Écorcer : définition de écorcer


Écorcer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCER, verbe trans.

A.− Dépouiller (un arbre) de son écorce. Écorcer le bois, des peupliers, des chênes, une tige de noisetier; tronc écorcé; branche, baguette, souche écorcée(s). Quelques-uns de ces sapins gisaient à terre, et il n'y avait plus qu'à les écorcer (Verne, Île myst.,1874, p. 212).Ce vieux qui tournait le dos, écorçant dans une taille des billes de maritimes (Genevoix, Raboliot,1925, p. 172):
Dans ces bois qu'on exploitait alors, on remarquait des chênes les uns abattus, les autres debout; les premiers écorcés à terre, leurs troncs et leurs branches nus et blancs (...); les seconds portant sur leurs rameaux hirsutes et garnis d'une mousse noire, la fraîche verdure... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 181.
Emploi pronom. à sens passif. Perdre son écorce. Un arbre qui s'écorce (Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé en emploi adj. écorcé, ée. Un monceau de troncs abattus, de branches écorcées et saignantes jonchant la terre (Lamart., Raphaël, 1849, p. 307). Sur les souches d'arbre écorcées et lisses, des poussins s'ébattent, des canards dorment en boule (Goncourt, Journal, 1863, p. 1094).
B.− Dépouiller de son écorce, de son enveloppe, de sa balle (un fruit ou un grain). Écorcer le riz, du blé, une orange; écorcer une banane, une grenade. Synon. décortiquer, peler.Des châtaignes écorcées et séchées au four qu'on fait cuire dans du lait (Lamart., Tailleur pierre,1851, p. 413).Il zébrerait volontiers, haineusement, à coups d'ongles et écorcerait comme des oranges les joues vermillonnées (Renard, Poil Carotte,1894, p. 132).
C.− P. anal., rare, vx. Enlever la superficie de (quelque chose). En tournant autour de la vieille masure, dont le parement est presque complètement écorcé (Hugo, Rhin,1842, p. 49).Sous les flammèches et les tourbillons d'étincelles, écorcer les ardoises d'une partie du toit (Hugo, Rhin,1842p. 149).
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀse], (j')écorce [ekɔ ʀs]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. [xiiies. escorciés s'agit-il de escorcier [< écorce] ou de escorchier? (Chr. de Troyes, Perceval, éd. Hilka, 6939, var. ms. P. : D'un arbre qui fust escorciés)]; xiiies. (Délivr. du peup. d'Israel, ms. du Mans 173, fo3 rods Gdf. Compl. : Bastons... escorcié); 1568 [éd.] lentilles escorcées (Paré, Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, livre 22, chap. 2). Dér. de écorce*; dés. -er; collision avec écorcher pour les formes normanno-picardes. Fréq. abs. littér. : 42.

Écorcer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCORCER, verbe trans.

A.− Dépouiller (un arbre) de son écorce. Écorcer le bois, des peupliers, des chênes, une tige de noisetier; tronc écorcé; branche, baguette, souche écorcée(s). Quelques-uns de ces sapins gisaient à terre, et il n'y avait plus qu'à les écorcer (Verne, Île myst.,1874, p. 212).Ce vieux qui tournait le dos, écorçant dans une taille des billes de maritimes (Genevoix, Raboliot,1925, p. 172):
Dans ces bois qu'on exploitait alors, on remarquait des chênes les uns abattus, les autres debout; les premiers écorcés à terre, leurs troncs et leurs branches nus et blancs (...); les seconds portant sur leurs rameaux hirsutes et garnis d'une mousse noire, la fraîche verdure... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 181.
Emploi pronom. à sens passif. Perdre son écorce. Un arbre qui s'écorce (Ac.).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé en emploi adj. écorcé, ée. Un monceau de troncs abattus, de branches écorcées et saignantes jonchant la terre (Lamart., Raphaël, 1849, p. 307). Sur les souches d'arbre écorcées et lisses, des poussins s'ébattent, des canards dorment en boule (Goncourt, Journal, 1863, p. 1094).
B.− Dépouiller de son écorce, de son enveloppe, de sa balle (un fruit ou un grain). Écorcer le riz, du blé, une orange; écorcer une banane, une grenade. Synon. décortiquer, peler.Des châtaignes écorcées et séchées au four qu'on fait cuire dans du lait (Lamart., Tailleur pierre,1851, p. 413).Il zébrerait volontiers, haineusement, à coups d'ongles et écorcerait comme des oranges les joues vermillonnées (Renard, Poil Carotte,1894, p. 132).
C.− P. anal., rare, vx. Enlever la superficie de (quelque chose). En tournant autour de la vieille masure, dont le parement est presque complètement écorcé (Hugo, Rhin,1842, p. 49).Sous les flammèches et les tourbillons d'étincelles, écorcer les ardoises d'une partie du toit (Hugo, Rhin,1842p. 149).
Prononc. et Orth. : [ekɔ ʀse], (j')écorce [ekɔ ʀs]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. [xiiies. escorciés s'agit-il de escorcier [< écorce] ou de escorchier? (Chr. de Troyes, Perceval, éd. Hilka, 6939, var. ms. P. : D'un arbre qui fust escorciés)]; xiiies. (Délivr. du peup. d'Israel, ms. du Mans 173, fo3 rods Gdf. Compl. : Bastons... escorcié); 1568 [éd.] lentilles escorcées (Paré, Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, livre 22, chap. 2). Dér. de écorce*; dés. -er; collision avec écorcher pour les formes normanno-picardes. Fréq. abs. littér. : 42.

Écorcer : définition du Wiktionnaire

Verbe

écorcer \e.kɔʁ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Foresterie) Dégarnir de l’écorce.
    • […], il entra dans le bois, d’où il ressortit un peu après, écorçant avec son couteau une trique de grosseur assez respectable. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
    • Ils étaient même en train, tous ensemble, mais chacun pour soi, de couper des branches de genêts qu’ils charriaient ensuite par fagots à leur ombre. Les femmes en écorçaient les grosses tiges et en tressaient des claies. Des enfant, à l’air grave, les sourcils froncés, appointaient des piquets. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 216)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Écorcer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCORCER. v. tr.
Dégarnir de l'écorce. Écorcer un arbre. On écorce le bois en mai. Un arbre qui s'écorce. Le bois écorcé s'appelle Bois pelard.

Écorcer : définition du Littré (1872-1877)

ÉCORCER (é-kor-sé. Le c prend une cédille devant a et o : écorçant, écorçons) v. a.
  • Dépouiller de l'écorce. Écorcer des aunes, des peupliers. Tantôt lisant, tantôt écorçant quelque tige, Suivant d'un œil distrait l'insecte qui voltige, Lamartine, Joc. IV, 37.

    Par extension. Écorcer le riz, le débarrasser de son enveloppe.

    S'écorcer, v. réfl. Se dépouiller de son écorce. Un arbre qui s'écorce.

HISTORIQUE

XVIe s. Decoction de figues seiches, lentilles escorcées [excortiquées]…, Paré, XXII, 2. On ne peut arracher les feuilles à poignées que souvent les branches n'en soient escorcées et quelquefois esclatées, De Serres, 466.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écorcer »

Étymologie de écorcer - Littré

Écorce ; provenç. escorsar ; ital. scorzare. Escorcer vient d'escorce, et escorcher vient du latin excorticare ; mais ces deux mots sont si voisins par l'étymologie que l'ancien usage les a quelquefois confondus : XIVe s. Escorchez les amandes, et les broyez, Ménagier, I, 5. ; XVIe s. Il n'est qu'ung fol qui veult vendre ses chesnes pour en faire du fuaille [combustible] avant qu'il les escorche, Palsgrave, p. 444.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de écorcer - Wiktionnaire

Dénominal de écorce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écorcer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écorcer ekɔrse play_arrow

Conjugaison du verbe « écorcer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe écorcer

Évolution historique de l’usage du mot « écorcer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écorcer »

  • Dans son communiqué, l’Office jurassien de l’environnement précise que le bostryche est naturellement présent dans les forêts de la région et qu’il se développe sous l’écorce des arbres affaiblis. Sa propagation peut être freinée par l’abattage des arbres infectés avant de les écorcer ou de les évacuer à distance suffisante de la forêt.  , Le bostryche s'en prend aux forêts de l'Arc jurassien
  • Un groupe de cinq jeunes gens était en train de finir son pique-nique pendant que l’un d’entre eux s’amusait à écorcer sévèrement un des jeunes arbres planté près de la source. , Dorlisheim | Jeune arbre mutilé au Puits d’amour
  • On ne peut parler d’Espelette sans mentionner son piment emblématique ! Sur la tartine basque ou dans le poulet et l’omelette basquaise, cette aromate vient écorcer la plupart des spécialités de la région. GenerationVoyage, Les 12 plus beaux villages du Pays basque français

Images d'illustration du mot « écorcer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « écorcer »

Langue Traduction
Corse casca
Basque azala
Japonais 吠える
Russe лай
Portugais latido
Arabe لحاء الشجر
Chinois
Allemand borke
Italien abbaiare
Espagnol ladrar
Anglais bark
Source : Google Translate API

Synonymes de « écorcer »

Source : synonymes de écorcer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires