Extirpation : définition de extirpation


Extirpation : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXTIRPATION, subst. fém.

[Le compl. désigne une réalité considérée comme nuisible]
A.− [Le compl. désigne une réalité concr.]
1. AGRIC., rare. Action d'arracher une plante avec ses racines. L'extirpation d'une souche, d'une racine (Ac.1932).
2. CHIR. Action d'enlever un organisme ou un corps étranger sans qu'il laisse de racines. L'extirpation d'un cancer, d'une loupe, d'un polype (Ac.). Synon. énucléation, éradication, évulsion (vx), extraction.Le seul traitement efficace est l'extirpation chirurgicale du kyste en comprenant la coque (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 35).Cf. aussi castration ex. 1 :
1. ... le directeur, sorte de poussah à la figure et à la voix pleines de cicatrices (qu'avait laissées l'extirpation sur l'une, de nombreux boutons, sur l'autre, des divers accents dus à des origines lointaines)... Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 662.
B.− Au fig. [Le compl. désigne une réalité d'ordre social ou moral] Destruction totale (de quelque chose). L'extirpation des abus, des hérésies (Ac.). L'extirpation des préjugés, du racisme. Synon. anéantissement, extermination, liquidation; anton. établissement, implantation.Maisons pour l'extirpation de la mendicité (Doc. hist. contemp.,1807, p. 127).Benvenuti s'est rendu célèbre par l'extirpation du brigandage (Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 415).Objet propre à l'extirpation d'un vénéneux malfaiteur (Bloy, Désesp.,1886, p. 333):
2. ... le programme très détaillé, a donc pour but de nous faire atteindre deux résultats : l'extirpation de tel défaut, l'acquisition de telle vertu. Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 392.
Prononc. et Orth. : [εkstiʀpasjɔ ̃]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xves. fig. extirpation des erreurs (Monstrelet, Chron., liv. II, chap. 5 ds Littré). Empr. au lat. impérial exstirpatio « arrachage, déracinement » attesté au fig. en lat. chrét. (cf. Blaise). Fréq. abs. littér. : 21.

Extirpation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

extirpation \ɛk.stiʁ.pa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’extirper.
    • L’extirpation d’une souche, d’une racine. Par extension,
    • L’extirpation d’un cancer, d’une loupe, d’un polype.
    • L’anus iliaque pratiqué chez son malade fut complété ensuite par une extirpation périnéo-coccygienne avec une amélioration telle (néorectum souple, muqueuse de coloration normale au rectoscope) que Toupet put refermer l’anus iliaque. — (Association française de chirurgie. Congrès de chirurgie: Procès-verbaux, mémoires et discussions, volume 43, 1934)
  2. (Figuré) Destruction totale.
    • L’extirpation des abus, des hérésies.
    • L’extirpation en écologie évolutive, paléoécologie, il s'agit d'une extinction locale dans une métapopulation, disparition d'un dème.

Nom commun

extirpation (sans pluriel)

  1. Extirpation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Extirpation : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTIRPATION. n. f.
Action d'extirper. L'extirpation d'une souche, d'une racine. Par extension, L'extirpation d'un cancer, d'une loupe, d'un polype. Il signifie, au figuré, Destruction totale. L'extirpation des abus, des hérésies.

Extirpation : définition du Littré (1872-1877)

EXTIRPATION (èk-stir-pa-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action d'arracher les racines des plantes. L'extirpation du chiendent.
  • 2 Terme de chirurgie. Action de retrancher une tumeur, un polype, jusque dans les derniers prolongements. L'extirpation d'un cancer, d'un cor.
  • 3 Fig. Destruction. L'extirpation des vices, des hérésies. On [les mystiques] porte si avant l'extirpation du désir, qu'on ne saurait plus en former ni en arrêter un sur quoi que ce soit, Bossuet, États d'orais. III, 6. Le vieux Frédéric, électeur de Saxe, souhaitait l'extirpation de l'Église romaine, Voltaire, Mœurs, 128.

HISTORIQUE

XVe s. À l'exaltation de notre foi, extirpation des erreurs et edification et amendement du peuple chrestien, Monstrelet, liv. II, ch. 105.

XVIe s. Après l'extirpation de ceste partie, la malade se trouva mieux, Paré, XVIII, 48.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Extirpation : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXTIRPATION, s. f. est un terme de Chirurgie, qui signifie couper entierement une partie, comme une loupe, un polype, un cancer, &c.

L’amputation du bras dans l’article, est une extirpation de l’extrémité supérieure. V. Amputation.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « extirpation »

Étymologie de extirpation - Littré

Lat. exstirpationem, de exstirpare, extirper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de extirpation - Wiktionnaire

Du latin impérial exstirpatio (« déracinement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « extirpation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extirpation ɛkstirpasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « extirpation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extirpation »

  • Le département de l’avenue Habib Bourguiba affirme en préambule que cette opération s’inscrit dans le cadre de « la guerre contre le terrorisme, et l’extirpation de ses racines ». Gnet news, Kasserine : Trois terroristes abattus, et un martyr parmi les sécuritaires à Haïdra - Gnet news
  • Réalmont qui vient de l'occitan Reialmont. Alara, perqué aquel nom de Reailmont ? Qu'es aquò l'origina e l'istòria d'aquel toponime ? Reialmont, ou Réalmont dans sa prononciation francisée, signifie « la colline royale ». Aquò's un senescal de Carcassona que fondèt aquela bastida a la fin del sègle XIII / Guillaume de Cohardon, sénéchal de Carcassonne, fonde la bastide de Réalmont en 1272, au nom du roi de France Philippe le Hardi pour je cite: ''l'extirpation de l'hérésie et la destruction des repaires d'hérétiques''. France Bleu, Réalmont (81)
  • Lentement, nous assistons à l’extirpation de cinq nymphes de ces chrysalides des plus inusitées. Râles, bave, nous sommes témoins de la naissance agonisante de grands nourrissons, marmonnant sous les néons et les draps crème qui tapissent les murs. Monmontcalm, Amour Amour : voyage au centre de l’étrange | Monmontcalm
  • Le dérèglement climatique, la pollution et l’épuisement des ressources naturelles menacent l’humanité et la planète dans son ensemble. Nous en voyons les effets avec le Covid-19 en ce moment même. Le progrès, conçu comme croissance exponentielle, lutte contre la nature et l’extirpation de ses richesses. Celui-ci montre de plus en plus ses limites et enfonce les sociétés dans une fuite en avant insoutenable, un développement inégal entre nations, ainsi qu’une inégalité sociale génératrice d’exclusion et de marginalisation. Trax Magazine, Tribune : « Les politiques urbaines ont fini par “domestiquer” les milieux alternatifs » | Trax Magazine

Traductions du mot « extirpation »

Langue Traduction
Corse extirpazione
Basque erauzketa
Japonais 摘出
Russe экстирпация
Portugais extirpação
Arabe استئصال
Chinois 灭绝
Allemand ausrottung
Italien estirpazione
Espagnol extirpación
Anglais extirpation
Source : Google Translate API

Synonymes de « extirpation »

Source : synonymes de extirpation sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires