Baguer : définition de baguer


Baguer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BAGUER1, verbe trans.

[Correspond à bague]
A.− Garnir de bagues, d'anneaux.
1. [L'obj. désigne une partie du corps hum.]
a) Baguer un doigt, une main :
1. Toutefois, à Chioggia, son chef d'œuvre [de Léopold Robert], aujourd'hui rebuté, revit... C'est l'anneau (...) que tous voudront baiser s'il retrouve la jolie main qu'un amoureux jadis bagua. Barrès, Amori et dolori sacrum,1902, p. 76.
2. Charles Schweitzer porte un panama, un costume de flanelle crème à rayures noires, un gilet de piqué blanc, barré par une chaîne de montre; son pince-nez pend au bout d'un cordon; il s'incline sur moi, lève un doigt bagué d'or, parle. Sartre, Les Mots,1964, p. 16.
Rem. L'emploi part. est le plus fréquent.
b) Au fig. [Le compl. désigne une partie du corps, un objet] Entourer comme d'une bague. Un cou bagué de velours (Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 176):
3. Guiscard entra, à la lisière marine, dans l'eau transparente, presque immobile, dont les molles ondulations, l'insensible déferlement baguèrent de froid ses chevilles... A. Arnoux, Royaume des ombres,1954, p. 177.
2. P. méton., rare. Baguer une jeune fille, une jeune femme. Lui mettre la bague au doigt.
Baguer une jeune fille. Lui offrir une bague de fiançailles; p. ext. s'engager à l'épouser, l'épouser :
4. [Isa à Maurice, en pensée] (...) vous êtes un bon garçon (...) qui aurait dû se trouver une jeune fille (...) pour baguer sans histoires une vraie MmeMéliset. H. Bazin, Qui j'ose aimer,1956, p. 87.
Vx. Baguer sa fiancée (Lar. 19e). Lui donner bagues et joyaux (cf. bague* A).
B.− Emplois techn.
1. HORTIC. Pratiquer une entaille circulaire dans l'écorce d'arbres fruitiers en fleurs, pour hâter la fructification et arrêter la sève descendante. Baguer une branche pour qu'elle retienne son fruit (Lar. 19e).
2. MAR. ,,Passer deux bagues, cosses, etc. l'une dans l'autre pour le besoin du gréement`` (Soé-Dup. 1906). Baguer des cosses (Besch. 1845, Lar. 19e). Cosses baguées (Nouv. Lar. ill.) :
5. ... la voile d'ouragan qui fut chronologiquement le premier foc baguée, sur le petit étai. J. de La Varende, Jean Bart pour de vrai,1957, p. 194.
3. ORNITH. Fixer un anneau à la patte des oiseaux migrateurs ou des volailles en vue d'observations scientifiques ou pour distinguer les couvées. Baguer un pigeon voyageur (Rob.), baguer un oiseau (Quillet 1965, Dub.).
4. TABAC (INDUSTR. DU). Entourer d'un anneau de papier doré les cigares de marque. Un cigare bagué d'or (Rob., Dub.); cf. aussi P. Vialar, La Mort est un commencement, La Carambouille, 1949, p. 158 et A. Arnoux, Double chance, 1958, p. 19.
5. TECHNOL. Maintenir par une ou plusieurs bagues métalliques (cf. A. Herdner, Constr. et conduite des locomotives à vapeur, p. 310).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xves. baguer une femme « doter de robes, bijoux, trousseaux » (L.XI, Nouv., LXXVIII, Jacob ds Gdf. : Quant elle eut dit tout au long de ce bon escuier, du chevalier s'est accusee, qui comme l'aultre l'avoit bien baguee); 2. 1838 technol. (Ac. Compl. 1842 : Baguer [...] marine, Employer deux cosses en les faisant passer l'une dans l'autre. Baguer hortic. Greffer. Faire le baguage); 3. 1902 bagué « garni de bagues », supra ex. 1. Dénominatif de bague*; dés. -er.

BAGUER2, verbe trans.

[Correspond à bagues]
A.− COUTURE. Faire tenir à grands points de bâti les plis d'une robe, pour les empêcher de s'ouvrir. Synon. faufiler.Il faut baguer avant que de coudre (Ac. 1798-1932, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.). Baguer un habit, une robe (Lar. 19e).
B.− COMM. et MAR. Emballer avec précaution des fruits qui craignent le transport en fixant, en plaçant des bagues. Baguer des cerises, du raisin (Lar. 19e), Baguer des pêches (Guérin 1892).
Prononc. : [bague], (je) bague [bag] (Passy 1914 note [ba:g]). Étymol. et Hist. 1. 1450 « emballer, mettre en ballot sous toile cousue ou cordée, lier » (Gilles de Trasignies, 184a, éd. O.L.B. Wolff ds T.-L. : Tentes et trefs trousserent et baguerent) − 1611 Cotgr.; repris au xixes. au sens de « emballer avec précaution des fruits délicats » (Lar. 19e); 2. 1680 p. ext. (Rich. : Baguer [...] Terme de couturiere en drap. Faire tenir les plis d'un habit avec de grands fils). Dénominatif de bagues*; dés. -er.

Baguer : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

baguer \ba.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Ornithologie) Placer une bague à la patte d'un oiseau pour l'identifier.
    • En fait, il faut baguer beaucoup d'oiseaux pour obtenir quelques reprises; pour 100.000 individus marqués chaque année en France, 1500 à 2000 sont retrouvés (taux de reprise = 2.000/100.000 = 2%). — (Jean-François Dejonghe, Les oiseaux des villes et des villages, 1983)

Verbe 2

baguer \ba.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Couture) Arranger les plis d’un habit, d’une robe, etc., et les arrêter avec du fil ou de la soie. Faufiler
    • Il faut baguer avant de coudre.
  2. (Désuet) Donner des bagues, des bijoux à sa future [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Baguer : définition du Littré (1872-1877)

BAGUER (ba-ghé) v. a.
  • Terme de tailleur. Arranger et coudre à grands points les doublures d'un habit, d'une robe, etc.

SYNONYME

La différence entre baguer et bâtir est que, quand on a bagué, les grands points restent, et que, quand on a bâti, on enlève ces grands points qui n'étaient que provisoires.

HISTORIQUE

XVe s. Edouard fist trousser et baguer tout son bagage, J. de Troyes, Chron. 1475. Nous gaignerons nostre escot, car icelle femme est bien baguée, et creez qu'elle a desrobé qui que ce soit, Du Cange, baga. Et Dieu sait s'elle partit, bien baguée [nippée], Louis XI, Nouv. LXVII.

XVIe s. … Navrent les uns et les aulcuns tuerent, Les autres prins lyerent et baguerent, Marot, J. V, 28. … Pour voir amener le Biarnois prisonnier en triomphe, lié et bagué [enchaîné], Sat. Ménip. p. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Baguer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BAGUER, v. act. terme de Tailleur, de Couturiere, &c. c’est arranger les plis d’un habit, & les arrêter ensemble avec de la soie ou du fil.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « baguer »

Étymologie de baguer - Littré

Baguer, en termes de tailleur, signifie joindre, attacher, et est donc au fond l'ancien baguer, lier, attacher. En espagnol, baga, corde pour attacher une charge sur une bête de somme, de même racine que bagage (voy. BAGUES).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de baguer - Wiktionnaire

Dénominal de bague, baghe (« bagage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de baguer - Wiktionnaire

(Verbe 1) De bague.
(Verbe 2) De bagues (bagage).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baguer bage play_arrow

Conjugaison du verbe « baguer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe baguer

Évolution historique de l’usage du mot « baguer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baguer »

  • À Donges, nous avons 8 nids dont 7 occupés cette année par des couples qui ont donné naissance à 20 cigogneaux. Nous avons pu en baguer 18. Ils sont situés chez deux agriculteurs, aux Six-Croix, près de la raffinerie et un au Bois Joubert qui n’est pas occupé cette année. Le baguage des cigogneaux permet d’identifier chaque oiseau et de mieux connaître son parcours et notamment sa fidélité au nid ». , Loire-Atlantique : l'association Acrola bague et scrute le départ des cigognes | L'Écho de la Presqu'île

Images d'illustration du mot « baguer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baguer »

Langue Traduction
Corse anellu
Basque eraztuna
Japonais リング
Russe кольцо
Portugais anel
Arabe حلقة
Chinois
Allemand ring
Italien squillare
Espagnol anillo
Anglais ring
Source : Google Translate API

Synonymes de « baguer »

Source : synonymes de baguer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires