Émotionner : définition de émotionner


Émotionner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMOTIONNER, verbe trans.

Causer une émotion, un trouble. Émotionner qqn, la vie de qqn. La vue de Gaga l'émotionnait, ses yeux ne la quittaient plus (Zola, Nana,1880, p. 1103):
Quand je vois le genre d'intérêt, d'impression presque nerveuse que cause sur les femmes la lecture du livre de Lamartine, je me demande si c'est là l'effet que doit produire l'histoire. Je ne dirai pas que ce livre émeut, mais il émotionne. Sainte-Beuve, Mes poisons,1869, p. 81.
Emploi pronom réfl. Pascal et Clotilde se récriaient, s'émotionnaient (Zola, D. Pascal,1893, p. 239).
Rem. 1. Ce verbe est condamné par les puristes. L'on ne voit pas bien que la langue qui avait « émouvoir » ait fait, en acceptant « émotionner », une acquisition très importante ni très belle (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 17). 2. On rencontre ds la docum. a) Émotionné, ée, part. passé et adj. Qui ressent une vive émotion, un trouble. Embrassades émotionnées. Étienne, stupéfait, émotionné, le regardait (Zola, Germinal, 1885, p. 1527). b) Émotionnement, subst. masc. Émotion. J'attends avec un certain émotionnement Daudet (Goncourt, Journal, 1894, p. 568).
Prononc. : [emosjɔne], (j')émotionne [emosjɔn]. Étymol. et Hist. 1823 (Boiste). Dér. de émotion*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 42.
DÉR.
Émotionnable, adj.Qui peut être ému; qui s'émeut facilement. Sœur Marie des Anges est très jeune, Monsieur, très émotionnable (Simenon, Vac. Maigret,1948, p. 109). [emosjɔnabl̥]. 1reattest. 1870 (Lar. 19e); de émotionner, suff. -able*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Darm. 1877, p. 118. − Laurie (X.). Sur qq. néol. de Proust. Vie Lang. 1972, p. 622. − Rat (M.). Les Puristes. Vie Lang. 1962, p. 368. − Weil (A.). En Marge d'un nouv. dict. R. Philol. fr. 1932, t. 45, p. 18.

Émotionner : définition du Wiktionnaire

Verbe

émotionner \e.mo.sjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Causer une vive émotion.
    • C'est une enfant qui s'émotionne bien facilement. — (Thérèse de Lisieux, manuscrit dédié à la Révérente Mère Agnès de Jésus, Premiers souvenirs ; reproduit dans : Manuscrits autobiographiques de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Éditions de l'Office central de Lisieux, coll. Le Livre de Vie, Lisieux-Paris, 1962, page 28)
    • Tout à coup, Jim Horva chancela.
      – Cela vous émotionne à ce point ? demanda Goodfield en riant.
      — (Jean Ray, La Maison hantée de Fulham Road, 1933, édition 1998, ISBN 2871535493)
    • Hélène ne s’émotionnait pas autrement de cette terrible accusation qui pesait désormais sur elle, elle avait confiance en sa bonne étoile et, se croyant certaine de pouvoir s’innocenter rapidement, la jeune fille se contentait de hausser les épaules, de secouer la tête. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre VIII)
    • Émotionner est assurément un vilain mot. Ne l'admettons pas dans le Dictionnaire, dira-t-on, ne lui donnons point le droit de cité; émouvoir suffit. - À quoi je réponds: Non, émouvoir ne suffit pas; car il est des cas où j'emploierai émotionner et où j'en aurai besoin. Et, par exemple, si je veux définir la manière de tel historien moderne qui, à force de dramatiser l'histoire, l'a énervée; qui, en peignant les hommes de la Révolution, les a décrits dans un détail minutieux et impossible, comme Balzac fait pour ses héros de roman; si, parlant de cet historien, je dis: « N..., dans son histoire de la Révolution et dans les scènes qu'il y retrace, ne se contente pas d'exciter les sentiments de pitié ou d'indignation, il ébranle les nerfs; il ne se contente pas d'émouvoir, il veut émotionner; » - eh bien! émotionner, dans ce cas-là, je le demande, n'est-il pas français et selon l'acception la plus juste ? Il est vrai qu'en l'introduisant dans le Dictionnaire, il faudrait bien indiquer que ce mot, émotionner ne saurait s'appliquer avec propriété que dans un sens abusif et défavorable. — (Sainte-Beuve, Observations sur l’orthographe française dans le Journal de Genève, 14 août 1868)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Émotionner : définition du Littré (1872-1877)

ÉMOTIONNER (é-mo-sio-né) v. a.
  • Néologisme. Causer des émotions.

    S'émotionner, v. réfl. Ne vous émotionnez donc pas comme cela.

SYNONYME

ÉMOTIONNER, ÉMOUVOIR. D'abord émotionner est du style familier ; émouvoir est de tous les styles. Puis émouvoir s'applique à ce qui est touchant, triste, etc. Émotionner se dit des petites perturbations de la vie habituelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émotionner »

Étymologie de émotionner - Littré

Émotion. Ce verbe nouveau est d'un assez mauvais style ; cependant il est régulièrement fait, comme affectionner d'affection.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de émotionner - Wiktionnaire

De émotion. À rapprocher de commotionner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « émotionner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émotionner emɔtjɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « émotionner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe émotionner

Évolution historique de l’usage du mot « émotionner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émotionner »

  • s' émotionner ...c'est humain ... mais lors des élections ...voter pour ceux qui préconisent ...une justice plus efficace qui mette les dangereux ""hors d' état de nuire "" serait mieux ... lindependant.fr, Émotion après la mort d’un policier originaire de Saint-Estève, tué à Toulouse - lindependant.fr
  • Parce que les émotions ont une grande influence sur la manière dont les clients perçoivent et traitent les informations, vous pouvez « émotionner » votre marque ou vos produits. Pour cela, la technique du storytelling est parfaite. Elle vous permet de raconter une histoire percutante et de susciter une expérience émotionnelle singulière auprès de vos prospects. Bien utilisées, les émotions ont un très grand pouvoir de persuasion, et favorisent la prise de décision. , ▷ Neuromarketing : comment ça marche ?
  • Avec près d’une dizaine de lecteurs de cette chronique, condamnons l’utilisation abusive du terme émotif pour signifier ému. Mais, réglons d’abord le cas du verbe émotionner, qui a trouvé sa place en forçant la porte des dictionnaires et autres ouvrages de référence. Nous l’avons dit plus tôt, l’arrivée inopinée du verbe émotionner aurait été motivée par la volonté de trouver un substitut au verbe émouvoir, « trop difficile à conjuguer ». À utiliser le moins souvent possible ! Quant au nom et adjectif émotif, il signifie « très ou trop sensible », « qui s’émeut facilement », « impressionnable » en parlant d’une personne. Sinon, émotif veut dire « suscité par l’émotion ». L’adjectif ému a une tout autre signification. Il veut dire « qui manifeste de l’émotion », « qui est bouleversé ». Une erreur très fréquente est aussi de confondre émotif et émotionnel. La faute est pardonnable, les deux termes partageant une même définition : « Relatif à l’émotion » (un choc émotif; un choc émotionnel). Mais émotionnel n’a que ce seul sens et ne peut qualifier un individu. Le Journal de Montréal, Que d’émotions! | Le Journal de Montréal
  • 2– Pauvre Louis, il s’est montré ému, adjectif signifiant « qui manifeste de l’émotion », « qui est bouleversé ». Ému et pas émotionnel, terme qui qualifie une chose – un choc émotionnel, par exemple –, mais jamais un individu. C’est la troisième faute. Bien sûr, Louis peut aussi se dire émotif dans la vie de tous les jours. L’adjectif émotif signifie « très sensible », « qui s’émeut facilement »... Quant au verbe émotionner (oui, oui, il existe), il prétend remplacer le verbe émouvoir. Que d’émotions ! Le Journal de Montréal, Les mots dits du samedi | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « émotionner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « émotionner »

Langue Traduction
Corse emozione
Basque emozioa
Japonais スリル
Russe возбуждение
Portugais emoção
Arabe التشويق
Chinois 激动
Allemand nervenkitzel
Italien brivido
Espagnol emoción
Anglais thrill
Source : Google Translate API

Synonymes de « émotionner »

Source : synonymes de émotionner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires