La langue française

Tragopan

Sommaire

  • Définitions du mot tragopan
  • Étymologie de « tragopan »
  • Phonétique de « tragopan »
  • Citations contenant le mot « tragopan »
  • Traductions du mot « tragopan »

Définitions du mot « tragopan »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAGOPAN, subst. masc.

ORNITH. Oiseau galliforme de l'Inde et de la Chine du Sud qui porte à l'arrière de la tête deux caroncules en forme de cornes et dont la robe rappelle celle du faisan. Là, sous le couvert des arbres, voletaient plusieurs couples de gallinacés de la famille des faisans. C'étaient des « tragopans », ornés d'un fanon charnu qui pendait sur leurs gorges, et de deux minces cornes cylindriques, plantées en arrière de leurs yeux. Parmi ces couples, de la taille d'un coq, la femelle était uniformément brune, tandis que le mâle resplendissait sous son plumage rouge, semé de petites larmes blanches (Verne, Île myst., 1874, p. 86).
Prononc.: [tʀagɔpɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1780 ornith. (Buffon, Hist. nat. des oiseaux, t. 7, p. 161). Empr. au lat. d'époque impérialetragopan « id. » du gr. Τ ρ α γ ο ́ π α ν « Panbouc, oiseau fabuleux d'Éthiopie », comp. de τ ρ α ́ γ ο ς « bouc» et de Π α ́ ν nom du dieu Pan, v. pan4.

Wiktionnaire

Nom commun

tragopan \tʁa.ɡɔ.pɑ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Genre de gallinacés de la famille des phasianidés comprenant cinq espèces semblables à des faisans, fréquentant en général les forêts de conifères ou mixtes d'altitude moyenne (jusqu'à 3,500 m) de l'Inde à la Chine, et caractérisées par un dimorphisme sexuel prononcé où le mâle arbore, pour la pariade, une bavette de chair de couleur et de forme caractéristique de l'espèce, des plumes frontales en formes de cornes, et divers motifs cryptiques sur un fond de couleur vive.
  2. (Mythologie) Oiseau mythique décrit par les auteurs latins ancien du Haut-Empire, dont Pline l’Ancien et Pompus Mela, dont l'identité exacte demeure encore très floue.
    • Je regarde comme fabuleux les pégases, oiseaux à tête de cheval, et les griffons au bec crochu, aux longues oreilles, attribués les uns à la Scythie, les autres à l’Éthiopie. J’en dis autant du tragopan, que plusieurs assurent être plus grand qu’un aigle, avec des cornes recourbées sur les tempes, un plumage couleur de fer, excepté la tête, qui est pourpre. — (Pline l’Ancien (édition d’Émile Littré), Histoire Naturelle, livre 10, LXX, Paris: Dubochet 1848-1850 → lire en ligne)

Nom commun

tragopan \Prononciation ?\ masculin

  1. Vautour barbu[1], faisan cornu[2].
  2. Oiseau mythique décrit par les auteurs anciens du Haut-Empire, dont Pline l’Ancien et Pompus Mela.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAGOPAN (tra-go-pan) s. m.
  • Oiseau du genre faisan.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tragopan »

Du latin tragopan qui faisait référence à un oiseau mythique, cornu, à tête violette, et qui est décrit par Pline l'Ancien (23-79 A.D.) dans son Histoire Naturelle et par Pomponius Mela (vers 15-? A.D.) dans son De situ orbis libri III.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien τραγόπαν, tragopan, équivalent de αιγίπαν → voir Aegipan. Le tragopan est décrit par Pline l'Ancien et Pomponius Mela comme un oiseau cornu fabuleux doté d'une tête pourprée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tragopan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tragopan tragɔpɑ̃

Citations contenant le mot « tragopan »

  • Le tragopan de Hastings est un oiseau timide et furtif. La beauté des mâles n'a d'égal que leur rareté. Les locaux surnomment cette espèce jujurana, le roi des oiseaux. Il en existe plus de 3 300 à l'état sauvage dans l'Himalaya occidental, la plupart cantonnés à l'État indien de l'Himachal Pradesh. National Geographic, Pour le roi des oiseaux, la reproduction est avant tout une question de style | National Geographic
  • Signe des temps, le lieu de naissance du héros du mouvement indépendantiste naga, Angami Zapu Phizo (mort en 1990), est devenu… un écovillage, qui fait la fierté des amoureux de la nature. Fondé il y aura bientôt 600 ans, Khonoma, à une vingtaine de kilomètres de Kohima, assurait autrefois un protectorat sur les villages voisins, entre le royaume de l’Assam et le territoire du maharaja de Manipur. La commune constituait aussi un fameux terrain de chasse pour traquer le tragopan de Blyth, le faisan fétiche du Nagaland. La bourgade est désormais un sanctuaire écologiste où le braconnage et l’abattage des arbres sont interdits, tandis que la protection de la ressource en eau et le tri des déchets y sont obligatoires. Une plante médicinale, la gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima), pousse ici en abondance. Les rizières et les champs d’ail des environs, étagés en altitude, sont exclusivement bio. Une nouvelle forme de militantisme, dans un pays où les OGM prolifèrent. Geo.fr, Inde : à la découverte du mystérieux Nagaland, cet Etat méconnu même des Indiens - Geo.fr

Traductions du mot « tragopan »

Langue Traduction
Anglais tragopan
Espagnol tragopan
Italien tragopan
Allemand tragopan
Chinois 特拉戈潘
Arabe تراجوبان
Portugais tragopan
Russe tragopan
Japonais トラゴパン
Basque tragopan
Corse tragopanu
Source : Google Translate API
Partager