La langue française

Empoisonneur, empoisonneuse

Sommaire

  • Définitions du mot empoisonneur, empoisonneuse
  • Étymologie de « empoisonneur »
  • Phonétique de « empoisonneur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « empoisonneur »
  • Citations contenant le mot « empoisonneur »
  • Traductions du mot « empoisonneur »
  • Synonymes de « empoisonneur »

Définitions du mot empoisonneur, empoisonneuse

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPOISONNEUR, EUSE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− Rare. [En parlant d'une pers.] Coupable d'empoisonnement. Figure bilieuse et intelligente de Coelbo (...) masque terrible posé sur un col dur qui lui donne l'air d'une dame de province empoisonneuse (Green, Journal,1950, p. 203).
B.− Usuel. [En parlant d'une chose] Qui empoisonne, intoxique. Breuvage empoisonneur. Vos lèvres ont tari le philtre empoisonneur (Sainte-Beuve, Poés.,1829, p. 72).Tout avait la figure intègre du bonheur; Pas de bouche d'où vînt un souffle empoisonneur (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 30).
Au fig. Qui corrompt. Antre, plaisir, luxe empoisonneur. C'était, à la Guerdache, l'insolence du luxe pourrisseur, la jouissance empoisonneuse qui achevait de détruire la classe des privilégiés (Zola, Travail,t. 1, 1901, p. 163).
II.− Substantif
A.− Personne qui a empoisonné quelqu'un. Arrêter un empoisonneur; l'empoisonneur a avoué son crime. Il ne faut pas longtemps pour punir des meurtriers et des empoisonneurs (Dumas père, Reine Margot,1847, V, 6, p. 183).On traita le jeune praticien qui lui avait donné le remède d'apothicaire du diable et d'empoisonneur public (France, Génie lat.,1909, p. 38):
À Bruxelles, on juge une empoisonneuse qui n'a pas envoyé moins de douze personnes dans l'autre monde. Green, Journal,1938, p. 124.
P. anal. Il [le monde végétal] a lui aussi ses parasites, ses empoisonneurs, ses assassins, et certains champignons sont plus corrompus que certains êtres (Mauriac, Journal 3,1940, p. 222).
P. exagér., arg. Restaurateur, hôtelier. « Faut ben manger chez l'empoisonneur quand on ne peut pas faire sa frigousse à la maison » (Bruant, Dict. fr.-arg.,1901, p. 393).
B.− Au fig.
1. Personne qui corrompt, qui exerce une influence pernicieuse. Synon. corrupteur.Jean-Jacques, ce mainteneur de la loi et de l'ordre chrétien, contre les pourrisseurs et les empoisonneurs de l'esprit public (Guéhenno, Jean-Jacques,1950, p. 222).Ne croyez pas aux saint-simoniens! Des empoisonneurs de l'opinion (Arnoux, Roi,1956, p. 340).
2. Fam. Personne qui dérange, qui ennuie. Synon. emmerdeur (pop.).Et sous les ponts! Ferdinand!... C'est là, que j'aurais dû bien le laisser... Parfaitement! Empoisonneur de ma vie! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 490).
Prononc. : [ɑ ̃pwazɔnœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Étymol. et Hist. Fin xiiie[ms.] « celui qui empoisonne » (Le diacre Lothier [Innocent III], La Misère de l'homme, Ars 5201, p. 360bds Gdf. Compl.); 1616 id. « celui qui corrompt les mœurs » (D'Aubigné, Tragiques, éd. Réaume et Caussade, 1. III, p. 136). Dér. de empoisonner*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 139. Bbg. Rog. 1965, p. 110.

Wiktionnaire

Nom commun

empoisonneur \ɑ̃.pwa.zɔ.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : empoisonneuse)

  1. Celui, celle qui empoisonne.
    • Catherine de Médicis était seule, […] la tête posée sur sa main encore remarquablement belle, grâce au cosmétique que lui fournissait le Florentin René, qui réunissait la double charge de parfumeur et d’empoisonneur de la reine mère. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • Les magistrats acquirent bientôt la conviction que l’empoisonneur était... une empoisonneuse : la propre mère du petit Henri, Charlotte Lamarche. — (Jules Mary, Les filles de la Pocharde, 1897-1898)
  2. (Figuré) Mauvais cuisinier.
  3. (Figuré) Homme qui débite une doctrine pernicieuse.
    • Nicole traitait les auteurs dramatiques d’empoisonneurs publics.

Nom commun

empoisonneuse \ɑ̃.pwa.zɔ.nøz\ féminin (pour un homme on dit : empoisonneur)

  1. Celle qui empoisonne.

Nom commun

empoisonneuse \ɑ̃.pwa.zɔ.nøz\ féminin (pour un homme on dit : empoisonneur)

  1. Celle qui empoisonne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPOISONNEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui empoisonne. Il se dit, figurément et familièrement, d'un Mauvais cuisinier. Il se dit aussi, figurément, d'un Homme qui débite une doctrine pernicieuse. Nicole traitait les auteurs dramatiques d'empoisonneurs publics.

Littré (1872-1877)

EMPOISONNEUR (an-poi-zo-neur, neûz') s. m.
  • 1Celui, celle qui empoisonne. L'empoisonneur d'Annibal, de mon maître, Corneille, Nicom. III, 3. Sur les pas des tyrans veux-tu que je m'engage, Et que Rome, effaçant tant de titres d'honneur, Me laisse pour tous noms celui d'empoisonneur ? Racine, Brit. IV, 4. Je veux qu'à chaque instant cette cendre en tous lieux De ses empoisonneurs fatigue au moins les yeux, Ducis, Hamlet, II, 5.
  • 2 Par plaisanterie, mauvais cuisinier. C'est Mignot, c'est tout dire, et dans le monde entier Jamais empoisonneur ne sut mieux son métier, Boileau, Sat. III. Il était Suisse de nation, empoisonneur de profession, et voleur par habitude, Hamilton, Gramm. III.
  • 3 Fig. Celui qui débite, propage des doctrines pernicieuses. De tels poëtes sont des empoisonneurs publics, auxquels il faut interdire tout commerce, Rollin, Hist. anc. liv. XXV, chap. I, art. 2, § 2.
  • 4 Adj. Et moi, reprit Hercule à la peau de lion, [je serai] Son maître à surmonter les vices, à dompter les transports, monstres empoisonneurs, La Fontaine, Fabl. XI, 2. Ulysse y court et dit : L'empoisonneuse coupe A son remède encore et je viens vous l'offrir [à ses compagnons], La Fontaine, ib. XII, 1. Loin du trône nourri, de ce fatal honneur Hélas ! vous ignorez le charme empoisonneur, Racine, Athal. IV, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Il y a des sorciers et enchanteurs, empoisonneurs, venefiques, meschans, Paré, XIX, 26. Les herbes empoisonneresses, Du Bellay, J. I, 38, recto.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EMPOISONNEUR. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Aux craintifs et incredules, et mauldis et homicides et fornicateurs et empoisonneurs et idolatres… leur part sera en l'esteng ardent de feu et de souffre, Apoc. XXI, 8, Nouv. Testam. éd. Lefebvre d'Etaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « empoisonneur »

 Dérivé de empoisonner avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « empoisonneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empoisonneur ɑ̃pwazɔnœr

Évolution historique de l’usage du mot « empoisonneur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « empoisonneur »

  • N'est-il pas évident que tous les gouvernements sont les empoisonneurs systématiques, les abêtisseurs intéressés des masses populaires? De Mikhaïl Bakounine / Dieu et l'Etat
  • Rappelons aux empoisonneurs potentiels que le nouveau Code wallon du bien être animal prévoit, en cas de maltraitance, des peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans ainsi que des amendes particulièrement salées pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers d’Euros. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Un empoisonneur de chats est activement recherché à Rongy (Brunehaut)
  • L’empoisonneur au viager de retour aux assises dans une autre affaire ? , Alpes-Maritimes : « L’empoisonneur au viager » condamné plus lourdement en appel
  • Reportage quartier des daulands à Sorgues où sévit un empoisonneur de chats. France Bleu, Un empoisonneur de chats sévit à Sorgues
  • Jugé à Nice, il est soupçonné d’être un empoisonneur en série , Côte d’Azur : L’empoisonneur au viager bientôt de retour aux assises dans une autre affaire ?
  • La terrible histoire de l’empoisonneuse débute en 1846 dans le village de Courcelles-sous-Thoix, près de Conty, et s’achève en septembre 1856 à Amiens, place du Marché-aux-Chevaux, au pied de l’échafaud. , Courcelles-sous-Thoix : la terrible histoire de Clémentine, l’empoisonneuse | Le Bonhomme Picard
  • Elle ne découvre sa vocation d'empoisonneuse qu'après dix-huit ans de tribulation dans le Morbihan, enchaînant le... Le Point, Les amants de la guillotine #7 – Hélène Jégado, l'empoisonneuse en série - Le Point
  • Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n'y a qu'une différence d'intention. De Pierre Desproges / L’Almanach
  • En 1851, l’empoisonneuse est arrêtée à Rennes. Elle a tué une personne et empoisonné une deuxième, alors qu’elle travaille chez un grand spécialiste des affaires criminelles. Elle est alors âgée de 48 ans. La pièce de MouTon Major s’attache à retracer le parcours géographique de cette femme, cuisinière de métier devenue criminelle. Tatiana Le Petitcorps et Yves-Marie Le Texier ont acquis l’art de la parole à deux… L’un conte, l’autre incarne les personnages et vice-versa, se référant à une riche documentation, étudiée depuis fort longtemps. , La première à Pluvigner. Hélène Jegado, la plus grande empoisonneuse sur les planches | La Gazette du Centre Morbihan

Traductions du mot « empoisonneur »

Langue Traduction
Anglais poisoner
Espagnol envenenador
Italien avvelenatore
Allemand giftmörder
Chinois 中毒者
Arabe المسمم
Portugais envenenador
Russe отравитель
Japonais 毒薬
Basque pozoitzaileak
Corse avvelenatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « empoisonneur »

Source : synonymes de empoisonneur sur lebonsynonyme.fr
Partager