La langue française

Entracte

Définitions du mot « entracte »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTRACTE, subst. masc.

A.− Interruption intervenant normalement dans le cours d'une représentation théâtrale, entre la fin d'un acte et le début d'un autre :
... la toile avait baissé, et grâce à cette faculté laissée par la longueur des entractes de se promener au foyer ou de faire des visites pendant une demi-heure, l'orchestre s'était à peu près dégarni. Dumas père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 773.
P. ext. Interruption entre les diverses parties d'un spectacle quelconque. C'est eux qui ont fait le numéro d'entr'acte au Ciné-Palace (Sartre, Nausée,1938, p. 98).
,,Petit spectacle qui ne fait point partie de la pièce principale et qui se donne entre les actes. Il y avait des danses pour entractes. Le premier entracte était une noce de village. Dans le sens, on dit plus ordinairement intermède`` (Ac. 1932).
B.− Au fig. Moment de répit dans le cours d'une action, d'une série d'événements. Les deux mois qu'elle passa entre Bayonne et Vienne, cet entracte de liberté, de retour aux habitudes de la ville natale, de la maison paternelle, l'avaient tout à coup embellie (Michelet, Journal,1820-23, p. 571).Septembre tout entier passa dans cette paix qui semblait un brûlant entr'acte (Duhamel, Jard. bêtes sauv.,1934, p. 197).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tʀakt]. Ds Ac. 1694-1740 et 1932 s.v. entracte. Ds Ac. 1762-1878 avec l'apostrophe figurant l'élision du e. Cf. entre-. Étymol. et Hist. 1623 (Le P. Garasse, Doctrines curieuses d'apr. Delb. Notes ds DG : Des mommeries et comme des entr'actes de farces). Composé de entre* et de acte*. Fréq. abs. littér. : 50.

Wiktionnaire

Nom commun

entracte \ɑ̃.tʁakt\ masculin

  1. Intervalle qui, dans la représentation d’une pièce de théâtre, sépare un acte d’un autre.
    • Cette fois, un signe de madame Danglars indiqua clairement à Albert que la baronne désirait avoir sa visite dans l’entracte suivant. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de Lévy (1889), chapitre 53)
    • Une sonnette grêle informait les spectateurs que l’entracte s’achevait. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1077)
    • Il y a plusieurs événements que l’on suppose s’être passés pendant les entractes.
    • (Figuré)Les entractes d’une vie politique, d’une vie publique.
  2. (Par extension) Intervalle qui sépare les diverses parties d’un concert, d’un spectacle quelconque.
  3. Petit spectacle qui ne fait pas partie de la pièce principale et qui se donne entre les actes.
    • Il y avait des danses pour entractes.
    • Le premier entracte était une noce de village.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTRACTE. n. m.
Intervalle qui, dans la représentation d'une pièce de théâtre, sépare un acte d'un autre. Dans l'entracte. Après l'entracte. Il y a plusieurs événements que l'on suppose s'être passés pendant les entractes. Fig., Les entractes d'une vie politique, d'une vie publique. Il se dit, par extension, de l'Intervalle qui sépare les diverses parties d'un concert, d'un spectacle quelconque. Il se dit quelquefois d'un Petit spectacle qui ne fait point partie de la pièce principale et qui se donne entre les actes. Il y avait des danses pour entractes. Le premier entracte était une noce de village. Dans ce sens, on dit plus ordinairement INTERMÈDE.

Étymologie de « entracte »

D’acte, avec le préfixe entre-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le mot entracte a été utilisé pour la première fois au théâtre, pour désigner la pause entre deux actes. L'entracte servait notamment à remplacer les bougies consumées des chandeliers par des neuves.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entracte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entracte ɑ̃trakt

Évolution historique de l’usage du mot « entracte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entracte »

  • Si le monde entier est une scène et si nous ne sommes que les comédiens, à quand, diable, l’entracte ? De Anonyme
  • La vie est une immense oeuvre théâtrale incessament coupée d'entractes secs, et d'une brève utilité. De Dominique Rolin / Journal amoureux
  • Les baisers servent d'entractes aux scènes d'amour, mais il en est qui trouvent les entractes meilleurs que la pièce. De Georges Courteline
  • Vide les baignoires et remplit les lavabos. Paul, dit Tristan Bernard, Mots-croisés, Grasset
  • Ce qu'il y a de plus difficile dans le métier de critique dramatique, c'est d'apprendre à se réveiller avant l'entracte. De Tristan Bernard
  • Au théâtre, il se dit presque autant de bêtises dans la salle que sur la scène. Tout dépend de la longueur des entractes. De Robert Rocca
  • L'amour est la pièce du monde où les actes sont les plus courts et les entractes les plus longs ; de quoi voulez-vous remplir les intermèdes, si ce n'est par les talents ? De Ninon de Lenclos / Correspondance
  • L'amusant, au théâtre, c'est de sortir aux entractes, de saluer, de serrer des mains, d'entendre des opinions et de s'en faire une moyenne, avec toutes les extrêmes, sans effort, sur la pièce. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898

Traductions du mot « entracte »

Langue Traduction
Anglais intermission
Espagnol descanso
Italien intervallo
Allemand pause
Chinois 间歇
Arabe استراحة
Portugais intervalo
Russe антракт
Japonais 休憩
Basque intermission
Corse intermissione
Source : Google Translate API

Synonymes de « entracte »

Source : synonymes de entracte sur lebonsynonyme.fr

Entracte

Retour au sommaire ➦

Partager