La langue française

Ébouillanter

Définitions du mot « ébouillanter »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBOUILLANTER, verbe trans.

A.− Plonger quelques instants dans l'eau bouillante. On a coutume d'ébouillanter le blé de semence (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 38).À Zanzibar, à la Réunion et à Madagascar. Après cueillette, le girofle est ébouillanté puis exposé à la fumée d'un feu de bois et enfin séché au soleil avant d'être expédié (Brunerie, Industr.,1949, p. 105):
1. ... on a construit des chaudières de modèles divers ayant pour but d'avoir de l'eau suffisamment chaude pour ébouillanter les pyrales dans les vignes. Brunet, Le Matériel vinicole,1925, p. 344.
B.− P. ext.
1. CUIS. [Le compl. désigne un aliment] Plonger quelques instants dans l'eau bouillante pour raffermir, éplucher, etc. Elle ébouillantait une tête de veau (Pourrat, Gaspard,1930, p. 192).Les placards regorgeaient de conserves, de poudres magiques, de riz-minute qu'il suffit d'ébouillanter : en un quart d'heure j'avais dîné (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 526).
Région. (Canada). Ébouillanter du thé. L'infuser (cf. Canada 1930; Dionne 1974).
2. [Le compl. désigne un ustensile, un récipient] Laver à l'eau bouillante ou à la vapeur. Ébouillanter une théière; un récipient préalablement ébouillanté. Il faudrait tenir votre cruche bien propre, l'ébouillanter (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1124):
2. Il n'y a pas longtemps, certains restaurants affichaient : « ici, le couvert est ébouillanté. » Mais peu à peu, ils ont renoncé à toute publicité puisque les clients étaient forcés de venir. Camus, La Peste,1947, p. 1315.
3. [Le compl. désigne une pers. ou un animal] Brûler avec de l'eau bouillante. Il y eut un cri. On crut Gervaise ébouillantée. Mais elle n'avait que le pied gauche brûlé légèrement (Zola, Assommoir,1877, p. 397).Le lait se répandit, qui les [chats] ébouillanta (Lorrain, Contes chandelle,1897, p. 64).
Emploi pronom. réfl. indir. [L'obj. dir. désigne une partie du corps] Se brûler avec un liquide bouillant. Il [Turandot] commença par s'ébouillanter une main (Queneau, Zazie,1959, p. 242).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. un emploi intrans. équivalant à « bouillir d'impatience, de colère ». J'ébouillantais dans mon veston (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 363). 2. Lar. 20eet Quillet 1965 enregistrent le terme ébouillanteur, subst. masc. ou ébouillanteuse, subst. fém. ,,Machine, ustensile au moyen desquels on pratique l'ébouillantage``, notamment ,,l'ébouillantage des échalas, des souches de vigne, des pieds d'arbres, etc., pour les débarrasser des parasites`` (Lar. 20e).
Prononc. et Orth. : [ebujɑ ̃te]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1836 (Manuel du provençal ou les Provençalismes corrigés ds Fr. mod. t. 13, p. 127); 1877 part. passé adj. (Zola, loc. cit.); en partic. 1838 « tremper les cocons dans l'eau bouillante pour tuer les chrysalides » (Ac. Compl. 1842). Dér. de bouillant, part. prés. de bouillir*; préf. é-*, peut-être sur le modèle du prov. esbouienta, esbulhenta, spéc. esbouienta li coucoun (Mistral). Fréq. abs. littér. : 18.
DÉR. 1.
Ébouillantage, subst. masc.Action de traiter par l'eau bouillante ou par la vapeur. L'ébouillantage des légumes. Aussitôt après les vendanges c'est-à-dire à la fin du mois d'octobre on s'occupe de l'ébouillantage des échalas (Brunet, Mat. vinic.,1925, p. 357). [ebujɑ ̃ta:ʒ]. 1reattest. 1876, 29 janv. ébouillantage ou badigeonnage des ceps (Dumas, Journ. offic., p. 875, 3ecol. ds Littré Suppl.); du rad. de ébouillanter, suff. -age*.
2.
Ébouillantement, subst. masc.Synon. de ébouillantage.Il est indispensable de procéder à l'ébouillantement des effets (Nicolle, Conseil dsNouv. Traité Méd.,fasc. 2, 1928, p. 532).Les hésitations (...) de l'infortuné Gütlight à se laisser rééchauder, la peau encore toute pelée des ébouillantements récents (Courteline, Linottes,1912, VI, p. 89). 1reattest. 1912 id.; du rad. de ébouillanter, suff. -(e)ment1*.

Wiktionnaire

Verbe

ébouillanter \e.bu.jɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Brûler avec un liquide bouillant ou de la vapeur résultant de cette ébullition.
    • Pour tuer les chrysalides, on ébouillante les cocons des vers à soie.
    • Il s’est cruellement ébouillanté.
    • Il vit que ses adversaires avaient le visage rouge comme la peau des porcs ébouillantés. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 306)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBOUILLANTER. v. tr.
Plonger dans l'eau bouillante. Pour tuer les chrysalides, on ébouillante les cocons des vers à soie. Il s'est cruellement ébouillanté.

Littré (1872-1877)

ÉBOUILLANTER (é-bou-llan-té, ll mouillées) v. a.
  • Tremper les cocons dans l'eau bouillante, pour tuer les chrysalides.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ébouillanter »

 Dérivé de bouillant avec le préfixe é- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

É- pour es- préfixe, et bouillant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ébouillanter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébouillanter ebwilɑ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « ébouillanter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébouillanter »

  • Le jour du drame, le 8 juillet 2016, la pensionnaire s’était levée de son lit et mise sous la douche, pour une raison indéterminée, raconte l’avocat des enfants de la victime. Elle aurait alors eu un malaise, et se serait faite ébouillanter par une eau à 60°C. «L’alerte a été donnée lorsque l’eau et la vapeur sont passées sous la porte de sa chambre et ont déclenché le système incendie», indiquent les parties civiles. CNEWS, Rouen : enquête après la mort d’une résidente d’Ehpad brûlée par l'eau de sa douche | CNEWS
  • Le verger était infesté de fourmilières. J’ai passé du temps à décapiter des nids puis à les ébouillanter généreusement. Un nombre incalculable d’insectes ont péri dans des tsunamis d’eau chaude. En silence, sans se rendre compte de ce qui leur arrivait. Des bribes de La mort du loup, du vieil Alfred de Vigny, me sont revenues. «Hélas! ai-je pensé, malgré ce grand nom d’hommes… Que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes!… Comment on doit quitter la vie et tous ses maux… C’est vous qui le savez, sublimes animaux… A voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse… Seul le silence est grand; tout le reste est faiblesse.» Bon, il faut admettre que la mort d’un tas de minuscules nuisibles est moins solennelle que celle d’un loup. Je suis quand même content qu’une «fourmi de dix-huit mètres, avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas», selon la comptine de Robert Desnos. Elle me ferait passer un sale quart d’heure… Voilà, c’était la minute poésie de l’exterminateur à la bouilloir , Seul le silence est grand - La Liberté
  • L’affaire fait tache dans le monde du café. Même si les spéculateurs le savent : on peut très vite s’ébouillanter en misant sur le grain du caféier. Il suffit de regarder la courbe boursière de l’arabica sur les six premiers mois de l’année pour s’en convaincre. Celui-ci se négocie actuellement autour d’un dollar la livre à New York, en chute de près de 20 % depuis janvier. Mais la spéculation n’a pas cessé de souffler le chaud et le froid sur le café. Descente rapide en janvier, puis mise sous pression en février avec une remontée accélérée, suivies d’un refroidissement et d’un nouveau pic fin mars avant une lente dégringolade. Cœurs fragiles s’abstenir. Le Monde.fr, Luckin Coffee : « Fraude corsée sur le café »
  • « Ils sont de catégorie 1, certifiés Afnor et filtrent plus de 90% des particules. Ils peuvent donner l’impression d’être faits en papier mais ils sont fabriqués en tissu microfibres. Ils peuvent être lavés une trentaine de fois mais il vaut mieux les mettre dans un filet. Le mieux est de les savonner à la main et de les ébouillanter pendant une minute. » Rue89 Strasbourg, En microfibres, les nouveaux masques Barral interpellent les Strasbourgeois
  • Selon les témoignages, sa belle fille, la présumée meurtrière, aurait profité de l’absence de sa belle-sœur pour faire chauffer de l’eau dans le but d’ébouillanter sa belle-mère Khady Diouf, âgée de 70 ans. Non contente, elle va choisir une autre méthode encore plus radicale pour en finir avec sa belle-mère. C’est ainsi que Souadou va se saisir d’un lavabo qu’elle a cassé et s’armer d’un morceau contondant pour étrangler de toutes ses forces sa belle-mère. Xibaaru, Horreur à Kounoune : Elle ébouillante sa belle mère avant de lui fracasser la tête Xibaaru
  • Un habitant du quartier des Aubiers a été interpellé par la police dans la nuit de vendredi à samedi. Il venait d'ébouillanter et de frapper à coup de poêle son colocataire. La victime a été hospitalisée au CHU de Bordeaux dans un état grave. France Bleu, Bordeaux : il assomme son colocataire à coup de poêle à frire
  • Confinement oblige, les confinés font des confitures dans leurs cuisines… De fruits bien sûr mais aussi d’agrumes et de légumes, le confinement est propice à la préparation de confitures. À nous les compotes, gelées et marmelades ! C’est le temps des oranges amères, des kumquats, mais aussi des pommes, des poires… (Situation confinée oblige on peut aussi faire des scoubidous !) Laver, éplucher, trier, équeuter, et puis mettre en cuisson douce, longue surtout longue… Pendant ce temps, laver et ébouillanter les pots, les déposer sur un torchon de cuisine bien propre, joliment repassé. Regarder nos cuisines avec plaisir, se satisfaire de chaque geste souvent ancestral, jouir de chaque bonne odeur, se complaire des petits pots qui vont remplir nos placards. Et, tout confiné peut faire des confitures ! Aujourd’hui trois recettes : les raisins confits aux amandes du Maroc, la confiture de coings d’Algérie et la confiture de figues sèches du Liban… Et à bientôt pour compoter ! , La Cuisine de Mireille - En confinement : Je confiture, tu confitures, nous (...) - DestiMed
  • Il y avait également à côté ,une marmite dont on pourrait penser qu’elle a servi à bouillir le liquide utilisé pour ébouillanter la pauvre dame », témoigne le délégué de la Cité Air France, relate l’Obs. Senegal7, Meurtre de Kounoune : Saoudou Ndiaye aurait ébouillanté sa belle-mère - Senegal7
  • L’éponge est compostable, et on recommande de la composter après 2 ou 3 mois. Étant donné qu’elle trempe continuellement dans l’eau, on veut éviter qu’elle devienne un nid à bactéries! Personnellement, j’aime bien l’ébouillanter de temps en temps pour m’assurer qu’elle est bien propre. Ton petit look, 3 produits magiques, locaux et 100 % naturels de Cocooning Love | Ton petit look
  • Pelez les tomates, coupez-les en tout petits morceaux et réservez. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez les ébouillanter, la peau s’enlèvera ensuite toute seule. Dans une marmite, faites revenir les oignons émincés avec un peu d’huile d’olive. Une fois qu’ils ont pris une belle coloration, rajoutez les carottes, préalablement coupées en julienne. Baissez le feu à basse température et jetez vos tomates dans le faitout. Salez, poivrez et épicez avec l’origan et le basilic. La sauce doit cuire au minimum 1 heure, plus elle mijote, plus elle sera bonne. Pour encore plus de gourmandise, vous pouvez napper vos gnocchis préalablement cuits avec la sauce, rajouter du parmesan et faire gratiner le plat quelques minutes au four. Biba Magazine, Trois recettes de sauces pour accompagner les gnocchis - Biba Magazine
  • Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. Au menu du jour, l'interdiction d'ébouillanter... , Les homards continueront d'être ébouillantés jusqu'à la...
  • Depuis le jeudi 1er mars 2018 la Suisse oblige les cuisiniers professionnels, comme particuliers, à étourdir les homards et autres décapodes marcheurs (homards, crabes, bernard-l’hermite) avant de les ébouillanter. Femme Actuelle, La Suisse interdit d’ébouillanter des homards vivants : Femme Actuelle Le MAG
  • Pour échapper à la mort, alors qu'elle était sur le point de se faire ébouillanter, cette écrevise s'est tout simplement arrachée la pince et ainsi s'extirper de l'eau bouillante. La vidéo, de quelques secondes, est poignante et montre une écrevisse qui ne semble pas vouloir se résigner au sort qui l'attend : Finir dans l'estomac de clients du restaurant. Demotivateur, En Chine, une écrevisse destinée à être ébouillantée, s'arrache la pince pour survivre
  • En curatif, utiliser un aspirateur pour retirer les chenilles des buis ou les faire tomber avec un bâton, un souffleur, un appareil sous pression sur un tissu au sol. Vous pourrez ensuite les ébouillanter ou les écraser. , Vallée de la Rance et Côte d’Émeraude : la pyrale, une menace qui pèse sur les buis - Redon.maville.com
  • Si vous utilisez des tomates et poivrons frais : ébouillanter rapidement les tomates et les peler. Faire griller les poivrons entiers directement sur la flamme ou au four à 200 °C, jusqu’à ce que la peau brûle et cloque, les laisser refroidir dans un sac, puis les peler et les épépiner. Découper les poivrons en lanières et les tomates en petits morceaux de taille homogène. Le Monde.fr, Trois recettes de plats familiaux, végétariens et réconfortants
  • Il suffit de broyer ou d’ébouillanter les feuilles pour que les orties ne piquent plus. , Magazine Lifestyle | Pourquoi il faut faire une cure d’orties en automne
  • Admirant ce concept de restauration bien spécial, on se demande toutefois en quoi consistera leur menu; puisque personne n'a envie de s'ébouillanter la saucisse par accident! Nightlife, Mangez complètement dénudé.e dans ce tout nouveau restaurant! | Nightlife
  • Du sang de batracien coule dans nos veines. Comme la grenouille plongée dans une bassine d’eau froide se laisse lentement ébouillanter sans réagir, nous assistons médusés aux incendies qui ravagent l’Australie sans rien changer de nos habitudes… Mais qu’avons-nous donc dans la tête ? À propos de son ouvrage Le bug humain (Robert Laffont, 2019), Sébastien Bohler, interviewé sur France Culture, défend la thèse selon laquelle « notre cerveau nous pousserait à détruire la planète au nom du plaisir immédiat » et à sa difficulté à penser le futur. Le docteur en neurosciences pointe du doigt le striatum, siège reptilien de notre rapport au temps court, à la satisfaction instantanée de nos besoins, de nos désirs et à l’instinct de reproduction. Il agit en véritable bouclier protecteur de la survie de l’espèce. Celle-ci devenue de fait moins urgente, demeure notre addiction à la dopamine que les stimuli archaïques de la faim, du sexe et du pouvoir déclenchent. Ainsi, les sollicitations du striatum déterminent toujours nos comportements et nous poussent à nous suralimenter, à surconsommer des biens matériels, des voitures, du pétrole, des films pornographiques, des jeux vidéo et des réseaux sociaux… Obésité, infobésité, addictions en tous genres satisfont inlassablement notre frénésie consommatrice. Ils nous distraient alors que la température de l’eau dans la bassine atteint son point d’ébullition. Ce qui assurait hier la pérennité de l’espèce et son émancipation scelle aujourd’hui notre destin et notre disparition à mesure que notre cerveau nous rejoue l’Âge de pierre.Filles naturelles du striatum, les marques et le marketing, pures créations de nos cerveaux développés, nous donnent tout de suite et en abondance ce que nous attendons. Elles en ont fait une ligne de conduite, plaçant, la main sur le cœur, le consommateur au centre de toutes leurs attentions. Elles ont justifié, d’USP en disruption, les raisons impérieuses d’acheter sans compter, sans autres objectifs que de combler nos libidos, notre appétit de reconnaissance sociale, et nos instincts primaires. Nées à l’origine d’une réalité biologique favorable et protectrice, de nombreuses marques sont devenues à notre insu agents actifs des dérèglements à l’œuvre. Comment échapper à ce conditionnement ? Comment résister à ce matérialisme réflexe ? Le chercheur ouvre des voies et formule l’hypothèse qu’avec le temps, « l'individu peut être éduqué (…) à des plaisirs non néfastes : l'altruisme, par exemple, réveille le circuit de la récompense autant que l’égoïsme ». Stratégies, Le syndrome de la grenouille - Stratégies
  • C’est la soupe à la grimace dans les cuisines gastronomiques du pays. Il ne sera plus possible d’ébouillanter le homard et les autres décapodes vivants afin de les apprêter. Le Conseil fédéral a modifié mercredi des ordonnances vétérinaires en ce sens. Avant de cuire l’animal, il faudra le tuer soit en l’électrocutant, soit en lui écrasant le cerveau. Le chef étoilé Jean-Marc Soldati qui tient un restaurant à Sonceboz ne sait pas comment il va s’adapter et a vivement réagi. « Je ne sais pas si on va devoir mettre les antennes du homard dans les prises électriques pour le tuer, ou utiliser un pistolet pour détruire le cerveau de l’animal », lâche-il sous forme de boutade. « Pour l’instant, je ne connais aucune solution. C’est assez fou de mettre en application une ordonnance alors que les solutions n’existent pas. Les mesures sont décidées par des fonctionnaires bien au chaud dans leur bureau et qui doivent de temps en temps pondre une ânerie », s’indigne-t-il. , « Une ânerie » - RJB votre radio régionale
  • En Suisse, depuis près d'un an, une loi relative à la protection animale interdit d'ébouillanter un homard vivant. Madame Figaro, Insectes, crustacés, poissons… avant d'arriver dans nos assiettes, ces animaux souffrent-ils ? - Cuisine / Madame Figaro
  • Fatou Mbaye (19 ans) et Khady Ndiaye (20 ans), des co-épouses qui se regardaient en chiens de faïence, ont fini par avoir une violente dispute le 5 mai dernier à Ndawéne dans le département de Tivaouane. La seconde épouse, Khady Ndiaye, réputée belliqueuse et provocatrice selon nos confrères d’Infosrewmi, a profité de l’absence de son mari et des membres de sa belle famille pour ébouillanter sa rivale et sa fillette (Mb MBaye), seulement âgée de 17 mois. SeneNews.com, Horreur à Tivaouane : une femme ébouillante sa co-épouse et son bébé de 17 mois (photo)
  • Et le père ? Où était-il quand son fils se faisait ébouillanter sous la douche à 21h40 un lundi soir ? « J’étais dans la cuisine en train de me faire couper les cheveux, je n’ai rien vu, juste entendu les cris », explique cet homme visiblement couard face à une femme violente. , Edition Forbach | Enfant ébouillanté à Tenteling : 3 ans ferme pour la mère
  • Pêches au sirop Pour 2 bocaux d'1 l. Préparez un sirop avec 1,5 l d'eau et 400 g de sucre. Pelez 2 kg de pêches (pour faciliter l'opération, vous pouvez les ébouillanter 1 min). Coupez-les en deux. Dénoyautez-les et mettez-les en bocaux. Couvrez de sirop, fermez et stérilisez 30 min. Femme Actuelle, Conserves, bocaux et confitures : les clés de la réussite ! : Femme Actuelle Le MAG
  • 39 tournois, depuis les Midnight Deglingos à 10 € jusqu'au High Roller en passant par le Main Event et une belle nouveauté, le Battle Royale : découvrez le programme qui va ébouillanter Lloret de Mar du 20 au 26 mai. Winamax.fr, SISMIX Costa Brava : le programme est en ligne ! - Actualité - Winamax
  • Par un soir pluvieux, un seigneur défaillant vient à la rencontre d’un sorcier de sa connaissance. Se devant de livrer combat dans la fosse contre le sinistre Branco le violeveuves et pressentant qu’il n’a aucun espoir de vaincre, il lui demande de prendre son unique enfant et de l’élever dignement. Aldobrando, tel est son nom, bénéficie donc de la sagesse de son tuteur. Quelques années plus tard, le garçon n’est pas des plus gaillards. Qui plus est, il se révèle un peu niais. Malgré tout, le vieux sorcier lui propose de lui confier le plus important de tous les secrets. Pour cela, il lui fait bouillir de l’eau dans un chaudron, porter des briques et choisir un chat que le vieil homme va devoir ébouillanter vivant. Malheureusement, la préparation du sortilège tourne mal, le sorcier ayant été griffé par le chat. Afin d’éviter une infection mortelle, il demande à Aldobrando d’aller quérir immédiatement de l’herbe du loup. Pris au dépourvu, le garçon ne peut que s’exécuter. Evidemment, aller au-dehors n’est pas chose facile pour lui puisqu’il n’y a jamais été. Que va-t-il trouver au bout de son chemin ? Sceneario.com, Aldobrando Aldobrando - Sceneario.com
  • L’interdiction d’ébouillanter les décapodes vivants en casserole a inspiré notre chroniqueur. Mais la destruction mécanique de leur cerveau, est-ce vraiment mieux? Le Temps, Déshomardiser le homard pour humaniser l’homme - Le Temps
  • «Où étaient les gardiens? Je ne comprends pas comment il a pu se faire battre. Ils [ses agresseurs] sont rentrés dans sa cellule avec des chaudières d'eau bouillante pour l'ébouillanter. Les gardiens n'ont rien vu?», a dit une proche de la victime. Le Journal de Montréal, Détenu à Rivière-des-Prairies : un ancien Bo-Gars aurait été ébouillanté et battu à mort | JDM
  • Je suis miséricordieux avec les crabes et les langoustes, je les mets 1/4 d'heure au congélo pour les tuer par le froid avant de les ébouillanter Le Figaro.fr, Le cri du crabe au fond de la marmite
  • – Se brûler ou s’ébouillanter Presse santé, Automutilation: pourquoi avoir besoin de se faire du mal? Comment s'en sortir?
  • Mais la liberté n’est source que de désespoir : PB observe sa bien-aimée se faire dévorer, son meilleur ami se faire catapulter, son père se faire ébouillanter ; les humains sont vils, la gourmandise est sans pitié ! Le Monde.fr, Cinq livres jeunesse au dénouement surprenant
  • Rien de tel, en effet, que les méthodes de grands-mères. Vous venez de cuire des pommes de terre ou des brocolis ? Ne jetez surtout pas l’eau de cuisson dans l’évier : c’est une redoutable arme désherbante ! Servez-vous du liquide bien chaud pour ébouillanter une plante indésirable croissant dans un parterre, dans les graviers de l’allée ou sur toute autre surface excepté le gazon. Outre l’anéantissement de l’herbe folle, cette astuce a le mérite de ne pas gaspiller une seule calorie d’énergie, contrairement aux désherbeurs à air chaud ou brûleurs thermiques. Demain la terre, Comment désherber malin, sans glyphosate - Demain la terre
  • Si vous avez ramassé vos escargots vous-même : les faire jeûner de 5 à 7 jours, puis les faire dégorger dans une eau tiède avec du gros sel et du vinaigre, en renouvelant l’eau plusieurs fois. Les ébouillanter quelques minutes, les décoquiller et séparer le pied (à conserver) des organes (à jeter). Les faire ensuite cuire au court-bouillon, pendant 1 heure, et les laisser refroidir dans l’eau de cuisson (on peut les conserver et les congeler ainsi). Pendant ce temps, laver et brosser les coquilles. Pour vous épargner ce processus long et laborieux (même si certains disent qu’il n’est pas nécessaire de faire dégorger ou d’ébouillanter), vous pouvez acheter vos escargots au naturel, prêts à être cuisinés. Le Monde.fr, Escargots farcis : la recette de Didier Ludot et Félix Farrington
  • L’après-midi, la bibliothèque au toit de verre m’était exclusivement réservée. J’y inscrivais sur mon ordinateur le fruit de nos réflexions du matin, quand il y en avait. A seize heures précises, Octave m’apportait du thé et des petits biscuits. Pour cette mission précise, il revêtait un tablier de maître d’hôtel et des gants blancs. Il disposait cérémonieusement son plateau sur le bureau, avant de servir le thé à la Marocaine dans un grand filet d’eau gargouillant qui, chaque fois, ne manquait pas de m’ébouillanter au passage. De Saint Geores n’avait pas menti : sous ses airs inquiétants Octave était un être attachant. Une fois ou deux, je l’avais aperçu, du haut de mon donjon, jouer sur le lac avec de petites répliques de bateaux-frégates du XVIIIe siècle. L’interrogeant un jour sur ces maquettes, il m’avait répondu, tout gonflé de fierté, dans son élocution approximative : – C’est moi qui les fais. Tout seul ! , Quatrième épisode de « L’Ancre Noire », le roman-feuilleton de Rocambole pour 20 Minutes
  • Il faut beaucoup d'eau pour l'ébouillanter, et pour cela on a recours au «fournet». On enlève les soies et on nettoie la bête. Le saigneur l'ouvre et le découpe. Dès que l'on sort le «ventre», les femmes de la maison s'en emparent pour le «découdre» et le nettoyer afin de confectionner le boudin, la saucisse et les saucissons. ladepeche.fr, Baraqueville. «On a tué le cochon...» une tradition bien vivante - ladepeche.fr
  • Oeufs de poules en batterie, gavage des oies... La souffrance animale s'invite de plus en plus à table, et dans les lois. Dernière en date: la Suisse interdit aux restaurants d'ébouillanter un homard non-assommé ou endormi. "C'est une spécialité de l'homme que d'étendre sa morale au-delà", lance Georges Chapouthier, neurobiologiste et spécialiste de la philosophie de la biologie.   LExpress.fr, Souffrance animale et alimentation: "Il n'y a pas de petit combat" - L'Express Styles
  • Les cabanes dans les arbres sont à la mode. Celle-ci est construite sur un terrain très en pente et est portée par des pilotis pour éviter de l’asseoir sur un socle en béton peu écolo. Les parois slaloment entre les fûts de pins qui l’entourent. C’est confortable, lumineux, avec entrée, cuisine, salle à manger et un petit patio dans lequel un bassin tapissé de faïence bleue est salinisé pour accueillir homards, tourteaux, araignées bien vivants… Et à ébouillanter vous-même, si vous osez. De l’autre côté de ce bassin, on peut bouquiner sur un canapé au ras du sol face à une cheminée suspendue ou grimper par une échelle sur un hamac découpé dans le toit. La chambre, toute simple, se trouve au fond de ce dédale plaqué en bois de bouleau. L’architecte a eu la bonne idée de recouvrir l’extérieur de cette structure en acier avec des planches de douglas brûlées en surface, selon une technique japonaise qui donne au bois une meilleure résistance à l’humidité. Le Figaro.fr, Le «Top Chef» Jean Imbert ouvre les portes de sa cabane culinaire en Bretagne
  • Inutile de s’ébouillanter les doigts pour parvenir à une bonne hygiène des mains. Contre les bactéries, l’eau froide a autant d’effet que sa version chaude. L’université Rutgers (Etats-Unis) le montre, essai à l’appui. Parue dans le Journal of Food Protection, l’expérience confirme qu’un robinet à température ambiante suffit, à condition d’utiliser le savon approprié. www.pourquoidocteur.fr, Se laver les mains : l’eau froide aussi efficace que l'eau chaude
  • Les inspecteurs ont trouvé des coquerelles mortes au sol: une à la base d’une immense casserole d’eau bouillante où les bagels sont trempés, l’autre sous l’évier. «Avec ma lampe de poche, j’ai vu plusieurs coquerelles vivantes derrière cet évier. Il y en avait de toutes les grandeurs. Un employé a décidé de les ébouillanter avec l’eau qui était dans la casserole». Le Journal de Montréal, Des coquerelles dans une table | Le Journal de Montréal

Traductions du mot « ébouillanter »

Langue Traduction
Anglais scalding
Espagnol escaldado
Italien scottatura
Allemand verbrühung
Chinois
Arabe ساخن
Portugais escaldante
Russe обжигающий
Japonais やけど
Basque egosten jarri
Corse scaldatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « ébouillanter »

Source : synonymes de ébouillanter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ébouillanter »

Ébouillanter

Retour au sommaire ➦

Partager