Engouer : définition de engouer


Engouer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENGOUER, verbe trans.

A.− Emploi trans., vx. Obstruer le gosier en avalant. Ce canard avala un morceau trop gros qui l'engoua (Ac.1835, 1878).
P. métaph. Cette angoisse (...) qui (...) engoue nos gestes (A. Daudet, Nabab,1877, p. 63).Il y eut bien d'autres présents, propres entre tous à m'engouer d'émotion (Colette, Fanal,1949, p. 105).
B.− Emploi pronom. réfl.
1. Vieilli. S'obstruer le gosier en avalant avidement. Il buvait et mangeait si avidement qu'il s'est engoué (Ac.1835, 1878).
P. ext. S'étouffer. Il finit par s'engouer dans sa fureur et par tousser (Giono, Hussard,1951, p. 98).
2. Au fig., usuel. S'engouer de, pour qqn ou qqc.Se passionner, s'enthousiasmer d'une manière excessive, et le plus souvent éphémère, pour quelqu'un ou pour quelque chose. S'engouer d'un bibelot, de la mode du jour, pour un peintre. Elle qui se dégoûtait si vite des gens après s'en être engouée (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 319).Loyal, solitaire, indépendant, ne jurant par aucun parti, s'engouant peu pour tel ou tel personnage (Sainte-Beuve, Portr. littér.,t. 1, 1844-64, p. 235):
Le duc de L. (...) s'engoua de tout ce qu'il voyait, de l'aspect du château par le clair de lune, de l'escalier gothique, surtout de la salle où nous étions. Duras, Édouard,1825, p. 183.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃gwe], (j')engoue [ɑ ̃gu]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xives. « avaler, se gaver (de) » (Froissart, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, XI, 242 ds Gdf.); 2. 1672 engoué « entêté de » (Sorel, Conn. des b. liv., 447 ds Brunot t. 4, p. 571); 1680 s'engoüer « s'entêter de » (Rich.). Empr. à une forme dial. non déterminée se rattachant comme joue*, gave*, gaver* à l'étymon pré-latin*gaba, *gava (FEW t. 4, p. 4b). Fréq. abs. littér. : 80.

Engouer : définition du Wiktionnaire

Verbe

engouer \ɑ̃.ɡwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’engouer)

  1. (Pronominal) S’étouffer sous la force de l’enthousiasme ou de l'excitation.
    • Tel qu’il était, il s’affala dans un fauteuil, la tête rejetée en arrière, et faillit s’engouer. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, page 336)
    • Bruyants, bavards, mobiles, impressionnables, ils s’enthousiasment sans réflexion, et se lassent aussi vite qu’ils se sont engoués. L’amour-propre est le plus saillant de leurs défauts. Tout ce qui brille, tout ce qui reluit les attire et les passionne ; la vue des plumets, des galons les affole. — (Alfred Franklin, Les ruines de Paris en 4875, L. Willem, P. Daffis, 1875, page 10)
    • « C’est lui. Pendez-le ! C’est lui. Pendez-le ! À mort ! À mort ! »
      Les yeux lui sortaient de la tête. Il finit pas s’engouer dans sa fureur et par tousser. Enfin, il cracha à la figure d’Angelo.
      — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 119)
    • Elle s’enrageait et s’engouait dans sa rage comme un paon. Elle parlait alors une sorte de langage fait de mots sans aucun rapport entre eux, n’importe lesquels, enfilés les uns à la suite des autres, presque criés ; elle finissait par des appels sauvages qui tenaient de la plainte et du rugissement. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 199)
  2. (Pronominal) (Par extension) Se passionner, s’enthousiasmer pour une personne, pour une chose.
    • Mais ce « bénédictin laïque », comme je l'ai qualifié dans un de mes discours, s'engouait parfois d'idées théoriques qu'il voulait faire entrer à toute force dans la pratique. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Je commençais à m’engouer des cols de linge empesés, des lainages bourrus venus d’Angleterre. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943, collection Le Livre de Poche, 1968, page 19)

Verbe

engouer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Gaver.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Engouer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGOUER (S'). v. pron.
Se passionner, s'enthousiasmer pour une personne, pour une chose. On ne sait pourquoi cette femme s'est engouée de ce freluquet. Il est fort engoué de cet ouvrage. C'est un homme qui s'engoue facilement. Il se dit surtout, avec une nuance d'ironie, d'un Mouvement d'enthousiasme exagéré et passager.

Engouer : définition du Littré (1872-1877)

ENGOUER (en-gou-é) v. a.
  • 1Obstruer le gosier. Ce canard avala un morceau trop gros qui l'engoua.
  • 2S'engouer, v. réfl. Se causer un embarras dans le gosier. Il s'engoue à force de manger avec gloutonnerie. Quand les petits enfants s'étouffent à force de téter avidement, on dit qu'ils s'engouent. S'engouer à force de crier, de boire. Il ne mange pas, il dévore, Et le fait tant avidement, Qu'il s'engoue ordinairement, Scarron, Virg. III. Mme de Maintenon triompha froidement d'elle [Madame], la laissant s'engouer de parler, de pleurer et de lui prendre les mains, Saint-Simon, 94, 238. Michau : Eh ! mais, si je beuviemes ? - Henri : C'est bien dit, car je m'engoue, Collé, Partie de chasse, III, 10.
  • 3 Fig. Être pris d'engouement. Mais mon génie a toujours, je l'avoue, Fui ce faux air dont le bourgeois s'engoue, Rousseau J.-B. A M. de Breteuil, liv. I, Ép. Insensiblement je m'engouai de cette petite retraite, Rousseau, Conf. v. Vous avez encore un autre défaut, c'est de vous prévenir, et, comme on dit, de vous engouer à l'excès en faveur de certains ouvrages, D'Alembert, Portr. de Mlle de l'Espinasse.

    Absolument. Cet homme s'engoue facilement.

HISTORIQUE

XVIe s. Et mordoit goulument comme un homme en songeant Resve après la viande et s'engoue en mangeant, Ronsard, 843.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « engouer »

Étymologie de engouer - Wiktionnaire

Voir engouer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de engouer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) En moyen français angouer « étouffer en gavant », de goue (« joue, gosier »), d’une forme dialectale non déterminée se rattachant comme joue, jabot, gave, gaver au gaulois *gaba → voir gober.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de engouer - Littré

En 1, et le radical gav, qui se trouve dans gavion (voy. ce mot) ; Berry, agouer. Le passage du sens propre au sens figuré consiste en ce que l'esprit est occupé par quelque chose comme le gosier par ce qui l'engoue ; c'est une lésion, un mal de l'esprit comme du gosier ; car l'engouement est considéré comme un travers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « engouer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engouer ɑ̃gwe play_arrow

Conjugaison du verbe « engouer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe engouer

Évolution historique de l’usage du mot « engouer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engouer »

  • C'est Guy Gavalda, un Vendémianais, aujourd'hui Saint-Bauzillois, ancien trésorier du club de randonnée pédestre, qui a proposé ce nom. "J'ai opté pour Garrafax parce qu'il faut se souvenir que le chemin du même nom est très ancien. Il relie en suivant du côté ouest le pied du plateau d'Aumelas, en partant de Vendémian, pour finir à Saint-Bauzille-de-la-Sylve sur le tènement du Mas d'Imbert. Deux auteurs ont travaillé sur la traduction de ce nom. Max Rouquette, écrivain français de langue occitane, penchait pour "bouteille à bas large". Un mot qui, selon lui, aurait voyagé à travers l'Espagne et le Portugal en venant de l'arabe "garrafa" ou "s'engarrafatar, soit avaler de travers, s'engouer". En Hérault sont attestés "s'engarafatar ou s'engalafatar" ; le verbe portugais "engarrafar serait "mette en bouteille. midilibre.fr, St-Bauzille-de-la-Sylve : voyage à pied ou à vélo au travers d'un nom - midilibre.fr
  • On attend tous un remède afin de cerner la dangerosité de ce coronavirus. La prise en charge consiste seulement à traiter les symptômes, comme la fièvre et les difficultés respiratoires. Certains patients se voient malgré tout administrer des antiviraux ou d’autres traitements expérimentaux, voire s’engouer de médications charlatanesques. Seulement il faut prendre son mal en patience car il n’existe, pour le moment, ni vaccin ni médicament pour le parer. , La maladie Covid-19, la maladie de Kawasaki… et le cauchemar continue – L'initiative
  • (suite). Il y'a meme des appels au calme pour que les gens n'aillent pas engouer les points des ventes ou distributions, et il n'y a pas de flamber des prix. Au Congo, il n'y a pas d'argent, les gens ne sont pas si riches pour s'accaparer tous les biens, simplement il n'y'a des stocks, comme dit lui meme le patron de la FEC, Kinshasa peut tenir pour 2 mois. Aux USA après volte face de Trump sur New york. Le gouverneur de cet Etat (Cuomo) accuse Trump de n'avoir pas la volonté d'imposer la bloccus à New York. Le contraire de ce qui arrive à Kinshasa. Seulement le sang tribal, qui veut sauver Tshilombo, d'avoir mis la ville en Etat de siège, d'urgence inutile. Depuis son discours rien... , mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : les autorités ont créé des conditions de propagation à grande échelle du coronavirus (Noël Tshiani)
  • Troisième semaine de confinement : frontières fermées, voyages interdits… Mais, ce n’est pas une raison de dire adieu à sa passion : l’exploration du monde. En effet, il n’a jamais été si facile de découvrir un nouvel endroit grâce à quelques cliques en ligne. Donc, même si on est coincé entre les murs de son domicile, on peut continuer à s’engouer auprès de la beauté de notre planète, hein ? Et pour vous inspirer, aujourd’hui, on met le cap sur une destination très populaire, notamment l’Espagne. Si vous êtes prêts pour une escapade virtuelle, émouvante et enrichissante, voyons ensemble en quoi le charme d’Espagne, consiste-t-il. Archzine- e-zine d`architecture, design d ‘intérieur, Visiter l'Espagne : nos indices pour passer un séjour inoubliable dans le pays ibérique
  • Elle protège en quelque sorte des verbes comme calouetter, hucher, ragorner, s’engouer. «Au Québec, la langue a évolué plus vite. Elle s’est frottée au français plus, alors que nous, on ne pouvait pas se frotter au français : on était isolés et on a été déportés. Les Acadiens déportés ont été obligés de garder leur langue ancienne. C’est ce qui fait qu’on a une langue plus ancienne. On l’a gardée, parce qu’on n’avait pas le choix.»  Le Journal de Québec, «Fabliau des Temps Nouveaux» d'Antonine Maillet: une fable à portée politique et écologique | JDQ
  • Voilà une formule étonnante qui, dans l’Est, s’emploie avec le verbe «avaler»: «avaler par le trou du dimanche». Peut-être l’aurez-vous compris, l’expression signifie «avaler de travers». Comme le rappelle le maître en conférences en linguistique française, il n’existe pas de verbe pour désigner ce désagrément. Entre le XIVe et le XVIe siècle, l’on pouvait entendre le terme «s’engouer» en moyen français, «formé sur le mot goue (variante de ‘‘joue’’, mais avec le sens de ‘‘gosier’’)». Le Figaro.fr, Cinq expressions très françaises à employer absolument

Traductions du mot « engouer »

Langue Traduction
Corse infatelu
Basque infatuate
Japonais 夢中になる
Russe вскружить голову
Portugais apaixonado
Arabe مفتون
Chinois 痴情
Allemand betören
Italien infatuare
Espagnol enamorar locamente
Anglais infatuate
Source : Google Translate API

Synonymes de « engouer »

Source : synonymes de engouer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « engouer »


Mots similaires