La langue française

Éteignoir

Sommaire

  • Définitions du mot éteignoir
  • Étymologie de « éteignoir »
  • Phonétique de « éteignoir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « éteignoir »
  • Citations contenant le mot « éteignoir »
  • Traductions du mot « éteignoir »
  • Synonymes de « éteignoir »
  • Antonymes de « éteignoir »

Définitions du mot « éteignoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTEIGNOIR, subst. masc.

A.− Petit ustensile conique et creux dont on se sert pour éteindre les bougies, les cierges, les chandelles, en le posant sur la mèche enflammée :
1. ... ayant été prendre un éteignoir sur la table de nuit, elle en coiffa successivement chaque bougie du candélabre, et partit. La pièce à présent paraissait sombre. Gide, Isabelle,1911, p. 657.
P. compar. En éteignoir. Qui est en forme d'éteignoir :
2. Enfin au bout de la clairière, Je découvre du vieux manoir [du Souvenir] Les tourelles en poivrière Et les hauts toits en éteignoir. Gautier, Émaux,1861, p. 104.
P. anal. On apercevait les fours, sortes de tours carrées coiffées d'éteignoirs, et qui fumaient doucement dans l'air tranquille (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 7).
B.− Au fig. Ce qui, ou celui qui, arrête l'élan, l'entrain, l'enthousiasme. Le philosophisme est l'éteignoir des lumières (Fourier, Nouv. monde industr.,1830, p. 46):
3. ... M. D'Antin savait tout mettre en train, la joie redoublait dans les lieux où il paraissait, et Leuwen, sans doute par orgueil, parlait fort peu et ne mettait rien en train. C'était un éteignoir. Stendhal, Leuwen,t. 2, 1836, p. 184.
4. ... car elles étouffaient d'autant plus sûrement l'artiste sous l'éteignoir de leur affection malavisée, qui de bonne foi s'appliquait à domestiquer le génie, à le niveler, élaguer, râtisser, parfumer, jusqu'à ce qu'il fût à la mesure de leur sensibilité, de leur petite vanité, de leur médiocrité, et de celle de leur monde. Rolland, J.-Chr.,Amies, 1910, p. 1102.
Prononc. et Orth. : [etε ɳwa:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1552 « objet creux en forme de cône dont on se sert pour éteindre les bougies » (Ch. Estienne ds Delb. Rec. d'apr. DG). Dér. du rad. de éteindre* d'apr. le rad. des formes faibles en -gn-; suff. -oir*. Fréq. abs. littér. : 49. Bbg. Quem. DDL t. 6. − Riverain (J.). L'Arg. et le sentiment. Vie Lang. 1973, p. 716.

Wiktionnaire

Nom commun

éteignoir \e.tɛɲ.waʁ\ masculin

  1. Petit ustensile creux en forme de cône, qui sert à éteindre les cierges, les bougies.
    • Éteignoir de fer-blanc.
    • Éteignoir d’argent.
    • Cet éteignoir est plat et de la dimension du porte-mèche sur lequel il doit entrer. — (Lebrun, François Malepeyre, Nouveau manuel complet du ferblantier et du lampiste, 1849)
    • […] ces pignons vermoulus, enfumés comme des éteignoirs d’église. — (Alphonse Daudet, Paysages d’insurrection, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 85.)
    • Un éteignoir… deux éteignoirs… trois éteignoirs
      Par une porte basse, ouverte dans un des côtés de la cathédrale, trois ombres, en forme d’éteignoirs, sortent. Ce sont Telcide, Rosalie et Jeanne Davernis, qui, vêtues de leurs houppelandes, modèle cloche, sont coiffées de capotes à brides.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 29.)
    • Sans lui laisser une seconde, elle lui mit dans les mains le panier de grillage, et lui enfonça le capuchon jusqu'aux narines, comme un éteignoir de la conversation. Il lui était difficile, en cet équipage, d'entamer une diatribe. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 206.)
  2. (Figuré) (Familier) Personne qui arrête la gaieté, l’activité des autres.
    • Mais, ce président analphabète, donc peu opérationnel dans son rôle d’intermédiaire et d’agent de développement, est mis sous l’éteignoir par les jeunes. — (Alfred Babo, Les Jeunes, la terre et les changements sociaux en pays baoulé (Côte-d’Ivoire), 2010)
  3. (par analogie de forme) Nom donné à plusieurs champignons.
    • Le petit éteignoir ou surmousse est un champignon de la famille des agarics.
  4. Emplacement sur une poubelle dédié à l’extinction des mégots avant de les jeter afin d’éviter d’y mettre le feu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTEIGNOIR. n. m.
Petit ustensile creux en forme de cône, qui sert à éteindre les cierges, les bougies. Éteignoir de fer-blanc. Éteignoir d'argent. Il s'emploie figurément et familièrement pour désigner une Personne qui arrête la gaieté, l'activité des autres.

Littré (1872-1877)

ÉTEIGNOIR (é-tè-gnoir) s. m.
  • 1Petit ustensile creux en forme de cône qui sert à éteindre la chandelle.

    Fig. Peut-être, fait comme il était, l'aurait-il [le duc d'Orléans] forcé [le duc du Maine] à jeter l'éteignoir sur le feu qu'il avait allumé, Saint-Simon, 327, 26.

  • 2 Familièrement, celui qui éteint, ou ce qui éteint le sentiment, la pensée, les lumières, les progrès. … Messieurs les pédants De qui la science chagrine Est l'éteignoir du sentiment, Voltaire, Ép. CXI. Les Turcs ces ennemis des beaux-arts, ces éteignoirs de la belle Grèce, Voltaire, Roi de Prusse, 210. La crainte de déplaire est l'éteignoir de l'imagination, Voltaire, Lett. Vernes, 2 janv. 1763. La controverse est l'éteignoir et l'opprobre de l'esprit humain ; la poésie et l'éloquence en sont le flambeau et la gloire, Voltaire, Dict. phil. Lieux communs.
  • 3Nom de plusieurs champignons.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éteignoir »

Dérivé du verbe éteindre avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éteignoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éteignoir etɛnjwar

Évolution historique de l’usage du mot « éteignoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éteignoir »

  • Le mariage est un véritable éteignoir de tout ce qui est grand et qui peut avoir de l'éclat. De Julie de Lespinasse / Lettres
  • Les historiens sont les éteignoirs de l'esprit. Ils réduisent la guerre de Troie à une querelle de marchands... De Roger Judrin / La Malle de l'Inde
  • Pourquoi parler ? Pourquoi se mettre en communication avec cet éteignoir de tout enthousiasme et de toute sensibilité : les autres ? De Stendhal / Vie de Rossini
  • Chacun réagit et gère ce traumatisme à sa manière mais une chose est sûre : il ne faut pas que la parole soit maintenue sous l’éteignoir. Il est rare qu’une femme ayant fait une fausse couche n’ait pas besoin de parler. En tout cas, quand on en ressent le besoin, il ne faut surtout pas bouder le soutien psychologique auquel on a droit, ne serait-ce que pour éviter de ruminer de mauvaises questions. RTL.fr, Michel Cymes alerte sur le traumatisme de la fausse couche
  • Alors que la précédente génération ressemblait à un éteignoir (la bizarroïde C4 Cactus avait tenté de la suppléer), la nouvelle ne tombe ni dans le piège de l’originalité gratuite ni dans la mièvrerie du juste milieu. En découvrant ce modèle, dévoilé mardi 30 juin, on se dit que Citroën n’est plus une petite chose fragile. La voiture s’appréhende dès le premier regard. Une honnête berline compacte, sur le segment de la Volkswagn Golf, de la Peugeot 308 ou de la Renault Mégane, mais qui se propose de jouer une petite musique particulière. Le Monde.fr, La C4, une Citroën qui déçoit en bien
  • Quant à la première place dans l’opposition, ce n’est pas dans les urnes qu’elle se mesure. Elle s’acquiert par le travail. La candidate FN Marie Christine Arnautu était arrivée avant nous en 2014. Cela ne nous a pas empêché de la mettre sous l’éteignoir durant le mandat. Nice Premium, Patrick Allemand (Nice au coeur) : 27,2 % de votants à Nice, une abstention record ! - Nice Premium
  • La loi 40 rappelle tout ce qui exaspère dans ce gouvernement : le manque de consultation, le besoin de cocher une case plutôt que de réfléchir plus avant, l’obsession du « service » au détriment des idées et le mépris de la fonction publique. Un autre « éteignoir », l’abolition des commissions scolaires ? Le temps le dira. Le Devoir, La guerre des éteignoirs | Le Devoir

Traductions du mot « éteignoir »

Langue Traduction
Anglais extinguisher
Espagnol extintor
Italien estintore
Allemand feuerlöscher
Chinois 灭火器
Arabe مطفأة
Portugais extintor
Russe огнетушитель
Japonais 消火器
Basque itzalgailua
Corse estintore
Source : Google Translate API

Synonymes de « éteignoir »

Source : synonymes de éteignoir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éteignoir »

Partager