - les Verrines, 2008)

Forme d’adjectif

fumière \fy.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de fumier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FUMIÈRE (fu-miè-r') s. f.
  • Nom, dans la Seine-Inférieure, des tas de fumier dans les exploitations rurales, les Primes d'honneur, Paris, 1869, p. 10.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fumière »

(Nom) Ellipse de fosse fumière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fumière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fumière fymjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « fumière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fumière »

  • Le coût de l’investissement varie en fonction du choix : « une fosse en béton revient à 50 €/vache/an environ (calcul avec un amortissement sur 15 ans). Dans le cas de la paille, il faut, en plus de la fosse, prendre en compte le coût d’une fumière, soit 50 € supplémentaires par vache/an ». Le coût de fonctionnement (litière, raclage, épandage, main-d’œuvre) diffère également : 129 €/place/an pour un système lisier contre 248 €/place en système paille. « Au delà de l’aspect financier, il faut tenir compte des intérêts agronomique et réglementaire (zones urbanisées) favorables aux fumiers. L’essentiel est d’éviter les fumiers mous, pas faciles à transporter et qui supposent des besoins de stockage plus importants ». Journal Paysan Breton, Lisier ou fumier ? | Journal Paysan Breton
  • Les valeurs précédentes ne s'appliquent pas aux fumiers pailleux étant restés deux mois sous les animaux (ou en fumière), ni aux effluents ayant fait l'objet d'un traitement ou transfert. Web-agri, Rappels sur les règles de stockage des effluents d'élevage
  • La Directive nitrates fixe un cadre réglementaire en matière de capacité de stockage des effluents. Chaque exploitation agricole doit détenir des stockages définis soit forfaitairement, soit en fonction des épandages réalisés dans le respect du calendrier d’épandage et de la fertilisation. Dans un contexte de renforcement récent des conditions de stockage au champ des fumiers (Cf. encadré), les surfaces des fumières à construire peuvent considérablement s’accroître pour les projets basés sur une aire d’exercice en fumier raclé. Journal Paysan Breton, Renforcement des conditions de stockage des effluents bovins | Journal Paysan Breton
  • Le nouveau bâtiment permet de loger 150 vaches, et compte 5 boxes d’isolement et une infirmerie. « Jusqu’à 130 laitières sur l’aire paillée, le système fonctionne parfaitement (8 m2/vache) ; au-delà, c’est plus compliqué ». Cette aire paillée fait 1 200 m2. Le bâtiment fait 17 mètres de largeur dont 5 m pour l’aire d’exercice, devant les cornadis. Cette aire d’exercice paillée est raclée, au tracteur, tous les jours, puis (re)paillée. Le fumier est poussé sous la fumière en bout de bâtiment (450 m2). Tous les jeudis, la stabulation est curée. « Il faut ¾ d’heure pour vider et pailler ». Les jus de l’aire d’attente de la salle de traite sont également évacués vers la fumière. Les vaches taries et les génisses sont logées dans l’ancienne étable ; la préparation au vêlage s’y effectue également. Journal Paysan Breton, Une aire paillée pour 150 vaches | Journal Paysan Breton
  • Ce dernier, également président et directeur de l’abattoir, explique être « tombé de haut » en découvrant le point de vue de la plupart de ses collègues élus. « Je suis éleveur, j’épands tous mes fumiers sur mes parcelles depuis toujours, détaille Marc Floquet. Aujourd’hui, je gère aussi un outil d’intérêt public qui représente tout un travail avec, derrière, une fumière. Sauf que je n’ai pas de volontaires pour venir chercher le fumier, parce que ceux qui seraient prêts à le prendre voudraient être dédommagés. » www.leberry.fr, Le plan d’épandage de l'abattoir de Saint-Amand-Montrond divise Saint-Loup-des-Chaumes - Saint-Loup-des-Chaumes (18190)
  • Les fumiers compacts issus d’herbivores, de lapins ou de porcins, contenant un matériau absorbant (paille, sciure…) peuvent être stockés au champ s’ils ont subi un stockage d’au moins deux mois sous les animaux ou sur une fumière. Ils ne doivent pas présenter de risque d’écoulement. Les fumiers de volailles non susceptibles d’écoulement quelle que soit la durée du lot en bâtiment et les fientes de volailles issues d’un séchage permettant d’obtenir de façon fiable et régulière plus de 65 % de matière sèche sont également stockables sur parcelle. Journal Paysan Breton, Stockage du fumier au champ | Journal Paysan Breton
  • Le 5e programme d’action nationale directive nitrates prévoit le contrôle des installations de stockage d’effluents des fosses, des fumières et du stockage au champ. Ce dernier point répondait déjà à des normes précises qui se renforcent depuis cet automne. Journal Paysan Breton, Fumier au champ : ce qu’il faut savoir | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « fumière »

Langue Traduction
Anglais manure
Espagnol estiércol
Italien letame
Allemand düngen
Chinois 肥料
Arabe السماد
Portugais estrume
Russe навоз
Japonais 肥料
Basque simaurra
Corse manure
Source : Google Translate API

Synonymes de « fumière »

Source : synonymes de fumière sur lebonsynonyme.fr

Fumière

Retour au sommaire ➦

Partager