Embarrassé : définition de embarrassé


Embarrassé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

embarrassé \ɑ̃.ba.ʁa.se\ masculin

  1. Arrêté ou gêné par un obstacle.
  2. Troublé ; mis en peine.
    • Seulement, elles ont besoin de souffleurs. Livrées à elles-mêmes, elles seraient fort embarrassées de faire la différence entre Sandro et Manet. Elles les croient de la même école. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)

Forme de verbe

embarrassé \ɑ̃.ba.ʁa.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe embarrasser.
    • Transcription latine du début normal des dédicaces d’Este ; le texte ne va pas plus loin, soit que le graveur ait été embarrassé pour « vénétiser » le nom, romain, du dédicant, — soit parce que notre document est une transposition allusive, non complète, aux usages locaux, et que l’allusion constituée par ces deux mots traditionnels a paru suffire pour faire office de dédicace, — soit parce que nous avons là une plaque préparée à l’avance par l’atelier d’Este, et attendant encore son affectation à un client romain. — (Michel Lejeune, Les plaques de bronze votives du sanctuaire vénète d’Este (étude épigraphique), in Revue des Études Anciennes, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embarrassé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBARRASSER. v. tr.
Arrêter, gêner par un obstacle. Embarrasser les rues. Embarrasser la circulation. Ces usines embarrassent le cours de la rivière. Il signifie aussi Priver quelqu'un de la liberté du mouvement. Ôtez votre manteau, il ne fait que vous embarrasser. Il s'embarrassa dans des cordes. Il s'embarrassa dans ses éperons et tomba. Il signifie encore figurément Mettre en peine, troubler. Ce que vous dites m'embarrasse fort. Il ne sait quel parti prendre, cette question l'a embarrassé. Il est fort embarrassé de répondre. Une phrase embarrassée.

S'EMBARRASSER s'emploie aussi au figuré. Il s'embarrasse de tout, Il trouve des difficultés aux moindres choses. C'est un homme qui ne s'embarrasse de rien, Rien ne le trouble, rien ne l'arrête. S'embarrasser dans ses explications, dans ses phrases, Perdre la suite de ses raisonnements et ne savoir plus par où en sortir. Air embarrassé, contenance embarrassée, Air, contenance d'une personne qui éprouve de l'embarras. Un homme embarrassé de sa personne, Un homme qui ne sait quelle contenance avoir. Il n'est pas embarrassé, Il n'est pas gêné, il ne se préoccupe pas des obstacles et n'est pas empêché par eux. En ce sens, il est adjectif. Ne vous embarrassez point dans cette affaire-là, Ne vous en mêlez pas, car vous vous y trouveriez embarrassé. Ne vous embarrassez point de cette affaire-là, Ne vous en inquiétez pas. Son esprit s'embarrasse, Ses idées se troublent. Sa langue s'embarrasse, se dit en parlant d'une Personne devenue incapable d'articuler distinctement. Il a la langue embarrassée. Sa tête s'embarrasse, se dit en parlant d'une Personne malade, dont les idées commencent à se troubler. S'embarrasser de quelqu'un, Prendre la charge de quelqu'un. Il voulut bien s'embarrasser de cet enfant.

Embarrassé : définition du Littré (1872-1877)

EMBARRASSÉ (an-ba-ra-sé, sée) part. passé.
  • 1Barré par un embarras. La rue embarrassée par des voitures.

    Fig. Dans les temps embarrassés et malheureux tout ce qui passe pour mystère est odieux, Retz, I, 196.

  • 2Entortillé, entravé. Embarrassé dans les plis de son manteau. Le cheval embarrassé dans sa longe. Dans les rênes lui-même il tombe embarrassé, Racine, Phèd. V, 6.

    Fig. Un sens embarrassé dans des mots captieux, Voltaire, Œd. I, 1.

    Pièce embarrassée, pièce de théâtre intriguée, dont l'intrigue fait le principal intérêt. C'est l'incommodité des pièces embarrassées, qu'en termes de l'art on nomme implexes, par un mot emprunté du latin, telles que sont Rodogune et Héraclius, Corneille, Examen de Cinna. Ce sens ne se trouve probablement que dans Corneille.

  • 3Gêné. Embarrassé par le fardeau qu'il portait. Ce sont fatalités dont l'âme embarrassée à plus qu'elle ne veut se voit souvent forcée, Corneille, Rodog. II, 3.

    Langue embarrassée, langue qui a de la peine à articuler. Et dès le premier mot, ma langue embarrassée Dans ma bouche vingt fois a demeuré glacée, Racine, Bérén. II, 2.

    Prononciation embarrassée, prononciation mal articulée.

    Se dit aussi des idées. Des notions, des conceptions embarrassées.

  • 4Qui n'est pas clair. Ses propositions furent embarrassées.
  • 5Qui éprouve de l'embarras, de l'incertitude. Vous n'êtes point embarrassée De le croire, ni moi…, La Fontaine, Fabl. X, 1. On se peut trouver embarrassé des passages de l'Écriture, Bossuet, Avert.
  • 6Interdit, troublé. Il était embarrassé. Son langage fut embarrassé. J'ai tous les sens encor de trouble embarrassés, Th. Corneille, Ariane, IV, 2. Ils sont bas et timides devant les princes et les ministres, pleins de hauteur et de confiance avec ceux qui n'ont que de la vertu ; muets et embarrassés avec les savants ; vifs, hardis et décisifs avec ceux qui ne savent rien, La Bruyère, IX. Quand j'ai vu que M. de Limours en était plus embarrassé que touché, j'ai changé de manière, et je lui ai montré le plus profond mépris, Genlis, Adèle et Théod. t. I, lett. 27, p. 222, dans POUGENS.

    Être embarrassé de sa personne, ne savoir quelle contenance avoir. Un sot est embarrassé de sa personne, La Bruyère, XII.

  • 7Au fém. Enceinte, en parlant d'une femme non mariée. Ma fiancée, qui avait peur que je ne revinsse pas, étant déjà embarrassée, pensa mourir de tristesse et du regret de sa noce perdue, Courier, II, 299.
  • 8Il se dit des organes dont les fonctions ne sont pas libres. Il a le cerveau embarrassé. J'avais l'estomac embarrassé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Embarrassé : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « embarrassé » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « embarrassé »

Étymologie de embarrassé - Wiktionnaire

(Date à préciser) → voir embarrasser
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embarrassé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embarrassé ɑ̃barase play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « embarrassé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embarrassé »

  • « Une énorme gaffe » : ce jour où Meghan Markle a « embarrassé » Harry Gala.fr, « Une énorme gaffe » : ce jour où Meghan Markle a « embarrassé » Harry - Gala

Traductions du mot « embarrassé »

Langue Traduction
Corse imbarazzatu
Basque lotsatzen
Japonais 恥ずかしい
Russe смущенный
Portugais envergonhado
Arabe أحرجت
Chinois 尴尬
Allemand verlegen
Italien imbarazzato
Espagnol desconcertado
Anglais embarrassed
Source : Google Translate API

Synonymes de « embarrassé »

Source : synonymes de embarrassé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embarrassé »


Mots similaires