La langue française

Écrasement

Sommaire

  • Définitions du mot écrasement
  • Étymologie de « écrasement »
  • Phonétique de « écrasement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « écrasement »
  • Citations contenant le mot « écrasement »
  • Images d'illustration du mot « écrasement »
  • Traductions du mot « écrasement »
  • Synonymes de « écrasement »
  • Antonymes de « écrasement »

Définitions du mot écrasement

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCRASEMENT, subst. masc.

A.− Domaine concr.
1. Action d'écraser, de s'écraser.
a) Usuel. On entendait un bruit d'écrasement, celui que ferait une locomotive en broyant une rangée de barriques (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 260).La façon dont il appuyait sur certaines voyelles (...) rappelait l'écrasement de l'archet sur les cordes basses d'un violoncelle (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 763).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Écrasade, subst. fém. Synon. de écrasement. Le païen le saisit alors par la ceinture, le souleva au-dessus de sa tête et le lança à terre, à l'écrasade [= pour provoquer son écrasement] − coup défendu! (La Varende, Esculape, 1949, p. 36). N'est attesté par aucun dict. gén. b) La forme région. écrase, subst. fém. Grande quantité. « Il y en a une écrase » (...) Ce mot équivaut à cette locution populaire, employée aujourd'hui, « à tout casser, à bois rompre » (Coulabin, Dict. loc. pop. Rennes, 1891).
b) Emplois spéc.
CHIR. Procédé opératoire qui permet de sectionner les tissus vivants sans effusion de sang et en réduisant l'étendue des surfaces traumatiques (d'apr. Littré-Robin 1865). On sait la valeur de l'écrasement musculaire dans la pathogénie de la gangrène gazeuse chirurgicale (Veillon dsNouv. Traité Méd.,fasc. 1, 1926, p. 369).
Écrasement linéaire. Méthode d'amputation nécessitant l'utilisation d'une chaîne progressivement serrée pour sectionner les tissus.
PHONÉT. Disparition involontaire d'une ou de plusieurs syllabes dans un mot ou une locution du langage fam. Ex. : m'sieu (monsieur), ptêt (peut-être), spa (n'est-ce pas) (d'apr. Rob. et Quillet 1965).
PHYS. Résistance à l'écrasement. ,,Résistance maximum que présentent les matériaux à des efforts qui tendent à les rompre par un effort de compression`` (Chabat 1881). Dès que la charge d'écrasement [d'une pierre] atteint le tiers environ de la charge de rupture, des fissures commencent à se produire (J. Cahen, Bruet, Carrières,1926, p. 54).
c) Entassement de personnes. Et il [Rougon] se rappela alors cette après-midi de juin (...) les quais emplis d'un écrasement de foule (Zola, E. Rougon,1876, p. 215).Et son imagination toujours bouillante lui représente la scène, l'horrible étouffement corps à corps, ces écrasements de la place Louis XV (A. Daudet, Rois,1879, p. 238).
2. État de ce qui est écrasé. On ne prêterait plus attention maintenant au léger écrasement de sa figure (Colette, Cl. école,1900, p. 168):
1. Tout au plus, à examiner de près les caractères du billet, adressé à un fournisseur, aurait-on remarqué la nervosité de la plume à l'écrasement des pleins et à la brusquerie des fins de mots. Bourget, La Geôle,1923, p. 180.
B.− Au fig.
1. Action de défaire, de mettre en déroute un adversaire. Plus notre attitude sera rigoureuse, plus l'écrasement de toute résistance de la population sera rapide (Malraux, Espoir,1937, p. 749).Le jeune P..., à l'O. W. I., me parlait tout à l'heure de Berlin où il se trouvait en 1939, au moment de l'écrasement de la Pologne (Green, Journal,1943, p. 47):
2. Il reste « en l'air » [le communisme], privé de support par suite de l'écrasement des tentatives faites par le bolchevisme pour propager directement la révolution de Russie en Europe. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 22.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. écrasage, subst. masc. (attesté seulement dans le sens concr. de « action de broyer, d'écraser des graines, des fruits » ds qq. dict. gén.). Pensez : par l'écrasage de la Serbie, il deviendrait le Bismarck de l'Œsterreich (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 93).
Tir d'écrasement. L'ennemi fait une certaine dépense de munitions. Mais, (...) dans l'état actuel de la technique, ce n'est pas un véritable tir d'écrasement (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 25).
2. Attitude qui consiste à rabaisser quelqu'un, à humilier. Je ne puis voir du courage dans l'écrasement d'un être qui ne peut se défendre (Gide, Journal,1931, p. 1071).
3. Attitude par laquelle on subit le poids de quelque chose. Ils recourent tous deux aux effets physiques de la grandeur et de l'intensité, par quoi ils peuvent étonner les sens et l'esprit jusqu'à l'écrasement (Valéry, Variété III,1936, p. 84).Et souvent ils se retournèrent avidement pour deviner l'écrasement d'un paysage encore tout couvert des voiles denses de la nuit (Gracq, Argol,1938, p. 146):
3. À un premier degré, le plus habituel, le « mal de l'espace-temps » se manifeste par une impression d'écrasement et d'inutilité, en face des énormités cosmiques. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 252.
4. Écrasement de la hiérarchie, de l'éventail des salaires. Réduction de l'écart entre les catégories inférieures et supérieures d'une échelle des rémunérations (d'apr. Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. : [ekʀazmɑ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 « action d'écraser » (Cotgr.); 2. fig. a) av. 1719 écrasement de l'amour-propre ([Mme] de Maintenon ds Boiste 1819; b) 1871 « abattement, anéantissement » (Zola, Fortune Rougon, p. 25); 3. 1857 chir. écrasement linéaire (Journ. de méd. et de chir. pratiques, XXVIII, 408 ds Quem. Fichier). Dér. du rad. de écraser*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 323. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9, b) 484; xxes. : a) 1 046, b) 476. Bbg. André (P.). Le Vocab. du violoniste. Vie Lang. 1972, p. 685. − Bruneau (C.). N. créés au moy. du suff. -ment. In : [Mél. Orr (J.)]. Manchester, 1953, p. 27. − Quem. Fichier. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 30, 36; p. 38 (s.v. écrasage).

Wiktionnaire

Nom commun

écrasement \e.kʁaz.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’écraser ou le fait d’être écrasé.
    • En effet. Je pense que l’essentiel est là, dans l’écrasement des mots sous le poids des images. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, page 941)
  2. (Figuré) Action de soumettre un adversaire.
    • Jacques se posait ces questions et, sincèrement, tout ce système d'écrasement le révoltait. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Je n'aime pas la philosophie des écraseurs parce que je me suis senti écrasé : l’adaptation à l’écrasement me paraît bien moins un succès de je ne sais quel pouvoir intérieur de juger librement qu’une mutilation de la vie. Il a toujours paru plus facile à l’oppresseur qu’à l’opprimé de s’adapter à l’oppression. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, page 49, 1932)
  3. (Transport aérien) Terme recommandé en remplacement de l'anglicisme crash aérien pour désigner l’action de s’écraser en avion.
    • L’écrasement est survenu à 11h40, heure locale, à deux milles nautiques de l’aéroport des Îles-de-la-Madeleine, selon le rapport officiel de l’accident. — (Louise Leduc, « Écrasement aux Îles-de-la-Madeleine: sept morts, dont Jean Lapierre ». Lapresse.ca, [29 mars 2016].)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCRASEMENT. n. m.
Action d'écraser ou le Fait d'être écrasé. En termes de Lutte, Écrasement de la tête, Action d'écraser la nuque de l'adversaire en y appliquant l'avant-bras, ce qui est interdit.

Littré (1872-1877)

ÉCRASEMENT (é-kra-ze-man) s. m.
  • Action d'écraser ; état de ce qui est écrasé au propre. L'écrasement d'un charbon emporte la raison hors des gonds, Pascal, Pensées, Imag. 1.

    Fig. L'écrasement de l'amour-propre.

    Terme de chirurgie. Écrasement linéaire, procédé opératoire qui, au lieu de couper par un instrument tranchant les parties à retrancher, les coupe par l'écrasement et la constriction ; ce qui produit des sections promptes sans effusion de sang et diminue l'étendue des surfaces traumatiques.

HISTORIQUE

XVIe s. Escrasement, Oudin

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écrasement »

De écraser avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écrasement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écrasement ekrasœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « écrasement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écrasement »

  • Les policiers disent avoir été alertés vendredi matin de l’écrasement d’un hydravion dans un champ à Leduc à l’est de l’aéroport international d’Edmonton. L’actualité, Trois personnes mortes dans l'écrasement d'un hydravion au sud d'Edmonton | L’actualité
  • L'orgueil amène l'écrasement. De Proverbe français
  • L'harmonie c'est la conciliation des contraires par l'écrasement des différences.
  • On ne craint pas pour la vie des deux personnes qui ont été blessées lors de l’écrasement de leur petit avion, vers 9h45 jeudi matin, en Montérégie. L’actualité, Deux personnes sont blessées dans l'écrasement d'un petit avion à Saint-Ours | L’actualité
  • M. Gobeil était seul à bord du petit avion de marque Pelican au moment de l’écrasement en matinée. Le Journal de Québec, Écrasement d’avion de Saint-Fulgence: l’identité du pilote a été rendue publique | JDQ
  • Au total, 176 personnes ont péri lors de cet écrasement, dont 55 citoyens canadiens et 30 résidents permanents. Le Journal de Montréal, Écrasement du vol d’Ukraine International Airlines en Iran: le contenu des boîtes noires sera partagé en juillet à Paris | JDM
  • Hamed Esmaeilion, dont la femme et la fille de 9 ans sont mortes dans l’écrasement, demande au gouvernement du Canada de traîner l’Iran devant la Cour internationale de justice pour forcer le régime à contribuer à une véritable enquête sur la tragédie. La Presse, Écrasement d’avion: Ottawa doit poursuivre l’Iran pour obtenir des réponses

Images d'illustration du mot « écrasement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « écrasement »

Langue Traduction
Anglais crushing
Espagnol aplastante
Italien schiacciamento
Allemand quetschen
Chinois 压碎
Arabe سحق
Portugais esmagamento
Russe дробление
Japonais 粉砕
Basque birrintzeko
Corse sfracicatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « écrasement »

Source : synonymes de écrasement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « écrasement »

Partager