La langue française

Envieux

Définitions du mot « envieux »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENVIEUX, EUSE, adj.

Gén. péj. Qui éprouve de l'envie.
A.− Qui s'afflige de la réussite, du bonheur d'autrui. Être envieux de la fortune, du mérite de qqn. Je suis non envieux mais heureux de ton bonheur (Lamart., Corresp.,1833, p. 360).Mais je te l'ai dit, répondit M. Verdurin, c'est le raté, le petit individu envieux de tout ce qui est un peu grand (Proust, Swann,1913, p. 266):
1. J'ai été souvent envieux : de la richesse, de la beauté, de la gloire, que je voyais autour de moi; ... Arland, L'Ordre,1929, p. 259.
Spéc. Qui garde pour soi, jaloux. Gand était assez riche pour acheter la collection Schamps, (...) cachée dans ces envieux manoirs, qui ont absorbé, anéanti pour le monde tant de Rembrandt (Michelet, Journal,1846, p. 648).
Rare. Admiratif. Hier encore ils vivaient comme des hommes. Et nous les examinions émerveillés, envieux, comme des voyageurs débarquant des pays fabuleux (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 7).
B.− Qui manifeste de la haine, de la méchanceté. Une âme, une nature envieuse. On sait que les eunuques sont (...) envieux et méchans, parce qu'ils sont malheureux (Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 1, 1808, p. 326).On assure même que cela tient chez moi aux motifs les plus flatteurs : je suis envieux, jaloux, aigri (Léautaud, Théâtre M. Boissard,t. 2, 1943, p. 180):
2. Jamais elle ne s'était souciée de cultiver l'amitié de jeunes filles de son âge, imaginant qu'elles étaient envieuses d'elle, prêtes à lui porter un mauvais tour, ... Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 321.
Emploi subst. Un envieux n'a jamais de repos (Ac.). La cabale, le fiel des envieux. Déjà la position d'Armand lui avait fait des envieux, des jaloux, des ennemis (Balzac, Langeais,1834, p. 258).Communément l'envieux se dit que l'autre a de la chance et que lui-même n'en a point (Alain, Propos,1935, p. 1288).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃vjø], fém. [-ø]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1120-50 envïos (Gd mal fit Adam, I, 115 ds T.-L.). Dér. de envie* d'apr. le lat. class. invidiosus « qui envie; qui jalouse ». Fréq. abs. littér. : 470. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 842, b) 1 111; xxes. : a) 530, b) 365.
DÉR.
Envieusement, adv.Avec envie. Quant au vil peuple des camarades restées en bas debout, qui nous dévisage envieusement (...) nous le dédaignons (Colette, Cl. à l'école,1900, p. 297). [ɑ ̃vjøzmɑ ̃]. 1reattest. xves. [ms.] (Courcy, Hist. de Grece, Ars. 3689, fo231bds Gdf.); de envieux, suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Adjectif

envieux \ɑ̃.vjø\

  1. Qui a de l’envie, qui est sujet à l’envie.
    • Il est envieux de ma bonne fortune.
    • Envieux du bien d’autrui.
    • Un esprit envieux.
    • Un regard envieux.
    • – Pourquoi être envieuse ? Je comprends pas qu’on soit envieuse du moment qu’on a sa part… pas vrai, Rose ? — (Léon Frapié, La bonne visite, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 41)

Nom commun

envieux \ɑ̃.vjø\ masculin (pour une femme on dit : envieuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne qui envie.
    • Un envieux n’a jamais de repos.
    • Les envieux sont injustes.
    • En dépit des envieux. (Figuré)
    • Et alors lorsqu’un choix est ainsi ratifié par toute une Nation, que peuvent valoir les cris de quelques envieux ? — (La Proclamation Présidentielle, Le Matin, 24 avril 1926, page 1, colonne 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENVIEUX, EUSE. adj.
Qui a de l'envie, qui est sujet à l'envie. Il s'emploie le plus souvent en mauvaise part. Il est envieux de ma bonne fortune. Envieux du bien d'autrui. Un esprit envieux. Substantivement, Un envieux n'a jamais de repos. Les envieux sont injustes. En dépit des envieux. Fig., Un regard envieux, Un regard qui marque l'envie.

Littré (1872-1877)

ENVIEUX (an-vi-eû, eû-z') adj.
  • 1Qui éprouve de l'envie. Être envieux du bien d'autrui. Un esprit envieux. Envieux l'un de l'autre, ils mènent tout par brigue, Corneille, Cinna, II, 1. On est jaloux de ce qu'on possède et envieux de ce que possèdent les autres, D'Alembert, Synon. Œuv. t. III, p. 320, dans POUGENS. Vous prétendez être jaloux, et vous n'êtes qu'envieux ; cette méprise arrive souvent, Genlis, Théât. d'éduc. le Bal d'enfants, I, 5.

    Substantivement. Les envieux n'ont jamais de repos. Jamais un envieux ne pardonne au mérite, Corneille, Suréna, v, 2. Nos envieuses se confirmaient dans leur mécontentement et leur dessein, La Fontaine, Psyché, I, p. 74. Les envieux mourront, mais non jamais l'envie, Molière, Tart. v, 3. Et son trop de lumière, importunant les yeux, De ses propres amis lui fait des envieux, Boileau, Ép. VII. Moi-même dont la gloire ici moins répandue Des pâles envieux ne blesse pas la vue, Boileau, ib.

  • 2Qui a le caractère de l'envie. Un regard envieux. Quelle faiblesse à moi d'en croire un furieux Qu'arme contre son frère un dessein envieux ! Racine, Mithr. III, 4.
  • 3Désireux. Envieux d'arrêter le carnage et les flammes, Lemercier, Charles VI, v, 3.
  • 4Qui n'accorde pas, qui refuse. Un passant inconnu touché de cette enfance Dont un astre envieux condamnait la naissance, Corneille, Œdipe, IV, 2. Quel démon envieux M'a refusé l'honneur de mourir à vos yeux ? Racine, Brit. II, 6.

    Régnier a dit en ce sens envieux sur, ce qui n'est pas à imiter. Si le ciel n'eût été sur mon bien envieux, Élég. IV. C'est un archaïsme, comme on peut voir à l'historique.

HISTORIQUE

XIIe s. Celle envieuse gent, Couci, p. 121. S'envieux l'avoient juré, Ne me nuiroient-il neant, ib.

XIIIe s. Dame, amors ne se daigne prendre à ces faus cointes orguillex, Ces mesdisanz, ces enviex, Qui amors ne sevent avoir, Lai du conseil. Et sachiés que moult m'agréa, Quant Cortoisie m'en pria, Et me dist que je carolasse [dansasse], Car de caroler, se j'osasse, Estoie envieus et sorpris, la Rose, 803.

XVe s. On dit en un commun proverbe, et voir est, que oncques envie ne mourut ; je le ramentois, pourtant que par nature Anglois sont trop envieux sur le bien d'autrui et ont toujours esté, Froissart, II, II, 206. Il n'est chose qui soit plus griefve à l'envieux mauvais que de veoir devant soy ou de ouir louer le bon et vertueux, Boucic. III, 13.

XVIe s. Je ne suis pas sur vostre aise envieux, Du Bellay, J. II, 27, recto. Ses envieux, Amyot, Thém. 45. L'envie ne mourra jamais, mais les envieux mourront, Adrien de Montluc, Comédie des proverbes. Icy tomba son corps [d'Icare] degarny de plumage, Laissant tous braves cœurs de sa chute envieux, Desportes, Amours d'Hippolyte, I.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « envieux »

Berry, envioux, enviouse ; provenç. enveios, envezos, envios ; catal. envejos ; espagn. envidioso ; portug. invejoso ; ital. invidioso ; du latin invidiosus, de invidia (voy. ENVIE). Dans les manuscrits de textes d'ancien français il n'est pas toujours facile de distinguer envieux qui s'écrit enuieus, d'ennuyeux qui s'écrit aussi enuieus, et qui signifie fâcheux, méchant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Du latin invidiosus → voir envie et -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « envieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
envieux ɑ̃vjø

Évolution historique de l’usage du mot « envieux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « envieux »

  • L’envieux convoite ce que possède son voisin. Le jaloux, lui, envie ce qu’il possède, ce que, depuis longtemps, il a obtenu. De Henri Jeanson
  • Etre heureux, c'est être envieux. Or, il y a toujours quelqu'un qui nous envie. Il s'agit de le connaître. De Jules Renard / Journal - 1er juillet 1906
  • Jamais un envieux ne pardonne au mérite. De Pierre Corneille
  • L'envieux maigrit de l'embonpoint des autres. De Horace
  • Les envieux mourront, mais jamais l'envie. De Proverbe français
  • Moi envieux ? Je ne suis pas si modeste que cela. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Le moyen de punir les envieux est de les combler de bienfaits. De Proverbe oriental
  • L'envie ronge les envieux comme la rouille ronge le fer. De Antisthène
  • Chacun est envié pendant qu'il est lui-même envieux. De Bernard Fontenelle / Du bonheur
  • Jamais il ne faut découvrir son aversion ni à ses envieux ni à ses ennemis. De Proverbe oriental
  • Il semble à l'envieux que ce qu'on accorde de mérite aux autres est retranché du sien. De Jules Petit-Senn
  • La vertu dans le monde est toujours poursuivie ; Les envieux mourront, mais non jamais l'envie. De Molière / Tartuffe
  • On est jaloux de ce qu'on possède et envieux de ce que possèdent les autres. De Jean le Rond d’Alembert
  • Il y a des envieux qui paraissent tellement accablés de votre bonheur qu'ils vous inspirent presque la velléité de les plaindre. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Les grands hommes sont comme les plus belles fleurs. Ils croissent sous le fumier et à travers le fumier que jettent sur eux les envieux et les imbéciles. De Jules Barbey d’Aurevilly / Disjecta Membra
  • Depuis quatre ans, Jérémy s’est lancé dans une rénovation médiatisée et sponsorisée de sa maison. Mais son autre passion – le cinéma – l’amène à opérer des prises de vues. "Il ne filme jamais les voisins sachant qu’une haie de deux mètres sépare les deux propriétés", précise maître Lecussan, son conseil. Est-ce un côté envieux qui pousse Alphonse, à jalouser les diverses aides pour cette rénovation ? Ou "deux modes de vie qui s’opposent", argue l’avocate. ladepeche.fr, Saint-Gaudens. Il menace de tuer son voisin et le braque avec un pistolet - ladepeche.fr

Traductions du mot « envieux »

Langue Traduction
Anglais envious
Espagnol envidioso
Italien invidioso
Allemand neidisch
Chinois 羡慕
Arabe حسود
Portugais invejoso
Russe завистливый
Japonais 羨ましい
Basque inbidia
Corse invidiosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « envieux »

Source : synonymes de envieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « envieux »

Envieux

Retour au sommaire ➦

Partager