La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cône »

Cône

Définitions de « cône »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÔNE, subst. masc.

A.− [Désigne des figures] MATH. Figure géométrique à trois dimensions engendrée par une droite mobile (génératrice), passant par un point fixe (sommet) et s'appuyant sur une courbe fermée (directrice). Cône droit, oblique; sommet du cône :
1. Figurez-vous un cône renversé, mais un cône de granit largement évasé, espèce de cuvette dont les bords étaient morcelés par des anfractuosités bizarres : Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 277.
En cône.Arbres nains taillés en cône (T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 195).
Tronc de cône ou cône tronqué. Cône dont la partie supérieure est coupée par un plan.
1. ASTRONOMIE
a) Cône d'ombre. Ombre ayant la forme d'un cône qu'une planète, éclairée par le soleil d'un côté, projette sur le côté opposé :
2. Ils jettent dans l'azur des cônes d'ombre énormes, Ténèbres qui des cieux traversent les rayons... Hugo, Les Contemplations,t. 2, Magnitudo parvi, 1856, p. 298.
b) Cône de révolution :
3. Mais en seconde approximation, la direction de l'axe de la terre décrit en 26 000 ans un cône de révolution de (...) de demi-angle au sommet... V. Kourganoff, Astron. fondamentale élémentaire,1961, p. 22.
2. OPT. Cône de lumière. Faisceau de rayons lumineux divergents partant d'un point quelconque. L'ampoule doit être à une hauteur telle que le visage soit en dehors du cône de lumière (Lar. mén.1926, p. 522).
B.− [Désigne des obj.; p. anal. de forme]
1. Domaine de la nature
a) BOT. Fruit de la plupart des conifères consistant en un assemblage ovoïde autour d'un axe commun. C'était le temps où les arbres à cônes, chargés de pollen, agitent aisément leurs branches (Gide, Les Nourritures terrestres,1897, p. 161).
b) GÉOGR. Cône volcanique. Édifice volcanique généralement formé de projections volcaniques se dressant en forme de cône tronqué autour du point d'émission. Le trass est une pierre ponce brisée et pulvérisée provenant de cônes volcaniques (J. Bourde, Les Trav. publ.,t. 1, 1928, p. 153).
c) GÉOMORPHOLOGIE. Cône d'avalanche. Accumulation des débris provenant d'avalanches. Cône de déjection. Alluvions déposées par un courant d'eau affluent dans une dépression et ayant la forme d'un cône. Les cônes de déjection étalés aux débouchés des vallées secondaires (Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 179).
d) HISTOL. Cellule photo sensible de la rétine, de forme conique, épaisse et trapue, faisant partie de l'épithélium (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970) :
4. Il en est des cellules du centre cérébral de la vision, comme des cônes et des bâtonnets de la rétine, ce sont les diverses touches d'un clavier, non disposé en ligne droite mais en surface, aptes à figurer toutes les formes possibles... Ruyer, Esquisse d'une philos. de la struct.,1930, p. 153.
e) PATHOL. Syndrome du cône terminal. Ensemble des phénomènes paralytiques caractérisant les lésions du cône terminal de la moëlle épinière.
f) ZOOL. Mollusque gastropode prosobranche marin de la famille des Conidés (cf. Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud, t. 4, 1842, p. 318).
2. Domaine de la fabrication
a) CONFISERIE. Cornet de crème glacée. Joli cône.
b) MÉCAN. Embrayage à cône. Embrayage à friction dans lequel deux pièces en forme de cône communiquent un mouvement de rotation d'une pièce à l'autre. Les premiers embrayages à friction furent les embrayages à cônes (directs ou inverses) (Ch. Chapelain, Cours mod. de techn. automob.,1956, p. 67).Cône d'eau claire. Appareil monté sur une caméra sous-marine et permettant, grâce à un dispositif rempli d'eau claire, de photographier en eau trouble.
Rem. 1. Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré et Quillet 1965 enregistrent l'adj. côné. [En parlant de coquillages] Qui ressemble à un cône. 2. La docum. atteste a) Cône-ancre, subst. masc. Ancre flottante, constituée d'un tronc de cône en toile, que les hydravions et les aérostats utilisaient autrefois pour freiner leur course à l'amérissage. Entraîné dans la course du ballon, le cône-ancre déplace un grand volume d'eau (L. Marchis, Leçons sur la navigation aérienne, 1904, p. 551). b) Cônerie, subst. fém., p. plaisant. Ce qui présente la forme d'un cône. Un moustique vola dans la cônerie de la lueur d'un reverbère (Queneau, Zazie dans le métro, 1959, p. 220).
Prononc. et Orth. : [ko:n]. Écrit cone ds Ac. 1694-1740; cf. aussi ds Fér. 1788, mais Fér. Crit. t. 1 1787 rétablit : ,,L'ô doit porter un acc. circ.``. Écrit cône ds Ac. 1762-1932. Dupré 1972, p. 498, fait remarquer que ,,souvent les dérivés ne gardent pas l'accent circonflexe des mots simples : cône [mais] conique; diplôme, diplomatie; grâce, gracieux; pôle, polaire; etc.`` Cela peut s'expliquer par le fait que dans le dér. la syll. en question n'est plus sous l'accent et que la voyelle s'ouvre : [kɔnik]; [diplɔmatik]; [gʀasjø]; [pɔlε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1552 math. (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. 33, p. 153); 1690 en partic. astron. (Fur. : L'ombre de la terre forme un cône); d'où « tout objet ayant la forme d'un cône » : 1. 1753 bot. (Encyclop. t. 3, s.v. conifère); 2. 1753 technol. se dit de divers moules coniques (ibid., s.v. cône); 3. 1796 géol. en parlant d'une montagne (Dusaulx, Voyage à Barège, t. 1, p. 197 : M. Pasumot et moi nous parvînmes, non sans difficulté, jusqu'au sommet de ce cône tronqué, dont les pentes sont presque verticales); en partic. 1797 cône d'un volcan (Voyage de La Pérouse, t. 2, p. 309; la lave sortie du cratère, s'est emparée de tout le pourtour du cône); 4. 1803 zool. (Boiste). Empr. au lat. class. conus (< gr. κ ω ̃ ν ο ς « pɔmme de pin », d'où « cône » Chantraine), terme de géométrie. Fréq. abs. littér. : 368. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 757, b) 841; xxes. : a) 268, b) 306. Bbg. Adlerblum (A.). Vocab. de l'astronaut. Québec, 1972, p. 15. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 22, 233, 302.

Wiktionnaire

Nom commun - français

cône \kon\ masculin

  1. (Géométrie) Surface que décrit une ligne droite assujettie à passer toujours par un même point fixe et obligée en outre de toucher toujours dans son mouvement une courbe directrice. Quand cette courbe est un cercle, on dit que le cône est circulaire : c’est sa forme la plus commune dans les usages pratiques.
    • Les pains de sucre sont faits en cône.
    • Cône tronqué, celui dont la partie supérieure a été coupée par un plan.
    • Cône droit, celui dont l’axe est perpendiculaire à la base.
    • Cône oblique, celui dont l’axe est oblique sur la base.
  2. (Par extension) Tout objet de cette forme.
    • Alors se dressait devant eux l’immense cône du Popocatepelt, d’une telle altitude que l’œil s’égarait dans les nuages en cherchant le sommet de la montagne. — (Jules Verne, Un drame au Mexique, J. Hetzel et Cie, 1905, p.364)
    • Les pentes vertes du mont San Giachinno, au Sud de l’île, contrastaient étrangement avec la partie Nord [sic], hérissée de petits cônes volcaniques et presque entièrement dépourvue de végétation. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Optique) Faisceau de rayons lumineux qui partent d’un point quelconque en divergeant et tombent sur une surface.
    • […] et la nuit n’était troublée que par les brusques paraboles des fusées éclairantes qui montaient aux deux côté du marécage et, parvenues au sommet de leur courbe, ouvraient leurs cônes blancs et s’épanchaient doucement comme des lys renversés. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.102)
  4. (Astronomie) Ombre en forme de cône que projette une planète du côté où elle n’est pas éclairée par le soleil.
    • Il y a éclipse de soleil quand la terre passe dans le cône d’ombre formé par la lune.
  5. Moule de fer fondu, de forme conique, dans lequel on verse les métaux en fusion pour séparer la partie métallique des scories.
  6. (Botanique) Ce qui correspond au fruit chez les pins, les sapins, etc., et consiste en un assemblage ovoïde d’écailles ligneuses, appliquées les unes sur les autres et fixées par leur base autour d’un axe commun. Il se nomme aussi Strobile. → voir conifère
    • Les cônes bleu-noir, aromatiques et sucrés, du J. communis (genévrier commun), indigène et cosmopolite, forment un condiment connu sous le nom de « baies de genièvre ». Il s'agit de cônes charnus ou « galbules » et non de véritables baies. — (François Couplan, Le régal végétal: plantes sauvages comestibles, Éditions Sang de la Terre, 2009, p. 58)
  7. (Agriculture) (Familier) Inflorescence femelle du houblon.
    • M. Personne qui, […], a fait une étude très-approfondie du lupulin, conseille, pour extraire cette matière des cônes du houblon, défroisser les cônes entiers sur un tamis de crin, […]. — (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, page 193, 1879)
  8. (Conchyliologie) Genre de coquilles univalves, qui renferme un très grand nombre d’espèces, remarquables par leur élégance et par l’éclat de leurs couleurs.
  9. (Dentisterie) Cuspide des molaires et prémolaires supérieures.
  10. (Anatomie, Ophtalmologie) Récepteur situé au fond de l’œil, transformant de la lumière en signal électrique permettant la vision diurne.
  11. Cigarette de cannabis de forme évasée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CÔNE (kô-n') s. m.
  • 1Solide à base circulaire ou elliptique, et terminé en pointe. Un cône s'évalue en multipliant la base par le tiers de la hauteur. Un cornet de papier, un pain de sucre sont en forme de cône. Elle [la mère crocodile] se promène entre les nids de ses sœurs, qui forment des cônes d'œufs et d'argile, Chateaubriand, Génie, I, V, 10.

    Cône tronqué, cône dont la partie supérieure a été coupée par un plan. Cône droit, cône dont l'axe est perpendiculaire à la base. Cône oblique, cône dont l'axe est oblique à la base.

    Terme d'optique. Cône de lumière, faisceaux de rayons lumineux partant d'un point et allant en divergeant.

    Terme d'astronomie. Cône d'ombre, l'ombre conique qu'une planète éclairée d'un côté par le soleil projette de l'autre côté dans l'espace. Les éclipses de lune ont lieu quand la lune entre en tout ou en partie dans le cône d'ombre que la terre projette.

  • 2 Terme d'histoire naturelle. Genre de coquillages univalves, remarquables par l'élégance de leur forme et l'éclat de leurs couleurs.
  • 3 Terme de botanique. Assemblage ovoïdal d'écailles coriaces, imbriquées en tout sens autour d'un axe commun, par exemple le fruit du pin.

    Cône d'or, espèce d'agaric des environs de Paris.

    Partie du houblon qui sert à la fabrication de la bière et aux infusions.

  • 4 Terme de jardinage. Voy. PYRAMIDE.
  • 5Moule de fer fondu, de forme conique, dans lequel on verse les métaux en fusion

    Vaisseau où se verse le sucre liquide.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cône »

Conus, de ϰῶνος.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Du latin cōnus, du grec ancien κῶνος, kônos (« cône, pomme de pin »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cône »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cône kon

Évolution historique de l’usage du mot « cône »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cône »

  • Paris (France) – Pénétromètres à cône Un rapport d’étude de marché a été publié par A2Z Market Research pour donner les informations souhaitées pour stimuler la croissance des entreprises. , Marché des pénétromètres à cône d’ici 2029 |ESS Earth Sciences and ESS Weathertech (ESS), AMS, Rimik Australia – AFRIQUE QUI GAGNE
  • L’étude de recherche approfondie du rapport sur le marché mondial Tasse de cône jetable fournit une évaluation détaillée du marché en mettant en évidence des informations sur différents aspects, notamment les conducteurs, les systèmes de retenue, les opportunités et les menaces. Il présente des données et des statistiques réelles sur les tendances et les améliorations sur les marchés Tasse de cône jetable mondiaux. Le rapport peut vous aider à obtenir le marché et à planifier l’expansion de votre entreprise. Le rapport d’étude de marché mondial Tasse de cône jetable met en évidence la majorité des données collectées sous forme de tableaux, d’images et de graphiques. Ce rapport se concentre sur les principaux acteurs mondiaux de Tasse de cône jetable, pour définir, décrire et analyser la valeur, la part de marché, la scène de rivalité du marché, l’enquête SWOT et les plans de développement au cours des deux prochaines années. Gabonflash, Tasse de cône jetable Prévisions de volume de marché segmentées par analyse, TCAC, régions, fabricants, types et applications - Gabonflash
  • Le Marché mondial des buses de pulvérisation à  cône plein est concentré avec d’énormes quantités de joueurs à travers le monde. Les frontières sur lesquelles les fournisseurs traitent sont l’innovation, les arrangements, l’échange du revendeur et enfin l’évaluation de l’article. En outre, les acteurs au sol obtiennent les quantités les plus extrêmes de contrats commerciaux donnés par les principales suggestions commerciales, ce qui limite à nouveau les organisations émergentes à obtenir des appels d’offres indépendamment des avances et des arrangements présentés par les organisations. Gabonflash, Marché mondial des buses de pulvérisation à  cône plein Tendances, opportunités et analyse concurrentielle 2022 à  2031 - Gabonflash
  • Les églises orthodoxes sont généralement couronnées de coupoles en forme de bulbes d’oignon, d’un hémisphère, d’un casque ou d’un cône. La couleur et la forme des dômes orthodoxes ont une signification particulière. Il en est de même pour leur nombre. Si ce dernier est parfois en lien avec les saints ou la fête à laquelle est dédiée l’église, il n’a aucun rapport avec la situation géographique de l’édifice. On retrouve facilement des églises avec une, trois ou cinq coupoles. En revanche, celles qui en comptent quatre, six, huit ou dix sont inexistantes, probablement pour des raisons architecturales ou symboliques. On passe directement au chiffre neuf, puis au treize et pour finir au vingt-cinq et trente-trois.  Aleteia, Cinq, neuf ou douze bulbes... La symbolique des coupoles des églises orthodoxes
  • La taille du marché des supports de cône de signalisation (volume et valeur) et la structure de la chaîne industrielle publiées par The Insight Partners via sa base de données de haute qualité qui est une source précieuse de conseils et d’orientation pour les entreprises et les particuliers intéressés par l’industrie. Les grandes entreprises avec leurs volumes de marché et leurs revenus sont couvertes pour chacune des régions (Amérique du Nord, Europe, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique, Amérique du Sud et centrale). Androidfun.fr, Analyse du marché des supports de cônes de signalisation (analyse COVID-19) – Aperçu de l’industrie, moteurs, principales tendances, analyse mondiale, prévisions et opportunités jusqu’en 2028 – Androidfun.fr
  • Lorsque j’arrive au camp, situé dans une clairière, dans l’après-midi après une heure de route à travers une brousse dense, je rencontre de grands jeunes hommes et femmes, juste des garçons enduits de cendre et quelques nourrissons. Personne n’a dépassé la trentaine. Tous me sourient curieusement mais amicalement. Les Mundari plus âgés vivent dans des villages vaguement aménagés à partir de huttes rondes africaines typiques et cultivent du sorgho, du maïs, des arachides et du sésame en plus de l’élevage de bétail. Les femmes distillent de l’alcool que leurs hommes consomment ensuite en quantités considérables. Cependant, je cherche en vain du bétail dans le camp. Ils sont en train de paître pendant la journée et ne reviennent que peu de temps avant le coucher du soleil. D’après les pieux auxquels ils sont attachés la nuit, il doit y en avoir des centaines. Certains garçons sont encore occupés à ramasser la bouse de vache et à l’empiler en tas en forme de cône. Les autres personnes présentes sont assises amicalement ensemble, répondant volontiers à mes questions ou se faisant prendre en photo. L'Œil de la Photographie Magazine, Holger Hoffmann

Images d'illustration du mot « cône »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « cône »

Synonymes de « cône »

Source : synonymes de cône sur lebonsynonyme.fr

Cône

Retour au sommaire ➦

Partager