Advenir : définition de advenir, avenir


Advenir, avenir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ADVENIR, AVENIR, verbe intrans.

Parvenir, arriver (à, vers), survenir.
A.− Vieilli, rare. Avenir, advenir. [À la forme pers. le plus souvent, en parlant d'une pers., ou d'une chose concr. ou abstr.]
1. Parvenir en un lieu déterminé ou à la personne intéressée.
Dans la lang. jur. :
1. La société de tous biens présens est celle par laquelle les parties mettent en commun tous les biens meubles et immeubles qu'elles possèdent actuellement, et les profits qu'elles pourront en tirer. Elles peuvent aussi y comprendre toute autre espèce de gains; mais les biens qui pourraient leur avenir par succession, donation ou legs, n'entrent dans cette société que pour la jouissance... Code civil,1804, p. 332.
Par arch. littér. :
2. − (...) nous battons la campagne. Or, voilà long-temps que nous cheminons, n'adviendrons-nous pas bientôt? Par saint-Polycarpe! où diantre me conduisez-vous? − À votre tour ne vous impatientez point, Chastelart, nous approchons fort, la Juiverie doit être peu éloignée maintenant. P. Borel, Champavert,Dina la belle juive, 1833, p. 117.
3. Il avouait ses tentations, cette envie de tout garder, de tout dévorer, quand il lui advenait un colis de bonnes choses. M. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 290.
2. Arch. littér. Advenir à + inf.Venir à bout de, réussir à :
4. Tellement qu'en plaine teneur de mes esprits animaux me remettray-je à la forge, dans ma librairie, jusques au lever du soleil, comme ung alquimiste, me pollicitant la palme du langaige françoys si ie adviens à couler la vraie nature des choses dans un moule ciceronian. (...) Cette page est pour ton époux, amateur de telles folastreries et idiomes antiques. G. Flaubert, Correspondance,1876, p. 337.
3. Région. Avenir à qqn (3epers. du sing., pers. ou impers.).Convenir, aller (bien), appartenir à :
5. Avenir. V. n. remplace le verbe seoir dans ce sens : − Cet habit vous avient bien. − Ce ruban avient à votre teint. − Cela n'avient qu'à vous, c.-à-d., vous seul pouvez dire ou faire cela. − Il vous avient bien de me faire des reproches. H. Coulabin, Dict. des locutions populaires du bon pays de Rennes en Bretagne,1891.
B.− Lang. cour. Advenir. [Le plus souvent à la 3epers. du sing. ou à l'inf., en parlant d'un événement] Se produire, comme une chose possible, mais de manière non absolument prévisible, quoique attendue.
1. En constr. pers. :
6. Mais il emporte au désert le passé, s'il y a un passé. Lui-même, au fond, n'en sait rien. Les faits qu'il voit peints par le doigt de Dieu et comme réfléchis au puits profond de son cœur, sont-ils advenus, ou adviendront-ils? Il les voit, moins comme faits que comme droit, comme Dieu les verrait, tous les temps étant finis, au jour du Jugement. Nul temps : tout fait comme présent, rien de successif. J. Michelet, Journal,avr. 1842, p. 390.
7. Ces possibilités, rentrant dans le cercle de celles auxquelles il avait songé, ne lui auraient pas paru bien étranges si elles se fussent effectuées; en effet, ce sont là de ces choses que l'on voit, qu'il avait vues, auxquelles il s'était vaguement attendu les jours où, pensant à Henry et s'imaginant tout ce qui pourrait lui advenir de bien et de mal, il avait bâti ces hypothèses et ces aventures que nous édifions dans l'absence des personnes qui nous sont chères. G. Flaubert, La Première éducation sentimentale,1845, pp. 184-185.
8. Madame de Vaubert le suivit longtemps des yeux, puis retomba dans sa rêverie. Elle en sortit souriante et radieuse. Que s'était-il passé? Qu'était-il advenu? Moins que rien, une idée. Mais une idée suffit à changer la face du monde. J. Sandeau, Mademoiselle de la Seiglière,1848, p. 42.
9. Mais je sens que la mort est proche! Vienne l'automne, advienne l'instant de profond silence, ... P. Claudel, La Ville,2eversion, 1901, III, p. 490.
10. Il ne fait qu'anatomiser l'événement et l'expliquer, analyser sa façon de se produire. Il traite l'événement comme si celui-ci ne contenait rien de plus que les causes matérielles qui permettaient de le prévoir. Or, tout événement doit parler au cœur en même temps qu'à la pensée. En même temps que nos sens le reçoivent, il doit tenir en nous toute la place du songe. La moindre chose qui nous advient est, évidemment, une image de ce que nous sommes et non une image de ce que nous pensons. Notre destinée s'y lit au grand jour. J. Bousquet, Traduit du silence,1935-1936, p. 91.
11. ... je n'arrive pas à suprimer toute référence de ma vie à un monde, à chaque instant quelque intention jaillit à nouveau de moi, ne serait-ce que vers les objets qui m'entourent et tombent sous mes yeux ou vers les instants qui adviennent et repoussent au passé ce que je viens de vivre. M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, pp. 192-193.
12. ... le temps n'est-il pas la dimension selon laquelle quelque chose advient en général? Le devenir n'est-il pas la façon qu'a le non-être d'advenir, et par suite de venir à l'être? Dans un monde d'alternative où l'être en acte s'annihile dialectiquement dans le rien, où venir à l'être est le seul être réel, c'est la continuation d'avènement qui est l'effectivité elle-même... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 93.
13. Le sophisme de Diodore Kronos, c'est d'appliquer au futur soi-disant nécessaire le principe d'identité et du tiers-exclu : les choses, quoi qu'il arrive, ne pouvaient être qu'ainsi, c'est-à-dire telles qu'elles ont été; quoi qu'il arrive, c'est ce qui devait advenir qui sera advenu; quoi qu'il arrive c'est, par définition même, le motif le plus fort qui aura prévalu. Certes tout prouve le destin... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957p. 202.
Rem. Ainsi que le montrent les ex., le suj. représente fréquemment un mot très gén. ou très abstr. (ce qui, chose qui, quelque chose, rien, fait, instant).
2. En constr. impers.
a) Constr. impers. simple ou complexe :
14. Nourri dans la foi en une Providence qui agit sur nous par des volontés particulières, rien ne lui arrive qu'il n'y voie le signe de desseins adorables et terrifiants. Et il lui advint, en effet, une aventure faite pour impressionner de plus braves. Sans doute avait-il changé de vie depuis deux années déjà... F. Mauriac, La Vie de Jean Racine,1928, p. 127.
15. ... le temps est l'effectivité toute pure, réduite au seul fait de devenir; en rapport avec la chronologie, l'inexprimable « il y a », dont nul ne peut rien dire, doit être interprété ainsi : « il devient », et par conséquent « il advient » ou « survient » − c'est-à-dire, en général, « il vient ». On montrera que l'événement ou avènement est le devenir sous l'aspect instantané, comme le devenir est le « il y a » sous la forme continuée. Qu'il s'agisse de devenir ou qu'il s'agisse d'advenir et de survenir, le temps dans les deux cas est une sorte d'évidence, mais une évidence fondante... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 69.
b) Il advient que + ind. ou subj.
16. Mais, dans Possession du monde, l'idéologue applique avec sérieux les principes de la « mind cure ». (...) « Quand tu parles de vertu, de bonheur, de courage, dit-il, à force d'exprimer ces idées, il advient qu'elles agissent sur toi en retour; un moment arrive où tu es moralement contraint à devenir l'œuvre de tes opinions. (...) ». H. Massis, Jugements,t. 2, 1924, p. 179.
17. Calé dans le coin droit, côté face, du compartiment, je fume une cigarette en lisant, Dieu me pardonne! en lisant Le Populaire. Le coin droit, côté face, parce que c'est la place réservée à Folcoche, lorsqu'il advient d'aventure que nous prenions le tortillard d'Angers. H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 201.
Rem. Avec l'ind., advenir signifie « se produire effectivement »; avec le subj., il signifie « se produire éventuellement » (ex. 17 : il advient d'aventure que...).
3. (En) advenir de qqn, plus rarement de qqc.[En parlant du destin incertain de la pers. ou de la chose désignée par le compl. prép.] Se produire, arriver dans la suite des événements à venir :
18. Qui sait ce qui peut advenir de la fragilité des femmes? Qui sait jusqu'où peut aller l'inconstance de ce sable mouvant, ... A. de Musset, Comédies et proverbes,André del Sarto, 1834, II, 1, p. 80.
19. Convenez des mouvements, à telle date, en France et en Allemagne, de vos troupes alliées. Mais si vous vous en remettez au hasard, que voulez-vous qu'il en advienne? Le hasard d'un côté, d'énormes forces organisées de l'autre, − le résultat est certain : vous serez écrasés. R. Rolland, Jean-Christophe,Dans la maison, 1909, p. 1065.
20. Nous roulons dans les probabilités. Qu'adviendra-t-il de nos fils? Que penseront-ils dans vingt ans? Enquêteurs et enquêtés l'ignorent. Cela dépend des âmes, qui vont continuer de s'échauffer et qui sont toutes inégales, et d'une certaine fermentation de la raison publique, sur laquelle d'ailleurs il est très possible d'agir. M. Barrès, Mes cahiers,avr.-août 1913, p. 150.
21. Icare était, dès avant de naître et reste après sa mort, l'image de l'inquiétude humaine, de la recherche, de l'essor de la poésie, que durant sa courte vie il incarne. Il a joué son jeu, comme il se devait; mais il ne s'arrête pas à lui-même. Ainsi en advient-il des héros. Leur geste dure et, repris par la poésie, par les arts, devient un continu symbole. A. Gide, Thésée,1946, p. 1436.
Rem. 1. La constr. est pers. dans l'ex. 18, impers. dans les 3 autres ex. Dans les 2 cas, un mot (suj. ce qui dans l'ex. 18, que interr. dans les ex. 19, 20, ainsi dans l'ex. 21) indique l'événement ou le destin attendu ou effectif. 2. En explétif ne se rencontre que dans la tournure affirmative (ex. 21); il est pronom. (de + nom) dans l'ex. 19. 3. La tournure s'emploie fréquemment en constr. interr. (ex. 18, 19, 20), parfois dans une réponse à une question réelle ou supposée (ex. 21); il est en effet de la nature de cette tournure fortement affective de supposer une inquiétude sur l'avenir.
4. Loc. figées
a) Quoi qu'il advienne, var. quoi qu'il en advienne :
22. Je passe mon temps à ranimer le passé. Quant à l'avenir, ce sont des ténèbres épouvantables. Quoi qu'il advienne, tout ce que nous avons aimé est fini! Nous pouvons devenir vertueux, mais nous serons bien bêtes! Dans quel monde de pignoufs on va entrer! G. Flaubert, Correspondance,1870, p. 166.
23. ... il faut rattacher cette déficience (car évidemment c'en est une) à ce que je disais plus haut : celle du sentiment du temps. Quoi que ce soit qu'il m'advienne, ou qu'il advienne à autrui, je le mets aussitôt au passé. De quoi fausser gravement le jugement sur les événements appelés à devenir historiques. J'enterre les gens et les choses, et moi-même, avec une facilité déconcertante... A. Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1227.
Rem. Selon Besch. 1845, il s'agit de la devise d'une famille du Dauphiné, dont le nom était Bocsoz-el-Montgontier.
b) Advienne que pourra :
24. J'ai pris de la vie tout ce que j'ai pu prendre, entendez-vous, à grandes lampées, la gorge pleine! Je l'ai bue à la régalade : advienne que pourra! Il faut en prendre son parti, l'Abbé. Qui jouit craint la mort. G. Bernanos, Sous le soleil de Satan,1926, p. 292.
25. Dès le xiiesiècle s'élèvent des voix singulières, et des adeptes de l'« ancienne philosophie », entichés de paganisme, s'en vont disant : « Qu'importe la mort? Prenons le bien qui nous vient à chaque jour. Après, advienne que pourra! La mort mettra fin à la bataille et, elle venue, il ne restera plus rien ni du corps ni de l'âme. » E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis,1942, p. 231.
c) Proverbe. Fais ce que dois, advienne que pourra. Il faut faire son devoir quoi qu'il puisse en résulter :
26. Le catholicisme, qui jadis eut ma foi, doit toujours conserver ma vénération. Pourtant, je ne pus jamais m'empêcher de lui préférer secrètement la chevalerie, dont j'entends encore retentir, au XVIesiècle, le noble résumé : Fais ce que dois, advienne que pourra. A. Comte, Catéchisme positiviste,1852, p. 357.
27. Mais qu'importe, du reste. J'ai retourné la fière devise : Fais ce que dois, advienne que pourra, et de fière, je l'ai faite soumise : Fais ce qu'elle veut, advienne que pourra! − C'est écrit pour lui plaire; que me faut-il de plus?... J. Barbey d'Aurevilly, Troisième Mémorandum,1856, pp. 52-53.
28. Mauvaise fin de semaine et mauvais commencement d'année. − Mais foin de l'amour-propre! Fais ce que dois, advienne que pourra! Fais ton devoir et moque-toi du reste, ... H.-F. Amiel, Journal intime,6 janv. 1866, p. 46.
Rem. 1. ,,(Montaigne) C'est la devise des Maréchaux de France.`` (L.-M.-E. Grandjean, Dict. de locutions proverbiales, Toulon, Impr., rég., t. 1, 1899, p. 365, s.v. devoir). 2. Ces 3 loc. sont fortement affectives, en raison du verbe et de son mode empl. en prop. princ. : les 2 premières expriment un fatalisme gén. hédoniste ou épicurien, la troisième est l'expr. traditionnelle de l'attitude stoïque en face du destin.
Stylistique 1. Advenir, terme de fréq. moy., connaît en gén. un emploi plus important au xxes. qu'au xixes. Cependant dans les accept. A, il est rare et plus usité au xixes. qu'au xxes.; il caractérise un style archaïsant ou la lang. jur. ou région., avec, à l'occasion, un effet légèrement comique (ex. 2, et peut-être 3) ou parodique (ex. 4). Dans ses accept. B, nettement prépondérantes, advenir figure le plus souvent dans les genres sérieux : romans de mœurs ou à thèse, tableaux historiques, journaux intimes, ouvrages de philosophie, etc. 2. C'est sans doute parce qu'il s'appauvrit dans son contenu sém. et dans ses possibilités d'emploi au cours des siècles (jusqu'à atteindre une certaine banalité au xixes., mais prenant un regain d'intérêt au xxes. en pénétrant dans le domaine philos.) que advenir s'emploie fréquemment sous forme de loc. figées (cf. la prédilection de Flaubert pour l'expr. quoi qu'il advienne, relevée 32 fois dans la docum. et pour l'expr. advienne que pourra, relevée 14 fois) et qu'il fonctionne non moins fréquemment en redondance avec des termes apparentés − manière d'équivalents explicatifs (avenir, aventure, événement, etc.). 3. Sur la valeur affective du verbe, cf. supra B 3, rem. 3. 4. Advenir s'emploie comme inf. substantivé dans la lang. philos. : 29. ... c'est dans l'advenir, autrement dit dans le présent du devenir que l'existence et la consistance coïncideraient : car l'advenir est du même coup la limite de l'avenir imminent et du souvenir récentissime; car l'événement est à la fois l'avènement en instance et le passé prochain; ici ce qui survient et ce qui « subvient », la plus immédiate aventure et la plus prochaine souvenance, le futur naissant et le passé naissant ne font plus qu'un... V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 73. 5. À signaler en concl. que advenir, dans le discours, est associé synonymiquement ou antonymiquement aux verbes suiv. : s'actualiser, aller, apparaître, approcher, arriver, attendre, avoir lieu, changer, cheminer, commencer, continuer, devenir, disparaître, durer, échoir, s'effectuer, s'ensuivre, entrer, être, exister, se faire, finir, intervenir, se muer, parvenir, se passer, prendre (existence, forme), se produire, résulter, seoir, sortir, subsister, surgir, survenir, se transformer, venir. Associé fréquemment avec les verbes : devoir, pouvoir, savoir. Syntagmatiquement lié, de façon plus ou moins fréq., avec les subst. (apparentés ou de valeur temporelle) : avenir, aventure, chose, événement, jour, suite, temps.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [advəni:ʀ], (il) advient [advjε ̃]. Enq. : /adviẽ, adv(ə)n, advie2n, adviẽd/, Conjug. tenir. 2. Dér. et composés : adventiste, adventitiel, avenant, avènement, avent, aventure (aventurer, etc.), avenu, avenue, mésadvenir, mésavenir. Cf. venir. 3. Hist. − Avenir, de formation pop., et advenir, doublet sav. de la forme précédente, se concurrencent ds les dict. de la fin du xviiieet du xixes. de la façon suiv. : a) avenir : cf. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,plusieurs écrivent encore advenir avec un d. Quelques-uns même l'y prononcent. Il ne faut point l'écrire; encore moins le prononcer.`` Empl. comme vedette ds Ac. 1798 ainsi que ds Ac. 1835 avec la rem. : ,,quelques-uns disent advenir``; cf. aussi Nod. 1844 et Littré. b) Advenir : cf. Besch. 1845, qui sous la vedette avenir note : ,,On dit mieux advenir``. Vedette unique ds Ac. 1878, advenir s'impose ds les dict. du xxes. Seul Quillet 1934 emploie encore la vedette double : advenir ou avenir. − Dans les textes, avenir ne se rencontre qu'au xixes. (lang. jur. ou région., cf. ex 1 et 5).
Étymol. ET HIST. − 1remoitié xes. fig. « arriver, se produire », Fragment de Valenciennes, vo, 1. 27 ds Gdf. Compl. : E poro si vos avient; 1239 févr. « id. » forme mod., Arch. des Vosges, H. Flabémont ds Gdf. : Si par aventure adveni. Empr. au lat. advenire, même sens, dep. Plaute, Merc., 143, ds TLL s.v., 833, 26 : saluti quod tibi esse censeo, id consuadeo : apage istiusmodi salutem, [cum] cruciatu quae advenit; réfection étymol. dep. la 1remoitié du xiiies.; cf. aussi aveindre, xiies., du même étymon.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 713. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 578, b) 1 000; xxes. : a) 932, b) 1 442.
BBG. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bréal (M.). Notes d'étymologie. Mém. de la Soc. de Ling. de Paris. 1910/11, t. 16, p. 66. − Dup. 1961. − Hanse 1949. − Thomas 1956.

Advenir, avenir : définition du Wiktionnaire

Verbe

advenir \ad.və.niʁ\ intransitif, impersonnel 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Arriver ; survenir ; se produire, se passer.
    • En dehors de la cellule familiale, ils se désintéressent totalement du sort de leurs voisins et à plus forte raison de tout ce qui peut advenir à une ville ou à une province éloignée. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.33)
  2. Arriver par accident ou par surprise. — Note : Il n’est employé qu’à l’infinitif et à la troisième personne.
    • Si le temps est très beau, il advient que j’en sois légèrement angoissé : c’est mauvais signe qu’il fasse si beau, quel saumâtre événement cela peut-il bien présager ? — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 112.)
    • M’est avis que ces apparences exprimaient tout simplement une grande timidité qui, jointe, comme il advient, à de la naïveté, composait un être de gaucherie. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. (Rare) Parvenir ; atteindre ; aboutir à quelque chose.
    • Propulsé hors d’une nature qui le voudrait continu, devenant par sa discontinuité même à la fois renégat et remarquable, le mouvement advient à la création esthétique. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, pages 188-189)
    • La sortie de Je bande a constitué pour moi une véritable renaissance, comme si, à 34 ans, j’advenais enfin à la vie. M'accouchais. C'est formidable. — (Érik Rémès, Le Maître des amours, Éditions Textes Gais, 2015)
  4. (Familier) Devenir.
    • — Qu’adviendrons-nous demain ? se demandait à haute voix le vieux banquier dont le parler conservait les mauvaises tournures de ses origines plébéiennes. — (Camille Pascal, L'Été des quatre rois : Juillet-août 1830, Éditions Plon, 2018)

Verbe

advenir \að.βeˈniɾ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Advenir, arriver.

Nom commun

avenir \a.və.niʁ\ masculin

  1. Futur, ce qui va arriver.
    • Pauvres fous qui ne comprennent pas que les hommes peuvent parfois changer l’avenir… jamais le passé. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Les immenses succès obtenus par la civilisation matérielle ont fait croire que le bonheur se produirait tout seul, pour tout le monde, dans un avenir tout prochain. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • L’avenir est à ceux qui savent le prédire. Se réformer, c’est se conformer à l’évolution irrésistible et lente des sociétés en marche vers le but inconnu. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ici, Piganiol et Pesquidoux se rencontrent : il faudrait qu’une impulsion suprahumaine vînt redonner à ces races blasées l’appétit de vivre, la foi en l’avenir. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le poète se souvient de l’avenir. — (Jean Cocteau, Journal d’un inconnu, 1953)
  2. Devenir d’une personne, d’une organisation.
    • Elle ne savait rien de son avenir. C'est pourquoi elle y pensait souvent. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. i, Mercure de France, Paris, 1896)
    • J’ai appelé l’attention sur le danger que présentent pour l’avenir d’une civilisa­tion les révolutions qui se produisent dans une ère de déchéance économique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chapitre IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 183)
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C’est la proclamation du droit au libre examen. L’avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  3. Postérité.
    • Pour que le vol transatlantique soit un succès commercial, il faudra développer à la fois la vitesse et la sécurité. Seul l’avenir pourra résoudre ce problème. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Décembre 1891. […]. Et, dans cette France de la IIIe République, l’avenir de l'économie s’écrit en grande partie dans les Ardennes. Les start-up de l’époque se dénichent dans la sidérurgie ou la forge. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)

Verbe

avenir \av.niʁ\ intransitif impersonnel 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Variante de advenir.
    • Dont il avient que tous les jours on voit
      Du nom d’esprit fatuité dotée,
      Et de vertu sottise étiquetée.
      — (J.-J. Rousseau)
    • Quelque malheur qu’il en puisse avenir,
      Ce n’est que par ma mort qu’on le peut obtenir.
      — (Jean Racine, Mithridate)
    • En l’état où je suis, quoiqu’il puisse avenir,
      Je vous dois tout promettre & ne puis rien tenir.
      — (Jean Corneille, Théodore)

Nom commun

avenir \a.və.niʁ\ masculin

  1. Futur, ce qui va arriver.
    • Pauvres fous qui ne comprennent pas que les hommes peuvent parfois changer l’avenir… jamais le passé. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Les immenses succès obtenus par la civilisation matérielle ont fait croire que le bonheur se produirait tout seul, pour tout le monde, dans un avenir tout prochain. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • L’avenir est à ceux qui savent le prédire. Se réformer, c’est se conformer à l’évolution irrésistible et lente des sociétés en marche vers le but inconnu. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ici, Piganiol et Pesquidoux se rencontrent : il faudrait qu’une impulsion suprahumaine vînt redonner à ces races blasées l’appétit de vivre, la foi en l’avenir. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le poète se souvient de l’avenir. — (Jean Cocteau, Journal d’un inconnu, 1953)
  2. Devenir d’une personne, d’une organisation.
    • Elle ne savait rien de son avenir. C'est pourquoi elle y pensait souvent. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. i, Mercure de France, Paris, 1896)
    • J’ai appelé l’attention sur le danger que présentent pour l’avenir d’une civilisa­tion les révolutions qui se produisent dans une ère de déchéance économique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chapitre IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 183)
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C’est la proclamation du droit au libre examen. L’avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  3. Postérité.
    • Pour que le vol transatlantique soit un succès commercial, il faudra développer à la fois la vitesse et la sécurité. Seul l’avenir pourra résoudre ce problème. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Décembre 1891. […]. Et, dans cette France de la IIIe République, l’avenir de l'économie s’écrit en grande partie dans les Ardennes. Les start-up de l’époque se dénichent dans la sidérurgie ou la forge. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)

Verbe

avenir \av.niʁ\ intransitif impersonnel 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Variante de advenir.
    • Dont il avient que tous les jours on voit
      Du nom d’esprit fatuité dotée,
      Et de vertu sottise étiquetée.
      — (J.-J. Rousseau)
    • Quelque malheur qu’il en puisse avenir,
      Ce n’est que par ma mort qu’on le peut obtenir.
      — (Jean Racine, Mithridate)
    • En l’état où je suis, quoiqu’il puisse avenir,
      Je vous dois tout promettre & ne puis rien tenir.
      — (Jean Corneille, Théodore)

Nom commun

avenir \a.və.niʁ\ masculin

  1. Futur, ce qui va arriver.
    • Pauvres fous qui ne comprennent pas que les hommes peuvent parfois changer l’avenir… jamais le passé. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Les immenses succès obtenus par la civilisation matérielle ont fait croire que le bonheur se produirait tout seul, pour tout le monde, dans un avenir tout prochain. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • L’avenir est à ceux qui savent le prédire. Se réformer, c’est se conformer à l’évolution irrésistible et lente des sociétés en marche vers le but inconnu. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ici, Piganiol et Pesquidoux se rencontrent : il faudrait qu’une impulsion suprahumaine vînt redonner à ces races blasées l’appétit de vivre, la foi en l’avenir. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le poète se souvient de l’avenir. — (Jean Cocteau, Journal d’un inconnu, 1953)
  2. Devenir d’une personne, d’une organisation.
    • Elle ne savait rien de son avenir. C'est pourquoi elle y pensait souvent. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. i, Mercure de France, Paris, 1896)
    • J’ai appelé l’attention sur le danger que présentent pour l’avenir d’une civilisa­tion les révolutions qui se produisent dans une ère de déchéance économique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chapitre IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 183)
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C’est la proclamation du droit au libre examen. L’avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  3. Postérité.
    • Pour que le vol transatlantique soit un succès commercial, il faudra développer à la fois la vitesse et la sécurité. Seul l’avenir pourra résoudre ce problème. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Décembre 1891. […]. Et, dans cette France de la IIIe République, l’avenir de l'économie s’écrit en grande partie dans les Ardennes. Les start-up de l’époque se dénichent dans la sidérurgie ou la forge. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)

Verbe

avenir \av.niʁ\ intransitif impersonnel 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Variante de advenir.
    • Dont il avient que tous les jours on voit
      Du nom d’esprit fatuité dotée,
      Et de vertu sottise étiquetée.
      — (J.-J. Rousseau)
    • Quelque malheur qu’il en puisse avenir,
      Ce n’est que par ma mort qu’on le peut obtenir.
      — (Jean Racine, Mithridate)
    • En l’état où je suis, quoiqu’il puisse avenir,
      Je vous dois tout promettre & ne puis rien tenir.
      — (Jean Corneille, Théodore)

Nom commun

avenir \a.və.niʁ\ masculin

  1. Futur, ce qui va arriver.
    • Pauvres fous qui ne comprennent pas que les hommes peuvent parfois changer l’avenir… jamais le passé. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Les immenses succès obtenus par la civilisation matérielle ont fait croire que le bonheur se produirait tout seul, pour tout le monde, dans un avenir tout prochain. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • L’avenir est à ceux qui savent le prédire. Se réformer, c’est se conformer à l’évolution irrésistible et lente des sociétés en marche vers le but inconnu. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Ici, Piganiol et Pesquidoux se rencontrent : il faudrait qu’une impulsion suprahumaine vînt redonner à ces races blasées l’appétit de vivre, la foi en l’avenir. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le poète se souvient de l’avenir. — (Jean Cocteau, Journal d’un inconnu, 1953)
  2. Devenir d’une personne, d’une organisation.
    • Elle ne savait rien de son avenir. C'est pourquoi elle y pensait souvent. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. i, Mercure de France, Paris, 1896)
    • J’ai appelé l’attention sur le danger que présentent pour l’avenir d’une civilisa­tion les révolutions qui se produisent dans une ère de déchéance économique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chapitre IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 183)
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C’est la proclamation du droit au libre examen. L’avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  3. Postérité.
    • Pour que le vol transatlantique soit un succès commercial, il faudra développer à la fois la vitesse et la sécurité. Seul l’avenir pourra résoudre ce problème. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Décembre 1891. […]. Et, dans cette France de la IIIe République, l’avenir de l'économie s’écrit en grande partie dans les Ardennes. Les start-up de l’époque se dénichent dans la sidérurgie ou la forge. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)

Verbe

avenir \av.niʁ\ intransitif impersonnel 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Variante de advenir.
    • Dont il avient que tous les jours on voit
      Du nom d’esprit fatuité dotée,
      Et de vertu sottise étiquetée.
      — (J.-J. Rousseau)
    • Quelque malheur qu’il en puisse avenir,
      Ce n’est que par ma mort qu’on le peut obtenir.
      — (Jean Racine, Mithridate)
    • En l’état où je suis, quoiqu’il puisse avenir,
      Je vous dois tout promettre & ne puis rien tenir.
      — (Jean Corneille, Théodore)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Advenir, avenir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADVENIR. v. intr.
Arriver par accident, par surprise. Il n'est employé qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes. Les choses étant dans cet état, il advint que...; s'il advenait que... Quand le cas adviendra. Quoi qu'il advienne. Il en adviendra ce qu'il pourra. Quelque chose qu'il en advienne. Je me résous à tout ce qui en peut advenir. On ne peut pas prévoir tous les cas qui adviendront. Les choses qui sont advenues. Prov., Fais ce que dois, advienne que pourra, Fais ce que tu dois faire, advienne ce qu'il pourra advenir. Le gérondif

ADVENANT s'emploie dans les Contrats et autres actes publics, dans le sens de S'il advient que, s'il arrive que. Advenant le décès de l'un des deux. Le cas advenant que... Voyez AVENANT. Pour le participe passé

ADVENU, UE, voyez AVENU.

Advenir, avenir : définition du Littré (1872-1877)

ADVENIR (a-dve-ni-r') v. n.
  • Voy. AVENIR.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « advenir »

Étymologie de advenir - Wiktionnaire

Du latin advenire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de advenir - Wiktionnaire

(1209) Du latin advenire. Réfection de l’ancien français avenir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « advenir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
advenir advœnir play_arrow

Conjugaison du verbe « advenir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe advenir

Évolution historique de l’usage du mot « advenir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « advenir »

  • La loi du juste avenir se trouve dans les consciences solitaires et libres et ne se trouve nulle part ailleurs. Émile Chartier, dit Alain, Correspondance avec Romain Rolland, Salut et Fraternité , Albin Michel
  • L'avenir c'est ce qui dépasse la main tendue. Louis Aragon, Le Fou d'Elsa, Gallimard
  • J'ai réinventé le passé pour voir la beauté de l'avenir. Louis Aragon, Le Fou d'Elsa, Gallimard
  • Un beau soir l'avenir s'appelle le passé C'est alors qu'on se tourne et qu'on voit sa jeunesse. Louis Aragon, Le Nouveau Crève-Cœur, Gallimard
  • Vous en qui je salue une nouvelle aurore, […] Jeunes hommes des temps qui ne sont pas encore Théodore de Banville, Les Cariatides
  • L'avenir est dans les mains des esclaves. Henri Barbusse, Le Feu, Flammarion
  • L'humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu'elle a faits. Elle ne sait pas assez que son avenir dépend d'elle. Henri Bergson, Les Deux Sources de la morale et de la religion, P.U.F.
  • L'idée de l'avenir est plus féconde que l'avenir lui-même. Henri Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, P.U.F.
  • On ne subit pas l'avenir, on le fait. Georges Bernanos, La Liberté, pour quoi faire ?, Gallimard
  • Les hommes qui, par leurs sentiments, appartiennent au passé et, par leurs pensées à l'avenir, trouvent difficilement place dans le présent. Louis, vicomte de Bonald, Lettre à Joseph de Maistre, 22 mars 1817
  • On vit très bien sans avenir. Henri Calet, Peau d'ours, Gallimard
  • La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. Albert Camus, L'Homme révolté, Gallimard
  • Il existe, dans l'étendue illimitée de l'avenir, des réponses qui ne répondent à aucune question. Jean Cassou, Dernières Pensées d'un amoureux, Albin Michel
  • Il ne faut jamais faire confiance à l'avenir. Il ne le mérite pas. André Chamson, On ne voit pas les cœurs, Gallimard
  • Espérer, c'est démentir l'avenir. Émile Michel Cioran, Syllogismes de l'amertume, Gallimard
  • Le poète se souvient de l'avenir. Jean Cocteau, Journal d'un inconnu, Grasset
  • L'avenir n'appartient à personne. Il n'y a pas de précurseurs, il n'existe que des retardataires. Jean Cocteau, Le Potomak, Stock
  • L'avenir c'est du passé en préparation. André Isaac, dit Pierre Dac, L'Os à moelle, Julliard
  • L'homme n'est pas vieux comme le monde, il ne porte que son avenir. Eugène Grindel, dit Paul Eluard, Première Anthologie vivante de la poésie du passé, Préface , Seghers
  • Le passé est un œuf cassé, l'avenir est un œuf couvé. Eugène Grindel, dit Paul Eluard, Les Sentiers et les routes de la poésie, le Boniment fantastique , Gallimard
  • L'avenir est un miroir sans glace. Xavier Forneret, Sans titre, par un homme noir, blanc de visage
  • L'avenir est un lieu commode pour y mettre des songes. Anatole François Thibault, dit Anatole France, Les Opinions de Jérôme Coignard, Calmann-Lévy
  • Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n'y projetait déjà une histoire. André Gide, Les Nourritures terrestres, Gallimard
  • Non, l'avenir n'est à personne ! Sire ! L'avenir est à Dieu ! Victor Hugo, Les Chants du crépuscule, Napoléon II
  • L'avenir, fantôme aux mains vides, Qui promet tout et qui n'a rien ! Victor Hugo, Les Voix intérieures, Sunt lacrymae rerum
  • Si l'on peut en finir du passé avec l'oubli, on n'en finit pas de l'avenir avec l'imprévoyance. Félicité de La Mennais, Mélanges religieux et philosophiques
  • Le pittoresque de l'avenir est composé de mots anticipés. Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan, Le Mémorial du petit jour, Gallimard
  • Il n'existe pas de chanson sentimentale pour l'avenir. Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan, La Petite Cloche de Sorbonne, Gallimard
  • Dans l'affection que je vous porte, il y a trop de passé pour qu'il n'y ait pas beaucoup d'avenir. Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, Lettres à Jenny Colon
  • Homme. - L'Homme est à venir. L'homme est l'avenir de l'homme. Francis Ponge, Tome premier, Notes premières de l'homme , Gallimard
  • Nous appelons notre avenir l'ombre de lui-même que notre passé projette devant nous […]. Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs , Gallimard
  • Tout comme l'avenir, ce n'est pas tout à la fois, mais grain par grain qu'on goûte le passé. Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, la Fugitive , Gallimard
  • […] Quelquefois l'avenir habite en nous sans que nous le sachions, et nos paroles qui croient mentir dessinent une réalité prochaine. Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Sodome et Gomorrhe , Gallimard
  • L'avenir est un paradis d'où, exactement comme de l'autre, personne n'est encore jamais revenu. Pierre Reverdy, En vrac, Éditions du Rocher
  • Il est affreux de voir revenir avec des couleurs d'avenir tout ce qu'on détestait dans le passé. Jean Rostand, Carnet d'un biologiste, Stock
  • L'avenir n'existe pas. L'avenir, c'est déjà le passé de nos enfants. Armand Salacrou, Boulevard Durand, Gallimard
  • Sur la terre, deux choses sont simples : raconter le passé et prédire l'avenir. Y voir clair au jour le jour est une autre entreprise. Armand Salacrou, La Terre est ronde, Gallimard
  • Le passé, l'avenir Comme des chiens jumeaux flairent autour de nous. Jules Supervielle, Gravitations, Prairie , Gallimard
  • L'Avenir est la parcelle plus sensible de l'instant. Paul Valéry, Mélange, Gallimard
  • Une somme d'époux prévoyants de l'avenir constitue un peuple insoucieux de l'avenir. Il faut perdre la tête ou perdre sa race. Paul Valéry, Rhumbs, Gallimard
  • Nous entrons dans l'avenir à reculons. Paul Valéry, Variété, la Politique de l'esprit , Gallimard
  • Se repentir du passé, s'ennuyer du présent, craindre l'avenir : telle est la vie. Seule la mort, à qui est confié le renouvellement sacré des choses, me promet la paix. Ugo Foscolo, Ultime Lettere di Jacopo Ortis, 5 mars 1799
  • Que Dieu vous garde de sacrifier le présent à l'avenir ! Anton Pavlovitch Tchekhov, Le Conseiller privé
  • Un avenir, cela se façonne, un avenir cela se veut. De Raymond Barre
  • L'avenir appartient aux défricheurs de l'avenir. De Claude Bartolone / Libération - 3 Aout 1994
  • Rêver, c’est informer l’avenir. De Gérald Neveu
  • L'avenir meurt avant le passé. De Jean Schuster / Les moutons
  • L’avenir est un moment de plus. De Ylipe / Textes sans paroles
  • Espérer, c’est démentir l’avenir. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • L’avenir n’appartient pas aux hommes... De Charles de Gaulle / Discours - Décembre 1967
  • Les larmes du passé fécondent l’avenir. De Alfred de Musset / Sur la naissance du comte de Paris
  • Le passé prend racine dans l’avenir. De Hafid Aggoune / Les avenirs
  • Il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à l’avenir. De François Mitterrand
  • L'avenir n'est à personne, l'avenir est à Dieu. De Victor Hugo / Les chants du crépuscule
  • L’idée de l’avenir est plus féconde que l’avenir lui-même. De Henri Bergson / Essai sur les données immédiates de la conscience
  • L'avenir n'est interdit à personne. De Léon Gambetta
  • Toute politique est autorisation de l'avenir. De Denis de Rougemont / L'avenir est notre affaire
  • L’activité associative comme le monde culturel, sportif, économique ont été gravement touchés. Nombre de salariés sont dans l’angoisse de l’avenir et certains sont déjà privés d’une partie de leur salaire. Il nous faut être patients et espérer que le vaccin tant attendu nous redonnera la liberté d’agir à notre guise. midilibre.fr, "J’ai confiance dans l’avenir" - midilibre.fr
  • C’est ce vendredi 8 janvier que Nethys a officiellement signé la vente des Éditions de l’Avenir au groupe IPM (La Libre, la DH, Paris Match), indique la coopérative Notre avenir qui se réjouit de voir se tourner une "page funeste" de l’histoire des Éditions de l’Avenir. L'Echo, Nethys a officiellement signé la vente des Éditions de l'Avenir au groupe IPM | L'Echo
  • Le plan de bataille pour les investissements d'avenir se précise. Lors d'un déplacement en Essonne ce vendredi 8 janvier, le Premier ministre Jean Castex doit détailler les objectifs de cet arsenal dans les locaux de l'entreprise Exotrail, spécialisée dans les solutions de propulsion des satellites. La Tribune, Le gouvernement annonce 20 milliards d'euros pour les investissements d'avenir
  • Reste l’hydrogène vert qui, produit à partir des énergies renouvelables, ne pollue pas et peut se stocker. Il n’est pas encore à maturité mais on lui prédit un bel avenir, notamment dans les transports. ladepeche.fr, Decazeville. Quels carburants pour l’avenir ? - ladepeche.fr
  • L’épidémie de Covid-19 aura peut-être réussi à faire advenir une idée qu’on avait fini par ranger au placard des utopies : rendre l’Union européenne (UE) plus solidaire. Dans les premières semaines du confinement, la réponse économique des Ving-Sept a été timide. Seule la Banque centrale européenne (BCE), qui est montée au front en injectant des centaines de milliards d’euros dans l’économie, a fait bonne figure. Alternatives Economiques, Europe : un pas timide vers la solidarité | Alternatives Economiques
  • Novak Djokovic est pointé du doigt. Êtes-vous déçu par son comportement ?J'attends de voir si l'ATP va réagir. J'attends de voir ce qu'il va advenir de sa position de président du conseil des joueurs. Évidemment que je suis déçu. Novak est un exemple pour des millions de gens. Il n'a pas seulement manqué la réunion téléphonique avec tous les joueurs, l'ATP et l'USTA (concernant le sort de l'US Open et la mise en place de protocoles), il était en train de faire quelque chose qui pourrait blesser de nombreuses personnes. Des fédérations pourraient être en difficulté. Des joueurs pourraient perdre de l'argent dont ils ont désespérément besoin. C'est très décevant. Je suis tellement énervé. Comment peuvent-ils ne pas voir quel est notre intérêt commun ? Ne pas réaliser qu'un tel contretemps peut affecter toute la saison ? Il y a des millions et des millions de dollars en jeu, des tas de jobs et de l'argent pour des joueurs qui en ont besoin. Comment ne le voient-ils pas ? Encore une fois, 1 % des joueurs prend des décisions qui touchent tous les autres. Sans se demander une seule seconde si ça peut leur nuire. L'Équipe, Noah Rubin : « Djokovic ? J'attends de voir ce qu'il va advenir de sa position de président du conseil des joueurs » - Tennis - Coronavirus - L'Équipe
  • Le Royaume est à la fois l'arbre et la graine, ce qui doit advenir et ce qui est déjà là. Ce n'est pas un au-delà, plutôt une dimension de la réalité qui le plus souvent nous demeure invisible. De Emmanuel Carrère / Le Royaume, p.427
  • On ne peut jamais savoir ce qu'il peut advenir d'un homme qui possède à la fois une certaine conception de ses intérêts et un fusil. De Georges Clemenceau / La Mélée sociale
  • La mondialisation annonce peut être la naissance d'un droit commun de l'humanité. Saura-t-on le faire advenir, et surtout sous quelle forme ? De Mireille Delmas-Marty / Nicolas Truong - Le Monde de l'éducation - Novembre 2000
  • Diriger, c'est se dévouer à une idée, à un rêve, à une vision de ce qui peut advenir. De Benazir Bhutto / Les Architectes de la Paix, 2000
  • Mieux vaut subir la moitié des maux auxquels on s’attend que de rester dans l’apathie par crainte de ce qui pourrait advenir. De Hérodote
  • Le virtuel est ce qui nous aide à faire advenir ce que nous ne sommes pas encore. De Philippe Quéau / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Je dirai : j'étais là, telle chose m'avint ; Vous y croirez être vous-même. Jean de La Fontaine, Fables, les Deux Pigeons

Traductions du mot « advenir »

Langue Traduction
Portugais acontecer
Allemand geschehen
Italien accadere
Espagnol suceder
Anglais happen
Source : Google Translate API

Synonymes de « advenir »

Source : synonymes de advenir sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires