La langue française

Faux-fuyant

Définitions du mot « faux-fuyant »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAUX-FUYANT, subst. masc.

A.− Vx, CHASSE. Sentier dans un bois pour les gens à pied; p. ext., chemin par où l'on peut fuir sans être vu (cf. Baudr. Chasses 1834, Chesn. 1857). Qu'il était beau ce parc! (...) Les anciens eussent dit que la chaste Diane Aimait à parcourir ses sombres faux-fuyans (Pommier, Océanides,1839, p. 105).Il fit faire demi-tour à son alezan et, empruntant vers le nord de petites coulées dérobées, ces cheminements où l'on n'aperçoit pas les veneurs, il suivit (...) ce qu'on nomme les faux-fuyants (Vialar, Rendez-vous,1952, p. 139).
B.− Au fig. Moyen détourné par lequel on se tire d'une situation embarrassante, on évite de s'engager. Synon. échappatoire, excuse, prétexte.Je voudrais bien trouver un biais, une espèce de subterfuge, une manière de faux-fuyant pour ne pas me brouiller avec lui (Dumas père, Halifax,1842, I, 8, p. 37).Cette fois il se voyait pris : elle était trop fine et trop décidée à savoir; aucun faux-fuyant ne le tirerait plus de ce mauvais pas (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 245).Joseph écoutait, l'air furibond et il a tout de suite trouvé son faux-fuyant. Il s'est répandu en reproches (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 123):
Prendre prétexte de cette petite infirmité, je ne le peux pas (...). On croirait que j'invente un faux-fuyant pour me dérober à la flamberge de M. de Maurescamp, qui tire très bien. Feuillet, Paris.,1881, pp. 157-158.
Prononc. et Orth. : [fofɥijɑ ̃]. Ds Ac. 1694 puis 1762 (sans trait d'union), 1932 (avec trait d'union). Au plur. des faux-fuyants. Étymol. et Hist. 1550-74 (Livre du Roy Charles de la chasse du cerf, p. 88 ds Tilander, Glanures lexicogr.); 1672 fig. (Molière, Les Femmes savantes, I, 4). Altération sous l'infl. de faux1*, de forsfuyant, attesté au sens de « celui qui est assujetti à la forsfuyance » (« droit payé par un serf pour obtenir la permission de passer dans un autre domaine »), 1474 ds Gdf., composé de fors, lat. foris « dehors » et de fuyant, part. prés. de fuir*. Fréq. abs. littér. : 44.

Wiktionnaire

Nom commun

faux-fuyant \fo.fɥi.jɑ̃\ masculin

  1. Défaite ; échappatoire.
    • Il était en disposition de se taire, et je sentis que toute question n’amènerait que des faux-fuyants, et l’irriterait encore sans me satisfaire. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 190)
    • À ce propos, son pauvre mari, à grand renfort de faux-fuyants, avait longtemps résisté ; mais elle n’en avait point démordu, s’était fâchée, […]. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 1, 1910)
    • Nos belles sont habiles. Je n’ai jamais couru cerfs dans mes forêts de Conches qui s’entendissent mieux à brouiller leur voie et à prendre les faux-fuyants. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
    • Nous vivons depuis mai 1958 sur la plus grande duperie de l’histoire et depuis octobre 1962 sur la plus grande imposture. La cause du mal c’est la volonté tenace, bien que supérieurement camouflée, du Général de Gaulle. Il faut donc dénoncer à la masse, sans subterfuges et sans faux-fuyants, le responsable du mal dont meurent la République et la Liberté. — (Édouard Lebas, Combat, 17 mars 1963)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAUX-FUYANT. n. m.
Défaite, échappatoire. Ce n'est qu'un faux-fuyant. User de faux-fuyants. Avoir recours à un faux-fuyant. Des faux-fuyants.

Littré (1872-1877)

FAUX-FUYANT (fô-fui-ian) s. m.
  • 1Chemin détourné, voie par laquelle on peut s'en aller sans être vu.
  • 2 Terme de chasse. Petit sentier dans les bois pour les gens de pied.
  • 3 Fig. Défaite, échappatoire. Ce subtil faux-fuyant mérite qu'on le loue, Molière, Femm. sav. I, 4. Ce lui serait trop d'affaire de chercher des faux-fuyants à tous les mauvais pas où il s'engage, Bossuet, Avert. 6. Faux-fuyants pour éluder, détours pour donner le change, bons mots pour déconcerter le sérieux par la plaisanterie, Marmontel, Mém. XI.

    Il se dit quelquefois pour côté caché par où l'argent s'écoule. Voir quels étaient les faux-fuyants de la dépense, et en réformer les abus, Marmontel, Mém. XI.

HISTORIQUE

XVIe s. La principale chose que doit apprendre un chien pour bien se rabattre, c'est de ne laisser passer ni couler faux fuyants ny nulles sentes, sans y mettre le nez, Charles IX, De la chasse, p. 124, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

Faux-fuyant, s. m. (Vénerie.) c’est ce qu’on appelle une fente à pié dans le bois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « faux-fuyant »

Faux, et fuyant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) En ancien français forsfuyant « qui est assujetti à la forsfuyance » (« droit payé par un serf pour avoir le droit de passer dans un autre domaine »), composé de fors, du latin foris « dehors » et de fuyant, participe présent de fuir, altéré en faux-fuyant (XVIe siècle) sous l’influence de faux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « faux-fuyant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faux-fuyant foksfyjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « faux-fuyant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faux-fuyant »

  • Paul Quilichini est candidat pour un troisième mandat à Sartène. À onze jours du second tour, le maire sortant livre son sentiment sur cette campagne, sur son état d'esprit. Une rencontre sans faux-fuyant. Corse Matin, Paul Quilichini : « Je m'engage à réaliser l'intégralité du mandat »  à Sartène | Corse Matin
  • En tant que psychologue, et professeure de psychothérapie, j’ai souvent observé les obstacles de la quête du sens à la vie. De manière générale, les êtres humains ont développé un arsenal d’outils de défenses ou de faux-fuyants pour se protéger de leurs angoisses existentielles et éviter de se confronter à la question du sens de la vie. Dans cet arsenal, il y a la célérité ou la poursuite vers l’avant, l’accumulation de biens, la validation projective ou le besoin de se sentir accepté, et l’évasion. The Conversation, Peut-on rêver d’un monde meilleur après la Covid ?

Images d'illustration du mot « faux-fuyant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « faux-fuyant »

Langue Traduction
Anglais evasiveness
Espagnol evasión
Italien evasiveness
Allemand ausweichmanöver
Chinois 回避
Arabe المراوغة
Portugais evasividade
Russe уклончивость
Japonais 回避
Basque evasiveness
Corse evasiva
Source : Google Translate API

Synonymes de « faux-fuyant »

Source : synonymes de faux-fuyant sur lebonsynonyme.fr

Faux-fuyant

Retour au sommaire ➦

Partager