La langue française

Échancrure

Sommaire

  • Définitions du mot échancrure
  • Étymologie de « échancrure »
  • Phonétique de « échancrure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échancrure »
  • Citations contenant le mot « échancrure »
  • Traductions du mot « échancrure »
  • Synonymes de « échancrure »
  • Antonymes de « échancrure »

Définitions du mot échancrure

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHANCRURE, subst. fém.

Partie échancrée, évidée, dans le bord, le rebord de quelque chose. Anton. saillie.Les longerons (...) présentent des échancrures rectangulaires dans lesquelles se logent les boîtes à huile (Herdner, Constr. et conduite locom.,1887, p. 266):
1. ... de la pointe du canif, tu entamais, chaque jour un peu plus, l'échancrure de tes souliers, pour que tes pieds qui gelaient et gonflaient, y pussent tenir. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 164.
Spécialement
COUT. Échancrure d'un corsage, d'une chemise, d'une robe, d'un gilet, d'un gant; échancrure du col. Brusquement elle comprit, à voir sur le clair-obscur de son jeune corps bâiller l'échancrure de sa chemise (Courteline, Linottes,1912, V, p. 138).
GÉOGR. Les gens du pays faisaient remarquer aux jeunes Français (...) le grand espace vide formant échancrure dans les montagnes, occupé par le lac de Garde (Stendhal, Napoléon,t. 2, 1842, p. 160).Au fond de profondes échancrures de la côte, appelées fjords (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 53):
2. Il est un point de la plaine où les terrasses de loess se prolongent plus avant que partout ailleurs. Dentelées à la base par des échancrures concaves qu'ont entaillées d'anciens méandres de la Bruche, elles ne se terminent qu'aux bords de l'Ill, ... Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 228.
ANAT. Entaille dans un organe, un os. Échancrure cardiaque, échancrure coracoïdienne (ds Lov.-Veill. 1971).
MAR. Échancrure d'une voile. ,,Forme concave de la bordure ou de la chute d'une voile`` (Barber. 1969). Donner de l'échancrure; avoir de l'échancrure. Anton. avoir du rond.
Prononc. et Orth. : [eʃ ɑ ̃kʀy:ʀ]. Ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1546 eschencrure (J. Martin trad. : F. Colonna, Discours du songe de Poliphile, fo15 vods Quem. Fichier). Dér. du rad. de échancrer*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 205. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 468, b) 150; xxes. : a) 204, b) 268. Bbg. Gohin 1903, p. 377. − Rommel 1954, p. 13.

Wiktionnaire

Nom commun

échancrure \e.ʃɑ̃.kʁyʁ\ féminin

  1. (Couture) Coupure en forme de demi-cercle, de V ou de croissant.
    • Il se leva tout à fait, passa la main entre l’échancrure de son gilet et le plastron de sa chemise qui godait, tira les revers de son habit, et s’assura que le nœud de sa cravate n’avait pas été dérangé. — (Octave Mirbeau, Le colporteur, E. Flammarion, 1919, page 32)
    • Jusqu’aux cravates, au petit nœud suavement bloqué par une épingle dans l’échancrure du col, jusqu’au feu d’un vrai diam’ et au cuir mat du bracelet-montre, on sentait ces messieurs soucieux de leur mise. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Des flocons isolés, annonciateurs de nouvelles chutes de neige, se faufilèrent dans l'échancrure de sa chemise et tracèrent des arabesques glacées sur son cou. — (Pierre Bordage, Wang – I. Les portes d'Occident, « J'ai Lu », 1997, p. 43.)
  2. (Par extension) Entaille naturelle ou découpage naturel.
    • La seule maison que nous devions rencontrer après celle-là étant distante de trois lieues et située dans l’échancrure même du col de Balme. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Le large estuaire que le détachement venait d’atteindre, […], formait une échancrure trapézoïdale, nettement découpée dans le continent américain. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La congrégation des chanoines du Grand-Saint-Bernard est née pour aider les hommes dans le besoin dans cette échancrure des Alpes. — (Jean Christophe Ploquin, Au Grand-Saint-Bernard, l’accueil à haute altitude, La Croix, page 9, 9-10 Août 2014)
  3. (Par extension) Entaille ou découpage.
    • Il n’y avait qu’une fenêtre à peine plus grande que l’échancrure que certaines personnes pratiquaient au bas de leur porte afin que leurs poules puissent passer pour aller pondre sous le lit. — (Joseph Zobel, Joséphine, dans le recueil Le Soleil partagé, 1964, page 89)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHANCRURE. n. f.
Action d'échancrer ou Résultat de cette action. Il faut un peu plus d'échancrure à cette manche. Élargissez l'échancrure. Les feuilles de cet album ont une échancrure à leur sommet. L'échancrure d'un os.

Littré (1872-1877)

ÉCHANCRURE (é-chan-kru-r') s. f.
  • Coupure en forme de croissant, de demi-cercle.

    Une échancrure de manche, ce qu'on enlève à la manche, en haut du côté qui se trouve monté au devant du corsage, pour que la manche ne fasse pas de plis.

    Terme de géologie. Empiétement en forme d'arc de la mer sur les côtes. Il paraît par les échancrures de toutes les terres que l'Océan baigne, que les deux hémisphères ont perdu plus de 2000 lieues de terrain, Voltaire, Mœurs, changements.

    Il se dit aussi d'une trouée à travers les montagnes.

    Terme de botanique et d'anatomie. Entaille naturelle occupant le sommet ou la base d'une feuille ou de toute autre surface plane, et n'atteignant jamais la moitié de son étendue.

HISTORIQUE

XVIe s. L'eschancreure où passe le talon, Paré, XIII, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échancrure »

 Dérivé de échancrer avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Échancrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échancrure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échancrure eʃɑ̃kryr

Évolution historique de l’usage du mot « échancrure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échancrure »

  • Le bateau n’est pas exempt de tout reproche. « Il faut le considérer comme un prototype », fait remarquer Guy Papillon. La large échancrure dans le pavois afin d’ouvrir un peu plus l’espace sur la mer partait d’une excellente idée. La mise en œuvre est néanmoins plus complexe. La rambarde coulissante en inox n’est pas optimisée. Question sécurité, le dispositif est un peu léger surtout pour des enfants en bas âge. , Essai Canelli 39 : Laboratoire d’idées - Voile & Moteur
  • Habituellement, les terrasses des maisons de la baie de Somme sont bondées à cette période de l'année. Mais en raison du confinement, cette échancrure maritime semble s'endormir. Le calme s'y respire comme la rare fragrance d'un parfum retrouvé. Du côté du Crotoy, l'immensité de la baie s'offre aux promeneurs qui souhaitent entendre le bruit des vagues et le chant des oiseaux. LCI, Bol d'air : la baie de Somme, l'une des plus belles échancrures maritimes du monde | LCI
  • Une des initiations en la matière est l’exercice du raisin. Vous prenez un raisin frais dans votre main ou vous l’examinez : la lumière qui reflète sur sa peau, l’échancrure par où il pendait à la vigne. Puis, vous placez le raisin dans votre bouche, vous sentez sa peau qui se défait sous vos dents, son goût sur votre langue.  Le Soleil, L’été du contentement | Le Mag | Le Soleil - Québec

Traductions du mot « échancrure »

Langue Traduction
Anglais indentation
Espagnol sangría
Italien dentellatura
Allemand vertiefung
Chinois 缩进
Arabe المسافة الفارغة
Portugais recuo
Russe вдавливание
Japonais インデント
Basque koska
Corse indentazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « échancrure »

Source : synonymes de échancrure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « échancrure »

Partager