La langue française

Réseau

Sommaire

Définitions du mot réseau

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSEAU, subst. masc.

A. −
1. Vx ou poét. Filet destiné à capturer certains animaux. Tendre un réseau, mettre, poser des réseaux à l'entrée d'un terrier pour prendre des lapins. Dans ce dernier cas, les réseaux s'appellent bourses (Baudr.Chasses1834).Le papillon! fleur sans tige Qui voltige Que l'on cueille en un réseau (Nerval, Chât. Bohême, 1853, p. 24).Un jour que je voyais ces sveltes demoiselles (...) Un enfant (...) vint (...) Pousser son filet vert (...) Sur une libellule; et le réseau de gaze Emprisonna le vol de l'insecte (A. France, Poés., Poèmes dorés, 1873, p. 12).
Au fig. ou p. métaph. Ensemble de tout ce qui peut emprisonner l'homme, entraver sa liberté, menacer sa personnalité. Réseau d'interdits, d'obligations. [Le prince] a imaginé, entre autres choses, un réseau de conspiration permanente et universelle pour prendre à la nasse et paralyser l'action des méchants dans le monde (Sand, Ctessede Rudolstadt, t. 2, 1844, p. 30).Il semble donc que je me sois embarrassé ainsi dans un véritable réseau de contradictions (G. Marcel, Journal, 1920, p. 239).
2. Tissu à mailles très léger. Les tulles. Tissus à réseaux, formés de fils plus ou moins tordus (J. Coulon, Technol. gén. modiste, 1951, p. 51):
1. Pourvu qu'il me reste une paire de bas convenables! (...) Il nous a bien fallu dix minutes pour assortir deux bas intacts. − Tu es sûre, ils sont pareils? demandait Paule avec anxiété. J'avais tendu sur mes doigts écartés le réseau léger et debout près de la fenêtre je consultais la lumière: − Je ne vois aucune différence. Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 341.
En partic.
a) Fond de dentelle à mailles au dessin géométrique. Les dentelles sont des tissus lâches, transparents, à longues mailles sans chaîne ni trame. Sur ce tissu appelé réseau se détachent des ornements faits à part ou en même temps que lui (Blanquet, Technol. mét. habill., 1948, p. 105).
b) Filet dans lequel on retient les cheveux. Synon. résille.Un réseau noir serrait ses cheveux dans sa maille (Lamart., Jocelyn, 1830, p. 614).Petit filet sur lequel sont montées les perruques. (Dict. xixeet xxes.).
3. Ensemble de lignes qui s'entrecroisent plus ou moins régulièrement. Le réseau d'une toile d'araignée. Les premiers meubles ont pour tout ornement un réseau de fer forgé (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 10).
4. Spécialement
a) ARCHIT. ,,Arcatures entrelacées qui forment comme une broderie dans le tympan d'une fenêtre ogivale`` (Chabat t. 2 1876). Synon. remplage, résille (moins usuel) (v. ce mot B 1).Sa tête se détachait vivement entre les fleurs qui poëtisaient l'appui brun et fendillé de ses croisées à vitraux retenus dans leur réseau de plomb (Balzac, Curé vill., 1839, p. 16).
b) ART MILIT. Réseau de fils de fer (barbelés); réseau de barbelés. Ligne de défense constituée d'un entrelacs de fils de fer barbelés (éventuellement électrifié, à l'époque moderne) interdisant le passage des hommes et des véhicules. La capacité de résistance d'une troupe retranchée derrière un bon réseau de fils de fer donne à l'ennemi le temps de faire affluer vers le secteur menacé ses réserves locales (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 66).
c) AVIAT., AÉRONAV. Réseau d'atterrissage. ,,Ensemble des filières perpendiculaires à l'axe de la piste d'envol d'un porte-avions, dans l'une desquelles croche la crosse d'atterrissage d'un avion appontant`` (Gruss 1978).
d) HÉRALD. Meuble de l'écu formé de mailles en losanges (d'apr. Grandm. 1852).
e) ZOOL. ,,Un des quatre réservoirs de l'estomac des ruminants, situé entre le rumen et le feuillet et dont la surface intérieure est tapissée par une multitude d'alvéoles régulièrement disposées en nid d'abeilles`` (Habault Agric. 1983). Synon. bonnet.
B. − P. anal.
1. Entrecroisement de voies de passage. Réseau confus, dense, inextricable. Doucement! Un filet de vent lui apportant l'ombre d'un son avertirait l'animal. Il entend se détacher une feuille. Jacot indique du doigt le réseau de voies convergeant vers la bauge, et la manœuvre d'encerclement commence, rapide, silencieuse (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 8).Il y avait, derrière le port, un réseau de rues étroites où le commissaire s'enfonçait chaque jour (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 59).
En partic. Ensemble de voies de communications, de canalisations, de lignes aériennes, ferroviaires ou de télécommunication, de circuits électriques, desservant une même unité géographique à partir d'un centre de commandement ou d'émission. Réseau d'autoroutes, de chemins de fer, du Métropolitain; réseau de chemins, de routes; réseau aérien, ferré, postal, routier; réseau électrique; réseau radar; réseau de distribution d'eau; réseau de canaux, d'égouts; réseau d'irrigation; être raccordé au réseau. En France, les circuits sont reliés au réseau téléphonique français, par l'intermédiaire duquel ils sont connectés au réseau téléphonique de l'Allemagne fédérale et à ceux des autres pays européens (Admin. P. et T., 1964, p. 42):
2. Profitant, il est vrai, d'un réseau ferré très dense, que prolongeaient les chemins de fer de Belgique et du nord de la France, il leur était possible [aux Allemands] de transporter un corps d'armée d'un théâtre sur l'autre dans un délai qui n'excédait pas vingt jours. Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 3.
Réseau express régional (abrév. R.E.R.). ,,Ensemble de voies ferrées « à grand gabarit » (p. oppos. aux voies du métro) et à grand débit, partiellement souterraines, qui desservent Paris et une partie de sa banlieue`` (Gilb. 1980). Ce qu'il est maintenant convenu d'appeler le Réseau express régional − R.E.R. − comprend 4 lignes parcourues par des trains traversant Paris (Revue Générale des Chemins de fer,7 août 1978,ds Gilb. 1980).
2. Spécialement
a) ANAT. Entrelacs de nerfs, de vaisseaux formant comme un filet. Réseau nerveux, sanguin, veineux. Les artères se ramifient (...) en de nombreux petits vaisseaux pour constituer autour des follicules pileux et des glandes de la peau un réseau capillaire (Quillet Méd.1965, p. 297).V. artériel ex. 4.
Réseau admirable. ,,Disposition dans laquelle un vaisseau se subdivise brusquement en de multiples artérioles qui s'anastomosent de nouveau entre elles pour reconstituer le tronc générateur`` (Lov.-Veill. 1954). [Le vaisseau principal] se ramifiant dans la choroïde mais sans former encore de réseau admirable (E. Perrier, Zool., t. 3, 1903, p. 2945).
b) BIOL. Réseau (nucléaire). ,,Entrecroisement de lignes peu colorables qui apparaît dans le noyau après coloration`` (Lar. Lang. fr.). Dans ces cellules imprégnées à l'argent, il a décrit un réseau assez irrégulier présentant des varicosités de place en place (Husson, Graf, Biol. gén., 1965, p. 37).
c) GÉOMORPHOL. Réseau de drainage, réseau hydrographique. ,,Ensemble des canaux de drainage naturels, permanents ou temporaires, par où s'écoulent les eaux provenant du ruissellement ou restituées par les nappes souterraines`` (Hydrol. 1978). V. aven ex. 2.
d) INFORMAT. Réseau informatique. ,,Interconnexion de un ou plusieurs ordinateurs avec plusieurs terminaux distants par l'intermédiaire des voies de transmission`` (Mess. Télém. 1979). Réseau commuté.
e) OPT., PHYS. ,,Pièce d'optique destinée à fournir des spectres et dont le principe repose sur l'interférence d'un grand nombre d'ondes diffractées`` (Mill. Vision 1981). Un réseau réalise une ouverture rectangulaire comportant un très grand nombre de fentes qui, étant très fines, diffractent chacune dans un angle important (Prat, Opt., 1962, p. 104).
Réseau cristallin. ,,Disposition des atomes dans un cristal, dessinant une figure qui se reproduit régulièrement dans les trois dimensions, exception faite des défauts du cristal' ``(Nucl. 1964). La quantité d'énergie émise par un ion lorsqu'il passe de l'état dispersé à celui d'ion ou d'atome inséré dans un réseau cristallin (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 492).
C. −
1. Ensemble de lieux (relais, stations) ou de personnes qui communiquent entre elles et dépendent généralement d'un organisme central. Les auberges de jeunesse, de caractère international, constituent un réseau important de centres d'hébergement en France (Tour. Fr., 1960, p. 45).Nous n'étions pas sans constater que seul le syndicalisme agricole constituait un réseau aux multiples ramifications (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 148).
Spécialement
a) COMM. Ensemble des points et des personnes travaillant pour la vente d'un bien ou la prestation d'un service. Réseau de concessionnaires, de correspondants; réseau d'agences. Cette implantation territoriale et cette organisation hiérarchisée (...) répondent à une double préoccupation: mettre à la disposition du public un réseau étendu de guichets susceptible de faciliter ses rapports avec l'administration (Activ. serv. Trésor publ., 1959, p. 7).Développement d'un réseau de distribution des produits alimentaires essentiels, afin d'améliorer rapidement les conditions de l'alimentation générale (Univers écon. et soc., 1960, p. 36-14).
b) GÉOGR. HUM. Réseau urbain. ,,Ensemble des villes réparties dans une région ou État, et ayant les unes avec les autres des relations de caractères divers: commer-ciales, financières, industrielles, culturelles, touristiques`` (George 1970). De la notion de zone d'influence d'une ville, on passe à la notion plus complexe de réseau urbain, comportant des spécialisations, des subordinations, des rivalités (Traité sociol., 1967, p. 273).
c) PSYCHO-SOCIOL. Réseau de communication. L'étude des réseaux de communication est au fond une psycho-sociologie écologique de la communication: elle porte sur les conditions de milieu dans lesquelles la communication s'exerce (Encyclop. univ.t. 41969, p. 766, s.v. communication).
d) RADIO, TÉLÉV. Ensemble constitué par les stations émettrices et leur relais et le personnel correspondant. Réseau radiophonique; réseau de télévision en noir et blanc, en couleurs; grève sur l'ensemble du réseau. Un réseau (ou une chaîne) d'émetteurs de télévision n'a à peu près aucun rapport avec un réseau d'émetteurs de radiodiffusion sonore (ondes métriques exclues) (Matras, Radiodiff. et télév., 1958, p. 101).
2. Organisation clandestine constituée d'un certain nombre de personnes en relation directe ou indirecte les unes avec les autres. Réseau d'espionnage, de renseignements, de résistance; chef de réseau; démanteler un réseau d'espions. [Germaine Thiriot] songea à renseigner un réseau de contre-espionnage français (...) sur les Allemands (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 8, col. 7).V. espionnage ex. 4.
Prononc. et Orth.: [ʀezo]. Ac. 1694, 1718: reseau, -z-; Ac. 1740: réseau, -z-; dep. 1762: réseau. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1180 resel « petit filet utilisé pour la chasse et la pêche » (Marie de France, Fables, éd. A. Ewert et R. C. Johnston, 12, 39: as cordes ... e as resels); ca 1300 (Macé, Bible, 14283, éd. A. M. L. Prangsma-Hajenius, t. 3, p. 68b: a reseaux); 2. 1225-30 fig. (Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 1438: Narcisus ... qui Amors tint en ses raisiaus). B. 1. 1599 réseau « tissu en forme de rets » ([Inventaire des biens meubles, joyaux et titres de Gabrielle d'Estrées], Arch. nat. KK 157, f o46 v ods Gay), 2. 1694 dentell. (Ac.: dentelle à fond de reseau); 1754 (Encyclop. t. 4, p. 847a, s.v. dentelle: la neige, le réseau, la bride). C. 1. 1690 zool. « deuxième poche de l'estomac des ruminants » (Fur.); 2. a) 1748 anat. réseau merveilleux (Dict. universel de méd., trad. de l'angl. de M. James, t. 5, p. 1099a, s.v. rete mirabile); 1805 réseau admirable (Cuvier, Anat. comp., t. 2, p. 185); b) 1762 anat. « ensemble de vaisseaux sanguins » (Ac.); 3. 1762 « ensemble de lignes, de bandes, etc., entrelacées ou entrecroisées » (J.-J. Rousseau, Émile, l. III, éd. Ch. Wirz, Bibl. Pléiade, p. 431: un brillant rézeau de rosée); 4. 1763 hérald. (Encyclop. Planches t. 2, Art hérald., pl. XI, n o579); 5. 1835 géod. (Ac.: réseau de triangles); 6. a) 1839 art « filets de plomb d'un vitrail » (Balzac, loc. cit.); b) 1856 archit. « nervures de pierre d'une fenêtre ou d'une rose gothique » (Lenoir, Archit. monast., p. 196); 7. ca 1893 « écran utilisé en photogravure » (Gde encyclop., t. 19, p. 1031, s.v. héliogravure); 8. 1915 art milit. (Bourget, Sens mort, p. 192: réseau de fils de fer; p. 193: réseau barbelé). D. 1. 1828 « ensemble de personnes, d'organismes, en relation pour agir ensemble » (Guizot, Hist. civilis., leçon 2, p. 16: un réseau de fonctionnaires); 2. a) 1922 « organisation clandestine » (Giraudoux, Siegfried et Lim., p. 39: un réseau d'espions); b) 1946 « organisation de résistants » (Abellio, Pacifiques, p. 387); 3. 1932 comm. (Pesquidoux, Livre raison, p. 197); 4. 1964 psychol. soc. réseau de communication (C. Flament, Réseaux de communication et structure de groupe, Aix en Provence ds Encyclop. univ. t. 4, p. 768a). E. 1. 1829 phys. (J. Babinet, Sur les couleurs des réseaux ds Ann. chim. et phys., t. 40, p. 166); 1892 réseau de diffraction (Guérin); 2. 1849 cristallogr. (Rapport sur un Mém. de M. Bravais ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 29, p. 134); 1899 réseau cristallin (Lapparent, Minér., p. 11); 3. 1964 électr. « combinaison de générateurs et d'éléments possédant une résistance, une inductance, une capacitance, etc. » (Rob.). F. Ensemble de lignes, de voies de communications, de conducteurs, etc. 1. a) 1842 ch. de fer (Hugo, Rhin, p. 481: que le réseau des innombrables sillages de toutes les marines se joigne [...] au réseau de tous les chemins de fer [ici, p. métaph.]); 1844 (Le Compilateur, n o19, 5 oct., p. 306 ds Quem. DDL t. 25); b) 1842 mar. (Hugo, loc. cit.); 1870 (Littré); c) 1870 transp. routiers (ibid.); d) 1890 aéron. (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., p. 323: réseau de communications aériennes [par ballons]); 1931 (Saint-Exup., Vol nuit, p. 96: le réseau de la compagnie); 2. a) 1849 télégr. (L. Figuier, La Télégr. électr., in R. des deux mondes, 3esérie, p. 614 ds Quem. DDL t. 6); b) 1882 téléph. réseau téléphonique (L'Année sc. et industr., 25eannée, p. 133); c) 1958 réseau de télévision (Matras, op. cit., p. 102); d) 1962 réseau de radars (Goldschmidt, Avent. atom., p. 202); e) 1964 réseau radiophonique (Rob.); f) 1964 réseau hertzien (Lar. encyclop.); g) 1968 informat. (Lar. encyclop. Suppl., s.v. terminal: réseau de télétraitement); 3. 1874 réseau hydrographique (Verne, Île myst., p. 239); 4. a) 1905 pétrole (Haton de la Goupillière, Exploitation mines, p. 238: des réseaux de conduites, ou pipe-line); b) 1925 électr. (Pesquidoux, Livre raison, p. 189: répand [la réserve de courant] dans le réseau); c) 1928 (Lar. mén., p. 323: des réseaux de distribution d'eau, de gaz et d'électricité). Dér., au moyen du suff. -eau*, de l'a. fr. reiz, rez « filet » (rets*); réseau a été en concurrence avec réseul, réseuil (FEW t. 10, p. 337, s.v. retiolum) qu'il a fini par supplanter. Fréq. abs. littér.: 1 044. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 161, b) 1 087; xxes.: a) 1 229, b) 2 127. Bbg. Archit. 1972, p. 81. − Delamarre (G.). Le Vocab. des réseaux. Informatique et gestion. 1979, n o107, pp. 46-48. − Quem. DDL t. 22 (s.v. réseau télégraphique), 25.

Wiktionnaire

Nom commun 1

réseau \ʁe.zo\ masculin

  1. Ensemble d’objets ou de personnes connectés ou maintenus en liaison.
    • Nous sommes désormais dans un monde où les réseaux peu structurés d'individus, et plus seulement les organisations formelles, deviennent de puissants créateurs de connaissance et d'action. — (Jérôme Koechlin, La communication professionnelle: Les clés pour réussir, Lausanne : Presses polytechniques & universitaires romandes, 2015, p. 13)
    • Cette phrase était choquante, pathétique et très présomptueuse. J’ai décidé de donner le nom de mon agresseur verbal sur mon réseau afin de montrer l’exemple. — (Sandra Muller, La journaliste Sandra Muller revient sur le phénomène #balancetonporc qu’elle a lancé, Le Monde. Mis en ligne le 30 décembre 2017)
  2. Ensemble des liaisons ainsi établies.
    1. (Par extension) rets, filet, tissu de mailles.
      • Tendre un réseau.
      • Mettre des réseaux à l’entrée d’un terrier, pour prendre des lapins.
      • Que ne puis-je, comme l'oiseau
        Voler vers ton rivage ?
        Je gémis comme lui, quand un cruel réseau
        L'a mis en esclavage.
        – (Comte de Choiseul-Daillecourt, Souvenirs, Élégie II ; Veuve Carette-Bondessein, Valognes, 1864, page 25.)
      • À L’Arche de Noé, je reconnus à sa trogne couturée le vendeur qui avait pêché pour moi Phoebe en un réseau, comme disait Novat – où était-ce Nerval ? – parlant d’un filet à papillons tandis que le mot désigne chez moi une petite épuisette d’aquariophile. — (Éric Chevillard, L’Explosion de la tortue, Minuit, Paris, 2019)
    2. Il se dit spécialement d’un ouvrage de fil, de soie, de fil d’or ou d’argent, fait par petites mailles, en forme de filet.
      • Dentelle à fond de réseau.
      • Ses cheveux étaient enveloppés d’un réseau de soie.
      • Les perruquiers montent les perruques sur un réseau.
    3. (Anatomie) Entrelacement de vaisseaux sanguins, de nerfs, etc.
      • Réseau artériel, veineux, de nerfs.
    4. (géologie, cristallographie, cartographie, bâtiment, géodésie) Figure géométrique, maillage.
      • Réseau de triangles : ensemble des triangles tracés sur la surface d’un pays pour les opérations géodésiques.
    5. (Optique) les réseaux permettent, par interférence, de réaliser des filtres, par exemple : réseau de diffraction, réseau de Fraunhofer, réseau de Bragg (utilisés dans les systèmes WDM et pour l’analyse spectroscopique par dispersion de longueur d’onde).
    6. (Ponts et Chaussées) Ensemble des voies.
      • Avec la crise pétrolière des années 1970, la SNCF relance l'étude de l'électrification de son réseau. — (Michel Raclin, Une Mémoire sur les gares d'Angers, Éditions Cheminements, 1999, page 221)
      • De plus, elle est placée relativement tôt à la tête d’un réseau ferroviaire très étendu auquel Québec ne sera intégrée qu’en 1879. — (Québec: ville et capitale, Presses de l’Université Laval, Québec (QC), 2001, page 188)
      • Ces travaux urgeaient spécialement dans l'Auvergne montagneuse où le réseau routier déjà insuffisant fut gravement endommagé par les pluies diluviennes de l'automne 1787. — (Daniel Martin, La Révolution en Auvergne, Bourbonnais et Velay, Éditions Bouhdiba,, 1993, p. 68)
      • Enfin, pour le repérage des noms de lieu et des réseaux de communication terrestres, les deux atlas routiers, Southeast Asia et Indonesia, publiés chez Nelles Verlag, demeurent irremplaçables. — (Rodolphe de Koninck, L'Asie du Sud-Est, éd. Armand Colin (collection U), 2012, introduction)
    7. (Réseaux informatiques) Ensemble des liaisons (fibre optique, fil de cuivre, onde radioélectrique), des machines (routeur, ordinateur, serveur…) et des logiciels qui permettent une communication de l’information entre chaque machine de l’ensemble.
      • Fallait que je me les caille assez pour que Mathis veuille bien me réchauffer à l'horizontale, mais pas trop ! Ça faisait une bonne heure que je poireautais et j'avais pas de réseau sur mon portable... — (J. Arden, Les chaînes du passé, vol. 3 : Les sentinelles de l'ombre, Rebelle Éditions, 2014, chap. 41)
  3. (Mathématiques) Forme de groupe discret.
  4. (Figuré) Pour des trames abstraites.
    • Certes des initiatives se développent — […] — mais elles nécessitent encore des réseaux autres que ceux du bouche à oreille des passionnés de l’électro. — (Philippe Franck, Musiques électroniques, dans Musique-musiques 1999 : Chronique de la vie musicale en Wallonie et à Bruxelles, coordonné par Robert Wangermée, Sprimont : Editions Pierre Mardaga, 2000)
    • Bagambiki, je l'apprendrai plus tard, est un personnage influent venant du MRND, le parti du président assassiné, dont il est l'un des durs. Nous réalisons vite qu'il n’est pas franc du collier et qu'il tente de nous doubler en manipulant ses réseaux extrémistes. — (Jacques Morel, La France au cœur du génocide des Tutsi, page 937, 2010)
  5. (Anatomie) Synonyme de réticulum ou bonnet.
    • L'ingestion d'un corps étranger métallique et sa traversée de la paroi réticulaire entraînent une péritonite locale aiguë. Le corps étranger pénètre le plus souvent dans la partie antérieure du réseau en direction du diaphragme […]. — (Yan Chérel, Patrice Couillandeau, Christian Spindler & al, Autopsie des bovins, page 103, Point vétérinaire, 2006)
  6. (Zoologie) Synonyme de géomètre à barreaux (papillon).
  7. (Électronique) Circuit intégré conçu à partir de microstructures élémentaires organisées le plus souvent en matrice.
  8. (Chimie) Macromolécule très ramifiée dans laquelle chaque unité constitutive est reliée à chacune des autres ainsi qu’aux limites de la phase macroscopique par de nombreux chemins permanents à travers la macromolécule.

Nom commun 2

réseau \ʁe.zo\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet) Ancienne mesure de capacité pour les céréales.
    • Renard demande à grands cris l'intervention de la garde nationale qui s'interpose et engage une visite de ses greniers, où l'on découvre 50 réseaux de blé et quelques réseaux de seigle ; la municipalité décide de vendre immédiatement sur le marché 28 réseaux de blé au prix du marché. — (Jean-Paul Rothiot, Bruyères et son district pendant la Révolution, Journées d'études vosgiennes, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSEAU. n. m.
Rets, filet, tissu de mailles. Tendre un réseau. Mettre des réseaux à l'entrée d'un terrier, pour prendre des lapins. Il se dit spécialement d'un Ouvrage de fil, de soie, de fil d'or ou d'argent, fait par petites mailles, en forme de filet. Dentelle à fond de réseau. Ses cheveux étaient enveloppés d'un réseau de soie. Les perruquiers montent les perruques sur un réseau. En termes d'Anatomie, il se dit d'un Entrelacement de vaisseaux sanguins, de nerfs, etc. Réseau artériel. Réseau veineux. Réseau de nerfs. En termes de Géodésie, Réseau de triangles, Ensemble des triangles tracés sur la surface d'un pays pour les opérations géodésiques. En termes de Ponts et Chaussées, Réseau de routes, Réseau de chemins de fer, Ensemble des routes, des chemins de fer qui desservent un pays, une région. Le réseau routier. Employé absolument, Réseau désigne un Ensemble de chemins de fer. Le réseau belge. Le réseau français. Le réseau du Nord, de l'État. En termes de Guerre, Réseau de tranchées, Ensemble de tranchées reliées les unes aux autres.

RÉSEAU s'emploie aussi figurément. Un réseau d'intrigues.

Littré (1872-1877)

RÉSEAU (ré-zô) s. m.
  • 1Petit rets. Ce réseau me retient ; ma vie est en tes mains, La Fontaine, Fabl. VIII, 22. Un insecte inutile [l'araignée], D'un vain réseau réparateur futile, Bernis, Épît. 1re, Goût. Échappé aux réseaux de l'oiseleur cruel, Plus vive, plus heureuse, aux campagne du ciel, Philomèle chante et s'élance, Chénier, Odes, XI. Oui, mais j'aperçois des réseaux ; En cage on mettra les oiseaux, Béranger, Enrhumé.

    Fig. Et l'astre lumineux, s'élançant des montagnes, Jetait ses réseaux d'or sur les vertes campagnes, Saint-Lambert, Sais. I.

  • 2Tissu de fil, de soie, de fil d'or ou d'argent en forme de rets. Voilà un bonnet d'été violet qu'elle m'a envoyé, croit-elle qu'un homme de mon état portera de ces garnitures en réseaux d'argent et en franges ? Marivaux, Pays. parv. part. 6. Vendre aux dames des rubans, du réseau, Rousseau, Ém. III. Si, pour la propreté et pour tenir leurs cheveux [des enfants] en ordre, vous leur voulez donner une coiffure durant la nuit, que ce soit un bonnet mince, à claire-voie, et semblable au réseau dans lequel les Basques enveloppent leurs cheveux, Rousseau, Ém. II. Il [Redi] couvrit la viande d'un réseau ; il en interdit ainsi l'approche aux mouches ; la viande se corrompit, et ne produisit pas un seul ver, Bonnet, Consid. corps organ. Œuv. t. VI, p. 299, dans POUGENS.
  • 3Espèce de petit filet rond, sur lequel sont montés les cheveux des perruques.
  • 4Réseau rond, le fond de certaines dentelles telles que le point d'Alençon, la malines, etc. ; réseau carré, le fond de la valenciennes.
  • 5 Terme de blason. Ornement divisé par des lignes diagonales.
  • 6 Terme de botanique. Tissu de fibres entrelacées comme les mailles d'un filet ou d'un rets.
  • 7 Terme d'anatomie. Entrelacement de vaisseaux sanguins, de fibres, de nerfs, qui forment comme une espèce de filet ou de rets.

    Réseau admirable, réseau formé par les artères du cerveau, à la base de cet organe.

  • 8Il se dit quelquefois de la couche pigmentaire, chez le nègre. Le célèbre Ruysch fut assez adroit pour enlever tout ce réseau muqueux, Voltaire, Mœurs.
  • 9Partie réticulée d'une substance inorganique. Tous ces grès font effervescence avec l'eau-forte ; mais les parties du réseau ferrugineux en font beaucoup moins que le fond même du grès, Saussure, Voy. Alpes, t. III, p. 272, dans POUGENS.
  • 10Se dit d'un ensemble de chemins ou de voies ferrées qui mettent en communication les diverses localités d'une contrée.

    Se dit aussi des lignes parcourues par un service régulier de bateaux à vapeur.

  • 11 Terme de géographie. Ensemble des triangles déterminés sur le terrain par les grandes opérations géodésiques.

HISTORIQUE

XIIIe s. En sa meson repere atant, Si prent des reseus enfumés Que maufez [les diables] li orent donez, Ren. 5047. El bois n'avoit sente ne triege, Où il n'eüst cepel ou piege, Ou trebuchet ou las tendu, Ou roiz ou roisel estendu, ib. 8606. Narcissus fu uns damoisiaus Que amors tint en ses roisiaus, la Rose, 1448.

XVIe s. Les dames couvrent leur sein d'un reseul, Montaigne, III, 363.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉSEAU, s. m. (Ouv. de fil ou de soierie.) sorte de tissu de fil ou de soie fait au tour, dont quelques femmes se servent pour mettre à des coëffes, à des tabliers, & à autres choses. Un réseau est proprement un ouvrage de fil simple, de fil d’or, d’argent, ou de soie, tissu de maniere qu’il y a des mailles & des ouvertures ; il y a toutes sortes d’ouvrages de résaux : la plûpart des coëffures de femmes, sont faites de tissus à jour & à claires voies, qui ne sont autre chose que des especes de réseaux, dont les modes changent perpétuellement. (D. J.)

Réseaux des Indes, (Soierie.) ce sont des ouvrages de soie propres à faire des ceintures ou des jarretieres. Ceux qui sont destinés pour des ceintures, sont apportés des Indes, garnis aux deux bouts de houpes d’or & d’argent. Ils ont deux aunes ou environ de longueur, sur un tiers & cinq douxiemes de largeur. Dictionn. de Com. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réseau »

Lat. retiolum, dimin. de rete (voy. RETS). Descartes a dit reseuil, qui est une ancienne forme : Concevez sa superficie comme un reseuil ou lacis assez épais, l'Homme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1), De l'ancien français resel, dérivé, au moyen du suffixe -el / -eau, du nom commun reiz / rez (« filet », cf. la forme plurielle moderne rets). Ce dernier vient du latin retis, de sens identique.
Par ailleurs, resel / réseau est entré en concurrence, avant de le supplanter, avec reseul / reseuil, du latin retiolus, diminutif de retis, (« filet »), qui a justement donné l'ancien français reiz / rez.
(Nom commun 2) Sans doute une évolution de rasel (XIIIe -XIVe siècles), de même sens. Voir l'ancien français rasier : un récipient à ras.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réseau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réseau reso

Citations contenant le mot « réseau »

  • La force de l'Internet se manifeste en grande partie, dans la capacité de navigation que permet le réseau. De Joël de Rosnay / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • Redouté par les uns et adulé par les autres, le réseau des réseaux présente un double visage : ce peut être à la fois un danger et un vecteur de liberté. De Elisabeth Guigou / Colloque “Internet et libertés publiques” - Juin 2000
  • Quand les réseaux sont saturés, téléphoner, c’est vraiment la pêche à la ligne. De Laurent Ruquier / Vu à la radio
  • Internet : un réseau international gigantesque, composé de passionnés d’ordinateur, ce qui pour moi signifie des gens qui n’ont pas d’existence. De Dave Barry
  • Nos vies sont faites de tout un réseau de voies inextricables, parmi lesquelles un instinct fragile nous guide, équilibre toujours précaire entre le coeur et la raison. De Georges Dor / Il neige, amour...
  • Orange ne devrait plus s'appuyer sur Huawei pour développer son réseau 5G en Europe. CNET France, Orange se détourne à son tour de Huawei pour déployer son réseau 5G en Europe - CNET France
  • Dans l’ensemble, il est préférable d’admettre que sur le réseau il n’y a que des entités malveillantes dont le but est d’envoyer des informations destinées à produire le pire effet. De Anonyme / Requirements for internet hosts
  • Retour sur un "flop" mémorable : il y a dix ans, Apple lançait un réseau social. Le pari allait faire long feu. Franceinfo, Nouveau monde. Ping, le réseau social d'Apple, aura existé pendant deux ans
  • Les clients du réseau se sont précipités, ce jeudi, pour faire leur abonnement avant la date limite. midilibre.fr, Alès : le réseau Ntec reprend le cours normal de son activité - midilibre.fr
  • Internet est une toile où se projettent les passions comme les fantasmes, des pans de vie réelle et des réalités virtuelles, un réseau où se côtoient contestation et aliénation, fatalisme et fanatisme. De Jiri Pragman / Le Matin
  • L'architecture n'est plus un caprice, un luxe ou une calamité, elle devient, édifiée dans le béton, l'acier ou les réseaux, notre terre. De Franck Hammoutène
  • Avec la pratique des réseaux, le professeur peut se transformer en passeur, plutôt que se cantonner dans son rôle traditionnel de pasteur. De Joël de Rosnay / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Interactif : Tout ce qui vous empêche de communiquer avec vos proches, parce que vous passez des heures sur un PC à surfer sur internet ou à jouer en réseau. De Luc Fayard / Dictionnaire impertinent des branchés
  • "L'approche du gouvernement qui consiste à fixer les mêmes critères de sécurité pour tous est la bonne façon de garantir la sécurité des réseaux", estime le représentant de Huawei, David Wang, interrogé par le magazine d'information hebdomadaire allemand. usinenouvelle.com/, Huawei appelle Berlin à ne pas l'exclure de son réseau 5G - Infos Reuters
  • Intersection rue Paul-Cézanne et Mathias Grunewald à Mulhouse, un important chantier a réduit le trafic automobile depuis le début de l’été. Situé au rond-point Auguste-Lalance, ce chantier s’inscrit dans le vaste programme de modernisation de réseau d’assainissement lancé par le Sivom (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) de la région mulhousienne. , Coronavirus | Le réseau d’assainissement du Sivom aux normes européennes
  • Les franchisés Darty, l’enseigne spécialisée dans la vente de produits et services en électrodomestique et en électronique ont décidé de mener une action en justice contre la tête de réseau. Les adhérents du réseau se plaignent depuis longtemps d’être contraints de vendre à perte certains de leurs produits pour respecter la politique de prix du […] AC Franchise, La franchise Delko poursuit le développement de son réseau
  • La relance éco ce jeudi s'intéresse au réseau Daniel Moquet dont le siège est basé à Parigné-sur-Braye (Mayenne). Le spécialiste des aménagements extérieurs connaît une très forte activité depuis le déconfinement. Que ce soit en France ou en Europe. France Bleu, La relance éco : en Mayenne chemin dégagé pour le réseau Daniel Moquet

Images d'illustration du mot « réseau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réseau »

Langue Traduction
Anglais network
Espagnol red
Italien rete
Allemand netzwerk
Chinois 网络
Arabe شبكة الاتصال
Portugais rede
Russe сеть
Japonais 通信網
Basque sarea
Corse reta
Source : Google Translate API

Synonymes de « réseau »

Source : synonymes de réseau sur lebonsynonyme.fr
Partager