La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rabat-joie »

Rabat-joie

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin rabat-joie rabat-joies

Définitions de « rabat-joie »

Trésor de la Langue Française informatisé

RABAT-JOIE, subst. masc. inv.

Familier
A. − Vx. Occasion de chagrin, cause de tristesse qui vient troubler la joie. Comme il était à se divertir, il apprit la perte de son procès, et ce fut un grand rabat-joie pour lui (Ac.1798-1878).
B. − Personne maussade, triste, qui trouble la joie des autres. Synon. bonnet* de nuit (fam.), éteignoir (fam.), trouble-fête.Champin: Quels rabat-joie que les pères! Boislangeais: On n'en a qu'un... Paf! il paraît au dessert pour vous troubler la digestion (Augier,Thommeray, 1874, p. 362).Le Moniteur universel, qui se charge volontiers des rôles de rabat-joie, nous signifie nettement de n'avoir pas à nous réjouir (Le Petit Parisien, 11 août 1877ds Vivac. lang. ds journ. paris., 1869-87).Dans la chambrée il y avait les rabat-joie, les pessimistes, les envieux: − Attention, les gars, faites gaffe (Vialar,Dansons, 1950, p. 34).
[En parlant d'un animal personnifié] Malgré ton caractère de rabat-joie, de vieux garçon monomane et sans patience, tu es tout de même gentil, fit Durtal, d'un ton insinuant, pour l'amadouer [le chat] (Huysmans,Là-bas, t. 1, 1891, p. 119).
En appos. avec valeur d'adj. [En parlant d'une pers. ou de son comportement] Ô ciel, rentrer dans les délices d'une inclination partagée! Repasser un bail avec la jeunesse! Cette idée fait battre le cœur une minute, avant que la raison, cette fée rabat-joie, n'ait souri et parlé (Amiel,Journal, 1866, p. 390).Vous aviez l'air de vous amuser comme deux petites folles, et vous n'aviez pas besoin d'une vieille grand'maman rabat-joie comme moi (Proust,Prisonn., 1922, p. 207).Des propos rabat-joie (Colin 1971).
Prononc. et Orth.: [ʀabaʒwa]. Ac. 1694, 1718: rabat-joye; dep. 1740: -joie. Plur. des rabat-joie (Ac. 1935). Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981: des rabat-joies. Étymol. et Hist. 1. Fin xive-déb. xves. subst. « personne triste » (Eustache Deschamps, VIII, 195 ds Gdf. Compl.); 2. 1437 empl. adj. vieillesse rabat joye (Charles d'Orléans, Songe en complainte, 451, éd. P. Champion, p. 115). Comp. de rabat, forme verbale de rabattre* et de joie*. Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Adjectif - français

rabat-joie \ʁa.ba.ʒwa\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Qui étouffe la joie des autres.
    • […] ; ici, ce sont ceux de la Hollande qui l'inspirent; toujours des enfants, mais l'enfance espiègle à présent, au lieu de l'enfance touchante, et, à la place du garde sauveur, la vieille bonne femme rabat-joie. — (Germain Hédiard, « Les Maîtres de la Lithographie : Camille Roqueplan », dans L'Artiste : revue de Paris, 1893, vol. 2, p. 342)
    • Ce message rabat-joie fut hué par une partie de la foule mais tempéra quelque peu l'enthousiasme général. — (Bertrand M. Roehner, Cohésion sociale: une approche observationnelle, éd. Odile Jacob, 2004, p. 150)
    • Et sans doute avait-il encore moins envie de faire le moindre commentaire sur l’interminable litanie des propos rabat-joie que L’Ecclésiaste donne à entendre dans la Bible. — (Jean Bessière, La Vie de l'esprit pour garde du corps, Editions Edilivre, 2017, p. 102)

Nom commun - français

rabat-joie \ʁa.ba.ʒwa\ masculin et féminin identiques

  1. Personne triste ou ennemie de la joie des autres.
    • Ils en auraient vu de toutes les couleurs, tous ces rabat-joie à la mentalité étriquée ! Et toi, tu restes sans bouger, comme une jeune fille doit être ici pour pas faire parler d'elle. — (Christine Deroin, Mot à mot, Éditions L'Inventaire, 2002, p. 56)
    • Simon a passé une heure sur ce toboggan, hier soir, en présence de son père. Il n'est pas tombé une seule fois. Alors cesse de jouer les rabat-joie et écoute ce que j'ai à te dire. — (Kay Stockham, Les promesses du Tennessee, traduit de l'anglais par Isabel Wolff-Perry, éd.Harlequin, 2010, chap. 8)
    • Alice, dis-moi que tu ne vas pas épouser ce rabat-joie. Tu ne t’amuseras jamais avec un homme comme lui. Il ne te fera jamais rire. — (Amanda Bayle, Tout ce qui brille, éd. CyPLoG, 2017, chap. 19)
    • Dans nos sociétés modernes, ne faudrait-il pas plus de rabat-joies pour prévenir l'agressivité invisible nichée dans la bonne humeur des “winners” ? — (Philippe Détrie, La convivialité: Aller vers une entreprise où il fait bon travailler, Éditions Eyrolles, 2011, p. 47)
  2. (Par extension) Chose triste.
    • Mais hélas ! ma très aimable bonne, vous dites bien vrai : pouvons-nous craindre un plus grand et un plus cruel rabat-joie que la douleur sensible de songer à se séparer presque aussitôt qu’on a commencé à sentir la joie de se revoir ? — (Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan, Aux Rochers, dimanche 12ème août 1685.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RABAT-JOIE. n. m.
Il se dit d'une Personne triste ou ennemie de la joie des autres. C'est un rabat-joie. Avoir une mine de rabat-joie. Des rabat-joie. Adjectivement, Elle est très rabat-joie. Il est familier.

Littré (1872-1877)

RABAT-JOIE (ra-ba-joî) s. m.
  • Ce qui vient troubler la joie, la satisfaction où l'on était. Les loyolites, voyant que ce miracle [opéré à Port-Royal] leur faisait ombre, ont écrit pour s'y opposer un Rabat-joie du miracle nouveau de Port-Royal, Patin, Lett. t. II, p. 260. Rabat-joie ou Observations sur ce qu'on dit être arrivé au Port-Royal au sujet de la sainte épine (par le P. Annat) ; ce seul mot de rabat-joie, dans un sujet si sérieux et si saint, a fait juger quel est l'esprit qui anime cet auteur, Pascal, Réponse à un écrit, etc. Qu'est-ce donc ? voici bien, monsieur, du rabat-joie, La Fontaine, Je vous prends sans vert, sc. 14. Pouvons-nous craindre un plus grand et un plus cruel rabat-joie, que la douleur sensible de songer à se séparer ? Sévigné, 15 août 1685. Ç'a été [rougir facilement] le vrai rabat-joie de votre beauté et celui de ma jeunesse, Sévigné, 4 janv. 1690.

    Familièrement. C'est un rabat-joie, se dit d'une personne triste ou ennemie de la joie des autres.

    Au fém. C'est une rabat-joie.

HISTORIQUE

XVe s. Où est vieillesse rabat joye, Orléans, Répart. d'amour, Ball. [La femme] Une heure brait, une autre crie ; En ce monde n'a tel tourment ; Pour ce l'appell'on rabat joye, Deschamps, Poés. mss. f° 452.

XVIe s. Nous n'avons que faire d'exaggerer leur inanité [des voluptés naturelles] ; elle se fait assez sentir et se produict assez, mercy à nostre esprit maladif, rabat joye, qui nous desgouste d'elles, comme de soy mesme, Montaigne, IV, 293. L'esprit humain n'est pas seulement rabbatjoye, trouble-feste, ennemy de ses appetits, naturels et justes plaisirs, Charron, Sagesse, I, 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rabat-joie »

Rabattre, et joie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Du verbe rabattre et de joie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rabat-joie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rabat-joie rabatʒwa

Évolution historique de l’usage du mot « rabat-joie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « rabat-joie »

  • Chaque été, quand la plupart des jeunes navarrais de son âge écumaient les fêtes de village, Josu Gironés passait pour le rabat-joie de la cuadrilla (1). Pas question de veiller jusqu’au petit jour. Dès potron-minet, Gregorio, son père, l’attendait au bord des bassins salins de l’exploitation familiale.
    SudOuest.fr — En Navarre, le sel de la vie
  • La Fondation Luma créée par Maja Hoffmann étire à une vitesse helvétique ses tentacules philanthropiques dans l'espace culturel arlésien, sans qu'on sache très bien jusqu'où, et comment ça va tourner. Il paraît que Maja Hoffmann ne le sait pas non plus, ne veut pas savoir, et se fie à une sorte de stratégie des possibles : on-va-bien-voir en guise de programme. Cela énerve les institutions, navre les rabat-joie qui ne savent plus vers quel chagrin se rabattre, ça excite aussi les artistes. 
    LExpress.fr — Christophe Donner : Les voies du curateur - L'Express

Traductions du mot « rabat-joie »

Langue Traduction
Anglais spoiler
Espagnol revelación
Italien spoiler
Allemand spoiler
Chinois 扰流板
Arabe المفسد
Portugais spoiler
Russe спойлер
Japonais ネタバレ
Basque spoiler
Corse spoiler
Source : Google Translate API

Synonymes de « rabat-joie »

Source : synonymes de rabat-joie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rabat-joie »

Combien de points fait le mot rabat-joie au Scrabble ?

Nombre de points du mot rabat-joie au scrabble : 18 points

Rabat-joie

Retour au sommaire ➦