La langue française

Nasse

Sommaire

  • Définitions du mot nasse
  • Étymologie de « nasse »
  • Phonétique de « nasse »
  • Citations contenant le mot « nasse »
  • Images d'illustration du mot « nasse »
  • Traductions du mot « nasse »
  • Synonymes de « nasse »

Définitions du mot « nasse »

Trésor de la Langue Française informatisé

NASSE, subst. fém.

A. − Instrument de pêche qui se pose au fond de l'eau, en forme de panier cylindrique oblong, fabriqué en osier, en filet ou en fil métallique, muni d'un goulet par lequel le poisson peut entrer mais non ressortir. Nasse à goujon, à langouste; poser des nasses; pêcher à la nasse. Je voulus voir ce solitaire, qui m'offrit d'aller lever ses nasses. Et j'acceptai (Maupass., Contes et nouv., t.1, Père Judas, 1883, p.100).Supiat Gueule-de-Renard allait saisir, dans la cache où il les mettait à sécher, la sixième nasse à anguilles, lorsqu'il entendit un bruit de branches remuées (R. Bazin, Blé, 1907, p.203):
1. Les casiers et les nasses, quelles que soient leurs formes et leurs matières de fabrication, sont destinés à faire entrer le poisson dans un piège fermé d'où il ne pourra plus sortir. Dans notre pays on distingue les nasses (paniers cylindriques en jonc ou en fil métallique), qui comportent une ou deux ouvertures en entonnoir, et les casiers... Boyer, Pêches mar., 1967, p.47.
P. anal.
1. Filet servant à la capture des oiseaux. La nasse pour prendre les oiseaux se place auprès d'un buisson, autour duquel on aura semé du grain (Baudr.Chasses1834).
2. Panier ou cage d'un usage quelconque. Beppo sollicitait l'attention du passant au moyen d'un criquet blotti sous une pincée d'herbe dans une petite nasse de jonc (Gide, Caves, 1914, p.682):
2. Au plafond, un noir réseau de poutres magnifiquement enfumées, auxquelles pendent toutes sortes de choses joyeuses, des paniers, des lampes, un garde-manger, et au centre une large nasse à claire-voie où s'étalent de vastes trapèzes de lard. Hugo, Rhin, 1842, p.29.
B. − Au fig. Situation fâcheuse, embarrassante; piège, traquenard. Il emprunte à droite et à gauche; et quand il faudra payer à la fin, il se sauvera en Angleterre, et nous laissera dans la nasse. Je vous le prédis, ça ne peut pas tourner autrement (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t.1, 1870, p.102).Ce ne fut pas Christophe qui fut pris dans la nasse parisienne, ce fut Olivier (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p.1102).
Familier
Être dans la nasse. Être dans l'embarras, être dans le pétrin (fam.). Nous redeviendrions amis comme autrefois; et puisque tu es dans la nasse, eh bien! on t'en tirera (A. Daudet, Nabab, 1877, p.117).
Tomber dans la nasse. ,,Tomber dans le piège`` (Ac. 1935).
Prononc. et Orth.: [nas], [nɑ:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1194-97 (Hélinant, Vers de la mort, XX, 9 ds T.-L.: Mors [...] Tu as tramail et roiz et nasse Por devant le haut homme tendre); ca 1200 fig. metre en sa nasse (Godefroy de Bouillon, 54, ibid.); 1216 këus en la nasse (Guillaume Le Clerc, Fergus, 161, 28, ibid.). Du lat. nassa «nasse de pêcheur», au fig. «difficulté, mauvais pas». Fréq. abs. littér.: 66. Bbg. Delb. Matér. 1880, p.210. _ Sain. Sources t.2 1972 [1925] p.149, 164.

Wiktionnaire

Nom commun 1

nasse \nas\ ou \nɑs\ féminin

  1. (Pêche) Instrument d’osier ou de fil de fer, en forme d’entonnoir, servant à prendre du poisson.
    • Si on met de cette composition dans une nasse ou autres filets, les poissons y accourent en foule. — (L’Agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
  2. (Chasse) Sorte de filet pour prendre les petits oiseaux.
    • Mais le lendemain, quand il prit son ombrelle et sa nasse pour aller à la chasse aux papillons, les gens du palais obstruaient la porte de la clôture et discutaient à voix basse sans même faire attention à lui. — (Tierno Monénembo, Le roi de Kahel, Seuil, 2008)
  3. (Vieilli) (Figuré) Situation fâcheuse, piège.
    • Être dans la nasse, être engagé dans une affaire fâcheuse dont on ne peut se tirer.
    • La file d’attente, nasse dont on ne peut pas sortir – sauf à ses risques et périls de se retrouver dans une autre bien pire — nous fige dans l’immobilité. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, p. 47.)
    • Tomber dans la nasse, tomber dans le piège.

Nom commun 2

nasse \nas\ féminin

  1. (Malacologie) Gastéropode marin littoral carnivore à coquille allongée, à plusieurs spires et à ouverture ronde.
    • Les nasses sont voisines des buccins.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NASSE. n. f.
Instrument d'osier ou de fil de fer, en forme d'entonnoir, servant à prendre du poisson. La nasse d'un pêcheur. Pêcher à la nasse. Il désigne aussi une Sorte de filet servant à prendre les petits oiseaux. Il signifie, au figuré et familièrement, Situation fâcheuse, piège. Être dans la nasse, Être engagé dans une affaire fâcheuse dont on ne peut se tirer. Tomber dans la nasse, Tomber dans le piège.

Littré (1872-1877)

NASSE (na-s'. Quelques personnes prononcent nâ-s') s. f.
  • 1 Terme de pêche. Espèce de panier d'osier, de figure oblongue, rond par l'ouverture et terminé en pointe, qui sert à prendre du poisson. Se dit aussi d'une des trois parties principales dont se compose le filet nommé aissaugue.
  • 2 Terme de chasse. Sorte de filet, rond à son ouverture, terminé en pointe, et soutenu par plusieurs cerceaux allant toujours en diminuant, avec lequel on prend les petits oiseaux.
  • 3 Fig. Tout moyen par lequel on saisit quelqu'un comme on saisit le poisson. Maintenant que l'hymen me tenait dans la nasse, Il n'était plus saison de songer au Parnasse, Sarrasin, dans LEROUX, Dict. comique. Je prétends l'observer autour de cette place ; Le poisson, de lui-même, entre dans notre nasse, Regnard, Ménechmes, III, 13. Il ne songea plus qu'à me faire tomber finement dans la nasse, Lesage, Guzman d'Alfar. VI, 2. Je sais bien que nous sommes enveloppés des fils imperceptibles d'une nasse qu'on appelle police, Diderot, Lett. à Volt.

    Familièrement. Être dans la nasse, être dans des embarras dont on ne sait comment se tirer. Les fils se pourraient bien raccommoder avec les pères ; et toi, tu demeureras dans la nasse, Molière, Scapin, III, 9.

  • 4 Terme de chimie. Espèce de fourneau.

    Terme de métallurgie. Petit berceau pratiqué dans le fond d'un fourneau de fonderie.

  • 5Espèces de petits polypes ainsi dits parce qu'ils imitent assez la forme d'une nasse de poisson.

    Genre de mollusques gastéropodes pectinibranches, de la famille des purpurifères, ainsi dit de la forme de la coquille.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant li paysant virent qu'il estoit en lor nasse, si allerent celle part, Chr. de Rains, 219. Blanc poisson qu'on prend as buisons et as nasses, Du Cange, anwilla. C'est li fox [le fou] poisson qui s'en passe Parmi la gorge de la nasse, Qui, quant il s'en vuet retorner, Maugré sien l'estuet sejorner, la Rose, 14184.

XIVe s. Quant aux nasses chausses de quoy l'en puet peschier, elles seront faittes telles que l'en y puisse bouter ses trois ou quatre doiz, Ordonn. des rois, t. VII, p. 779.

XVIe s. Une nasse d'argent doré, garnie de son couvercle, pesant trente-quatre marcs, De Laborde, Émaux, p. 402.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NASSE. Ajoutez :
6Il s'est dit autrefois pour établissement de pêche. En 1572, les habitants d'Irun ayant fait une nasse ou pêcherie qui touchait à la rive du côté de France, les Français en ayant fait plainte, portée à Philippe II, il ordonna au corrégidor de Guipuscoa de faire ôter cette nasse ; ce qui fut exécuté, Lettres, etc. de Colbert, VI, 217.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NASSE, (Pêche.) engin à prendre du poisson. Il est fait d’osier ; ce sont comme deux panniers ronds, pointus par le bout, enfoncés l’un dans l’autre & à ventres renflés comme la cruche. A l’ouverture est une espece de bord de 4 à 5 pouces.

La pêche à la nasse se fait dans les rivieres & à la mer. Il y a plusieurs sortes de nasses, clayes, panier ou bouteilles de mer. Celles dont on se sert dans l’amirauté de Dieppe pour prendre des congres & des homars, est une espece de panier tel que celui sous lequel on tient la poule avec ses poussins. Sa forme est ronde & un peu applatie, comme on voit dans nos Planches de Pêche. Il y a au milieu de la partie supérieure un petit goulet. On en construit qui sont toutes d’osier : d’autres sont formées de cercles couverts de filets. Aux deux côtés sont deux anses sur lesquelles sont amarées de lourdes cablieres qui tiennent ferme cet engin que les Pêcheurs placent ordinairement entre deux roches, lieux que les congres & homars fréquentent volontiers. Ils mettent dans ce filet de petits poissons attachés à des ains ; & au défaut de petits poissons, ils se servent de petits morceaux de marne blanche qui trompent le congre & le homar. Le congre & le homar entrent par le goulet & ne peuvent plus sortir.

Pour conserver vivans les homars, & les empêcher de s’entretuer & de se dévorer, on les cheville aux mordans, en fichant une petite cheville plate dans la membrane de la petite serre qui est fléxible. On empêche ainsi le homar de serrer & d’agir.

Il y a deux autres sortes de nasses, d’osier ou de rets : on les voit dans nos Planches. Ces nasses ont deux goulets qui donnent entrée au poisson. Les Pêcheurs en mettent plusieurs sur un cablot d’osier : ils les relevent tous les matins : plus la marée est forte & l’eau trouble, meilleure est la pêche qui se fait deux fois l’année, aux tems des équinoxes. Ces engins sont les mêmes que ceux des rivieres qui ont même nom. Les plus gros prennent le gros poisson ; les plus petits sont pour les anguilles, & les moyens pêchent l’éperlan.

On applique quelquefois une nasse à l’extrémité du verveux ; des guideaux lui servent d’entonnoirs. On s’y prend ainsi pour arrêter tout le poisson qui se présente sous l’anse d’un pont, ou entre les palis d’un gord.

Les nasses, paniers ou bouteilles en usage dans l’amirauté de Tonques & de Dives, sont comme pour les rivieres. Elles peuvent avoir trois ou quatre piés de long. L’ouverture en est plus ou moins large : elles sont plus grosses vers le milieu ; le goulet est ferme comme le corps. Elles sont faites de tiges d’osier ou de bois. Elles ont du ventre en diminuant jusqu’au bout qui finit en pointe. A l’extrémité il y a une ouverture fermée d’une grille de bois ou d’un tampon de paille. On les expose l’ouverture vers le flot. Pour cet effet, on a deux petits pieux ou piquets qui passent dans deux anses qui sont aux côtés de la nasse qu’ils tiennent saisie, de maniere que la marée ne peut la déranger.

Les pêcheries qu’on nomme dans l’amirauté de Bayonne nasses ou petites écluses sont construites de deux manieres différentes. Les premieres, en équerres ouvertes comme les pans de bois ou buchots ; d’autres, droites & traverses sur le canal ou le bras d’eau sur lequel elles sont placées. Au milieu du courant, on enfonce deux gros pieux distans l’un de l’autre de 8 à 10 piés, arrêtés par une traverse sur laquelle est posé le flet qui cale au moyen des pierres ou du plomb dont le bas est chargé. C’est au milieu de ce rets qu’est mis le cassin, le bertaut ou la tonnelle qu’on tient ouverte comme le verveux par cinq ou six cercles. Les mailles des rets sont assez serrées pour que rien n’échappe, pas même les plus petites anguilles. Le poisson est obligé de tomber dans le bertaut d’où il ne sort plus. Pour cet effet on pratique de côté & d’autre, soit en droite ligne, soit en équerre, des levées formées de pieux & garnies de terrasses, de clayonnages ou de pierres : on les éleve jusqu’à la hauteur la plus grande que les eaux puissent atteindre au tems des lavasses & ravines. On ne pêche de cette maniere qu’en hiver, depuis la S. Martin jusqu’au mois de Mars, & la pêche ne se fait que de nuit. De jour, on releve le rets traversant le bertaut. Ces pêcheries sont inutiles en été.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nasse »

Berry, nanse, lance ; génev. nanse ; wallon, nèse ; namur. nase ; du lat. nassa.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin nassa ; le mollusque est ainsi dit en raison de la forme de sa coquille[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nasse nas

Citations contenant le mot « nasse »

  • Si tu traites la nasse avec patience, elle ne manquera pas de te nourrir. De Proverbe des Balari
  • Si le poisson est dans la nasse, le menu fretin s'en est échappé. De Massa Makan Diabaté / Le boucher de Kouta
  • Quand le poisson est pris, on oublie la nasse. Quand l’idée est transmise, peu importent les mots qui ont servi à la convoyer. De Zhuangzi
  • Le mariage est comme une nasse d’anguilles ; ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans, veulent en sortir. De Proverbe norvégien
  • Dans cette décision-cadre consultée par l’AFP, le Défenseur des droits actualise ses recommandations à la lumière des presque 200 réclamations reçues  pendant le mouvement des gilets jaunes. Outre l’interdiction d’utiliser les lanceurs de balle de défense (LBD) dans les manifestations, arme accusée de provoquer des blessures graves comme l’éborgnement, Jacques Toubon préconise aussi de mettre fin aux “nasses”, cette technique d’“encagement” utilisée par les forces de l’ordre pour encercler les manifestants. Le HuffPost, La "nasse", cette technique policière devenue routine des manifestations | Le HuffPost
  • À quelques jours de la fin de son mandat de Défenseur des droits, Jacques Toubon dévoile ses dernières recommandations. Il réclame une évolution de la doctrine du maintien de l’ordre et s’élève contre les nasses, ces encerclements de foule de plus en plus courants lors des manifestations. La Croix, Maintien de l’ordre : les nasses dans le viseur de Jaques Toubon
  • Depuis plusieurs générations, les pêcheurs corses tressent les joncs et l'olivier pour confectionner des nasses à langouste et à dorade. Un savoir-faire unique où la main gauche dirige l'aiguille et la dextérité fait le reste. Les nasses en jonc servent aussi comme objet de décoration. Elles sont résistantes et sont surtout biodégradables. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 28/01/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 28 janvier 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Les nasses en osier fabriquées par des pêcheurs corses | LCI
  • Alors que certains étaient préoccupés à respecter les consignes sanitaires dues au confinement, d’autres semble-t-il moins scrupuleux, ont saisi le moment pour caler une nasse dans le contre-canal d’Aramon. Des pêcheurs aramonais, père et fils, ont découvert cette nasse, de type professionnel dissimulée sous le passage souterrain du contre-canal au droit de l’ex-centrale EDF d’Aramon. midilibre.fr, Une nasse de pêche trouvée dans le contre-canal - midilibre.fr
  • Comme ce lundi après-midi, place Simone-Veil, à deux pas de la mairie. À 16 heures pile, un scooter MP3 de chez Piaggio tombe dans la nasse. « Poussez le moteur à 4 000 tours », ordonne un agent. Au guidon, Armelle, l'air serein, s'exécute et envoie un grand coup de gaz. leparisien.fr, Puteaux traque le bruit des motos et des scooters - Le Parisien

Images d'illustration du mot « nasse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nasse »

Langue Traduction
Anglais trap
Espagnol trampa
Italien trappola
Allemand falle
Chinois 陷阱
Arabe فخ
Portugais armadilha
Russe ловушка
Japonais トラップ
Basque tranpa
Corse trappula
Source : Google Translate API

Synonymes de « nasse »

Source : synonymes de nasse sur lebonsynonyme.fr
Partager