Filet : définition de filet


Filet : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FILET1, subst. masc.

Ce qui a l'aspect d'un fil extrêmement fin. Il portait une chaîne de gilet si fine qu'à peine le mince filet d'or tranchait sur le piqué blanc (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 511).Une chevelure abondante où brillaient quelques rares filets d'argent se jouait en boucles épaisses jusque sur ses épaules (Gautier, Fracasse,1863, p. 170).
A.− Domaine des sc. et techn.
1. ANATOMIE
a) Ramification nerveuse ou musculaire extrêmement ténue. Filet olfactif. L'oreillette est fort grande, mince, transparente, renforcée de filets musculaires, minces (Cuvier, Anat. comp.,t. 4, 1805, p. 402).Les fibres musculaires reçoivent toutes un filet nerveux moteur (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 181):
1. ... c'est autre chose quand une forme chemine jusqu'au cerveau. Comme celui-ci comporte un nombre énorme de filets nerveux, en relation les uns avec les autres, il réagit à la forme de l'impression, et non seulement au mouvement qu'elle implique. C'est lui qui dirige, amplifie, retient, modifie les excitations sensorielles. Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 142.
b) Repli muqueux bridant certains organes. Filet des lèvres, de la verge. Synon. frein.
Spéc. Filet de la langue. Membrane unissant le dessous de la langue à la partie inférieure de la bouche. Je dépouille la victime, je la mets en pièces, je brûle les filets de la langue et les portions consacrées aux génies (Chateaubr., Natchez,1826, p. 234).Un ligament qu'on nomme le frein ou le filet de la langue (La Madelaine, Chant,1852, p. 30).
Faire l'opération du filet, couper le filet [lorsqu'il bride les mouvements de la langue, chez les nouveau-nés] (cf. Ac.1798-1932).
Au fig., vx, fam. Avoir le filet (mal coupé). Être embarrassé pour s'exprimer. Ne pas avoir le filet, avoir le filet bien coupé. Parler beaucoup, s'exprimer avec aisance. Savez-vous, Monsieur Claude, que la femme qui vous a coupé le filet n'a pas volé ses cinq sous? (Zola, Ventre Paris,1873, p. 800).Tous les deux, des gens pourtant à la langue bien pendue, au filet bien coupé, on ne savait jamais quoi se raconter (Arnoux, Paris,1939, p. 191).
2. ARCHITECTURE
a) Petite moulure linéaire, séparant des moulures plus importantes. Synon. listel.Au XIVe[siècle] (...) les colonnes [des piliers gothiques] (...) s'ornent fréquemment d'un filet plat et prononcé sur la partie antérieure du fût (Lenoir, Archit. monast.,1856, p. 209).Les filets de pierre se font plus nombreux, plus fins et contournés [dans le style flamboyant] (Hourticq, Hist. Art, Fr., 1941, p. 104).
b) CHARPENT. Poutrelle placée horizontalement sous un plancher, pour le soutenir. Chandelle ou Pointail, étai vertical placé sous une pièce horizontale, filet, poutre, solive (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât.,t. 2, 1928, p. 31).
c) MAÇONNERIE
Partie de la couverture touchant la maçonnerie et recouverte de mortier. [On appelle] solin [ou] filet [un] calfeutrement en plâtre ou ciment entre la couverture et un mur qui le limite ou les parois d'une souche de cheminée (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât.,t. 4, 1928, p. 43).
Filet de mur. Bordure en saillie au sommet d'un mur. (Ds Littré, Ac. Compl., Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., Guérin 1892).
3. BOTANIQUE
a) Vieilli. Petite fibre d'une plante. Cette herbe, cette racine est pleine de filets (Ac.1798-1932).
b) Partie inférieure de l'étamine, qui supporte l'anthère. Le pistil est l'organe femelle de la fleur qui surmonte l'ovaire; il se prolonge ordinairement en un ou plusieurs styles ou filets terminés par un ou plusieurs stigmates (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 57).Autour s'élèvent les étamines, au nombre de cinq. Chacune se compose d'un filet ou tige et d'une anthère (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 84).
4. DÉCORATION. Trait d'épaisseur variable, servant à orner divers objets. La chambre était la seule luxueuse de la maison, tendue de soie bleue, garnie de meubles laqués, blancs à filets bleus (Zola, Germinal,1885, p. 1196).Le moka fumait dans les tasses à filet d'or (Pourrat, Gaspard,1925, p. 31).
Spécialement
a) ÉBÉNISTERIE
Fine bande d'argent, de bois, d'ivoire, etc., incrustée dans un ouvrage. Le chef entra, vint droit à lui, s'arcbouta de ses doigts aux minces filets de cuivre qui cerclaient l'acajou de la table (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 4etabl., 3, p. 150).Les touches de la guitare et de la mandoline sont les petits filets d'ivoire ou de cuivre incrustés dans le manche et servant à indiquer la séparation des demi-tons (Rougnon, 1935).
Petite moulure (séparant des moulures plus importantes). De larges lambris circulairement creusés et ornés de ces arabesques dont les longs filets contournés sont de si mauvais goût (Balzac, Double fam.,1830, p. 274).Les moulures servent à souligner la structure générale du meuble. On distingue : A) Des moulures plates : filet ou listel (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 10).
b) ORFÈVR. Cannelure bordant certaines pièces d'argenterie. Le grand Cointet offrit galamment à Madame Séchard six douzaines de couverts à filets et un beau châle Ternaux, en manière d'épingles (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 742).
5. GASTR., INDUSTR. ALIM.
a) Filet de volaille. Tranche mince levée, dans le sens de la longueur, sur la poitrine, sous les ailes. Filets de canard. Faites mijoter pendant cinq minutes et mêlez-y, coupés en petits dés, les filets d'un poulet rôti (Gdes heures cuis. fr., L. Tendret, 1896, p. 202).
b) Filet de poisson. Bande de chair levée le long de l'arête dorsale. Filets de hareng, de morue. André regarde Halliez engouffrer silencieusement les filets roulés d'une sole normande (Martin du G., Devenir,1909, p. 37).Il servit des filets d'anchois rouges d'épices, sur des croûtes grillées (Hamp, Champagne,1909, p. 234).
Rem. Pour l'emploi de filet en bouch., voir filet2.
6. HÉRALD. Bande très étroite dont l'émail est différent de celui de l'écu. Pièce héraldique formée par deux burelles ou deux filets disposés parallèlement (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 761).
7. IMPRIMERIE
a) Trait d'épaisseur et de forme variables, servant aux séparations, aux encadrements de textes. On appelle (...) un ouvrage à colonnes, un livre dont les pages sont partagées et séparées par un filet ou une ligne de blanc (Momoro, Impr.,1793, p. 107).Un crêpe enveloppait le manche de ma plume, Et des filets de deuil encadraient le papier (Murger, Nuits hiver,1861, p. 32).
b) Lame métallique servant à l'impression de ces traits. Les filets (...) sont des lames de plomb susceptibles d'être débitées à la longueur voulue (E. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p. 55).
c) Court article inséré dans un journal. Synon. entrefilet.Si je fouillais la collection de l'Aurore au temps de cette bataille ardente, j'y trouverais des filets un peu vifs (Jaurès, Paix menacée,1914, p. 291).Gaston Bérardi m'avait demandé d'écrire deux filets par semaine à l'Indépendance Belge (L. Daudet, Entre-deux-guerres,1915, p. 134):
2. le président [au substitut]. − Eh bien! vous avez vu, ce matin, l'Intransigeant? (...) il y a encore un mot pour vous (...). Oui, un filet de première page. Une note très désagréable. Courteline, Client sér.,1897, 1, p. 13.
8. MINÉR. Filon, couche de très faible épaisseur. (Ds Littré, Guérin, Lar. 19e-Lar. encyclop.).
9. RELIURE. Ornement linéaire en dorure ou non, plus ou moins fin, appliqué sur le dos ou le plat d'un ouvrage relié. Filets dorés; filets à froid. Faire un filet sur le bord de la couverture d'un livre (Ac.1835-1932).
Pousser des filets. Tracer ces ornements sur un ouvrage. C'est le roi [Lortic] de la reliure janséniste, de cette reliure toute nue, où nulle dorure ne distrait l'œil d'une imperfection, d'une bavochure, d'un filet maladroitement poussé, d'une arête mousse, d'un nerf balourd (E. de Goncourt, Mais. artiste,1881, p. 348).
10. TECHNOLOGIE
a) BOURRELLERIE. Mors léger, articulé, sans branches ni gourmette, servant à ménager la bouche du cheval. Au commencement, je montais en filet et sans étriers. Maintenant on me donne des étriers et une bride (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 103).Au mors de bride ils [les Romains] ont adjoint un mors de filet, qui permet de contrôler avec plus de précision les mouvements de l'animal (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 82).
Scier du filet. Tirer le filet alternativement à gauche et à droite pour modérer l'allure du cheval. Eh bien! tu les arranges en compote les bouches de tes palefrois!... Veux-tu rendre la main?... Tu scies du filet, je te dis! (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 237).
Mettre un cheval au filet (vx). Lui passer le filet et le placer dos au râtelier pour l'empêcher de manger. (Dict. xixes.).
Au fig., fam.; vieilli. Mettre, laisser, tenir qqn au filet. Lui laisser espérer quelque chose, sans le lui accorder (cf. J.-F. Rolland, Dict. mauv. lang., 1813, p. 65).
b) GANTERIE. Instrument de métal servant à aplatir les coutures des gants, à décorer les peaux. (Ds Nouv. Lar. ill. -Lar. encyclop.).
c) HORLOG. Partie en saillie sur les pièces d'horlogerie. (Ds Ac. Compl., Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., Guérin 1892).
d) Filet d'une vis. Saillie en spirale autour du cylindre de la vis. Au lieu de faire embrayer entre eux deux engrenages droits ou hélicoïdaux, on peut faire embrayer un de ceux-ci avec une vis ayant comme profil de filet celui d'une crémaillère (Gorgeu, Machines-outils,1928, p. 28).Le système le plus simple est un filet de vis à grand pas (Barnerias, Aciéries,1934, p. 224).
11. TEXTILE
a) Vx. Soie formée de plusieurs brins. (Dict. xixes.).
b) Fine rayure dans un tissu, formée par l'assemblage de plusieurs fils de couleur ou d'aspect différent. C'est presque toujours une redingote attachée par des nœuds, et mignonnement bordée d'une ganse ou d'un filet imperceptible (Balzac, Autre ét. femme,1842, p. 385).On peut se figurer (...) quelle quantité de nappes damassées, de serviettes à filets rouges, de mouchoirs, de chemises et de pièces de toile se trouvaient entassés là-dedans (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 163).
B.− [P. anal. d'aspect]
1. Petite quantité d'une substance liquide ou gazeuse.
a) [En parlant d'un liquide]
Écoulement continu et peu abondant. L'homme avait les yeux clos; et un filet de sang coulait d'une fente au coin du front (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, St-Antoine, 1883, p. 199).Le petit vallon où passe une rivière qui n'est le plus souvent qu'un filet d'eau (Green, Journal,1942, p. 188):
3. Ce qui ravissait, c'était, au milieu, une fontaine d'argent, une bergère debout sur une moisson de fleurs, et d'où coulait un filet continu d'eau de violette, qui résonnait musicalement dans la vasque de métal. Une senteur exquise s'épandait alentour... Zola, Bonh. dames,1883, p. 789.
P. métaph. Presque toujours un fils suffisait, un seul, pour que se perpétuât le mince filet de vie charriant jusqu'à la fin du monde le patrimoine sans cesse grossi de dots et d'héritages (Mauriac, Génitrix,1923, p. 365):
4. Tel filet d'idée poétique qui chez André Chénier découlerait en élégie, ou chez Lamartine s'épancherait en méditation, et finirait par devenir fleuve ou lac, se congèle aussitôt chez moi, et se cristallise en sonnet... Sainte-Beuve, J. Delorme,1829, p. 149.
Très petite quantité que l'on verse (notamment pour assaisonner un plat). Un filet d'huile. Quelques œufs des poules de la basse-cour frits dans la poêle et assaisonnés d'un filet de vinaigre (Lamart., Confid.,1849, p. 349).Les odeurs musquées des voilettes se mêlaient à un léger fumet de gibier, relevé d'un filet de citron (Zola, E. Rougon,1876, p. 160).
P. métaph. J'appris par cœur, et avec quels transports! ce filet de vinaigre continu et saccadé qu'on appelait « Le Traité nul » (Stendhal, H. Brulard,t. 2, 1836, p. 270).Un filet de vinaigre s'est mis dans cette douceur. Elle tourne, s'aigrit (Barrès, Cahiers,t. 5, 1906-07, p. 252).
Filet de vinaigre. Intonations aigres (de la voix). Le professeur de philosophie [du lycée] − M. Beliben − petit, fluet (...) et un filet de vinaigre dans la voix (Vallès, J. Vingtras,Enf., 1879, p. 32).
b) [En parlant d'une substance gazeuse] Mais, par le trou de la serrure, Un filet d'air froid a soufflé (Sully Prudh., Vaines tendr.,1875, p. 166).On l'aurait cru mort sans ce filet de respiration qui chuintait entre les lèvres blanches avec un bruit d'agonie (Aymé, Jument,1933, p. 84):
5. Les meules étaient dressées dans une place dégarnie; deux en pleine activité, recouvertes de terre grasse, de mottes de gazon, percées d'une cheminée d'où sortait un filet de fumée bleue, qui montait légère, dans le soir. Moselly, Terres lorr.,1907, p. 108.
2. P. ext. Un pavé blanc, étincelant comme de l'acier, avec un imperceptible filet d'ombre sur le côté droit de la rue (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 111).Un oiseau s'est jeté par mégarde dans une chambre (...). Soudain, il distingue un filet de lumière. C'est une porte entrebâillée (Montherl., J. filles,1936, p. 1030).
3. Au fig.
a) Filet de voix. Voix ténue, que l'on entend à peine. Cette dame n'a qu'un filet de voix, mais cette voix est juste, flexible, douce et extrêmement haute (Delécluze, Journal,1824, p. 47).Une voix charmante, un filet de voix plutôt, si fragile qu'on croit toujours qu'il va se briser − et qui ne se brise jamais (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1266).
b) [En parlant d'une chose abstr.] Nuance, touche très légère. Il élève un mur entre lui et les hommes, il se condamne au silence. Ses pensées demeurent sans un filet d'amertume (Barrès, Cahiers,t. 10, 1913, p. 60).Un léger, très léger et subtil filet d'ennui se glissa dans sa conscience (Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1162).
REM.
Filetage, subst. masc.Action de lever des filets de poisson pour la mise en conserve. Ceux [les poissons] (...) ayant moins de 1,5 kg et ceux (...) qui pèsent au moins 700 g sont envoyés au filetage (Boyer, Pêches mar.,1967, p. 112).
Prononc. et Orth. : [filε]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 « fil ténu » (M. de France, Fables, 3, 61 ds T.-L.); ca 1290 anat. filet [de la langue] (G. de Bibbesworth, Traité, éd. A. Owen, 92); ca 1393 en parlant du sucre en fusion (Ménagier, II, 274 ds T.-L. : tant qu'il fache le fillet entre deux does); 1306-07 en parlant d'un liquide (G. Guiart, Royaux lignages, I, 2027, ibid.); 1589 « trait plus ou moins fin utilisé dans différents domaines, ici peinture et décoration » (Acte notarié, Paris ds Havard); 1678 équit. (Guillet); 2. ca 1393 bouch. (Ménagier, II, 266 ds T.-L.). Dér. de fil*; suff. -et*.
DÉR.
Fileter, verbe trans.,industr. alim. Prélever des filets de poisson, pour les mettre en conserve. Attesté ds Rob. Suppl., Lar. Lang. fr. [filte], (il) filète [filεt]. 1reattest. 1967 morue filetée (Boyer, ibid.); de filet1* étymol. 2, dés. -er.
BBG. − Archit. 1972, p. 126, 210. − Quem. DDL t. 14, 16. − Rothwell (W.). Medical and botanical terminology from Anglo-Norman sources. Z. fr. Spr. Lit. 1976, t. 86, p. 240.

FILET2, subst. masc.

BOUCH. Pièce de viande particulièrement tendre, qui est située dans la région lombaire, chez les animaux de boucherie. Filet de chevreuil, de porc, de veau. Truites à la Chambord, filet d'agneau purée d'artichaut, cailles au nid, poulet braisé Saint-Lambert (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 753).Un garçon boucher (...) mettait une rapidité vertigineuse et une religieuse conscience à mettre d'un côté les filets de bœuf exquis, de l'autre de la culotte de dernier ordre (Proust, Prisonn.,1922, p. 138).
Contre-filet, faux-filet. Morceau situé le long de l'épine dorsale (contre le filet), et qui est un peu moins apprécié. On convint d'une omelette aux fines herbes, d'un morceau de faux filet avec des pommes nouvelles, d'un fromage et d'une tasse de café (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Reine, 1883, p. 833).
Filet mignon. Pièce de boucherie détaillée à la pointe du filet. Bœuf (...) vous prenez la pièce d'aloyau toute entière, vous ôtez le filet mignon, duquel vous faites une entrée (Viard, Cuisin. roy.,1831, p. 70).Le même dialogue à chaque repas, s'élevait : − Tu ne manges pas, chéri. − Toi non plus. − Mais si, tu vois? Reprends un peu de « filet-mignon » (Mauriac, Génitrix,1923, p. 376).
Rem. Pour le porc et le veau, désigne la partie appelée filet dans le bœuf.
Prononc. et Orth. Cf. filet1. Étymol. et Hist. Cf. filet1. Bbg. Quem. DDL t. 1.

FILET3, subst. masc.

Réseau formé de mailles plus ou moins larges nouées entre elles, et confectionné avec de la ficelle, du fil de coton, de nylon, etc.
A.− Engin utilisé pour la chasse et la pêche, et servant à capturer certains animaux (gibier à plumes ou à poil, poissons, etc.). Jeter, tendre un filet; coup de filet; prendre des oiseaux au filet. Synon. rets.Pour attirer les oiseaux sur les arbres d'abord, sous les filets ouverts ensuite, on se sert d'appeaux (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 27).[Pendant la cérémonie religieuse] les intentions défilaient (...) pour que Dieu mît beaucoup de poissons dans les filets ou dans les nasses (Queffélec, Recteur,1944, p. 24):
1. ... elle gagna la baie où les bateaux de Dougal étaient amarrés, vida les filets pleins dans le réservoir, étendit les filets vides sur la plage après en avoir exprimé l'eau avec soin pour les prémunir contre l'atteinte d'une gelée matinale... Nodier, Trilby,1822, p. 192.
2. Mademoiselle de Quinconas faisait tourner entre ses doigts le long bambou du filet à papillons, et le manchon de gaze verdoyante attrapait au-dessus de son front, en guise d'insectes, quelques essaims de ces « esprits de malignité » qui voltigent autour de nous dans l'air matinal... Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 97.
SYNT. Lancer, tirer, traîner, remonter un filet; filet à crevettes, à insectes; remmailler, réparer un filet.
P. métaph. Ce filet de la pluie aux mailles innombrables rabattit dans l'hôtel Daniel et Mademoiselle de Plailly (Mauriac, Fleuve de feu,1923, p. 42).Les mitrailleurs tirèrent (...). Hernandez se coucha, atteignit son revolver sous un filet horizontal de balles, et regagna l'embrasure (Malraux, Espoir,1937, p. 641):
3. Tu sais bien que je suis l'homme des ardeurs et des défaillances. Si tu savais tous les invisibles filets d'inaction qui entourent mon corps et tous les brouillards qui me flottent dans la cervelle! ... Flaub., Corresp.,1851, p. 321.
4. ... si Queneau s'exerce au style, n'y voit-on pas un dernier et peut-être mortel soubresaut de la poésie verbale? Les aventures de l'autobus « S » sont bel et bien de la prose, mais qui jette sur la poésie le filet d'une syntaxe, des pièges d'objet à objet. Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 162.
Expr. Tendre ses filets trop haut. Faire preuve d'une ambition, d'un orgueil excessifs. Mais encore aujourd'hui l'excellent Fiori (...) me dit : « vous tendez vos filets trop haut » (Stendhal, H. Brulard,t. 1, 1836, p. 145).Autre thème : celui des filets trop haut. L'orgueil les tend si haut que rien de réel jamais ne s'y vient prendre (Valéry, Variété II,1929, p. 88).
1. P. anal. Engin utilisé dans certains combats pour envelopper et capturer un adversaire. Une étreinte vigoureuse lui paralysait les bras en arrière, et le filet déjà le ligotait (Genevoix, Raboliot,1925, p. 209):
5. Il savait imiter la Samnite intrépide Qui secoue au combat son panache ondoyant, L'Andabate aux yeux clos, le Thrace diligent, Le svelte rétiaire, à la lance trifide, Menaçant du filet le mirmillon rapide Dont le casque gaulois porte un poisson d'argent! Bouilhet, Melaenis,1857, p. 85.
2. Au fig. Synon. de piège, guet-apens.Passer à travers les mailles du filet; se prendre, tomber dans les filets (de qqn). Tantôt elle tendait l'astucieux filet De ses ruses de femme aux sens qu'elle troublait (Lamart., Chute,1838, p. 991).Maintenant, elle était sûre de son affaire, même s'ils avaient essayé de la poursuivre, le filet des traboules les tenait (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 89):
6. ... du moment où Rougon l'abandonnait, Saccard était perdu. Delcambre, qui le guettait depuis son arrivée au pouvoir, le tenait enfin sur la marge du code, au bord même du vaste filet judiciaire, n'ayant plus qu'à trouver le prétexte pour lancer ses gendarmes et ses juges. Zola, Argent,1891, p. 364.
7. Très vite, entre insoumis, s'était créée une espèce de franc-maçonnerie. On se reconnaissait, se retrouvait, s'aidait. Zidore était au courant de tous les stratagèmes qui pouvaient permettre de passer à travers les mailles du filet. Il les enseigna à Alain. Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 47.
Attirer, envelopper qqn dans ses filets. Essayer de le séduire. Depuis deux jours, le poëte essayait donc de séduire Modeste, et profitait de tous les instants où il pouvait se trouver seul avec elle pour l'envelopper dans les filets d'un langage passionné (Balzac, Modeste Mignon,1844, p. 230).Que suis-je dans le monde pour qu'ils [les intrigants] aient besoin de m'attirer dans leurs filets? (Sand, Ctesse de Rudolstadt,t. 2, 1844, p. 33).
Donner un coup de filet. S'emparer, généralement par la force, d'un certain nombre de personnes ou de choses. Faire un beau coup de filet. Réaliser une opération, une prise fructueuse. Le général Nicolas Jordy, notre ancien commandant à Mayence, fit plusieurs beaux coups de filet; il enleva des canons, des drapeaux, des masses de prisonniers (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 458).Un grand coup de filet jeté sur tout notre travail qu'ils devinent, j'en ai des indices (Bourget, Actes suivent,1926, p. 54):
8. ... un homme de lettres trouble, un journaliste suspect : seul, avec Villemessant, il avait échappé au coup de filet dans lequel on avait ramassé tous les journalistes légitimistes après le deux-décembre; un homme qui m'a toujours semblé être dans le journal une oreille de la police. Goncourt, Journal,1853, p. 86.
B.− Ouvrage de mailles servant à différents usages.
1. [Pour entourer, envelopper qqc.] Filet entourant un ballon, un tambour; filet à cheveux. Elle était coiffée avec soin, le chignon pris dans un filet en chenille bleue (Zola, Assommoir,1877, p. 392).Les vieux fusils de chasse étincelant, aux rateliers des murailles, entre les poires à poudre, les sacs à plomb brodés, les filets des carnassières (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 227).
Filet à provisions. Sorte de sac en mailles, très léger. L'un travaillait comme jardinier pour l'ennemi, revenait chaque soir avec un filet plein de légumes (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 324).Les femmes, à tout hasard, leur filet à provisions au bout du bras, flairaient, tâtaient les lainages, soupesaient les brodequins cloutés (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 506).
AÉRON. Filet d'un ballon. Réseau de cordages entourant l'aérostat et soutenant la nacelle. Le Clodion [une sculpture] représentant une montgolfière, au filet tendu autour du globe aérostatique (Goncourt, Journal,1886, p. 574).Le lieutenant Mallet grimpe d'abord dans le filet aérien entre la nacelle et l'aérostat, d'où il surveillera, durant toute la nuit, la marche du Horla à travers le ciel (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Voy. Horla, 1887, p. 1321).
2. [Pour protéger, retenir qqn ou qqc.] En principe, on a recours présentement [pour la protection des navires contre les torpilles mobiles] à des filets métalliques qui assurent aux navires une protection [assez] (...) efficace (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav.,1899, p. 29).À travers le filet de la moustiquaire, il eût dû frapper à longueur de bras (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 182).
Filet à bagages. Porte-bagages placé au-dessus des banquettes de certains véhicules de transport en commun ou de compartiments de chemin de fer. Il tapota les vitres du wagon, regarda courir les champs et s'envoler les bois, fuma des cigarettes, ôta sa valise des filets (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 14).Il atteint dans le filet du compartiment sa valise, l'ouvre pour y glisser la lettre de Laura (Gide, Faux-monn.,1925, p. 985).
Filet de bicyclette. Protection recouvrant en partie la roue arrière, pour éviter que les vêtements ne se prennent dans les rayons. Bicyclette (...) filet garde-jupe (Catal. jouets [Louvre], 1936).
Filet (de cirque). Filet tendu au-dessous des acrobates pour les retenir en cas de chute. Au cirque, le filet des princes du trapèze Leur donne une démarche en l'air de morts récents Encore habitués au poids rouge du sang (Cocteau, Poèmes,1916-23, p. 254).Quand un danseur de corde tombe dans le filet, où il rebondit comme une balle, il n'est plus homme en cela ni danseur, mais chose parmi les choses (Alain, Propos,1922, p. 410).
P. métaph. Au-dessous de tous ces exercices funèbres dont je vous donne la parade, vous tendez poliment je ne sais quel filet de tristesse. Je m'y laisse rebondir (Giraudoux, Siegfried,1928, II, 2, p. 78).
Expr. Travailler sans filet (en parlant d'un acrobate). Exécuter son numéro sans cette protection. Ils sont beaux, tu sais, les acrobates. Un peu monstrueux, parfois : les muscles du dos. Ceux qui travaillent sans filet, c'est très horrible. Mais c'est plus crâne (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 382).P. ext., au fig. et fam. Prendre des risques. Il [un copain] me fournit les données d'un autre problème. C'est du travail sans filet et sans chiqué (Giono, Gds chemins,1951, p. 211).
Filets de Saint-Cloud (vx). Filets tendus en travers de la Seine, au pont de Saint-Cloud, et destinés à retenir ce que le courant entraîne. Un jour on trouverait la Morgue aux filets de Saint-Cloud, s'il existait des filets à Saint-Cloud. Mais c'est une erreur qu'il faut absolument détruire; pardon, pour cette illusion perdue! Il n'y a pas de filets à Saint-Cloud, et il ne saurait y en avoir (Gozlands Paris, ou le Livre des cent-et-un,Paris, Ladvocat, t. 1, 1831, p. 323).Alors Rocambole la poussa rudement et la jeta dans la Seine. Le flot noir qui passait emporta le cadavre vers les filets de Saint-Cloud (Ponson du Terr., Rocambole,t. 5, 1859, p. 126).
MAR., vieilli. Filet de bastingage. Filet de cordage goudronné fixé au bastingage du navire, servant gén. à recevoir les hamacs de l'équipage. Tous les matelots, de grand matin, portent leurs hamacs dans de grands filets sur les côtés du vaisseau (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 78).
3. SPORTS
a) Réseau de mailles tendu au milieu d'un terrain, d'une table de jeu, servant de délimitation des camps de deux joueurs, de deux équipes, et au-dessus duquel doit passer la balle. Filet de volley-ball; envoyer la balle dans le filet. Il disait que, derrière le filet du tennis, elle avait l'air d'un colibri à travers les barreaux d'une cage (H. Bataille, Maman Colibri,1904, I, 2, p. 4).Je lisais avec gêne et stupeur le « courrier du front » (...). On y voyait réclamer des jeux de cartes, des ballons, des bottes, des filets de ping-pong (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 22).
b) Filet de but. Réseau de cordes fixé à la partie arrière des poteaux des buts de football, handball, etc., afin d'arrêter la balle. Au milieu, le seuil du sort, la chose qui n'est faite que pour être vierge : les poteaux de but et leur filet goudronné (Montherl., Olymp.,1924, p. 359).
4. Ouvrage de dame composé de mailles nouées, parfois orné de broderies, dont l'aspect rappelle celui de la dentelle, et qui s'exécute à la main ou mécaniquement. Faire du filet; rideaux, dessus-de-lit en filet; dentelle-filet. Il avait trouvé dans un tiroir une paire de gants en filet que vous avez oubliée (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 254).On fait, naturellement, toujours la broderie vénitienne et la dentelle irlandaise et le filet de guipure (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 793):
9. Bonne-maman réussit à m'intéresser à la tapisserie et à la broderie sur filet : il fallait asservir la laine ou le coton à la rigueur d'un modèle et d'un canevas, et cette consigne m'accaparait assez; je confectionnai une douzaine de têtières et recouvris d'une tapisserie, hideuse, une des chaises de ma chambre. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 69.
Prononc. et Orth. : [filε]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1461 « réseau de ficelle, de fil, fait de mailles nouées ici servant à capturer des animaux » (Villon, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1463 : Affin que ses filletz ne tende); 1615 [éd.] fig. « piège, séduction » (Malherbe, Poésies, éd. L. Lalanne, LXIII, 7). Issu par substitution du suff. de l'a. fr. filé (part. passé subst. de filer*) « filet », ca 1380 (L. Lefevre, Trad. La Vieille, 53 ds T.-L.).
STAT. − Filet1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. : 2 361. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 559, b) 3 540; xxes. : a) 3 109, b) 2 382.
DÉR.
Filetage, subst. masc.,vx. Braconnage à l'aide de filets, de collets. Attesté ds Littré, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965, Lar. 19e-Lar. Lang. fr. [filta:ʒ]. 1reattest. 1865 (Littré); dér. irrég. de filet3, suff. -age*.
BBG. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 411. − Quem. DDL t. 6.

Filet : définition du Wiktionnaire

Nom commun

filet \fi.lɛ\ masculin

  1. Fil délié, petit fil.
  2. Technique de couture.
    • Elle est en train de se confectionner au filet le manteau le plus adorables que vous puissiez imaginer. — (Jane Austen, Northanger Abbey, ch. vi, traduction de Josette Salesse-Lavergne, Christian Bourgois Éditeur, 1980)
  3. Maillage de cordes ou de fils destiné à empêcher le passage ou à capturer des objets de taille supérieure aux mailles.
    • Jean Donnard et Pierre Kerhuon embarquaient les filets dans la chaloupe, amarrée au quai, près de la cale qu’ensanglantaient des débris de poissons fraîchement éventrés. — (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • […], n’avait-il point remarqué une superbe truite qui se calait sous un rocher de la rive.[…]. La question se posait seulement de savoir s’il la prendrait au filet ou à la main. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les bêtes si méfiantes qui s'abattaient à la croûle sur les fagnes pour en extraire les vers, ne prenaient point garde aux filets tendus à plat sur le sol; elles s'y empêtraient et tous leurs efforts étaient vains. Elles ne pouvaient s'en dépêtrer ou arracher le bâtonnet qui les fixe. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Sport ludique et convivial, le Padel est un jeu à l'aspect familier car il emprunte sa technicité et son règlement à nombre de jeux que nous connaissons bien : le tennis dont il a hérité du filet, de la balle, et du décompte des points, […]. — (Petit Futé; Vendée, 2009-2010, p.49)
  4. Sac en mailles.
    • Tout à coup, une commère qui, un filet de provisions à la main et le visage congestionné d'émotion, absorbait, le nez en l'air, ce récit sensationnel, poussa un hurlement d'effroi, [...]. — (Arthur Bernède, Belphégor, 1927)
  5. (Technique) Usinage en forme d'hélice cylindrique sur une vis ou autre tige filetée ainsi que dans un écrou ou autre taraudage.
    • Les vis peuvent être à filet rond, trapézoïdal ou triangulaire.
  6. (Par analogie) Qui ressemble à un petit fil, particulièrement en parlant des petites fibres des plantes.
    • Cette herbe, cette racine est pleine de filets.
  7. (Botanique) Partie inférieure de l’étamine qui supporte l’anthère, et qui est ordinairement plus ou moins déliée.
    • Les filets de cette fleur sont velus. Filets plus longs que le tube de la corolle.
  8. (Anatomie) Ramifications les plus ténues des nerfs.
    • Les filets nerveux.
  9. (Anatomie) (En particulier) Pli membraneux qui est sous la langue et qui en règle les mouvements.
    • Faire l’opération d'entailler le filet d'un nouveau-né pour le libérer d’un handicap de succion dû à un filet de langue trop court.
    • Couper le filet : (Figuré) Empêcher de parler.
    • Cette réponse inattendue lui a coupé le filet. → voir couper le sifflet
    • Il a le filet bien coupé : (Par plaisanterie) Il est bavard.
  10. (Arts) Se dit de certains ornements linéaires.
    • La façade était peinte en blanc et les arêtes de la corniche se rehaussaient d'un filet rouge qui en accentuait le profil. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Couverts d’argent à filets.
    • Faire un filet sur le bord de la couverture d’un livre.
    • Reliure de veau avec filets.
    • Orner une pièce de serrurerie d’un filet en relief.
    • Cette moulure est accompagnée d’un filet.
  11. (Typographie) Zone libre de texte entre deux colonnes imprimées.
  12. (Typographie) Se dit de certains traits qui ont diverses formes et divers usages.
    • Séparer les colonnes d’un tableau par des filets.
    • Mettre un filet au-dessous d’un titre.
    • Filet double.
    • Filet maigre.
  13. Lames de métal qui servent à imprimer ces sortes de traits.
    • Filets d’acier, filets de cuivre.
  14. (Figuré) Flux d’un fluide, et particulièrement de l’eau qui coule, qui vient en petite quantité mais sans interruption.
    • Pendant quelques secondes il roula son cigare entre le pouce et l’index, à hauteur de l’œil droit, suivit du regard le mince filet de fumée qui montait en spirale bleuâtre, […]. — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • On traverse l'oued Isten, il contient du berdi (roseau) en abondance, et a un tout petit filet d'eau. On campe à 9 h. 30 devant Idelès. — (Bulletin du Comité de l'Afrique française, 1908, vol.8, page 122)
    • Un filet de vinaigre : Un peu de vinaigre.
    • Mettre un filet de vinaigre dans une sauce.
    • Un filet de voix : (Figuré) Une petite voix.
    • C'est ta voix, ma bien-aimée, ta voix lointaine, ton filet de voix pure qui me crie mes serments. — (Émile Zola, Nouveaux Contes à Ninon, 1874)
    • Ce chanteur n’a qu’un filet de voix.
  15. (Boucherie) (Cuisine) La partie charnue qui est le long de l’épine dorsale de quelques animaux; on ne l’appelle ainsi que quand ces animaux ont été dépecés pour être mangés.
    • La viande, qui doit se révéler un peu ferme, provient souvent de tranche grasse, de rond de gîte, de gîte à la noix, mais les rosbifs aristocratiques peuvent être taillés dans le filet, le faux-filet ou le romsteck. — (Jacques-Louis Delpal, Comment marier les mets et les vins, Éditions Artemis, 2007, page 110)
    • (Par analogie)Il s'adressa au cuistot :
      — Je prends un guéridon, tu m'enverras des filets d’harengs pour commencer, une double saucisse-frites, un calendo, un kil, et que ça saute.
      — (Robert Giraud, La petite gamberge: roman, Éditions Denoël, 1961, p. 67)
    • Mettez les filets de haddock dans un plat creux, versez le lait par-dessus et laissez tremper pendant 30 minutes. — (Le Cookbook Masterchef, Solar Éditions, 2010, page 56)
  16. (Équitation) Embouchure, bride. Il est souvent composé d’une muserolle, d’une sous-gorge, de montants et de rênes : il sert à diriger le cheval.
  17. (Architecture) Baguette moulurée en bois utilisée pour la couverture des joints.
  18. (Agriculture) (Populaire) Rejeton d’une plante qui s’allonge en tige rampante sur le sol; stolon.
    • La culture potagère fournit un remarquable exemple de marcottage dans la multiplication du fraisier par filets, coulants ou stolons. — (Odette Bussard, Cultures légumières, Paris : Baillière, 1943)
  19. (Ornithologie) Rectrice externe allongée, comme chez l'hirondelle rustique.
  20. (Héraldique) Bande plus fine que la cotice.
  21. (Cartographie) Trait d'épaisseur donnée faisant partie du cadre[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Filet : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FILET. n. m.
Fil délié, petit fil. Il se dit, par analogie, de Ce qui ressemble à un petit fil, et surtout des Petites fibres des plantes. Cette herbe, cette racine est pleine de filets. Il se dit particulièrement, en termes de Botanique, de la Partie de l'étamine qui supporte l'anthère, et qui est ordinairement plus ou moins déliée. Les filets de cette fleur sont velus. Filets plus longs que le tube de la corolle. Il désigne, en termes d'Anatomie, les Ramifications les plus ténues des nerfs. Les filets nerveux. Il désigne particulièrement le Pli membraneux qui est sous la langue et dont le principal usage est de régler les mouvements de cet organe. Ce pli est quelquefois si court chez les enfants nouveau-nés, qu'il les empêche de remuer la langue avec facilité et s'oppose à la succion; alors on le coupe avec des ciseaux. Couper le filet. Faire l'opération du filet. Couper le filet signifie figurément Empêcher de parler. Cette réponse inattendue lui a coupé le filet. Par plaisanterie, Il a le filet bien coupé, Il est bavard. En termes d'Arts, il se dit de Certains ornements linéaires. Couverts d'argent à filets. Faire un filet sur le bord de la couverture d'un livre. Reliure de veau avec filets. Orner une pièce de serrurerie d'un filet en relief. Cette moulure est accompagnée d'un filet. Le filet d'une vis, La saillie en hélice autour de son cylindre. Il se dit particulièrement, en termes de Typographie, de Certains traits qui ont diverses formes et divers usages. Séparer les colonnes d'un tableau par des filets. Mettre un filet au-dessous d'un titre. Filet double. Filet maigre. On le dit également des Lames de métal qui servent à imprimer ces sortes de traits. Filets d'acier, filets de cuivre. Il se dit encore figurément d'un Liquide, et particulièrement de l'eau qui coule, qui vient en petite quantité mais sans interruption. Un maigre filet d'eau. Cette fontaine, cette pompe ne donne qu'un filet d'eau. Un filet de vinaigre, Un peu de vinaigre. Mettre un filet de vinaigre dans une sauce. Un filet de voix, Une petite voix. Ce chanteur n'a qu'un filet de voix. En termes de Boucherie et de Cuisine, il désigne la Partie charnue qui est le long de l'épine dorsale de quelques animaux; et on ne l'appelle ainsi que quand ces animaux ont été dépecés pour être mangés. Filet de bœuf, de cerf, de sanglier, de chevreuil. Dans un sens analogue, Filets de sole.

Filet : définition du Littré (1872-1877)

FILET (fi-lè ; le t ne se lie pas dans le parler de la conversation ; au pluriel, l's se lie : des fi-lè-z à mailles étroites ; filets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Petit fil, fil délié.

    Chez les tireurs d'or, trait d'or ou d'argent battu, qui se tortille avec de la soie.

    Soie mise en plusieurs brins.

    Fig. Il [le précepteur] tenait en ses mains un glaive luisant pour couper les filets de ses passions naissantes [de l'élève] et les discours et les exemples qui pourraient les entretenir, Fléchier, M. de Montausier.

    Fig. Ne tenir qu'à un filet, ne dépendre que de la rupture d'un brin de fil, c'est-à-dire de la moindre circonstance (on dit plutôt aujourd'hui : tenir à un fil). Mon cœur ne tient qu'à un filet, Molière, Préc. XI. Démade écrivait à Antigone dans l'Asie pour le presser de venir promptement se rendre maître de la Grèce et de la Macédoine, qui ne tenaient plus, disait-il, qu'à un filet et encore à un filet pourri, en se moquant ainsi d'Antipater, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 94, dans POUGENS. Mme de Maintenon ne tenait plus à M. de Beauvillier que par un filet d'ancienne estime, Saint-Simon, 56, 183. Pontchartrain tenait encore à un filet par le vain titre de sa charge, Saint-Simon, 425, 136.

    Le filet de la vie, des jours, la durée de la vie. Il faudra mourir dans les fers Où les yeux d'une ingrate ont mon âme asservie ; Je n'en puis échapper : On ne les peut couper Qu'on ne coupe avec eux le filet de ma vie, Racan, Bergeries, II, 2, Chants de Tisimandre. Il semble, à vous entendre, que M. Purgon tienne dans ses mains le filet de vos jours, et que, d'autorité suprême, il vous l'allonge ou vous le raccourcisse comme il lui plaît, Molière, Mal. im. III, 7.

    Cet homme n'a qu'un filet de vie, il est d'une constitution très débile.

  • 2 Terme de manége. Bridon léger à mors articulé, remplaçant pour les chevaux de tirage commun, pour les chevaux de course, pour ceux qu'on mène à la promenade ou à l'abreuvoir, la bride ordinaire. On mène ce cheval avec un simple filet. Un bridon léger, appelé filet, est presque toujours associé à la bride des chevaux de selle.

    Scier du filet, faire aller et venir l'embouchure du filet, en tirant alternativement l'une et l'autre rêne.

    Mettre au filet, tourner la croupe du cheval du côté de la mangeoire, pour l'empêcher de manger, après lui avoir mis un filet dans la bouche.

    Fig. On dit qu'un homme nous tient au filet, pour exprimer qu'il nous prive de manger, ou, dans un sens plus général, qu'il nous fait attendre ou qu'il nous amuse par de vaines espérances.

    On dit dans le même sens : être au filet. Si le délicat et ingénieux abbé de la Bletterie me défend de plus vous fournir, je ne vous fournirai rien, et je vous laisserai au filet, Voltaire, Lett. Mme de Choiseul, 2 fév. 1769.

  • 3 Terme d'arts. Il se dit des divers ornements longs et déliés. Un filet règne autour de l'encadrement.

    Terme de relieur. Pousser des filets, faire de petits traits d'or au dos ou sur le plat d'un livre relié. Reliure avec filets. Le livre étant à plat sur la table, en tenant de la main gauche une règle en bois, on peut pousser hardiment les filets ; bien des ouvriers les poussent à vue d'œil, aussi ne sont-ils jamais bien, Lesné, la Reliure, p. 210.

    Cannelure sur les pièces d'argenterie. Couverts à filets.

    Terme de monnaie. Petit cordon qui règne autour d'une pièce.

    Partie saillante sur les pièces d'horlogerie.

    Terme d'architecture. Filet ou listel, un petit membre carré des moulures et des ornements.

    Terme de menuiserie. Moulure plate ou lisse, ronde ou carrée, qui sépare deux autres moulures plus grandes et plus saillantes.

    Terme de blason. Petite bordure dont la largeur n'a que le quart de la bordure ordinaire, et dont l'émail est différent de celui de l'écu. Montbron portait de Montberon brisé d'un filet en barre, Saint-Simon, 191, 59.

  • 4Le filet d'une vis, la ligne spirale qui tourne autour d'un petit cylindre de fer, pour entrer et tenir dans les écrous.
  • 5Petit trait tracé sur le papier. Mon écriture est méchante, mais ma plume est enragée, elle criaille et ne fait que des filets, Sévigné, 368.
  • 6 Terme d'imprimerie. Traits plus ou moins déliés et de formes diverses. Séparer des colonnes par des filets.

    Lames de métal servant à l'impression des filets. Les filets sont d'acier, de cuivre ou de métal à caractères.

  • 7 Terme de couvreur. Filet, la partie d'une couverture qui touche au mur et qui est couverte de plâtre.

    Terme de charpentier. Petite poutre que l'on place sous un plancher qui fléchit.

    Terme de maçon. Filet de mur, bordure en saillie au haut d'un mur ; si le filet de mur se trouve des deux côtés, cela indique que le mur est mitoyen.

  • 8 Terme de géognosie. Filon qui, n'ayant ni les dimensions ni la suite requises, ne peut être exploité. L'or, dans ses mines primitives, est ordinairement en filets, en rameaux, en feuilles, et quelquefois cristallisé en très petits grains de forme octaèdre, Buffon, Min. t. IV, p. 273, dans POUGENS. Comme le cuivre est plus susceptible d'altération que l'argent, ces mines en filets et en cheveux sont bien plus rares que celles de l'argent et ont la même forme, Buffon, ib. t. VIII, p. 68.
  • 9 Terme de botanique. Fibre dans une plante. Cette herbe est remplie de filets.

    La partie déliée de l'étamine, celle qui supporte l'anthère. Les filets de cette fleur sont velus.

    Terme de jardinage. Filets, voy. COULANTS.

  • 10 Terme d'anatomie. Se dit des ramifications les plus ténues des nerfs. Filets nerveux.

    Dans le langage général, on le dit quelquefois pour fibre. À considérer la composition de toute la masse du cœur, les fils et les filets dont il est tissu et la manière dont ils sont tors, on le reconnaît pour un muscle, Bossuet, Con. II, 2.

    Mince membrane qui rattache le dessous de la langue à la paroi inférieure de la bouche. Tout charme en un enfant dont la langue sans fard, à peine du filet encor débarrassée, Sait d'un air innocent bégayer sa pensée, Boileau, Ép. IX. Il y a quelques enfants qui ont le filet de la langue si court, que cette espèce de bride les empêche de téter, et l'on est obligé de couper le filet, Buffon, Suppl. à l'hist. nat. Œuvres, t. XI, p. 81, dans POUGENS.

    Avoir le filet, se dit improprement de ceux dont la langue est embarrassée dans ses mouvements.

    Il n'a pas le filet, se dit de quelqu'un qui parle beaucoup.

    Filet de la verge, du prépuce, voy. FREIN.

    Terme de boucherie. La partie la plus estimée du bœuf, qui est placée entre le rognon et les côtes, vers la partie postérieure de l'échine et dans l'intérieur du corps ; c'est le muscle psoas.

    Faux filet, partie du bœuf moins estimée que le filet, mais très estimée encore, qui se trouve sur l'échine dans la longueur du filet, mais au-dessus des os.

    Terme de chasse. Filets de cerf, la chair qui se lève en dessus et au dedans des reins ; les petits filets ou filets mignons sont ceux qui se lèvent en dedans, et les grands ceux qui se lèvent en dessus. Les petits filets doivent être au roi, et le cimier au grand veneur, les grands filets aux lieutenants et sous-lieutenants de la vénerie, Salnove, Vénerie, p. 164, dans LACURNE.

    Par analogie. Un filet de sole.

    Chair qui s'étend le long de l'estomac des volailles. Tâchez de bien enlever les filets.

  • 11Petite quantité d'un liquide qui coule ; par comparaison avec un filet ou fil délié. On voit par ces exemples qu'un petit filet d'eau tient un grand poids en équilibre, Pascal, Équil. des liqueurs, II. Diogène disait qu'un discours bien poli était un filet de miel, Fénelon, Diog. Filet d'eau du désert que boit le sable aride, Sainte-Beuve, Épît. à Lamartine.

    Un filet de vinaigre, un peu de vinaigre mêlé avec un assaisonnement.

    Mettre le filet dans le suif fondu, y jeter un peu d'eau pour l'épurer.

    Fig. Un filet de voix, une voix faible. Il y a un petit baron qui n'a qu'un filet de voix, mais qui a fait verser des ruisseaux de larmes [dans Mahomet], Voltaire, Lett. d'Argental, 5 juin 1741. Je ne fais entendre mon filet de voix qu'aux Suisses et aux échos du lac de Genève, Voltaire, Lett. au roi de Prusse, 179.

  • 12 Terme de pêche. Petit brochet.

    Terme de commerce. Nom donné à la jeune sangsue médicinale.

    Le brochet, la sangsue sont dits ainsi à cause de leur ressemblance avec un fil.

  • 13Rets pour prendre des poissons ou des oiseaux, ainsi dit parce qu'il est fait de filets ou brins de fil. Qu'était-ce que Simon-Pierre ? un pauvre pêcheur ; qu'avait-il quitté ? des filets qui faisaient toute sa richesse et qui lui servaient à gagner sa vie, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 425. Pittacus enveloppa Phrinon dans un filet de pêcheur qu'il avait placé sur son bouclier, et le tua, Diderot, Opin. des anc. phil. (Grecs).

    Border un filet, attacher avec du fil, d'espace en espace, une corde autour d'un filet pour le rendre plus fort.

    Monter un filet, mettre toutes les cordes nécessaires pour qu'il soit en état de servir.

    Filets de Saint-Cloud, filets qui étaient disposés perpendiculairement dans la Seine au pont de Saint-Cloud, et destinés à arrêter ce que la rivière entraîne, et particulièrement le corps des noyés. Cette amante désolée qui vous a cru noyé, qui vous a fait chercher jusqu'aux filets de Saint-Cloud, et qui depuis a su que vous l'aviez trahie, Marmontel, Mém. III.

    Fig. Prendre d'un seul coup de filet plusieurs voleurs, les prendre à la fois.

    Cet officier de justice a fait un beau coup de filet, c'est-à-dire il a pris une bande de malfaiteurs.

    Un bon coup de filet, une bonne aubaine, un profit considérable. C'est cela qui serait un beau coup de filet, Sévigné, 594. Je m'imaginais que ce petit coup de filet ne parviendrait point à sa connaissance, Lesage, Estev. Gonz. ch. 16.

    Une rafle. La puissance démocratique de Genève vient de destituer trois syndics d'un coup de filet, cela ne fait nul bruit, Voltaire, Lett. Florian, 6 janv. 1777.

    Fig. Piége, séduction. Et met en ses filets quelque nouvel amant, Malherbe, V, 23. Elle le prend ainsi au filet par de longs discours, Sacy, Bible, Prov. de Salomon, VII, 2. Il semble que le ciel, l'un après l'autre, les amène dans mes filets, Molière, Scapin, II, 10. À moins d'être fort exercé dans les Écritures, on avait peine à se tirer des filets qu'ils tendaient, Bossuet, Var. XI, § 144. Tu romps de leurs erreurs les filets captieux, Boileau, Épît. III. Vous voulez donc que des filets De l'abstraite philosophie Je revole aux brillants palais De l'agréable poésie, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 53. Sans prétendre assujettir la nombreuse famille des oiseaux à une méthode rigoureuse, ni la renfermer tout entière dans cette espèce de filet scientifique, dont, malgré toutes nos précautions, il s'en échapperait toujours quelques-uns, Buffon, Ois. t. III, p. 91, dans POUGENS.

  • 14 Terme de marine. Filet de bastingage, filet fait de bitord et doublé de toile peinte qu'on fixait verticalement au-dessus du plat-bord du navire, et dans lequel les matelots rangeaient leurs sacs et leurs hamacs, pour composer, avec ces éléments dont l'effet était d'amortir les balles, la mitraille et les boulets, une pavesade molle contre le feu de l'ennemi, Jal

    Les voiliers appellent filet le fil de couleur qu'on trouve au bord des laizes des toiles à voiles, et qui sert de guide pour en assembler les coutures.

  • 15Dans les magnaneries. Filet semblable à un filet de pêcheur qu'on fixe sur un cadre de bois de la largeur d'une table de vers à soie, servant au même usage que le papier percillé.
  • 16Réseau ou maille formée en tournant un fil quelconque autour d'un petit moule, et en l'assujettissant par un nœud d'une façon particulière ; le trou ou maille est plus ou moins petit, suivant la grosseur du moule. Une bourse au filet. Faire du filet.

    Sorte de sac. Ésope porta le filet au pain.

    Ouvrage à mailles dont on enveloppe les cheveux. Cette femme était coiffée d'un filet.

    Poursuivre un filet, faire les mailles toutes de suite jusques à la dernière.

  • 17Un filet de voiture, filet suspendu au plafond d'une voiture et destiné à recevoir le chapeau et autres objets des voyageurs.
  • 18Les rets du jeu de paume placés au-dessus des murs.

HISTORIQUE

XIIIe s. Prens, fet la reine [la grenouille], cel filet ; Sil [si le] lie fort à ton gairet [jarret], Marie de France, II, 72. Fileit de cavene [chanvre], d'où que li files soit…, Tailliar, Recueil, p. 21.

XIVe s. Quant vous aurez tué vostre pourcel, prenez de la char des costelettes, de l'endroit que l'en appelle le filet, Ménagier, II, 5. Puis si a le filet [au bœuf] que l'en appelle le nomblet, qui est bien d'un pié de long et non plus, ib. N'a filleresse en France pour filley labourer, Qui ne gaignast ainçois ma finance au filer, Guesclin. Var. du vers 13644.

XVe s. On dit qu'eschaudez yave [eau] craint ; Poissons batu fuit le fillé, Et cerf qui a esté empaint, Deschamps, Poësies mss. f° 221, dans LACURNE. Souper bat, mais de tuer, non ; Bancquet leur coupe le filet [les tue, les gourmands], Rec. de farces, p. 393. Qu'est-ce que j'oy ? ce suis je qui ? - ton cuer, Qui ne tient mais qu'à ung petit filet, Force n'ay plus, substance, ne liqueur, Villon, Débat du cueur et du corps, ball.

XVIe s. Tout estant exactement fourny de filet et d'aiguille pour maintenir son estre, Montaigne, I, 258. Ils faisoient eslancer des surgeons et filets d'eau qui rejaillissoient contre-mont, Montaigne, IV, 14. Faut trencher et couper au travers l'attache nerveuse, dite vulgairement le filet, qui retient la langue, Paré, XV, 30. Le filet de la verge, Paré, ib. 34. Dieu sçait si je fus muet ou si j'eus le filet, H. Estienne, Apol. d'Hér. p. 236, dans LACURNE. Filets doivent estre faits et accompagnés de pierre, pour cognoistre que le mur est mitoyen ou à un seul, Coustum. gén. t. I, p. 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Filet : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

Filet de merlin, (Marine.) est un petit cordage qui sert à ferler les voiles dans les marticles. (Z)

Filet, (Manége, Maréchall.) Nous appellons de ce nom une sorte d’embouchure destinée à être placée dans la bouche du cheval lorsqu’on le panse, qu’on le conduit à l’abreuvoir, & lorsqu’on le sort de l’écurie pour le soûmettre à l’examen de ceux qui veulent l’apprécier, & en considérer les beautés & les défauts. Voyez Mors. (e)

Filet, (Chasse, Pêche, &c.) ce sont des tissus à mailles plus ou moins larges, faites avec du fil ou de la ficelle, ou de la soie, pour prendre ou les poissons ou les oiseaux, &c.

Ces filets se font de la même maniere que ceux des jeux de paume, & autres.

Nous donnerons la maniere de les travailler à l’article Rets.

Filet se dit proprement, parmi les Blondiers, du brin doublé de plusieurs autres, dont on fait le toilé. Voyez Doubler & Toilé.

* Filet, (Armurier, Coutelier, Serrurier, & autres ouvriers tant en fer qu’en autres métaux.) c’est ainsi qu’on appelle une petite éminence longitudinale & linéaire exécutée sur certains endroits d’une piece, pour y servir d’ornement. Ces filets sont de grosseurs & formes différentes : il y en a qui sont contournés & circulaires, ils se font à la lime ; d’autres sont droits, & se peuvent faire avec un instrument fort simple. Imaginez un morceau d’acier très-fin, & trempé fort dur, au milieu duquel on ait pratiqué une fente du diametre ou de l’épaisseur qu’on veut donner au filet. Les côtés de cette fente sont très vifs & fort tranchans. En appuyant cet instrument sur un ouvrage où l’on veut tirer un filet droit, tel, par exemple, que le dos de la lame d’un couteau, & en observant de l’appliquer le long du dos de la lame du couteau, de maniere que dans le mouvement de cette espece de filiere, la fente corresponde toûjours au milieu de l’épaisseur du dos de la lame ; il est évident que la partie du dos correspondante à la fente de la filiere, entrera dans la fente à mesure que ses parties latérales seront coupées & enlevées par les côtés vifs & tranchans de la fente même ; & qu’il se formera ainsi une petite élevation qui regnera également tout le long & sur le milieu du dos de la lame du couteau. On appelle cette élevation un filet. On repare ensuite ce filet à la lime, c. à d. qu’on l’arrondit. Cette manœuvre est très-ingénieuse, & épargne beaucoup de tems & d’adresse que demanderoit, sans cette filiere, un ouvrage de cette nature. Au reste, autant j’admire les filets sur un certain genre d’ouvrage, autant je desapprouve cette espece de petite moulure sur tous ceux qui servent aux tables à manger, & dans d’autres occasions semblables ; la crasse s’y loge, & il faut un soin extrème pour y entretenir une propreté dont les formes simples & unies sont beaucoup plus susceptibles. Lorsque la partie d’une piece sur laquelle on se propose de former un filet, a une certaine épaisseur, on pratique au milieu de la filiere une échancrure où cette épaisseur puisse entrer, & s’avancer ; à mesure que le filet se forme par la fente pratiquée au milieu même de l’échancrure. On peut varier à l’infini la figure de ce petit instrument, selon les ouvrages & les endroits des ouvrages qu’on veut orner d’un filet ; mais la partie essentielle de cet instrument, celle qui l’exécutera toûjours & qui ne variera pas, c’est la fente & ses côtés tranchans. On pourroit rapporter cette filiere au genre des rabots.

Filet, (Couvreur.) est le plâtre qui se met au haut du comble qui porte contre un mur, comme les appentis.

Filet, (Horlog.) nom que les Horlogers donnent à une petite partie saillante qui regne ordinairement tout-autour d’un corps. Le nom de filet vient vraissemblablement de ce qu’il fait un effet pareil à celui que feroit un fil qu’on auroit roulé autour d’un corps. Voyez l’article Filet, (Coutell.) comme il s’exécute quand il est droit. (T)

Filet, en terme d’Orfévre en grosserie ; c’est un trait qu’on exécute le long des cuilleres & des fourchettes, & qui regne ordinairement le long de la spatule des cuilleres & fourchettes, jusqu’au cuilleron, & quelquefois même borde aussi le cuilleron.

Filet se dit aussi généralement, en terme d’Orfévre, d’un trait formé à l’onglette, & qui regne au bas des moulures. On borde presque tous les creux dans les ornemens de gravûres.

Filets, terme de Paumiers ; c’est ainsi qu’on nomme de grands réseaux faits de ficelle, qu’on place sous la corde, dans le dedans, au galeries, & autour des jours qui font au haut des jeux de paume, pour arrêter les balles qu’on y jette. Voyez Jeu de Paume. Voyez aussi Filet (Pêche & Chasse) ; ils se font de même.

Filet, (Relieur.) voyez Palette & Roulette.

Filet, (Serrurerie.) est un ornement qui s’exécute au bout d’un bouton, & qui est la même chose que ce qu’on appelle en Architecture, congé.

Il se dit aussi du pas de la vis qui est cavé ou tranchant ; c’est ce qui fait qu’on dit, une vis à double, triple filet ou pas.

Filet. Les Tireurs d’or appellent filet, un trait d’or ou d’argent battu & devidé sur de la soie.

Filet, en Blason, signifie une espece de bord ou bordure qui comprend le tiers ou le quart de la largeur d’une bordure ordinaire. Voyez Bordure.

On suppose que le filet est tiré du haut en-bas, qu’il est d’une autre couleur que l’écusson, & qu’il tourne tout-autour proche du bord, comme un galon sur un manteau.

Filet est un terme dont on se sert aussi pour signifier une des pieces de l’écusson qui est tirée, comme la barre, du point gauche du chef à-travers l’écusson, en maniere d’écharpe ; cependant on la voit aussi quelquefois dans la position d’une bande, d’une fasce, d’une croix, &c. Voyez le P. Ménétrier.

Suivant Guillim, le filet est la quatrieme partie du chef, & il est placé dans le chef-point de l’écusson. Voyez Chef.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « filet »

Étymologie de filet - Littré

Diminutif de fil ; provenç. filet ; espagn. filete ; ital. filetto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de filet - Wiktionnaire

Diminutif de fil issu du latin filum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « filet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
filet filɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « filet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « filet »

  • « Le filet », un conte illustré avec de la dentelle, est devenu un livre édité à 700 exemplaires. Nord Littoral, « Le filet » un conte illustré avec de la dentelle, édité à 700 exemplaires
  • Pris au piège dans un énorme filet de pêche, un cachalot a été libérée par des garde-côtes italiens, au large des Iles Eoliennes, au nord de la Sicile. lindependant.fr, Un cachalot pris au piège dans un filet de pêche sauvée par des pêcheurs - lindependant.fr
  • Depuis quelques jours, le monde de la pêche côtière boulonnaise essaie un équipement d’un genre nouveau   : un filet de pêche biosourcé et compostable. Jérémy Devogel, patron du « Néréides II », embarque désormais avec à son bord 900 mètres du précieux filet. Un test en condition réelle. La Voix du Nord, Un filet de pêche biodégradable en phase de test dans les eaux boulonnaises
  • Dans cette sélection du 9 juillet 2020 : des filets de pêche biodégradables, enquête sur la mortalité en réanimation liée au Covid-19 et un "robot chimiste" intelligent et autonome. Sciences et Avenir, Filet de pêche, mortalité en réanimation et robot chimiste - Sciences et Avenir
  • Des plongeurs italiens ont réussi à libérer une baleine, repérée par des chercheurs en biologie qui ont averti les garde-côtes, emmêlée dans des filets de pêche au large de Lipari, en Sicile. Courrier picard, Italie: des plongeurs libèrent une baleine d’un filet de pêche
  • Anan Jaitang avait pour habitude d'empiler sur la plage les filets de pêche en nylon endommagés par les successions de prises de crabes grouillants. Mais la plupart des filets finissent dans la mer, devenant autant de menaces flottantes pour les tortues, coraux et autres animaux marins. , Un projet thaïlandais recycle le très nuisible filet de pêche usagé | lepetitjournal.com
  • Pour lutter contre les déchets plastiques non recyclables et le fléau des filets perdus en mer, un prototype de filet de pêche en bioplastique, biodégradable et biosourcé est actuellement en test sur un bateau fileyeur de Boulogne-sur Mer. Sciences et Avenir, Bientôt, des filets de pêche biodégradables et compostables - Sciences et Avenir
  • En radio, le seul lien ténu, précis, permanent, entre celui qui parle dans le micro et celui qui l'écoute, c'est le filet de la voix et de la musique, qui coule. De Michèle Cotta / Les Dossiers de l’audiovisuel
  • Le jeune oiseau se laisse tirer deux ou trois fois, mais c'est en vain qu'on tend un filet ou qu'on tire l'arc devant ceux qui ont déjà des plumes. De Dante / La divine comédie
  • L'âge moyen, c'est lorsque vous êtes trop jeune pour vous mettre au golf et trop vieux pour courir au filet. De Franklin P. Adams
  • Dans une monarchie bien réglée, les sujets sont comme des poissons dans un grand filet, ils se croient libres et pourtant ils sont pris. De Montesquieu / Cahiers
  • Le filet du ciel est immense et ses mailles sont écartées, mais il n'y a pas un méchant qui puisse l'éviter. De Lao-Tseu / Tao Te King
  • Plutôt que de se promener sur la rive et regarder le poisson d'un oeil d'envie, mieux vaut rentrer chez soi et tisser un filet. De Proverbe arabe
  • La plume de l’écrivain est aux pensées ce que le filet du chasseur est aux papillons. De Paul Carvel / Mots de tête
  • Sur les planches, on est à poil, sans filet. C'est un peu les jeux du cirque ! De Catherine Jacob
  • On ne tire pas sur les pintades qu'on a dans son filet. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Les femmes, me semble-t-il, aiment qu’on les capture dans un filet de phrases. De Antonio Lobo Antunes / Dormir accompagné
  • Le poisson est toujours dans l’eau, mais pas toujours dans le filet. De Proverbe tchoude
  • L’esprit ne vient au poisson que lorsqu’il est pris au filet. De Proverbe turc
  • Dieu pêche les âmes à la ligne, Satan les pêche au filet. De Alexandre Dumas
  • La poésie en vers libres, c'est comme jouer au tennis sans filet. De Robert Frost
  • Chaque filet d’eau a son chemin. De Proverbe bambara

Images d'illustration du mot « filet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « filet »

Langue Traduction
Corse nettu
Basque net
Japonais ネット
Russe сеть
Portugais internet
Arabe شبكة
Chinois
Allemand netz
Italien netto
Espagnol red
Anglais net
Source : Google Translate API

Synonymes de « filet »

Source : synonymes de filet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « filet »



mots du mois

Mots similaires