La langue française

Élancement

Sommaire

Définitions du mot élancement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLANCEMENT, subst. masc.

A.−
1. Rare, au fig. Action de lancer au loin; résultat de cette action. Il y eut un élancement de musique d'une frénésie sauvage pendant qu'on embrassait les uns et les autres aux épaules (Giono, Triomphe vie,1941, p. 178).J'épie au cirque le plus vaste l'élancement des signes les plus fastes (Saint-John Perse, Exil,1942, p. 209).
2. Caractère de ce qui est élancé. [La] façade [de la cathédrale] rappelle Burgos mais sans élancement, courte de jambes comme beaucoup d'Espagnoles (T'Serstevens, Itinér. espagnol,1963, p. 294).
B.− Douleur aiguë. Et la lâchant aussitôt, comme si quelque élancement réveillait sa blessure (Pourrat, Gaspard,1931, p. 159).Aujourd'hui, inquiétude... analogue aux élancements et aux fourmis dans les doigts qui se raniment (Gide, Journal,1949, p. 340):
1. Dans ses jambes, les élancements ne cessent pas. Il geint faiblement, et s'abandonne de nouveau à cette douceur soudaine... Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 737.
C.− P. ext., domaine du sentiment
1. Mouvement brusque. Henri pensa avec un élancement au cœur : « il faut que je la voie!... » (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 473).
2. [Avec compl. prép. de] Ardente aspiration. Élancement vers Dieu, élancement de passion. (Quasi-)synon. élan.Mon ami, tant que nous n'aurons pas pour le bien ces mêmes élancements de cœur (Sainte-Beuve, Volupté, t. 3, 1834, p. 135).La malheureuse fidèle avait la même foi, les mêmes élancements, la même charité (Péguy, Grippe II,1900, p. 5):
2. ... et, à un élancement de pitié, à un pincement au cœur, je sentis que celui que nous allions enterrer, (...) était maintenant plus mort qu'aucun de ceux qui là, (...) avaient fini de pourrir. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 281.
Prononc. et Orth. : [elɑ ̃smɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1559 « action de s'élancer, élan » (Amyot, Pompée, ch. 69 ds Hug.); 1624 fig. « saisissement de douleur » (D'Urfé, Astrée, I, 1 ds Gdf. Compl.). Dér. de élancer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 158.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLANCEMENT, subst. masc.

A.−
1. Rare, au fig. Action de lancer au loin; résultat de cette action. Il y eut un élancement de musique d'une frénésie sauvage pendant qu'on embrassait les uns et les autres aux épaules (Giono, Triomphe vie,1941, p. 178).J'épie au cirque le plus vaste l'élancement des signes les plus fastes (Saint-John Perse, Exil,1942, p. 209).
2. Caractère de ce qui est élancé. [La] façade [de la cathédrale] rappelle Burgos mais sans élancement, courte de jambes comme beaucoup d'Espagnoles (T'Serstevens, Itinér. espagnol,1963, p. 294).
B.− Douleur aiguë. Et la lâchant aussitôt, comme si quelque élancement réveillait sa blessure (Pourrat, Gaspard,1931, p. 159).Aujourd'hui, inquiétude... analogue aux élancements et aux fourmis dans les doigts qui se raniment (Gide, Journal,1949, p. 340):
1. Dans ses jambes, les élancements ne cessent pas. Il geint faiblement, et s'abandonne de nouveau à cette douceur soudaine... Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 737.
C.− P. ext., domaine du sentiment
1. Mouvement brusque. Henri pensa avec un élancement au cœur : « il faut que je la voie!... » (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 473).
2. [Avec compl. prép. de] Ardente aspiration. Élancement vers Dieu, élancement de passion. (Quasi-)synon. élan.Mon ami, tant que nous n'aurons pas pour le bien ces mêmes élancements de cœur (Sainte-Beuve, Volupté, t. 3, 1834, p. 135).La malheureuse fidèle avait la même foi, les mêmes élancements, la même charité (Péguy, Grippe II,1900, p. 5):
2. ... et, à un élancement de pitié, à un pincement au cœur, je sentis que celui que nous allions enterrer, (...) était maintenant plus mort qu'aucun de ceux qui là, (...) avaient fini de pourrir. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 281.
Prononc. et Orth. : [elɑ ̃smɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1559 « action de s'élancer, élan » (Amyot, Pompée, ch. 69 ds Hug.); 1624 fig. « saisissement de douleur » (D'Urfé, Astrée, I, 1 ds Gdf. Compl.). Dér. de élancer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 158.

Wiktionnaire

Nom commun

élancement \e.lɑ̃s.mɑ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Action de faire un élan.
  2. Impression douloureuse, subite, aiguë et de peu de durée, ressentie dans une partie du corps et provenant d'une cause interne.
    • Ce mal de dents, ce furoncle, cet abcès me donne des élancements fort douloureux. Souffrir d’élancements.
  3. (Surtout au pluriel) Mouvement affectueux et subit de l’âme.
    • Les élancements de l’âme vers Dieu.
  4. (Marine) Longueur des vaisseaux excédant celle de la quille.
    • Il suffisait de contempler pendant un moment l'élancement du brick, sa forme allongée, son étroitesse, la hauteur de sa mâture, la coupe de sa toile, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  5. (Métrologie) Rapport entre la base et la hauteur d'une éprouvette pour la mesure des résistances mécanique et physique.
  6. (Ponts) L'élancement d'un tablier de pont est le rapport entre la hauteur du tablier et la portée de la travée considérée.
  7. (Mécanique des fluides) Rapport entre la longueur et le diamètre d’un corps de révolution ; notion essentielle dans la théorie des corps élancés qui permet les calculs de stabilité des fusées et dirigeables.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉLANCEMENT. n. m.
Impression douloureuse, subite, aiguë et de peu de durée, ressentie en quelque partie du corps et provenant de quelque cause interne. Ce mal de dents, ce furoncle, cet abcès me donne des élancements fort douloureux. Souffrir d'élancements. Il se dit aussi d'un Mouvement affectueux et subit de l'âme; et, en ce sens, il n'est guère usité qu'au pluriel et dans cette locution, Les élancements de l'âme vers Dieu.

Littré (1872-1877)

ÉLANCEMENT (é-lan-se-man) s. m.
  • 1Action de s'élancer. L'impétueuse ardeur de ces transports nouveaux à son sang prisonnier ouvre tous les canaux ; Son élancement perce ou rompt toutes les veines, Corneille, Attila, V, 6.

    Espace que fournit le cheval qui s'élance. De longs élancements.

    Action de faire un élan. Il y a des moments où le vol des oiseaux a des élancements.

  • 2 Fig. Ardentes aspirations de l'âme. Les élancements de l'âme vers Dieu. L'amour est circonspect, il est juste, humble et sage, Il ne sait ce que c'est qu'être mol ni volage ; Et des biens passagers les vains amusements N'interrompent jamais ses doux élancements, Corneille, Imit. III, 5. Il faisait des soupirs, de grands élancements, Molière, Tart. I, 6. Au IVe siècle, il y avait dans les ouvrages des chrétiens quelque chose d'une passion nouvelle, d'une insatiable curiosité sur les destinées de l'homme, d'un élancement vers le ciel ; c'est ce qui brille dans les ouvrages de Grégoire de Nazianze, d'Augustin, Villemain, Litt. fr. XVIIIe siècle, 2e part. 2e leç.
  • 3Douleur vive, aiguë, analogue à celle qu'occasionnerait un coup de lance. Cette piqûre me cause de grands élancements dans le doigt.
  • 4 Terme de marine. Inclinaison de l'étrave par rapport à une ligne verticale qui serait élevée à l'extrémité de la quille où l'étrave vient se fixer, Jal

HISTORIQUE

XVIe s. Ceux qui poursuyvent legitimement des choses legitimes, ont un plaisir non plein de grands eslancemens, ains assaisonné de douceur, Lanoue, 520. Si ces ulceres sont corrosives, l'humeur qui en sortira sera noirastre, avec grande douleur et eslancemens, Paré, XI, 20. Cela affoiblit la violence que le courir donne aux premiers coups, et quant et quant oste l'eslancement des combattans les uns contre les autres, Amyot, Pomp. 99. Les gens de guerre doivent estre comme un corps fort et robuste, qui de soy mesme n'ait aucun mouvement, ains se meuve au bransle et eslancement du capitaine, Amyot, Galba, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « élancement »

Élancer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de élancer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « élancement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
élancement elɑ̃sœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « élancement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « élancement »

  • Et si l'univers est tout amour, que craindre ? Rencontrer plus d'amour encore... Un amour qui irait jusqu'à nous anéantir, pour nous mettre éternellement à l'abri de l'inquiétude et des élancements... De Robert Kemp
  • Pour ce qui concerne l’élancement, avec ses 26 mètres de hauteur la serre verticale de Romainville se pose là, pour la légèreté en revanche il faudra repasser ! Hé oui, la terre pèse lourd ! Presque la même densité que le béton ! S’il faut donc l’élever au 7ième ciel, mieux vaut prévoir les structures en conséquence. D’autant que pour entretenir tout cela, chariots élévateurs et nacelles ciseaux sont prévus, le monte-charge s’impose, un vocabulaire plus proche de l’industrie lourde que de l’agriculture. Chroniques d‘architecture, Serre de Romainville : bon sens paysan ou bon sens politique ?
  • À la saison automnale, les variations climatiques sont au rendez-vous. Plusieurs personnes affirment pouvoir percevoir les écarts de température et d’humidité atmosphérique grâce à leurs « baromètres articulaires naturels ». Ces personnes souffrent généralement de douleurs articulaires chroniques. De l’élancement occasionnel à la sensation de brûlure incapacitante, les symptômes de l’arthrite et de l’arthrose se manifestent différemment d’une personne à une autre. Que peut-on faire lorsque l’on souffre d’arthrite? Risquons-nous d’aggraver nos douleurs si nous en faisons trop? C’est ce que nous démystifierons dans cet article. EnBeauce.com, Arthrite ou arthrose? | EnBeauce.com
  • La dendrométrie est une sous-discipline de la dendrologie et se concentre sur la mesure des arbres (grosseur, hauteur, forme, âge, épaisseur de l'écorce...) et de leur peuplement (élancement, densité des arbres, surface couverte, répartition, volume sur pied...) Futura, Définition | Dendrologie - Dendrométrie | Futura Planète
  • Tesla va équiper ses Model S Performance et Model X Performance d’un mode «Guépard», censé reproduire l’élancement du félin. Les premiers tests indiquent un gain de puissance. , Bond de «Guépard»: Tesla promet un nouveau mode permettant de passer de 0 à 100 km/h en 2,4 secondes - vidéo - Sputnik France
  • «J’ai eu des complications avec ma blessure en 2019, à ma deuxième année avec les Dodgers, a résumé Therrien. On devait prendre une année pour ma réadaptation, et l’objectif était d’arriver plus fort la saison suivante. Au camp, l’an dernier, tout allait bien quand j’ai lancé une première fois à l’entraînement, mais quelques jours plus tard, lors d’une deuxième session, j’ai senti comme un élancement dans mon bras droit. Ce n’était pas une douleur atroce, mais c’était vraiment inconfortable.»  Le Journal de Montréal, Une renaissance attendue pour Jesen Therrien | JDM

Traductions du mot « élancement »

Langue Traduction
Anglais slenderness
Espagnol esbeltez
Italien snellezza
Allemand schlankheit
Chinois 苗条
Arabe النحول
Portugais magreza
Russe субтильность
Japonais 細身
Basque slenderness
Corse slenderness
Source : Google Translate API

Synonymes de « élancement »

Source : synonymes de élancement sur lebonsynonyme.fr
Partager