Forfaire : définition de forfaire


Forfaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FORFAIRE, verbe.

A.− Emploi intrans., littér., vieilli. Manquer gravement à ses devoirs; commettre une faute grave. Eh! que lui restera-t-il donc à celui qui a forfait... (Balzac, Annette, t. 2, 1824, p. 180).
B.− Emploi trans. indir. Forfaire à + compl.Manquer gravement à + compl. Forfaire à l'honneur. Forfaire à ses engagements (Lamennaisds L'Avenir,1831, p. 372).Forfaire aux devoirs envers la patrie (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 335):
On peut concevoir, en effet, que ces entreprises (...) prétendent obliger le journaliste qu'elles emploient à forfaire aux règles d'honneur de la profession et aux commandements de sa conscience. Civilis. écr.,1939, p. 42-06.
Spéc. [Pour une femme] Forfaire à l'honneur. Se laisser séduire. Elle a forfait à son honneur (Ac.1835-1932).
P. ext. La vraie marque d'une vocation est l'impossibilité d'y forfaire, c'est-à-dire de réussir à autre chose que ce pour quoi l'on a été créé (Renan, Souv. enf.,1883, p. 74).
C.− Emploi trans., DR. FÉOD. Forfaire un fief. ,,Le rendre confiscable de droit au profit du seigneur féodal`` (Ac. 1798-1878) ,,par quelque outrage, quelque trahison etc`` (Ac. 1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀfε:ʀ], (il) forfait [fɔ ʀfε]. Ds Ac. 1694-1932. Conjug. : cf. faire; mais, comme parfaire, peu empl. en dehors de l'inf. et des temps composés. Étymol. et Hist. 1. a) Fin xes. forsfaire trans. « commettre (un délit) » (Passion, éd. d'A. S. Avalle, 290); b) ca 1100 trans. indir. « faire du mal, du tort à quelqu'un » (Roland, éd. J. Bédier, 3758); c) 1121-34 intrans. « commettre un délit, agir contrairement à ce qu'on a le devoir de faire » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 57 ds T.-L.); 2. ca 1130 trans. « payer une amende » (Lois de Guillaume, éd. J. E. Matzke, p. 11, § 12 : forfeit sun were); 3. a) ca 1130 « priver quelqu'un de quelque chose (de sa vie, de ses membres, etc.) » (ibid., p. 15, § 18 : forfeit ad les membres); b) ca 1180 trans. « perdre par sa faute » (G. de Berneville, Gilles, 228 ds T.-L.); c) 1283 trans. dr. féodal « perdre en punition d'un forfait (en parlant d'un bien) » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 831). Dér. de faire*; préf. for- (v. fors). Le sens 2 est à rattacher à forfait3*. Fréq. abs. littér. : 15.

Forfaire : définition du Wiktionnaire

Verbe

forfaire \fɔʁ.fɛʁ\ intransitif 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Rendre confiscable.
  2. (Justice) Agir contre le devoir. Commettre une faute grave dans l’exercice de fonctions publiques.
    • Si un juge vient à forfaire. Il a forfait à l’honneur.
    • La vraie marque d'une vocation est l'impossibilité d'y forfaire, c'est-à-dire de réussir à autre chose que ce pour quoi l'on a été créé. L'homme qui a une vocation sacrifie tout involontairement à sa maîtresse œuvre. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 52.)

Verbe

forfaire

  1. Variante de forsfar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Forfaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FORFAIRE. v. intr.
Agir contre le devoir. Il ne se dit guère qu'en termes de Jurisprudence et en parlant d'une Faute grave commise dans l'exercice de fonctions publiques. Si un juge vient à forfaire. Forfaire à son honneur se dit également d'une Fille ou d'une femme qui se laisse séduire. Elle a forfait à son honneur; ou d'un Homme qui a manqué gravement à ses devoirs. Il a forfait à l'honneur.

Forfaire : définition du Littré (1872-1877)

FORFAIRE (for-fê-r'), je forfais, nous forfaisons, vous forfaites, ils forfont ; je forfaisais ; je forfis ; je forferai ; je forferais ; forfais, forfaisons, forfaites, qu'ils forfassent ; que je forfasse ; que je forfisse ; forfaisant ; forfait.
  • 1 V. n. Faire quelque chose contre le devoir, contre l'honneur. Un juge ne doit pas forfaire.

    Forfaire à l'honneur, commettre un acte qui déshonore.

    Particulièrement, forfaire à son honneur, se dit d'une fille ou d'une femme qui se laisse séduire. Je lui passerais mon épée au travers du corps, à elle et au galant, si elle avait forfait à son honneur, Molière, George D. I, 4.

  • 2 V. a. Perdre par un forfait. Louis [de Bavière] prononce que le roi de France [Philippe de Valois] a forfait la protection de l'empire, Voltaire, Mœurs, 75.

HISTORIQUE

XIe s. Forfait fust u duble [il serait condamné à une amende double] de ce que altre fust forfait, Lois de Guill. 2. La traïson [il] jurat, s'en est forfait, Ch. de Rol. XLV. Que que [quoique] Rolanz à Guenelon forfist, ib. CCLXXIX.

XIIe s. Nus cops de lance… N'i forferra [n'entamera l'armure] vaillissant un boton, Ronc. p. 51. Car je forfis en bone intention, Couci, X. Et que cil nel conperent [payent] qui rien n'i unt mesfait, E portent la colée [le coup] de ce qu'autre a forfait, Th. le mart. 83. Pur ce esguard par raisun, e bien l'os afichier Que, se li clers forfait à perdre sun mestier, Face le sis prelaz en sa chartre lancier, ib. 31.

XIIIe s. Ensi conmença la guerre, et forfist qui forfaire pot par terre et par mer, Villehardouin, XCV. Il forfont lour faces [ils altèrent leurs figures], qu'il apiergent as homes junant [afin de paraître jeûnant aux hommes], Du Cange, Gloss. fr. Sunt en terre establi li juge, Por estre deffense et refuge à cel cui li monde forfet, la Rose, 5485. Qui art meson à essient, il doit estre pendus, et forfet tout le sien en la maniere que nous avons dit dessus, Beaumanoir, XXX, 9.

XVe s. Si leur [aux moines de Cîteaux] tourna à grand contraire, quoique le comte de Boukinghen fist faire un ban, que sur la terre nul ne forfesist à l'abbaye ni de feu ni d'autre chose, Froissart, II, II, 69. Celle garda tres mal son mariage [la première femme de Charles le Bel] et se forfit, Froissart, I, I, 49. L'autre raison si estoit que, s'il fut ainsi que li comte de Monfort y eust aucun droit, si l'avoit-il forfait par deux raisons, Froissart, I, I, 154.

XVIe s. Autant comme il se povoit faire, Sans la loy chretienne forfaire, Marot, IV, 196. Malheur sur moy si j'ay forfait ; et si j'ay justement fait, encore ne leveray je point la teste, Calvin, Instit. 616. Celle qui a forfait à son honneur et violé sa virginité, est enterrée toute vive, Amyot, Numa, 18. Thessalus a deferé et defere Alcibiades d'avoir forfeit contre les desses Cerès et Proserpine, Amyot, Alc. 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Forfaire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FORFAIRE, v. n. (Jurisprud.) foris facere, signifie délinquer, faire quelque chose hors de la regle & contre la loi.

Forfaire son fief, sa seigneurie, ou justice, dans les coûtumes de Vitry, Sens, Haynault, & Cambray, signifie le commettre ; c’est-à-dire que le vassal encourt la commise de son fief.

Forfaire signifie aussi quelquefois confisquer, comme forfaire le doûaire, dans les coûtumes de Clermont, Mons, &c.

Forfaire l’amende, dans les coûtumes de Béthune, de Lille, & de Namur ; c’est encourir l’amende.

Se forfaire, signifie délinquer ; coût. de Bretagne, art. 450. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « forfaire »

Étymologie de forfaire - Littré

Provenç. forsfar, forfar, forfaire ; anc. ital. forfare ; du bas-latin forisfacere, mot à mot faire hors, agir en dehors de ce qui est permis, compromettre, offenser, nuire ; de foris, hors, et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de forfaire - Wiktionnaire

(Date à préciser) De fair, avec le préfixe for-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « forfaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
forfaire fɔrfɛr play_arrow

Conjugaison du verbe « forfaire »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe forfaire

Évolution historique de l’usage du mot « forfaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « forfaire »

  • Depuis l’annonce de l’Etat d’urgence sanitaire et l’activation du dispositif de l’indemnité forfaire prévu par l’Etat pour accompagner les secteurs les plus touchés par la pandémie, des milliers d’entreprises se sont bousculées au portillon pour inscrire leurs employés faisant exploser les compteurs de la CNSS. Parmi les entreprises qui se sont inscrites et qui ont fait polémique celles du secteur de l’enseignement privé. EcoActu, [Exclusif] Indemnité Forfaitaire : Saaïd Amzazi Tranche Enfin Pour Les écoles Privées
  • En revanche, vous ne pourrez pas prétendre à une indemnité forfaire comme c’est normalement le cas quand c’est la compagnie aérienne qui annule le vol (article 5 du règlement européen n° 261/2004). En effet, l’annulation d’un vol à cause de la pandémie du covid-19 est due à une circonstance extraordinaire qui exclut toute indemnisation (article 14 du règlement européen n° 261/2004). Reponse Conso, Covid-19 et transport aérien : remboursement ou bons d’achat ? - Reponse Conso
  • "Il est logique d'être ferme", exprime Michel Lavaud, chef de la communication de la Police nationale, contacté par Europe 1, évoquant la légitimité des mesures prises pour contenir la propagation du virus. "Pour les personnes de mauvaise foi, tout le monde peut savoir que la contravention est désormais de 135 euros : sortir sans justification de son domicile coûtera désormais 135 euros et ce peut être plus dans certaines conditions, ce qu'on appelle un amende forfaire majorée", ajoute-t-il, appelant les citoyens au civisme. Europe 1, Coronavirus et confinement : les forces de l'ordre passent en phase répressive
  • La première heure de stationnement est offerte. Ensuite, il faut compter 0,50 euro le quart d'heure, soit 2 €/heure. Le prix est plafonné 9,90 euros pour une journée complète. « Un tarif forfaire à la semaine est à l'étude », ajoute Jean-Bernard Castet, directeur général par intérim du centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges (CHIV). leparisien.fr, Villeneuve-Saint-Georges : le parking de l’hôpital est devenu payant - Le Parisien
  • Selon les résultats d'une étude classant les stations possédant au moins 50 kilomètres de pistes, il n'en coûte que 41,3 euros par jour et par personne pour venir y faire du ski. Ce prix comprend l'hébergement, le forfaire de remontées mécaniques et la location de ski.  Imbattable.  LCI, Ski : voici la station la moins chère de France | LCI
  • – Si vous subvenez à tous les besoins d’un enfant ou d’un ascendant dans le besoin vivant sous votre toit, vous pouvez déduire sans justification une somme forfaire. Pour l’imposition des revenus de 2019, la somme est de 3 535 € par ascendant accueilli. Réponse à Tout, Réductions d’impôts pour les familles : vérifier vos déclarations - Réponse à Tout
  • XALIMANEWS : Le parti Rewmi d’Idrissa Seck prépare déjà la prochaine élection présidentielle. Un projet auquel adhère Idrissa Seck, mais qui prône une transparence totale. D’ailleurs, les militants de Rewmi ont déjà l’esprit tourné vers la présidentielle de 2024, notamment au niveau de la diaspora. Elle a déjà lancé la mobilisation en perspective de l’élection. Chouaib Coulibaly dit Jacob, coordonnateur de Rewmi États-Unis et les militants ont lancé un nouveau concept dénommé «Rewmi diaspora stratégie» (RDS). L’objectif de ces militants de Rewmi basés à l’étranger mais aussi et surtout ceux du Sénégal est de participer au financement de la campagne de leur leader Idrissa Seck. Sur sa page Facebook, Mady Dian Cissé a expliqué le processus à suivre pour collecter des sous. A l’en croire, ceux qui souhaitent rejoindre l’initiative ont plusieurs moyens de le faire, avec la grande transparence. Il est demandé à chaque militant basé au Sénégal la somme forfaire de 1000 FCFA et à ceux de la diaspora 15 dollars ou euros. Xalima.com, Politique : Rewmi Diaspora Stratégies collecte des fonds pour la Présidentielle - Xalima.com
  • Le non-respect de cette obligation entraîne une amende pour l’entreprise pouvant aller jusqu'à 1 875 euros. (amende minorée à 450 € si paiement sous quinze jours, amende forfaire à 675€). , Magazine Automobile | Indépendants et libéraux : vous n’êtes plus obligés de vous « auto-dénoncer »
  • La vraie marque d'une vocation est l'impossibilité d'y forfaire, c'est-à-dire de réussir à autre chose que ce pourquoi l'on a été créé. De Ernest Renan / Souvenirs d'enfance et de jeunesse

Traductions du mot « forfaire »

Langue Traduction
Corse perde
Basque uko
Japonais 没収
Russe неустойка
Portugais desistir
Arabe مصادرة
Chinois 丧失
Allemand einbüßen
Italien forfeit
Espagnol perder
Anglais forfeit
Source : Google Translate API

Synonymes de « forfaire »

Source : synonymes de forfaire sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires