La langue française

Battement

Sommaire

  • Définitions du mot battement
  • Étymologie de « battement »
  • Phonétique de « battement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « battement »
  • Citations contenant le mot « battement »
  • Traductions du mot « battement »
  • Synonymes de « battement »

Définitions du mot battement

Trésor de la Langue Française informatisé

BATTEMENT, subst. masc.

A.− Action de battre; choc ou mouvement répétés :
1. La campagne était déserte, et Rodolphe n'entendait ... que le battement régulier des herbes qui fouettaient sa chaussure, avec le cri des grillons tapis au loin sous les avoines. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 150.
2. « Tous les corps qui font du bruit, et qui rendent un son sensible lorsqu'ils sont frappés, peuvent être mis au rang des instruments de percussion, et conséquemment les instruments à cordes peuvent être rapportés à ce livre, puisqu'on les frappe du doigt, d'une plume, ou autrement; mais parce que ce battement est si léger qu'il doit plutôt être appelé un simple attouchement, ou une simple traction, qu'un battement, ou une percussion, l'on distingue ordinairement ceux que l'on frappe d'un marteau, ou d'un bâton, d'avec ceux que l'on touche autrement... » Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 3615.
SYNT. Battement d'ailes; battement des cils, des mains, des paupières; battement de la mesure, d'une pendule, d'une porte, d'un tambour.
P. méton. Le bruit qui en résulte :
3. Ce fut trois jours plus tard que, à peine avions-nous vidé nos tasses, nous entendîmes naître, et cette fois sans conteste approcher, le battement irrégulier des pas familiers. Vercors, Le Silence de la mer,1942, p. 63.
En partic. Pulsation rythmique d'un organe. Battement du cœur ou cardiaque; battement des artères, du pouls, des tempes.
Spécialement
1. CHORÉGR. Mouvement dans lequel les jambes se rapprochent ou s'éloignent l'une de l'autre, soit à terre, soit en l'air. Petits ou grands battements; battements dégagés, fondus, frappés, tendus.
2. CONSTR. Barre de fer ou de bois fixée sur le dormant d'une porte ou d'une fenêtre afin d'en arrêter la course.
3. ESCR. Battement d'épée; battement de tierce, de quarte :
4. Maurice d'Esparvieu attaqua par des doublés et des battements de fer. Arca rompit en tenant l'épée en ligne. A. France, La Révolte des anges,1914, p. 332.
4. MUS. Sorte de trille. C'était un préambule [la préparation du trille] pour arriver au battement (M. Garcia, Traité complet de l'art du chant,1840, p. 75).
5. PHYS. ,,Phénomène qui se produit lorsque deux ondulations se superposent avec des longueurs d'onde voisines`` (Charles 1960).
B.− Intervalle de temps :
5. ... dans les gares de bifurcation les battements réservés pour l'attente des correspondances et pour la facilité du service sont quelquefois fort longs. Ch. Bricka, Cours de ch. de fer,t. 2, 1894, p. 210.
6. ... en une heure, à l'émerveillement de sa compagne, il [Marc] eut établi leur itinéraire, sous réserve, pour l'imprévu, d'un certain battement. L. Daudet, Ciel de feu,1934, p. 59.
PRONONC. ET ORTH. : [batmɑ ̃]. Enq. : /batmã/. Fér. Crit. t. 1 1787 admet une var. batement.
ÉTYMOL. ET HIST. − Début xiies. « action d'infliger des coups » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 88, 32 dans T.-L. : Je visiterai ... em batemenz [in verberibus] les pecchez d'els); ,,ancien`` dans Besch.; d'où « mouvement de ce qui bat » a) 1556 (Le Blanc, Trad. de Cardan, fo215 vodans Gdf. Compl. : Batement assidu de l'air qui l'environne); 1559 batemens de mains (Amyot, Vies, Cicero, ibid.); b) 1669 battemens d'arteres (La Framb., Œuv., p. 183, ibid.); 1680 batement de cœur (Rich.); c) 1671 escrime battements de pied (Mol., Bourg. gent., III, 3 dans Rob.); 1710 danse (Rich.). Dér. du rad. de battre*; suff. -ement (-ment1*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 214. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 101, b) 2 040; xxes. : a) 2 077, b) 1 880.
BBG. − Lew. 1960, p. 71. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 146.

Wiktionnaire

Nom commun

battement \bat.mɑ̃\ masculin

  1. Action de battre, en parlant des choses.
    • Onze heures sonnaient à Saint-Germain-l’Auxerrois. Maurevel compta l’un après l’autre chaque battement de marteau qui retentissait vibrant et lugubre dans la nuit, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    • S'accompagnant de son gimbri, il nous chante, d'une voix tantôt gutturale, tantôt nasillarde, d’interminables mélopées, que l’assistance reprend aux refrains avec des battements rythmiques des mains. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 33)
    • Mais voilà que, tout d’un coup, je me suis dressé, chancelant, dans un grand battement de mon cœur comme dans un battement d’ailes […] — (Henri Barbusse, L’Enfer, ch. I, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Il fallut que Graux confirmât l'ordre d'un battement de paupières et elle s'en fut en dansant presque, sans savoir pourquoi elle était joyeuse. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. III, Gallimard, 1937)
    • Le tambour, avec une monotonie obsédante, reprend inlassablement ses battements cadencés. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Danse) Mouvement en l’air qui se fait avec une jambe, tandis que l’autre soutient le poids du corps.
  3. (Escrime) Attaque qui commence par un coup léger donné sur l’épée de l’adversaire.
    • Pardaillan, d'un battement sec, fit dévier la rapière dont la pointe érafla son pourpoint. — (Michel Zévaco, La Fausta, ch. XX, 190×, Arthème Fayard, coll. “Le Livre populaire” #36, 1908)
  4. (Arts) Montant fixé à l’un des battants qui recouvre la jonction des deux battants ; du Montant fixe sur lequel viennent s’appuyer, quand on les ferme, les deux battants d’une porte, d’une grille ; de la Petite pièce métallique qui reçoit le choc d’une persienne et sert à l’arrêter.
  5. (Horlogerie) Secousse produite par l’oscillation du pendule d’une horloge.
    • On n’entendait que […] le battement régulier de la vieille horloge comtoise dont l’énorme lentille de cuivre s’avivait avec le flot de soleil qui déferlait en chatoyant. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  6. (Vieilli) Oscillation ; vibration.
    • Chaque diapason est monté sur sa caisse de résonnance[sic] et vibre assez longtemps pour qu'on puisse compter les battements pendant une minute et demie. — (Rudolf König, Catalogue des appareils d'acoustique, page 8, 1865)
  7. (Géologie) (Hydrologie) Variation de niveau fréquente, régulière.
    • La nappe est présente toute l’année, elle est liée à une position topographique basse et souvent en situation alluviale, à proximité d’un ruisseau ou d’une rivière ; même en été, on pourra la rencontrer, mais généralement plus profondément qu’en période hivernale, la zone dite de « battement de la nappe » montrant alors des taches ocre sur fond gris-bleuâtre. — (Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) Grand Est, Les milieux forestiers de la Plaine lorraine, juin 2016 → lire en ligne)
  8. (Médecine) Mouvement alternatif de dilatation et de resserrement du cœur, du pouls, des artères.
    • L'arythmie cardiaque est un rythme cardiaque différent du rythme sinusal normal. Il peut se manifester par une tachycardie (battements rapides), une bradycardie (lent) ou par un rythme irrégulier tel que lors d'une fibrillation atriale ou des extrasystoles. — (Trouble du rythme cardiaque sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  9. (Au pluriel) (Physique) Maxima d’intensité qu’on entend entre deux sons émis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BATTEMENT. n. m.
Action de battre. Il ne s'applique qu'aux choses. Battement de tambour. Battement d'une porte, d'une voile. Battement d'une pendule, Secousse produite par l'oscillation du pendule d'une horloge. Battement de mains, Action de battre des mains en signe d'applaudissement. Battement d'ailes, Mouvement qu'un oiseau donne à ses ailes lorsqu'il vole ou se prépare à voler. Battement du cœur, Mouvement alternatif de contraction et de dilatation du cœur. Battement de cœur, Mouvement irrégulier du cœur, trop fréquent ou trop énergique. Battements du pouls, des artères, Mouvement alternatif de dilatation et de resserrement des artères. En termes de Danse, il se dit du Mouvement en l'air qui se fait avec une jambe, tandis que l'autre soutient le poids du corps. En termes d'Escrime, il se dit de l'Attaque qui commence par un coup léger donné sur l'épée de l'adversaire. En termes de Physique, il se dit au pluriel des Maxima d'intensité qu'on entend entre deux sons émis. En termes d'Arts, il se dit encore d'un Montant fixé à l'un des battants qui recouvre la jonction des deux battants; du Montant fixe sur lequel viennent s'appuyer, quand on les ferme, les deux battants d'une porte, d'une grille; de la Petite pièce métallique qui reçoit le choc d'une persienne et sert à l'arrêter.

Littré (1872-1877)

BATTEMENT (ba-te-man) s. m.
  • 1Action de battre. Battement des rames. Battement de mains, applaudissement. Je vois d'ici Mlle Clairon enchanter tous les cœurs ; et, si les sifflets sont pour moi, les battements de mains sont pour elle, Voltaire, Lett. d'Argental, 30 janv. 1761. En découpant les airs par un battement d'ailes, Corneille, Tois. d'or, II, 3.
  • 2 Terme de danse. Mouvement d'une jambe élevée en l'air et ramenée vers l'autre comme pour la battre. Faire des battements.
  • 3 Terme d'escrime. Battement d'épée, action de frapper avec son épée celle de l'adversaire, en attaquant de pied ferme.
  • 4 Terme de marine. Secousse ou tremblement qu'éprouve une voile.
  • 5 Terme d'artillerie. Choc que le projectile lancé par la poudre produit dans l'âme de la pièce.
  • 6Les battements du cœur, les contractions et dilatations alternatives du cœur. Ce jus délicieux… vint à peine à paraître, Que de ma bouche il passa dans mon cœur ; Il y remit battement et chaleur, Chaulieu, la Tocane. Son sein est travaillé d'un cruel battement, Rotrou, Hercule mourant, IV, 2.

    Battements du pouls, des artères, battements qu'on perçoit aux artères, et qui sont produits par les battements du cœur.

    Battement de cœur, accélération subite des battements du cœur par une maladie ou une émotion quelconque. Il est sujet aux battements de cœur. La vue du péril de son enfant lui causa des battements de cœur.

    Terme de médecine. Battements, pulsations qui se font sentir dans les parties enflammées sur le point d'abcéder.

  • 7 Terme d'acoustique. Renflement qui se produit à intervalles égaux et plus ou moins rapprochés, quand on fait entendre simultanément deux sons qui ne sont pas exactement consonnants.
  • 8 Terme de métrique. La mesure suivant laquelle on bat un vers. Le vers ïambique a six pieds, mais se mesure par trois battements.
  • 9 Terme de musique. Agrément de chant qui était une espèce de trille ou de cadence.
  • 10Tringle plate recouvrant la jonction des deux battants d'une porte ou d'une croisée.

    Partie d'une lame de couteau qui porte sur le ressort.

  • 11Partie de pavé au droit de l'embrasement d'une porte cochère.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce quatorziesme et quinziesme jour employez en perpetuelle batterie, les pieces d'estaches petites et d'ouvrage frais furent mises en poudre et abandonnées, et puis le seiziesme emploiez au battement des courtines, qui valloient encore moins, D'Aubigné, Hist. II, 203. Avec grands cris et batemens de mains, Amyot, Timol. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

Battemens, s. m. pl. en Medecine, agitations & palpitations réciproques du cœur & du pouls. Voyez Pouls.

Quelques medecins distinguent quatre-vingts-un différentes sortes de battemens simples, & quinze de battemens composés : ils disent que le pouls en a soixante par minute, dans un homme d’une constitution bien tempérée : mais ils ne sont point d’accord à ce sujet avec l’expérience générale. Voyez Pouls. (N)

Battement, en Architecture, est une tringle de bois ou barre de fer plate, qui cache l’endroit où les deux venteaux d’une porte de bois ou de fer se joignent. (P)

Battemens, en Horlogerie, se dit du coup que donne à la coulisse l’étochio qui est à la circonférence du balancier lorsqu’il décrit de grands arcs. V. Renversement.

Il ne doit point y avoir de battemens dans une montre, ou s’il y en a, ils doivent être fort légers, & seulement lorsqu’elle est nouvellement nettoyée ; sans cela on aura beaucoup de peine à la régler.

Battement est aussi synonyme à vibration : mais il ne se dit que de celles du balancier des montres : dans les pendules on se sert toûjours du mot de vibration.

Le nombre des battemens qu’une montre doit donner par heure a été long-tems incertain chez les Horlogers ; tantôt ils fixoient ce nombre à quelque chose de moins que 16000 ; tantôt ils le portoient jusqu’à 18000 : enfin l’expérience a paru montrer que 17000 & quelque chose étoit le nombre le plus convenable. Dans le premier cas les montres étoient sujettes à varier par les secousses & par la chaleur ; dans le second, le balancier devenant trop léger, & les inégalités du roüage étant augmentées à cause de l’augmentation des frottemens, ces deux causes produisoient d’autres variations. Voyez Vibration. (T)

Battement d’épée, en Escrime, est une attaque qui se fait en frappant avec la lame de son épée celle de l’ennemi. Les battemens d’épée se font toûjours de pié ferme, en dégageant ou sans dégager, sur les armes ou sous les armes.

Battemens d’épée en dégageant, se font comme les battermens simples, excepté qu’on commence par dégager. Voyez Battement d’épée.

Battement d’épée de tierce, sans dégager sur les armes ou sous les armes. Il se fait en frappant d’un coup sec du fort du faux tranchant sur celui de l’épée de l’ennemi, en faisant un mouvement en avant comme quand on part ; & au même instant on allonge l’estocade de tierce ou de seconde sans quitter son épée.

Nota que dans l’instant que vous frappez sur l’épée de l’ennemi, il peut dégager ou la forcer : s’il dégageoit, alors vous ne rencontreriez pas son épée ; c’est pourquoi en pareil cas, au lieu de pousser l’estocade de tierce ou de seconde, vous allongerez une estocade de quarte ou de quarte basse ; & s’il force l’épée, vous porterez l’estocade de quarte ou de quarte basse en dégageant. Voyez Premier Dégagement forcé.

Battement d’épée de quarte, sans dégager sur les armes ou sous les armes. Il se fait en frappant un coup sec du fort du tranchant sur le fort de l’épée de l’ennemi, (on frappe ce coup en faisant un mouvement en avant comme quand on pare) & au même instant on allonge l’estocade de quarte ou de quarte basse sans quitter la lame.

Nota que dans l’instant que vous frappez sur l’épée de l’ennemi, il peut dégager ou la forcer, & alors vous ne rencontreriez pas son épée ; c’est pourquoi en pareil cas, au lieu de pousser l’estocade de quarte ou de quarte basse, vous allongerez votre estocade de tierce droite ou de seconde ; & s’il force l’épée, vous porterez l’estocade de tierce ou de seconde. Voyez Premier Dégagement serré.

Battemens, en terme de Danse, ce sont des mouvemens en l’air que l’on fait d’une jambe, pendant que le corps est posé sur l’autre, & qui rendent la danse très-brillante, sur-tout lorsqu’ils sont faits avec légereté.

La hanche & le genou forment & disposent ces mouvemens : la hanche conduit la cuisse pour s’écarter ou s’approcher ; & le genou par sa flexion forme le battement, en se croisant soit devant soit derriere l’autre jambe qui porte.

Supposé donc que vous soyez sur le pié gauche, la jambe droite en l’air & bien étendue, il faut la croiser devant la gauche, en approchant la cuisse & en pliant le genou, & l’étendre en l’ouvrant à côté ; plier du même tems le genou en croisant derriere, puis l’étendre à côté, & continuer d’en faire plusieurs de suite, tant d’une jambe que de l’autre. On mêle les battemens avec d’autres pas ; ils en rendent la danse beaucoup plus gaie.

Battemens simples. On fait, par exemple un coupé en avant du pié gauche, & la jambe droite qui est derriere vient faire un battement en frappant la jambe gauche, & se reporte du même tems en arriere à la quatrieme position. Ce battement se fait les jambes étendues, parce qu’aux demi-coupés que l’on fait en avant, on doit être élevé sur la pointe, & les jambes tendues ; c’est dans ce même tems que vous faites ce battement : alors la jambe droite se portant en arriere, le talon gauche se pose à terre, & donne la liberté au pié droit de se porter à la quatrieme position, comme on le voit à l’article des coupés. V. Coupé.

Il y a encore des battemens qui se font différemment des autres ; ce n’est que des hanches qu’ils se forment, comme les entrechats, les caprioles, & autres pas de ballet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « battement »

Battre ; provenç. batemens ; anc. espagn. batimiento ; ital. battimento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de battre avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « battement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
battement batmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « battement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « battement »

  • Seul le battement à l'unisson du sexe et du coeur peut créer l'extase. De Anaïs Nin / Vénus Erotica
  • Pas d'aile, pas d'oiseau, pas de vent, mais la nuit, Rien que le battement d'une absence de bruit. De Eugène Guillevic / Sphère
  • Le nombre se révèle à l'art par le rythme, qui est le battement du cÏur de l'infini. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Lorsque les poils du pinceau touchent la toile vierge, c’est comme le battement du cil de l’oeil qui s’ouvre sur un nouveau monde. De Galienni
  • La chanson c'est le battement du coeur des hommes. De Anonyme
  • On raconte que le battement d'une aile de papillon à Honolulu suffit à causer un typhon en Californie. Or, vous possédez un souffle plus important que celui provoqué par le battement d'une aile de papillon, n'est-ce-pas ? De Bernard Werber / La Révolution des fourmis
  • Aujourd'hui les femmes doivent se présenter aux élections, devenir responsables de grandes entreprises, au lieu tout simplement de diriger le monde d'un battement de cils, comme elles faisaient auparavant. De P. J. O'Rourke
  • Les deux mille ans qui se sont écoulés n'étaient rien d'autre qu'un battement de cil à l'aune du temps long de l'évolution. De Tim White
  • L'assommant primitivisme rythmique du rock : le battement du coeur est amplifié pour que l'homme n'oublie pas une seconde sa marche vers la mort. De Milan Kundera / L’Art du roman
  • L'amour ne se conclut pas, comme un marché. L'amour, c'est un oiseau. Imprévisible, fantasque. Fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau, pourtant, d'un seul battement d'ailes, allège nos existences de tout le poids de l'absurdité. De Louise Maheux-Forcier / Paroles et musique
  • Détecté pour la première fois en 2007, le « battement de cœur » d'un trou noir supermassif est toujours présent dans de récentes observations. L'objet oscille de façon périodique, un phénomène rare et pour l'instant mystérieux. Numerama, Ce trou noir supermassif émet d'énigmatiques « battements de cœur » depuis plus de 10 ans
  • Capté pour la première fois en 2007 grâce à un satellite à rayons X, ce battement de cœur d’un trou noir situé dans la galaxie RE J1034+396 est le plus long jamais enregistré par les astronomes. Ces derniers étaient en mesure de capter ce signal régulièrement puisque le trou noir émettait ce battement toutes les heures.  Daily Geek Show, À la surprise des scientifiques, le cœur de ce trou noir continue de pulser
  • Personne ne l'avait plus entendu depuis 2011... et voilà que grâce au satellite XMM-Newton, une équipe internationale de chercheurs a de nouveau capté le signal  X répétitif provenant du cœur d'un trou noir supermassif situé dans une galaxie lointaine. Il s'agit du plus long "battement de coeur" d'un trou noir jamais repéré, puisqu'il avait été détecté dès 2007 ! Science-et-vie.com, Trou noir RE J1034+396 : on a de nouveau entendu son "battement de cœur" ! - Science & Vie
  • Ce que j’ai réalisé avec la crise de la COVID-19, c’est que la gestion de crise est teintée du battement de cœur de l’organisation. Du jour au lendemain, j’ai dû mettre de côté les principes rigoureux de mon entraînement pour faire confiance à la culture et aux racines profondes de Pomerleau. Isarta Infos – Actualités Marketing, Communication et Numérique, « La gestion de crise est teintée du battement de cœur de l’organisation », Debby Cordeiro (Pomerleau) | Isarta Infos - Actualités Marketing, Communication et Numérique
  • Premier épisode de la soirée « Parfum d’amour ». Il sera suivi dès 22h35 de « Comme un battement d’ailes ». Stars Actu, « Mongeville » du 27 juin 2020 : deux épisodes en rediffusion ce soir sur France 3 - Stars Actu
  • Beny Charbit n'en est pas à son coup d'essai, au plus fort de la pandémie en avril dernier, il avait ému des centaines de milliers d'internautes avec "les battement", un cri de coeur pour saluer le travail harassant des blouses blanches.  , Et maintenant le clip ! - Champagne FM
  • Côté sanitaire, un protocole particulier a été mis en place avec une remise de clé décalée et une journée de battement laissé entre deux réservations pour le nettoyage et l’aération de chaque location. Journal L'Est Eclair, Se ressourcer en forêt d’Othe aux Gîtes du Lavoir

Traductions du mot « battement »

Langue Traduction
Anglais beat
Espagnol latido
Italien battito
Allemand herzschlag
Portugais batida
Source : Google Translate API

Synonymes de « battement »

Source : synonymes de battement sur lebonsynonyme.fr
Partager