La langue française

Entaille

Sommaire

  • Définitions du mot entaille
  • Étymologie de « entaille »
  • Phonétique de « entaille »
  • Citations contenant le mot « entaille »
  • Traductions du mot « entaille »
  • Synonymes de « entaille »

Définitions du mot entaille

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTAILLE, subst. fém.

A.− Coupure pratiquée dans un corps solide (bois, fer, pierre, etc.) ou dans un objet, et qui enlève une partie. Faire des entailles dans une poutre (Ac.). Il crut remarquer sur certains rochers des entailles creusées par la main de l'homme (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 281):
Chacun d'eux faisait d'abord une coche profonde dans le bois, frappant patiemment au même endroit pendant quelques secondes, puis la hache remonta brusquement, attaquant le tronc obliquement un pied plus haut et faisant voler à chaque coup un copeau épais comme la main et taillé dans le sens de la fibre. Quand leurs deux entailles étaient près de se rejoindre, l'un d'eux s'arrêtait et l'autre frappait plus lentement, laissant chaque fois sa hache un moment dans l'entaille; ... Hémon, Maria Chapdelaine,1916, p. 59.
P. métaph. Il y a une large entaille dans le catholicisme, soit. Oserez-vous dire que le génie catholique est tout à fait éteint? (Barrès, Cahiers,t. 8, 1909-11, p. 177).
ARBORIC. Incision pratiquée sur un arbre afin d'en extraire la sève. Les cerisiers, auxquels il avait fait des entailles, produisirent de la gomme (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 41).
P. ext., GÉOL. Fente naturelle dans le sol; crevasse. Il [le gouffre] n'en fut jamais de plus effroyable : on ose à peine le regarder. L'entaille part de la pointe même du pic (Dusaulx, Voy. Barège,t. 1, 1796, p. 240).
P. méton., TECHNOL. Pièce de bois fendue destinée à maintenir la scie pendant qu'on l'affûte. Entailles à limer les scies (Nosban, Manuel menuisier,t. 2, 1857, p. 194).
B.− P. anal. Blessure, coupure plus ou moins profonde faite par un instrument tranchant. Sous le menton, la blessure bâillait, affreuse, une entaille profonde qui avait coupé le cou (Zola, Bête hum.,1890, p. 50).On lui avait fait une grande entaille dans le cou, qu'un homme élargissait en y mettant le pied (Montherl., Bestiaires,1926, p. 564).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃taj] et [ɑ ̃tɑ:j]. Enq. : /ãtaj/. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1150 « incrustation » (Thèbes, éd. Raynaud de Lage, 5001); 1798 « coupure dans les chairs » (Ac.). Déverbal de entailler*. Fréq. abs. littér. : 149.

Wiktionnaire

Nom commun

entaille \ɑ̃.tɑj\ ou \ɑ̃.taj\ féminin

  1. Coupure avec enlèvement de parties, faite dans une pierre, dans une pièce de bois, etc., soit pour y en emboîter une autre, soit pour quelque autre objet.
    • Il tira son couteau de sa poche, fit une large et profonde entaille à un des arbres auprès desquels s’était arrêtée la voiture. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • L’ouvrier se sert d’une lame courte et tranchante, engagée dans un manche d’os, avec laquelle il pratique, au bas de l’arbre, une entaille circulaire et assez profonde pour arriver jusqu’à l’aubier. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 174)
    • Ces vantaux étaient fortement unis par une barre qui se logeait dans une entaille réservée dans le parement du mur de droite lorsque la porte était ouverte […] — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. (En particulier) Coupure faite dans un objet pour y laisser une marque.
    • La boulangère marquait chaque pain livré d'une petite entaille au couteau, une coche. On ne payait qu'à semaine échue. — (La Revue des deux mondes, Paris : Au Bureau de la Revue, 1959, p. 423)
    • Dans sa monographie comparative sur les pratiques administratives dans le nord-ouest de l'Allemagne au bas Moyen Âge, Mark Mersiowsky a accordé à l'utilisation des baguettes à entailles une place systématique au sein des dépenses seigneuriales. — (Natacha Coquery, François Menant & Florence Weber, Écrire, compter, mesurer: vers une histoire des rationalités pratiques, tome 1 & 2, Éditions Rue d'Ulm, 2006, p. 136)
  3. (Par extension) Coupure faite dans les chairs.
    • Il a reçu dans le bras un coup de sabre qui lui a fait une grande entaille.

Forme de verbe

entaille \ɑ̃.tɑj\ ou \ɑ̃.taj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de entailler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de entailler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de entailler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de entailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de entailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTAILLE. n. f.
Coupure avec enlèvement de parties, faite dans une pierre, dans une pièce de bois, etc., soit pour y en emboîter une autre, soit pour quelque autre objet. Faire des entailles dans une poutre. Une entaille profonde. Il se dit, par extension, des Coupures faites dans les chairs. Il a recu dans le bras un coup de sabre qui lui a fait une grande entaille.

Littré (1872-1877)

ENTAILLE (an-tâ-Il', ll mouillées, et non an-tâye) s. f.
  • 1Coupure avec enlèvement de parties. À tout gâteau leur main fait large entaille, Car ils sont grands, même infiniment grands, Béranger, 10000 francs.
  • 2Incision, blessure faite avec un instrument tranchant. Cet enfant, en jouant avec un couteau, s'est fait une large entaille.
  • 3 Terme de jardinage. Portion de tige ou de branche enlevée au-dessus et au-dessous d'une branche, d'un œil, etc. en entamant légèrement l'aubier pour interrompre le cours de la séve.
  • 4Instrument qui sert aux graveurs à assujettir les petites pièces qu'ils ne pourraient aisément tenir entre les doigts.

    Outil de menuisier.

    Pièce de bois fendu, dans laquelle on fait entrer la scie, pour en limer les dents.

  • 5S. f. pl. Terme de marine. Se dit de deux trous pratiqués dans les huniers.

HISTORIQUE

XIIe s. E de tutes parz i out entailles [sculptures] de cherubins e de palmes, Rois, p. 247.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENTAILLE. Ajoutez :
6Portion d'exploitation d'une forêt. Il venait, leur disait-il, de ces entailles où travaillait d'ordinaire le nommé R… il reçoit du sieur L. R…, qu'il prétend avoir visité dans son entaille, dans le temps où éclatait le feu aux Trassillons [département du Loiret], le démenti le plus formel, Gaz. des Trib. 5 sept. 1875 p. 858, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENTAILLE, s. f. en Architecture ; c’est une ouverture qu’on fait pour joindre quelque chose avec une autre. Les entailles se font quarrément de la demi-épaisseur du bois, par embrévent à queue d’aronde, en adent, &c. ainsi que les assemblages. On fait des entailles dans les incrustations de pierre ou de marbre, pour y placer les morceaux postiches. On fait encore des entailles a queue d’aronde, pour mettre un tenon de nœud de bois de chêne, ou un crampon de fer ou de bronze incrusté de son épaisseur, pour retenir un fil dans un quartier de pierre, ou dans un bloc de marbre. (P)

Entailles, (Lutherie.) ce sont dans le sommier de l’orgue, ces vuides ou mortoises que l’on fait aux longs côtés du chassis, pour recevoir les barres qui forment les gravures. Voyez Sommier de grand Orgue.

Entailles, ce sont aussi les ouvertures que l’on fait derriere les tuyaux de montre, pour les amener à leur ton. Ce sont de grands trous a a b (figure 31. Planche d’Orgue), dont l’usage est de déterminer la longueur du tuyau, lorsqu’on l’a fait plus long qu’il ne faut pour remplir la face du fust d’orgue. L’entaille ou ouverture inférieure b, qui met le tuyau à son ton, a plusieurs fentes à sa partie inférieure, qui forment plusieurs lambeaux qu’on n’ôte pas tout-à-fait, & avec lesquels, comme avec les oreilles, on accorde les tuyaux. Voyez Oreilles.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « entaille »

(Date à préciser) Déverbal de entailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. ENTAILLER ; provenç. entalh, s. m. port. entalho ; ital. intaglio.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « entaille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entaille ɑ̃taj

Citations contenant le mot « entaille »

  • La vertu des femmes, au contraire des lattes de boulanger, a d'autant moins de valeur qu'on y fait plus d'entailles. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Pris en charge par un de ses collègues, il présentait une entaille de 8 centimètres sur une joue, d’après une source judiciaire. Ses jours n’étaient pas en danger. Alertés, les pompiers d’Auffay l’ont secouru et l’ont transporté à l’hôpital de Dieppe. L’inspection du travail a notamment été prévenue de la survenance de ces faits. Paris-Normandie, Accident du travail avec une disqueuse près de Dieppe : un ouvrier blessé avec une entaille de 8 cm à la joue
  • Une fois de plus, l'Allemagne vend des médias indépendants à des autocrates, une entaille à l'image d'Angela Merkel LEFIGARO, Une fois de plus, l'Allemagne vend des médias indépendants à des autocrates, une entaille à l'image d'Angela Merkel
  • La bande-annonce assemble des images de films précédents de la franchise MonsterVerse de Legendary avec des plans des jouets dans leurs différents états. Pendant un bref instant à la dix-huitième seconde, nous voyons la figurine de Godzilla arborant une profonde entaille sur le ventre, avec le muscle visible en dessous. Urban Fusions, Nouveau Godzilla Vs. Kong Toy Commerical montre des dégâts de bataille férocement brutaux | TV
  • Selon le soigneur, l’entaille pourrait être due au cordage du filet dans lequel s’était emmêlé l’animal. , Secouru par un habitant, près de Caen, Momo le phoque n'a pas survécu | Liberté Caen
  • L’homme a notamment été atteint à la gorge. L’entaille serait sérieuse mais ses jours ne seraient pas en danger. Les blessures de la femme seraient plus légères. Le suspect ne se trouvait pas sur place au moment de l’arrivée des gendarmes. www.lechorepublicain.fr, Un couple poignardé à Épernon, l’ex-petit ami de la femme en garde à vue - Épernon (28230)

Traductions du mot « entaille »

Langue Traduction
Anglais notch
Espagnol muesca
Italien tacca
Allemand einkerbung
Chinois 缺口
Arabe الشق
Portugais entalhe
Russe выемка
Japonais ノッチ
Basque koska
Corse notch
Source : Google Translate API

Synonymes de « entaille »

Source : synonymes de entaille sur lebonsynonyme.fr
Partager