Rainure : définition de rainure


Rainure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAINURE, subst. fém.

A. −
1. Entaille longue et étroite, de section généralement rectangulaire, pratiquée dans l'épaisseur d'une pièce de bois ou de métal et destinée à servir à des assemblages ou à recevoir des parties coulissantes. Les rainures d'un parquet, d'une porte; rainure hélicoïdale. Faire une rainure (Ac.).Et, de nouveau, la cloison glissa sur ses rainures (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 545).À la nuit tombante on y allumait des réverbères (...) lesquels montaient et descendaient au moyen d'une corde qui traversait la rue de part en part et qui s'ajustait dans la rainure d'une potence (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 549).Certains [instruments] à plusieurs lames et recourbés permettaient d'user lentement la pierre afin de creuser des rainures dans lesquelles venait s'emboîter une autre pierre (Lambertie, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 61).
P. métaph. Ils étaient arrivés à la hauteur des nuages, à l'endroit où ce plafond entrait dans la rainure des montagnes et bouchait la vallée (Giono, Batailles ds mont., 1937, p. 281).
2. Spécialement
a) MENUISERIE
Rainure à bois debout. ,,Rainure faite en travers du fil du bois`` (Rauc Bât. 1983).
Rainure d'embrèvement. ,,Rainure située derrière un cadre de porte et qui reçoit les languettes du bâti`` (Rauc Bât. 1983).
Loc. adj. ou adv. À rainure(s) et (à) languette(s). [En parlant d'un assemblage] Qui s'ajuste au moyen d'une languette entrant dans une rainure. Le panneau (...) s'assemble à rainure et à languette dans l'encadrement (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 23).Cet assemblage peut être exécuté soit à tenon et mortaise, soit à rainure et languette, soit par enfourchement (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 8).
b) TECHNOL. Rainure à té. Rainure destinée à recevoir un boulon servant à fixer un organe quelconque sur la table d'une machine (d'apr. Poignon 1967, Boissier 1975).
B. − P. anal.
1. Dénivelé en creux, long, étroit et régulier à la surface de quelque chose. Synon. entaille, sillon.Par l'ouverture de la chemise, Dingley aperçut au milieu du dos une rainure sanglante de quelques millimètres (Tharaud, Dingley, 1906, p. 96).Les deux noyaux sont constitués par des cylindres de fer extra doux (...). Ils portent une rainure suivant une génératrice (A. Leclerc, Télégr. et téléph., 1924, p. 107).« J'en ai sabré deux! » assurait-il à la ronde, et montrait en même temps son sabre où, c'était vrai, le sang caillé comblait la petite rainure, faite exprès pour ça (Céline, Voyage, 1932, p. 40).V. disque B 3 ex. de Sartre.
P. métaph. La vue s'étendait sur les sables et se perdait vite dans la morne teinte du ciel barbouillé par les mille rainures de la pluie (Flaub., Champs et grèves, 1848, p. 301).Dans la colline noire, les phares d'une auto creusèrent une large rainure brillante (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 562).
2. Spécialement
a) ANAT. Échancrure, dépression étroite, plus ou moins profonde, située à la surface d'un organe ou d'une partie du corps. Synon. gouttière, sillon.Rainure digastrique, unguéale; rainure calcanienne. En général dans les singes la rainure articulaire devient plus profonde (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 504).Les rainures de l'extrémité du nez, du menton, du milieu des lèvres (...) forment principalement ces points d'indication (Bichat, Rech. physiol. vie et mort, 1822, p. 17).Une face inférieure [de l'astragale] qui présente (...) à sa partie moyenne une gouttière profonde, oblique en arrière et en dedans, rainure astragalienne (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 203).
b) ARCHIT. Moulure creuse très fine séparant la gorge de l'échine dans les chapiteaux doriques grecs (d'apr. Adeline, Lex. termes art, 1884). Les Grecs n'ont jamais eu l'idée de canneler leurs entes, et lorsqu'ils ont voulu répéter dans un triglyphe la verticale des supports, ils y ont creusé des rainures en biseau, qui diffèrent sensiblement des cannelures, et cette nuance renferme une excellente leçon (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 266).
c) ASTRON. Longue crevasse quasi-linéaire qu'on observe sur le sol de la lune ou d'une planète (d'apr. Muller 1966, Astron. (1980)).
Prononc. et Orth.: [ʀeny:ʀ], [ʀ ε-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1382 royneure « petite entaille faite en long sur l'épaisseur d'un morceau de bois, pour y assembler une autre pièce ou pour servir de coulisse » (Statuts des huchers menuisiers... ds Lespinasse, Les Métiers et corporations de la ville de Paris, II, p. 640); 1464 raineure (Proces crim. de la Saignant, A. Dijon ds Gdf. Compl.); 1676 rainure (Félibien); 2. 1805 anat. rainure mastoïdienne (Cuvier, op. cit., t. 1, p. 223); 3. 1808 « entaille longue et étroite à la surface d'un objet » rainures tracées sur la peau (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, p. 177). Dér. de l'a. fr. roisn(i)er (rouanner*); suff. -ure1*. Fréq. abs. littér.: 101.
DÉR.
Rainurer, verbe trans.Faire une rainure dans quelque chose. Synon. rainer.Au part. passé adj. Qui comporte des rainures. Synon. rainé.Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés petites madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques (Proust, Swann, 1913, p. 45).Les moulures classiques (...) sont pourvues de deux ou trois rainures et fermées par un couvercle rainuré, repéré pour le clouage (Bonnel-Tassan1966, p. 46).[ʀ εnyʀe], [ʀe-], (il) rainure [-ny:ʀ]. 1resattest. 1913 valve rainurée (Proust, loc. cit.), 1932 rainurer (Lar. 20e); de rainure, dés. -er.
BBG.Wexler 1955, p. 24, 26, 49-50, 52, 59, 60, 127.

Rainure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

rainure \ʁe.nyʁ\ féminin

  1. (Mécanique) Petite entaille faite en long sur l’épaisseur d’une pièce mécanique, pour y assembler une autre pièce, ou pour servir à une coulisse.
    • La lame du kinjal porte sur chaque face une rainure pour permettre l’écoulement du sang de la victime. — (Henri Dorion & ‎Arkadi Tcherkassov, Le Russionnaire : petite encyclopédie de toutes les Russies, Éditions MultiMondes, 2001, p. 138)
    • Assembler à languettes et rainures des cloisons, des planchers.

Forme de verbe

rainure \ʁe.nyʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de rainurer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de rainurer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de rainurer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de rainurer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de rainurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rainure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAINURE. n. f.
T. de Menuiserie. Petite entaille faite en long sur l'épaisseur d'un morceau de bois ou d'une planche, pour y assembler une autre pièce, ou pour servir à une coulisse. Faire une rainure. Assembler à languettes et rainures des cloisons, des planchers.

Rainure : définition du Littré (1872-1877)

RAINURE (rè-nu-r') s. f.
  • 1 Terme de menuisier. Entaillure qui se fait en longueur, sur l'épaisseur d'une planche, pour recevoir une languette ou pour servir de coulisse. Les portes à la campagne doivent être simples, mais de bonnes planches de chêne assemblées en rainures, c'est-à-dire par canal fait dans le bois, Genlis, Maison rust. t. I, p. 51, dans POUGENS.
  • 2 Terme d'anatomie. Cavités allongées qui se remarquent à la surface des os.

    Rainure digastrique ou mastoïdienne, échancrure qui se voit au côté interne de l'apophyse mastoïde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rainure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAINURE, s. f. (Menuis.) c’est un petit canal fait sur l’épaisseur d’une planche, pour recevoir une languette, ou pour servir de coulisse. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rainure »

Étymologie de rainure - Wiktionnaire

(Date à préciser) Ancienne variante de rognure → voir roisnier en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de rainure - Littré

Rainer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rainure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rainure renyr play_arrow

Citations contenant le mot « rainure »

  • À languette et rainure (T et G) Technologie Cliquez-verrouillage de la technologie , Plancher de bois franc Taille du marché 2020: analyse SWOT, Top données pays, Defination, part de marché, les facteurs de croissance, Segmentation et prévisions pour 2026 – JustFamous
  • Double rainure Simple rainure Multiple rainure the walkingdeadfrance, Global Poulie à  courroie plate Marché Mise à jour des principaux acteurs mondiaux de l'industrie, analyse de la marge brute, perspectives commerciales et rapport de recherche sur l'industrie 2029 - the walkingdeadfrance
  • Comme la plupart des pilotes, le Torontois a choisi de rentrer dès les premiers tours de la course pour changer ses pneumatiques de « pluie » pour les remplacer par des « slicks » ou sans rainure. Le Journal de Montréal, Dur... dur pour Nicholas Latifi | Le Journal de Montréal
  • Type de rainure en spirale Type de rainure parallèle Instant Interview, Recherche sur le marché du couplage hautement élastique (impact du COVID-19) 2020-2026: REACH Machinery, Ruland, Rexnord, Baldor – Instant Interview

Images d'illustration du mot « rainure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rainure »

Langue Traduction
Corse groove
Basque groove
Japonais
Russe паз
Portugais sulco
Arabe أخدود
Chinois
Allemand rille
Italien scanalatura
Espagnol ranura
Anglais groove
Source : Google Translate API

Synonymes de « rainure »

Source : synonymes de rainure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires