La langue française

Estomaquer

Sommaire

  • Définitions du mot estomaquer
  • Étymologie de « estomaquer »
  • Phonétique de « estomaquer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « estomaquer »
  • Citations contenant le mot « estomaquer »
  • Traductions du mot « estomaquer »
  • Synonymes de « estomaquer »

Définitions du mot estomaquer

Trésor de la Langue Française informatisé

ESTOMAQUER, verbe trans.

Familier
A.− Frapper à l'estomac. Je charge! J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif! Quelqu'un m'ajuste : paf! (Rostand, Cyrano,1898, II, 9, p. 99).Au septième round Jacques lui estomaqua le plexus solaire d'une gauche infaillible (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 62).
B.− Au fig. Frapper d'étonnement, couper le souffle. Je suis prête à quitter la maison demain s'il le fallait (...) − Ah! pour le coup, vous m'estomaquez, ma petite ... (H. Bataille, Maman Colibri,1904, III, 6, p. 24).Elle (...) n'a fait qu'un saut du boulevard extérieur sur la scène, estomaquée de gagner, en chantant, deux cent dix francs par mois (Colette, Vagab.,1910, p. 20).
Emploi pronom. à valeur subjective. Il n'a pas sujet de s'estomaquer, de s'en estomaquer (Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le part. prés. adj. estomaquant, ante. Qui frappe d'étonnement, qui coupe le souffle. Clemenceau vint à la tribune et dit à Jaurès : « Vous voulez dire à l'Angleterre que nous ne la soutiendrons pas si elle est attaquée. C'est pour qu'elle ne nous soutienne pas? ». C'est estomaquant! (Barrès, Cahiers, t. 7, 1908-09, p. 248). b) Le part. passé en emploi adj. estomaqué, ée. Qui est frappé d'étonnement, qui a le souffle coupé. Joseph s'était interrompu de flûter (...) il se tenait debout, d'un air tout estomaqué (Sand, Maîtres sonneurs, 1835, p. 58). Le groupe Picabia (...) exposait cet Oeil Cacodylate que la clientèle, un peu estomaquée quand même, admirait sans réserves (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 53).
Prononc. et Orth. : [εstɔmake], (j')estomaque [εstɔmak]. Ds Ac. 1694-1932; jusqu'à Ac. 1878 à la forme pronominale. Étymol. et Hist. 1480 estomaquié « suffoqué par l'étonnement, l'indignation (comme sous l'action d'un coup à l'estomac, à la poitrine) » (Barâtre infernal, Bibl. de Rouen, A. 297, Ancien fonds ds Delb. Notes), qualifié de ,,familier`` dep. Ac. 1694. Dér. de estomac*; dés. -er; cf. lat. class. stomachari « s'irriter, se formaliser de quelque chose ». Fréq. abs. littér. : 25. Bbg. Darm. 1877, p. 21.

Wiktionnaire

Verbe

estomaquer \ɛs.tɔ.ma.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’estomaquer)

  1. (Familier) Étonner fortement, stupéfier, abasourdir.
    • Et puis, de temps en temps, la jeune fille, sans le vouloir, estomaquait son promis par des détails d’une déconcertante technicité. — (Alphonse Allais, Idylle moderne dans Pas de bile !, Flammarion, 1893, p. 44)
    • Ces nouvelles estomaquèrent quelque peu les gens de la justice qui attendaient autre chose ; mais pourtant ça n’empêcha pas le procureur de demander ma tête avec âpreté. — (Eugène Le Roy, Jacquou le Croquant, Calmann Lévy, 1900, p. 362)
    • M. Bouldu, absolument estomaqué de ce qu’il venait de voir, alla raconter le fait au docteur Rabican. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, 1902, 4e partie, chap. 2)
  2. (Pronominal) (Familier) S’étonner fortement.
    • Le monde s’offusquait de la livrée trop voyante de leur maison, s’estomaquait de leurs travestissements d’arc-en-ciel, s’effarait de leurs demeures trop splendides. — (Edmond Deschaumes, La Kreutzer, E. Fasquelle, 1899, p. 170-171)
    • En effet, lorsque le triomphe du Cid survint, Scudéry, Claveret et Mairet lui-même, s’en estomaquèrent, si j’ose dire. — (Jean Moréas, Variations sur la vie et les livres, Mercure de France, 1910, p. 43)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESTOMAQUER. v. tr.
Étonner fortement et même offenser par ce que l'on dit ou ce que l'on fait. De tels actes m'ont estomaqué. J'en ai été tout estomaqué. Ce n'est pas la peine de vous estomaquer pour si peu. Il n'a pas sujet de s'estomaquer, de s'en estomaquer. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ESTOMAQUER (è-sto-ma-ké) v. réfl.
  • Se tenir pour offensé de quelque chose, s'en choquer. …Il s'estomaquera, Fera le difficile, et puis s'apaisera, Hauteroche, Deuil, sc. 4. Mais tant s'estomaquer n'est pas fort nécessaire, Th. Corneille, D. Bertr. de Cigarral, IV, 1. Il ne faut point, monsieur, s'estomaquer si fort ; On peut en un moment nous mettre tous d'accord, Regnard, le Lég. IV, 7.

    S'épuiser à force de parler. C'est ainsi que s'estomaquait Le Pythagore à longue queue ; Ses exclamations s'entendaient d'une lieue, Et son zèle le suffoquait, Lamotte, Fables, le Renard prédicateur.

    Ce mot, dans les deux sens, est du style familier.

HISTORIQUE

XVIe s. Il est stomacqué merveilleusement, que vous ayez faict tuer domp Alphonse de sang-froid, Carloix, V, 17. De quoy plusieurs bien grands s'estomacquerent bien fort, Carloix, VI, 39.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « estomaquer »

Du latin stomachari (« s’irriter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Estomac, dans le sens de poitrine, cœur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « estomaquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
estomaquer ɛstɔmake

Évolution historique de l’usage du mot « estomaquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « estomaquer »

  • Les Gunners ont un réel problème en défense et Mikel Arteta s’est vu estomaquer par la performance de David Luiz mercredi contre Manchester City. L’ancien défenseur de Chelsea et du PSG a été inexistant et le club Londonien serait prêt à signer son compatriote et ancien coéquipier du PSG et du Brésil, Thiago Silva. Afrique Sports, Laissé libre par le PSG, Thiago Silva a trouvé son prochain club
  • Cette Kate Mosse-là n'a pas besoin de poser sur le papier glacé des magazines pour nous estomaquer. Il suffit de se souvenir de son formidable Labyrinthe, premier tome d'une trilogie, sis dans la cité de Carcassonne aux premières lueurs du XIIIe siècle, vendu à 8 millions d'exemplaires et traduit dans 38 langues. Abandonnant ses chers Cathares, Mosse ouvre cette fois sur une femme à genoux mais fière, aux fins fonds de l'Afrique du Sud du XIXe siècle. La gueule froide d'une arme à feu braquée contre la nuque, arrivée au bout du chemin, elle protège une poignée de documents qu'un homme, dont la famille poursuit la sienne depuis trois cents ans, cherche à lui ravir. Cette scène, épique, où tout commence et tout fini, annonce un pavé riche en aventures sur fond de diaspora des huguenots, deux continents et une résonance sur trois siècles. Nous voilà aux premières loges de la guerre des religions, en 1562, pour suivre le coup de foudre entre une jeune catholique, Minou, et un protestant, Piet… Une relique inestimable à protéger plus tard, une intrigue dans les contreforts des Pyrénées (où vit souvent l'autrice) et l'on retrouve cet art consommé qu'ont les Britanniques, Ken Follett, Hilary Mantel ou Tim Willocks, de donner une patine romanesque inouïe à l'Histoire de France, laquelle ne nous a jamais semblé plus excitante. Le Point, Polar : l'autre Kate Mosse, la Ken Follett au féminin - Le Point
  • La Trois commémore l’incendie à travers un reportage fort au milieu des décombres. Il résume l’année qu’une équipe de journalistes et de cameramen a passée aux côtés de ceux qui œuvrent pour stabiliser la structure… Philippe Villeneuve est l’architecte en chef de Notre-Dame. Depuis avril 2019, sa mission a complètement changé. Il n’a disposé que de quelques heures pour organiser un travail qui prend normalement plusieurs semaines à préparer. “C’est comme une opération”, témoigne Rémi Fromont, l’assistant de Villeneuve. “Il n’y a pas de temps à perdre: nous devons faire le diagnostic et intervenir très vite pour consolider.” Parmi les moments forts du programme, citons la mission de stabilisation des gables, ces pignons triangulaires situés sur les flancs de l’enceinte. Une opération particulièrement risquée puisqu’il faut pour cela ôter les imposantes statues qui pointent par-dessus. Le programme est de qualité, on regrettera toutefois l’ajout d’une musique tragique parfaitement inutile tant les interventions en cours suffisent à estomaquer le spectateur.  D’autres émissions spéciales sur le sauvetage de Notre-Dame sont prévues cette semaine sur France 2 (Sauver Notre-Dame, mardi 14 à 21h, inaugure une soirée spéciale) et sur National Geographic (Notre-Dame l’épreuve du feu, mercredi 14 à 21h). - E.H. Moustique.be, Notre-Dame, un an après. La télévision revient longuement sur l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris il y a tout juste un an. | Moustique.be
  • Il faut donc se préparer à ce que Marc Bergevin tente de gagner des rendements substantiels sur le marché avec des paris audacieux. Voilà. Une autre transaction monstrueuse qui pourrait peut-être impliquer Jeff Petry, Tomas Tatar, Shea Weber ou Carey Price. Si quelque chose de « big » se réalise, ça prend l’un de ceux-ci pour nous estomaquer. Souvenez-vous lorsqu’il a complété l’accord Subban-Weber, nos gueules sont toutes tombées. DansLesCoulisses.com, Marc Bergevin devrait frapper un coup de circuit cet été
  • Kupari est un centre droitier de 19 ans, sélectionné par les Kings de Los Angers au premier tour (20e au total) de l’encan 2018. Jusqu’ici avec son équipe, il a récolté un total de sept points, dont cinq buts, en 21 rencontres. Rien pour nous estomaquer, mais il demeure un candidat de choix pour un groupe de moins de 20 ans. DansLesCoulisses.com, Jesperi Kotkaniemi n’a pas été invité par la Finlande
  • La séquence aurait pu se conclure ainsi si un 2e appel n'avait pas perturbé une fois de plus le plateau. "Excusez-moi, ça devient grossier là ! Mais ça montre que la batterie n'est pas vide !", a réagi le navigateur sous le regard mi-amusé du journaliste. Celui-ci a cherché à savoir qui était au bout du fil mais sans succès. Le 3e appel reçu a fini d'estomaquer les internautes qui s'en sont donné à coeur joie sur les réseaux sociaux. GQ France, L'interview cauchemar de Delahousse en direct sur France 2 | GQ France
  • Le déclic : un papa décédé, qui rêvait qu’un de ses quatre fils devienne basketteur professionnel. Pour une ascension jusqu’au titre NBA, dont il fut l’un des acteurs majeurs, notamment jeudi soir. Quand on pense qu’il n’a qu’à peine 25 ans et n’a débuté le basket qu’à 16 ans, il y a de quoi s’estomaquer sur le parcours de l’ailier-fort des Raptors. Sport24, Pascal Siakam : champion NBA au nom du père, du Cameroun et de l’Afrique - NBA - Basket

Traductions du mot « estomaquer »

Langue Traduction
Anglais stun
Espagnol aturdir
Italien stordire
Allemand betäuben
Chinois 晕眩
Arabe مذهول
Portugais atordoar
Russe оглушают
Japonais 気絶
Basque stun
Corse stunt
Source : Google Translate API

Synonymes de « estomaquer »

Source : synonymes de estomaquer sur lebonsynonyme.fr
Partager