La langue française

Errance

Définitions du mot « errance »

Trésor de la Langue Française informatisé

ERRANCE, subst. fém.

A.− Action de marcher, de voyager sans cesse (cf. errant1). La longue errance d'Israël à travers le désert du monde touchait-elle à sa fin? (Tharaud, An prochain,1924, p. 266).
B.− Action de marcher sans but, au hasard. Ne cherche plus de but désormais à tes interminables errances (Gide, Nourr. terr.,1897, p. 244):
Comme les serviteurs d'Abraham, les bergers de la montagne sont voués aux soins de leurs troupeaux, et attachés à l'errance de leurs bêtes. Pesquidoux, Chez nous,t. 1, 1921, p. 233.
P. anal. et p. méton. [Employé gén. au plur., en parlant d'une pers.] Hésitations, tergiversations. Ses errances de faible bonhomme (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 147).Le chemin [de l'âme] est plus compliqué et plus inattendu. Il comporte des errances, des reculs (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 349).
Prononc. et Orth. : [ε ʀ ɑ ̃:s]. Prononc. [rr] cf. errer. Le mot n'est transcrit que ds Pt Rob. et Lar. Lang. fr., avec [ʀ]. Étymol. et Hist. Ca 1180 « voyage, chemin » (Proverbe au vilain, p. 248, 6 ds T.-L.), rare av. 1856 (J. Barbey d'Aurevilly, Lettre à Trébutien, 12 sept. [t. 2, p. 282] ds A. François, La Désinence « ance » ds le voc. fr., p. 48 : je vous raconterai mes errances au bord de ses flots). Dér. à l'aide du suff. -ance* de l'a. fr. errer « voyager » (v. errant1), avec infl. sém. de errer* « aller çà et là ». Cf. l'homonyme errance en a. fr. : ca 1165 « incertitude, défiance » (B. de Sainte-Maure, Troie, 10453 ds T.-L.); ca 1190 « erreur » (M. de France, Purgatoire, 202, ibid.); empr. au lat. class. errantia « action de s'égarer » (dér. de errare, v. errer). Fréq. abs. littér. : 24.

Wiktionnaire

Nom commun

errance \ɛ.ʁɑ̃s\ féminin

  1. Tendance à des déambulations durables, sur de longues distances, sans autre but que le voyage lui-même.
    • Il n'est pas question de pardon. « Seules errances d'amour sont dignes d'un pardon », comme l'écrivait Cervantès. — (Alexandre Duyck & ‎Soazig Quéméner, L'irrésistible ascension : Les dessous d'une présidentielle insensée, Éditions Flammarion, 2017, chap. 2)
    • Senta, l’héroïne du drame de Richard Wagner, amoureuse du Hollandais volant, se noie volontairement pour faire lever la condamnation à l’errance éternelle qui pèse sur le maudit. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 96.)
    • Leur errance dans la ville dont ils découvrent la modernité et la richesse a suscité maintes questions de la part des Bordelais, qui s’interrogeaient sur l’identité de ces nouveaux sans abri. — (Revue européenne des migrations internationales, volume 17, 2001)
    • Les éléments du tableau semblent saisis par l'agitation vibrionnaire des nomades de la nuit. Rien n’est concerté, personne ne se rencontre, tous retournent à leur errance, le tableau demeure. — (« Du graffiti à l'art hiératique des musées », dans L'imaginaire urbain et les jeunes: La ville comme espace d'expériences identitaires et créatrices, sous la direction de Pierre-Wilfrid Boudreault & ‎Michel Parazelli, Presses de l'Université de Québec, 2004, chap. 13)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « errance »

Dérivé d’errer avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « errance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
errance ɛrɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « errance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « errance »

  • Celui qui bâtit le monde est celui qui active son errance. De Adonis / Mémoire du vent
  • Le bonheur est une sorte d'archipel composé d'instants heureux. Entre ces îlots il y a de l'errance et de la solitude. De Patrice Lepage / L'ange sur le pont
  • Ce qu'il faut à l'écrivain, comme au peintre, au musicien, c'est l'infini de la vie et l'errance... De Fernand Ouellette / Tu regardais intensément Geneviève
  • Seules errances d’amour Sont dignes d’un pardon. De Miguel de Cervantès
  • Après 30 ans d’errance de ses populations, Bissine, qui a payé au prix fort la crise casamançaise, revit. Cette renaissance, symbolisée par le retour au bercail ces derniers jours d’une bonne frange de la population, a été rendue possible grâce à une vaste opération de sécurisation menée de bout en bout par l’Armée au niveau de cette contrée qui jouxte la frontière avec la Guinée-Bissau. SenePlus, BILLET RETOUR A BISSINE | SenePlus

Images d'illustration du mot « errance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « errance »

Langue Traduction
Anglais wandering
Espagnol errante
Italien vagare
Allemand wandern
Chinois 徘徊
Arabe تجول
Portugais errante
Russe блуждающих
Japonais さまよう
Basque dabiltzan
Corse errante
Source : Google Translate API

Synonymes de « errance »

Source : synonymes de errance sur lebonsynonyme.fr

Errance

Retour au sommaire ➦

Partager