La langue française

Faisan, faisane

Définitions du mot « faisan, faisane »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAISAN, ANE, subst.

A.− Oiseau à longue queue, au plumage très coloré chez le mâle, vivant à l'état sauvage dans la forêt et la plaine, ou élevé dans les faisanderies*. Faisan de chasse. Dans le jardin de l'hôtel Graslin, il y avait (...) une volière délicieuse, et chacun fut surpris d'y voir des oiseaux rares, des perroquets, des faisans de la Chine (Balzac, Curé vill.,1839, p. 29).Il arrive qu'on croit cerner dans la haute luzerne un coq magnifique, et c'est une faisane toute grise qui s'envole (Bernanos, Joie,1929, p. 666):
1. Selon la légende, les conquérants de la Toison d'or rapportèrent, en Grèce, de splendides oiseaux au plumage de pourpre et d'or, qu'ils avaient capturés en Colchide sur les bords du Phase. Depuis cette époque, qui se situe quelques décades avant le siège de Troie, le faisan installé à une extrémité de la vieille Europe, s'y est splendidement multiplié. Vidron, Chasse,1945, p. 31.
ORNITHOL., Oiseau de l'ordre des Gallinacés, de la famille des Phasianidés, qui a pour type le faisan commun. Faisan argenté, doré, vénéré.
En appos. Coq faisan, poule faisane (ou plus rarement faisande). Une poule faisane trouvée captive en visitant ses mues (Genevoix, Raboliot,1925, p. 161).
B.− P. anal. [P. réf. au caractère délicat de sa chair] Faisan d'eau ou faisan de la mer. Turbot. De splendides turbots, ces faisans de la mer (Verne, Vingt mille lieues, t. 2, 1870, p. 77).
C.− Au fig. et pop. [Par attraction possible avec oiseau, faiseur, faisander] Individu malhonnête, se livrant à des affaires louches :
2. À Paris, il [Lucien de Rubempré] retrouvera les mêmes mépris (...) il devra se contenter des gandins, des lions impertinents du boulevard de Gand (...) il vivra avec des faisans, des spéculateurs comme du Tillet ou Nucingen, des commerçants vulgaires... Morand, Eau sous ponts,1954, p. 68.
Rem. On relève chez Giono le néol. faisan(n)erie, subst. fém., employé pour désigner « un ornement fait en plumes de faisan ». Le casque étincelant emplumé de faisanneries (Hussard, 1951, p. 112).
Prononc. et Orth. : [fəzɑ ̃], fém. [-an] (-ande ds Besch. 1845), ds Passy 1914 (var.), Pt Rob., Warn. 1968, Lar. Lang. fr.; Littré condamne cette prononc.; [f(ə)zɑ ̃] ds Warn. 1968; [fe-] ou [fε-] ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 2 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Littré, DG, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930. Ds Ac. dep. 1694; le fém. pour la 1refois ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Subst. 1172-75 les feisanz (Chr. de Troyes, Chevalier de la Charrette, éd. M. Roques, 5790). Adj. 1694 poule faisande (Ac.). Du lat. class. phasianus (empr. au gr. φ α σ ι α ν ο ́ ς « faisan », proprement « oiseau du Phase, fleuve de la Colchide ») avec une terminaison qui s'explique probablement par un recours à l'a. prov. faisan, seulement attesté ca 1268-71 (Rayn.). Fréq. abs. littér. Faisan : 191. Faisane : 5. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 129. − Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, passim.

Wiktionnaire

Nom commun

faisan \fə.zɑ̃\ masculin (pour une femelle on peut dire : faisande, faisane).

  1. (Ornithologie) (Générique) Nom donné à cinq genres de gallinacés de la famille des phasianidés, englobant une vintaine d'espèces qui fréquentent différents habitats forestiers dans les vallées et les montagnes de toute l'Asie du Sud-Est, présentant un dimorphisme sexuel prononcé et où le mâle arbore souvent un plumage multicolore et richement orné.
    • Ils trouvaient encore dans les plaines […] ces succulentes poules des prairies, avec lesquelles nos faisans ou nos grouses peuvent à peine rivaliser. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p. 30)
  2. (Ornithologie) (Génériquement) (Chasse) (Élevage) (Par ellipse) Lorsque le nom de l'espèce n'est pas précisé, nom désignant par ellipse le faisan de Colchide (Phasianus colchicus), appelé encore faisan à collier ou faisan de chasse, qui est originaire d'Asie et dont certaines sous-espèces ont été sélectionnées pour l'élevage et la chasse dès le Moyen-Âge.
    • « Le faisan est assez beau, je vous l'accorde — mais il est bête, et au départ, il est aussi facile à tirer qu'un cerf-volant. Du point de vue du gourmet, sa chair est dure et sans goût : pour la rendre à peu près comestible, il faut la laisser se "faisander", c'est-à-dire se pourrir ! Non, le faisan n'est pas le roi des gibiers. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 221.)
  3. (En particulier) Individu mâle de cet animal. La femelle s’appelle la faisane ou poule faisane, son petit est le faisandeau.
  4. (Péjoratif) Homme de moralité douteuse, escroc.
    • Le troupeau des faisans fonctionne dans le quadrilatère que forment les rues Montmartre et Richelieu d’un côté, les boulevards et le rue Réaumur de l’autre. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 89)
  5. (Par extension) (Péjoratif) Idiot.
    • Perceval : Dans le Languedoc, ils m’appellent Provençal, mais c’est moi qui me suis gouré en disant mon nom. Sinon en Bretagne, c’est le gros faisan au sud, et au nord, c’est juste Ducon. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre III, épisode Le Sanglier de Cornouailles)

Nom commun

faisane \fə.zan\ féminin (pour le mâle on dit : faisan)

  1. Faisan femelle.
    • Pour elle, je suis tantôt une faisane, tantôt une biche. — (Alain Bosquet, La Confession mexicaine, 1965)

Nom commun

faisane \fə.zan\ féminin (pour le mâle on dit : faisan)

  1. Faisan femelle.
    • Pour elle, je suis tantôt une faisane, tantôt une biche. — (Alain Bosquet, La Confession mexicaine, 1965)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAISAN, ANE. n.
Oiseau de la famille des Gallinacés, de la grosseur d'une poule, et qui vit dans les bois. Adjectivement, Coq faisan. Poule faisane, La femelle du faisan.

Littré (1872-1877)

FAISAN (fè-zan ; quelques-uns prononcent fe-zan, mais c'est par une mauvaise tendance à l'assimiler au participe faisant, qui se prononce en effet fezan) s. m.
  • 1Oiseau de la famille des gallinacés, de la grosseur d'une poule. Il suffit de nommer cet oiseau pour se rappeler le lieu de son origine ; le faisan, c'est-à-dire l'oiseau du Phase, était, dit-on, confiné dans la Colchide avant l'expédition des Argonautes, Buffon, Ois. t. IV, p. 60, dans POUGENS.
  • 2Faisan d'eau, le turbot, ainsi dit à cause de la bonté de sa chair.

HISTORIQUE

XVe s. Le suppliant et Jehan Baudelot dirent qu'ilz iroient veoir dedens le bois, se l'on y trouveroit aucuns qui chassaissent aux cocq-Limoges, autrement nommez faisans, De Laborde, Émaux, 223.

XVIe s. Faisant bruant [coq de bruyère], vingt deniers, faisant non bruant ou gentil [le vrai faisan], deux sols six deniers, Coustum gén. t. II, p. 467. Faites que soyez secret, luy montrant bon visage ; autrement la queue du faisant se gasteroit [la mèche s'éventerait], Nuits de Straparole, t. I, p. 85, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAISAN, s. m. phasianus, (Hist. nat. Ornithol.) oiseau que la plûpart des méthodistes rangent sous un même genre avec la perdrix, la caille, &c. Aldrovande a décrit un faisan mâle, qui pesoit trois livres douze onces ; il avoit le bec de couleur de corne, & de la longueur d’un travers de pouce ; l’extrémité étoit recourbée, & la piece du dessus avançoit au-delà de celle du dessous ; il y avoit à la racine du bec une membrane charnue & tuberculeuse, sous laquelle les ouvertures des narines étoient cachées. Le sommet de la tête étoit de couleur cendrée & luisante ; les côtés de la tête avoient une couleur verte changeante, selon les différens reflets de lumiere, & les yeux étoient entourés d’une belle couleur rouge ou écarlate. Il s’élevoit des plumes plus longues que les autres à l’endroit des oreilles, dont les ouvertures étoient rondes, larges & profondes. Les plumes de la partie du côté qui est au-dessus de la poitrine, & celles de la pointe, avoient trois couleurs, du brun près de la racine, & dans le reste une couleur d’or & une couleur verte ; mais on ne distinguoit le verd que quand les plumes étoient réunies plusieurs ensemble : car lorsqu’on n’en considéroit qu’une séparément des autres, elle paroissoit noire. Les plumes du dos étoient roussatres, & avoient de petits filamens à l’extrémité. La queue étoit fort longue & très-différente de celle de la perdrix, de la caille, &c. Les plumes du milieu avoient plus de longueur que les autres, qui se trouvoient d’autant plus courtes, qu’elles étoient placées plus près des côtés. Cet oiseau a des éperons qui sont courts.

La faisande est plus petite que le faisan ; son plumage est moins beau, car il ressemble à celui de la perdrix.

M. Klein distingue six especes de faisans.

1°. Le faisan ordinaire, qui est panaché ou blanc.

2°. Le faisan brun du Bresil, appellé jacupema & coxolitti. On trouve dans l’île de Sainte Helene des faisans dont les couleurs ressemblent à celles des perdrix, mais qui sont plus grands.

3°. Le faisan rouge de la Chine ; il a une crête, & on voit sur son plumage les plus belles couleurs, l’oranger, le citron, l’écarlate, la couleur d’émeraude, le bleu, le roux, & le jaune, & toutes les nuances de ces couleurs.

4°. Le faisan blanc de la Chine ; il a des plumes noires sur la tête ; ses yeux sont placés au milieu d’un cercle de couleur d’or ; le dessous du cou, le ventre, & le dessous de la queue, sont de couleur mêlée de noir & de bleu : il y a des taches blanches sur le cou, sur la partie supérieure du corps, & sur la queue ; le bec est roussâtre ; les piés sont rouges, & les éperons pointus.

5°. Le faisan-paon, phasianus pavoneus ; il a sur les petites plumes des ailes, des taches rouges qui sont figurées comme des yeux ; & sur la queue, des taches de même figure, mais de couleur verte.

6°. Le faisan roussâtre ; il a sur les ailes & sur la queue, des taches de couleur bleu céleste & bleu foncé, figurées en forme d’yeux comme celles du faisan-paon : aussi n’est-ce qu’une variété de la même espece, si ce n’est la femelle de ce faisan. Ordo avium, pag. 114. Voyez Oiseau. (I)

Faisan ou Phaisan, (Diete.) La chair du jeune faisan est regardée, avec raison, comme un aliment très-nourrissant, très-sain, & de facile digestion ; elle est tendre, délicate, succulente, d’un goût relevé par un fumet leger, capable de reveiller doucement le jeu des organes de la digestion. Les personnes qui joüissent d’une bonne santé, doivent par conséquent se trouver très-bien d’une pareille nourriture ; & celles qui sont convalescentes ou valétudinaires, en retirer tous les secours qu’elles peuvent espérer de l’usage des bonnes viandes, si elles en usent cependant selon les préceptes de régime auxquels leur état les astreint. Voy. Convalescence, Valétudinaire, & Régime.

Au reste on ne conçoit dans le faisan aucune qualité particuliere, par laquelle on le puisse distinguer dans l’usage diététique, de la perdrix, du coq de bruyere, du coq des bois, de la gelinote, du râle de genet, de la caille, de la palombe, du ramier : ces divers oiseaux & les individus de chaque espece ne different essentiellement entre eux que comme plus ou moins gras, & plus ou moins jeunes. Voy. l’article Viande (Diete), & l’article Graisse (Diete). (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « faisan »

Du latin phasianus (« du Phase, fleuve de Colchide ») d’où cet oiseau aurait été rapporté par les compagnons de Jason partis à la recherche de la Toison d’Or, probablement par l’intermédiaire de l’ancien occitan faisan.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. faisan, fayhan ; catal. faysá ; espagn. faysan ; portug. faisão ; ital. fagiano ; du latin phasianus, de Phasis, le Phase, fleuve de la Colchide, d'où cet oiseau fut apporté en Occident.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « faisan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faisan fœzɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « faisan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faisan »

  • Il y a des femmes qui plus elles vieillissent et plus elles deviennent tendres. Il y a aussi les faisans. Paul-Jean Toulet, Les Trois Impostures, Émile-Paul
  • Le boeuf est la reine des viandes ; le boeuf possède, incluse en lui, la quintessence de la perdrix, de la caille, de la venaison, du faisan, du plum-pudding et de la crème aux oeufs. De Jonathan Swift / Le conte du tonneau
  • Il y a des femmes qui, plus elles vieillissent, plus elles deviennent tendres. Il y a aussi les faisans. De Paul-Jean Toulet / Les trois impostures
  • Mercredi soir, la Fédération départementale des chasseurs organisait une réunion à la salle des fêtes pour les sociétés communales de Languédias et Yvignac. La réunion, qui portait sur le projet de réimplantation d’une population naturelle de faisan sur les deux territoires, était animée par Blandine Ruffaut. Le Telegramme, Les chasseurs démarrent un programme de réimplantation du faisan - Languédias - Le Télégramme
  • Fixée à l’avant du tracteur la barre d’effarouchement fonctionne comme un peigne qui ratisse le sol avant le passage de la faucheuse. En effet, certaines espèces utilisent les mêmes stratégies de défense vis-à-vis des engins agricoles que celles utilisées face à un prédateur. Elles misent sur leur mimétisme et sur une parfaite immobilité. Cependant, si la stratégie peut s’avérer payante face à un renard, elle est vouée à l’échec face à une faucheuse. Aussi, l’utilisation d’un tel outil permet de limiter de façon importante les mortalités directes sur la faune sauvage, en particulier sur le lièvre, le faisan, les perdrix ou les jeunes chevreuils. centrepresseaveyron.fr, Onet-le-Château: la barre d’effarouchement pour protéger l’avifaune qui niche au sol et les mammifères - centrepresseaveyron.fr
  • Il fut un temps où, du canard au sanglier en passant par le faisan, on agrainait joyeusement et sans souci. Le but était simple : faire en sorte que le gibier prospère chez soi. Et moins chez le voisin… Mais tout cela a été sérieusement bouleversé. Aux termes de l’article L. 425-5 du code de l’environnement, « l’agrainage et l’affouragement sont désormais autorisés dans les conditions définies par le schéma départemental de gestion cynégétique ». L’article L. 425-2 du même code précise que parmi les dispositions du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique (SDGC), doivent désormais figurer obligatoirement : « les prescriptions relatives à l’agrainage et à l’affouragement ». Dès lors, le SDGC mis en place dans chaque département, rédigé par la Fédération départementale des chasseurs (FDC) et approuvé par le préfet, fournit une base juridique. , Gibier : les subtilités de l’agrainage
  • Jean-Philippe Dugoin-Clément assure que la subvention doit permettre d'acheter 5 000 poules faisanes. Les documents que franceinfo a pu consulter ne sont cependant pas aussi catégoriques et n'évoquent que 5 000 oiseaux, sans faire de distinction entre mâles et femelles.  Franceinfo, La région Ile-de-France offre-t-elle 57 000 euros de subvention aux chasseurs pour qu'ils achètent 5 000 faisans à tuer ?
  • Pierrot observe les poules couveuses. Il y en a trois noires, une blanche et une rousse. Les trois noires sont des coquines : elles se sont échangées les nids. A priori une seule est réellement installée et deux d'entre elles ne couvent que des cailloux mais Pierrot aimerait bien tester la rousse qui est une petite nouvelle. Il glisse la main sous son ventre et en retire des œufs marqués à la peinture verte. Une fois les leurres retirés, il les remplace par les œufs de la poule faisane qu'il a effarouché en coupant les foins ce matin. Avec un peu de  chance, d'ici une vingtaine de jours la petite rousse guidera une quinzaine de faisandeaux dans la basse-cour. Club de Mediapart, La Sortie - Episode 3 | Le Club de Mediapart
  • Un jour ma petite fille de 16 ans, est venue me dire qu'elle avait vu la poule faisane suivie de 3 petits. Nous étions tous contents de cette nouvelle famille . Au debut de son apparition en Février/ mars ou plus tôt je ne sais plus, le faisan criaillait beaucoup et pareil quand il a trouvé une compagne. Et puis plus rien. Quelqu'un les aurait il tué ? Nous n'entendons plus rien et ne les voyons plus du tout. La colline est juste derrière chez nous. Peut être sont ils partis dans la garrigue? Se cachent ils à cause des grosses chaleurs ? Binette & Jardin, Le faisan, une espèce de poule sauvage
  • « Une fake news », affirme de son côté, Benoit Chevron, président de la Fédération des chasseurs 77 (FDC77) qui dénonce « un délit de sale gueule envers les chasseurs. L’argent versé par la Région ne servira qu’à l’achat de poules faisanes et qui seront relâchées uniquement dans des zones où sa chasse est interdite par arrêté préfectoral ». , Seine-et-Marne. 2 500 poules faisanes et 5 600 faisans vont être introduits dans le département | La République de Seine et Marne
  • On l'aime pour le moelleux de sa chair, peu calorique, qui lui permet de se déguster en velouté, marié à la châtaigne, au chou, en choucroute avec lard et genièvre, ou en aigre-doux, avec des figues, des agrumes. Bernard Bissonnet, des Boucheries nivernaises, recommande sa femelle, la poule faisane, pour sa finesse. Sa cuisson doit être douce. Et le " faisandage ", qui consiste à suspendre l'animal plusieurs jours avant de le cuisiner, est à proscrire. Le Point, Le faisan, un gibier bien élevé - Le Point

Traductions du mot « faisan »

Langue Traduction
Anglais pheasant
Espagnol faisán
Italien fagiano
Allemand fasan
Chinois 野鸡
Arabe التدرج
Portugais faisão
Russe фазан
Japonais キジ
Basque faisaia
Corse faisanu
Source : Google Translate API

Synonymes de « faisan »

Source : synonymes de faisan sur lebonsynonyme.fr

Faisan

Retour au sommaire ➦

Partager