La langue française

Écuyère

Définitions du mot « écuyère »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCUYÈRE, subst. fém.

A.− ÉQUIT. MOD. Femme qui monte bien à cheval.
P. métaph. [P. allus. au caractère énergique nécessité par ce sport] :
1. Ce n'était plus ce marquis pétulant et fringant, rompant à chaque instant son attache, s'échappant par sauts et par bonds dans les champs de la fantaisie. La réalité l'avait dompté; si parfois encore il essayait de se dérober, la rude écuyère l'arrêtait court en lui enfonçant dans les flancs ses éperons de fer. Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 198.
B.− P. ext. Cavalière accomplissant des exercices équestres difficiles ou même périlleux dans un spectacle public, le plus souvent dans un cirque. L'écuyère, quoique habillée en amazone (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 179).L'art avec lequel l'écuyère dirigeait son cheval et lui faisait exécuter les changements de pied (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855p. 180):
2. ... l'écuyère souriante qui, debout sur la pointe du pied, l'autre en l'air, les bras étendus en rond, tournait emportée le long des galeries, tandis que le fouet claquait et que le sable volait, et qui repassait de suite devant lui, altière, la tête haute, le poing sur la hanche, les cheveux soulevés de la figure par le vent rapide de sa course, qui faisait claquer sa robe de gaze comme un drapeau. Flaubert, La 1reÉducation sentimentale,1845, p. 136.
C.− Loc. adv. À l'écuyère. À la façon d'un écuyer, d'une écuyère. Chapeau à l'écuyère (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 224).
Bottes à l'écuyère. Grandes bottes dont la partie antérieure recouvrait le genou et portées par les cavaliers notamment au manège et dans la cavalerie. Les muscles de ses cuisses bosselaient la culotte de daim gris jusqu'aux bottes à l'écuyère (Adam, Enfant Aust.,1902, p. 242).Des bottes de vénerie, très plissées à la cheville, voisinent avec des bottes à l'écuyère, genoux couverts à l'ancienne mode (Morand, Extrav.,1936, p. 13).
Prononc. et Orth. : [ekɥijε:ʀ]. Ds Ac. 1878 et 1932 qui insiste sur la prononc. [ɥi]. Cf. écuyer. Étymol. et Hist. 1. xvies. escuyère « personne qui s'occupe du service d'une maison » (Caquet des bonnes Chamberières ds A. de Montaiglon, Recueil de poésies françoise, t. 5, p. 73); 2. 1690 « femme qui sait bien monter à cheval » (Fur.). Fém. de écuyer*. Fréq. abs. littér. : 132.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCUYER, ÈRE. (U se prononce UI.) n.
Celui, celle qui enseigne à monter à cheval, qui dresse les chevaux au manège. Quel est l'écuyer qui tient ce manège? Écuyers de l'École de Saumur. Cet homme est bon écuyer, Il monte bien à cheval, il sait bien mener, bien dresser un cheval. Il se disait anciennement d'un Gentilhomme qui suivait et accompagnait un chevalier, qui portait son écu et l'aidait à prendre ses armes et à se désarmer. Il était aussi le Titre que portaient anciennement les jeunes gens de la plus haute qualité, jusqu'à ce qu'ils eussent été armés chevaliers avec les cérémonies d'usage. Il était également le Titre que portaient autrefois, en France, les simples gentilshommes et les anoblis. Cette qualification est encore fort usitée en Angleterre. Il désignait en outre Celui qui avait la charge, l'intendance de l'écurie d'un prince, d'un grand seigneur. Le grand écuyer de France. Le premier écuyer.

ÉCUYÈRE se dit spécialement d'une Femme qui fait des exercices équestres dans un spectacle public. Bottes à l'écuyère, Bottes dont se servent les cavaliers.

ÉCUYER s'est dit autrefois de Celui qui donnait la main à une princesse, à une grande dame pour la mener. On ne l'emploie guère, dans ce sens, qu'en parlant d'une Reine, d'une princesse. On disait de même, par extension, Écuyer tranchant, Officier qui coupait les viandes à la table des rois et des princes. Écuyer de bouche, de cuisine, Maître cuisinier d'un prince ou d'un grand seigneur.

Littré (1872-1877)

ÉCUYÈRE (é-kui-iê-r') s. f.
  • 1Femme qui monte à cheval.

    Femme qui fait des exercices équestres dans un spectacle public.

  • 2À l'écuyère, loc. adv. En façon d'écuyer. Bottes à l'écuyère, grandes bottes qui servent pour monter à cheval.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écuyère »

Écuyer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « écuyère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écuyère ekyjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « écuyère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « écuyère »

Langue Traduction
Anglais squire
Espagnol escudero
Italien possidente
Allemand knappe
Chinois 乡绅
Arabe مربع
Portugais escudeiro
Russe оруженосец
Japonais 大地主
Basque ezkutaria
Corse squire
Source : Google Translate API

Synonymes de « écuyère »

Source : synonymes de écuyère sur lebonsynonyme.fr

Écuyère

Retour au sommaire ➦

Partager