La langue française

Échauder

Sommaire

Définitions du mot échauder

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHAUDER, verbe trans.

A.− Domaine concr.
1. [Le suj. désigne une pers., le compl. d'obj. une chose, parfois un animé] Jeter dessus un liquide chaud, bouillant; tremper dans un tel liquide. Mon genou qu'on masse et échaude chaque jour sans grand, grand résultat (Verlaine, Corresp.,t. 3, 1886, p. 336).
P. méton. [Le suj. désigne ce liquide] Et les premières gouttes qui tombaient, échaudant la poussière! (Peyré, Matterhorn,1939, p. 31).
2. Spécialement
a) ART CULIN. et BOUCH.
α) Ébouillanter. Échauder un pot de terre (Ac.1798-1932),Échauder une théière (Ac.1932).Vous échaudez le reste des gimblettes (Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 148).
β) Infuser. Le prétexte du thé à échauder (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 242).
Rem. Dionne 1909, Canada 1930, Bél. 1957 donnent ce sens comme canadianisme.
γ) Tremper un animal tué dans de l'eau chaude pour lui enlever plus facilement les poils ou les plumes; p. méton., enlever les poils, les plumes d'un tel animal. On entendait le rasoir sur la couenne, comme s'il avait échaudé un cochon (Zola, Terre,1887, p. 228).
b) Emploi trans. ou abs., rare. Faire la vaisselle. Il fallait (...) laver, repasser, raccommoder, échauder, balayer (Aymé, Jument,1933, p. 131).
Rem. Certains dict. (Littré, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Guérin 1892) donnent ce sens comme régional.
c) [Le compl. d'obj. désigne un animé, un corps ou une part. du corps] Brûler avec un liquide bouillant, parfois jusqu'à provoquer la mort. T'es pas fou, non? Un peu plus, tu m'échaudais la main! (Martin du G., Vieille Fr.,1933, p. 1066).
Emploi pronom. réfl. Un pourceau (...) s'échauda dans les eaux de Toepliz (Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 276).
[P. anal. de brûlure] L'estomac échaudé par un marc pur (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 11).
B.− Au fig., fam.
1. Rare, à l'actif. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire du mal, attraper, décevoir et servir de leçon. Un avorton (...) que d'anciennes aventures auraient échaudé (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 10).
2. Cour., au passif. [Le suj. désigne une pers.] Être échaudé. Être attrapé, déçu dans une affaire et en tirer une leçon. Quand ils auront été échaudés une ou deux fois, ils apprendront peut-être à se taire (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 359).
Emploi pronom. réfl. Se compromettre dans une aventure qui peut servir de leçon. Tant pis. Laisse-le s'échauder encore un peu (Abellio, Pacifiques,1946, p. 354).
Rem. Qq. dict. (DG, Lar. Lang. fr.) enregistrent le dér. échaudement, subst. masc. au sens de « action d'échauder, son résultat ». P. métaph. Ah! la grande gamelle de la popularité, il fait bon s'asseoir devant, mais quel échaudement quand elle se renverse! (A. Daudet, Tartarin de T., 1872, p. 40).
Prononc. et Orth. : [eʃode], (j')échaude [eʃo:d]. Enq. : /eʃod, D/ (il) échaude. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [Fin xies. eschalder « échauder, passer à l'eau chaude » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, t. 1, p. 49)]; fin xiies. (Fierabras, 78 ds T.-L.); 1260 eschaudé subst. « petit gâteau » (E. Boileau, Le livre des mestiers, 288, ibid.). Du b. lat. excaldare « échauder ». Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. Simoni-Aurembou (M.-R.). Le Travail de la vigne ds l'Orléanais. R. Ling. rom. 1974, t. 38, p. 494.

Wiktionnaire

Verbe 1

échauder \e.ʃo.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer un objet à l’eau chaude.
    • Échauder un pot de terre, une théière.
    1. (Cuisine) Arroser (ou faire tremper) un aliment dans de l’eau bouillante pour souvent l’éplucher plus facilement, l’émonder.
      • Pour ôter la peau de la tomate ou de l’amande, il faut l’échauder.
      • On peut échauder une volaille pour la plumer.
  2. Brûler par l’action d’un liquide bouillant, ébouillanter.
    • De l’huile bouillante m’est tombée sur la jambe et me l’a tout échaudée.
    • Elle s’est échaudée, en voulant retirer la marmite du feu.
    • Comme le supplicieur d’Orléans qui faisait bouillir les faux-monnayeurs et repoussait de la pique ceux qui venaient surnager, Ambroise Paré faisait échauder vivants deux petits chiens dans l’huile de lys. — (L'Union médicale du Canada, 1910, vol. 39, page 529)
    • “T’es pas fou, non ? Un peu plus, tu m’échaudais la main !” — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, page 94)
  3. (Figuré) (Familier) Rendre méfiant à cause d'une déception, d’un accident.
    • Chat échaudé craint l’eau froide.
    • Il ne s’engagera plus dans de pareilles affaires, il y a été échaudé.
    • Sans doute également Thelonius avait-il été échaudé par son passage chez Prestige, et devenait particulièrement sensible à tout ce qui, chez un producteur, lui rappelait l’idée d’un profit qui se fait sur son dos. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 155)

Verbe 2

échauder \e.ʃo.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Variante de échauler.
    • On échaude le sarrasin égrugé et on le donne comme supplément à la nourriture ordinaire. — (Johann Nepomuk von Schwerz, Culture des plantes à grains farineux ou céréales et plantes à cosse, 1840)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHAUDER. v. tr.
Passer un objet à l'eau très chaude. Échauder un pot de terre, une théière. Échauder de la pâte, La mettre, pendant un certain temps, dans de l'eau bouillante. Il signifie également Tremper dans l'eau bouillante. Échauder un cochon de lait pour lui enlever le poil. Échauder de la volaille pour la plumer. Il signifie encore Endommager quelque partie du corps par l'action d'un liquide très chaud, bouillant. S'échauder la main, le pied. De l'huile bouillante m'est tombée sur la jambe et me l'a tout échaudée. Elle s'est échaudée, en voulant retirer la marmite du feu. Prov. et fig., Chat échaudé craint l'eau froide. Voyez CHAT. Fig. et fam., Être échaudé, S'échauder signifie Subir une déception, éprouver quelque dommage, quelque mal dans une affaire. Il ne s'engagera plus dans de pareilles affaires, il s'y est échaudé, il y a été échaudé.

Littré (1872-1877)

ÉCHAUDER (é-chô-dé) v. a.
  • 1Brûler légèrement et très vite.
  • 2En un sens restreint, causer une brûlure par l'action d'un liquide bouillant. Le maladroit m'a échaudé.

    Fig. et familièrement. Être échaudé, éprouver une perte, un dommage. J'ai été échaudé dans cette affaire.

  • 3Laver avec de l'eau bouillante. Échauder une cruche, un vase de verre.

    Dans quelques provinces, laver la vaisselle.

    Ôter le poil d'un cochon de lait par le moyen de l'eau chaude. Voilà un cochon de lait qu'il faut échauder.

    Jeter de l'eau chaude sur quelque chose. Échauder de la pâte.

    Échauder des feuillettes, y passer de l'eau bouillante pour s'assurer qu'elles ne fuient pas.

  • 4S'échauder, v. réfl. Se brûler avec de l'eau bouillante. Elle s'est échaudée en retirant la marmite du feu.

    Fig. Éprouver quelque dommage. La plupart de ces princes… Vont s'échauder en des provinces Pour le profit de quelque roi, La Fontaine, Fabl. IX, 17.

    Terme rural. Les plantes s'échaudent lorsque, étant chargées de vapeurs, le soleil fait noircir les bourgeons.

HISTORIQUE

XIIe s. Par cel conseil pesme [très mauvais] e oscur Auront esté vers tei parjur, E tes comandemenz despiz ; Or en sunt eschaudez e quiz [cuits] ; Apaie t'ire e asuage [adoucis], Benoit de Sainte-Maure, II, 8786.

XIIIe s. Eschauder, rostir, escorchier Les poissons de mer et de flueves, Ren. 20370. Ce me doit bien espoenter [épouvanter], Qu'eschaudés doit iave douter, ib. 1794. Et commencierent Sarasins à gieter grosses pierres et pieus agus, et versoient par les feniestres aigue boullant pour crestiens escauder, Chron. de Rains, 205.

XIVe s. Car il estoit jouere [joueur] as dés, Dont souvent en fu escaudés Tout sans aiwe [eau] caude ne fu [feu], Jean de Condé, p. 131.

XVe s. Qu'on meure de faim ne vueil pas, Mais le trop hasté s'eschaulda [prit chaud] ; Il convient aler pas à pas, Orléans, Compl. de l'amant et l'amour. Il ne sçait quel dueil est d'eschauder, qui onques ne sentit le feu, Perceforest, t. VI, f° 71.

XVIe s. Je veulx qu'ils donnent une nazarde à Plutarque sur mon nez, et qu'ils s'eschauldent à injurier Seneque en moy, Montaigne, II, 98. Une opinion pour laquelle il n'eust pas voulu s'eschaulder le bout du doigt, Montaigne, II, 325. … Qui l'empesche de se resouldre, craignant de s'eschauder en son jugement, Charron, Sagesse, II, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échauder »

(Verbe 1) (XIe siècle) En ancien français eschalder (« échauder, passer à l'eau chaude ») ; du latin excaldare (« mettre dans l’eau chaude »)[1] ; voir échauffer.
(Verbe 2) Variante de échauler ; voir chauder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

É- pour es- préfixe, et chaud ; wallon, bulle, hauder ; provenç. escaudar ; ital. scaldare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échauder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échauder eʃode

Évolution historique de l’usage du mot « échauder »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échauder »

  • La raison, sous un visa de CBR. Ces lettres sulfureuses auront tôt fait d'échauder les détenteurs du permis A2. Car c'est bien eux qu'elle vise, avec un bicylindre tant puissant que la bienséance lui autorise. La fougue ? Non. La placidité ? Non plus. La réponse ! A des envies sensées que trouveront le début du repu avec ses 47,5 chevaux que la CBR accepte à 8 600 tr/mn. Depuis celle d'avant, le maxi de puissance ne change pas. Mais Honda a travaillé sur la force du twin pour qu'il en donne plus (4%) entre 3 000 et 7 000 trs. Pour cela, le gros du travail a porté sur un nouveau calage de la distribution et une amélioration de l'admission d'air.Lui demander de la gniak en haut du compte-tours ne se justifiera que sur les poursuites entre louveteaux. Moments de jovialité où le shiftlight prendre véritablement son sens. Il est réglable de 5 000 à 8 570 trs par paliers de 250 trs. Le constructeur incorpore enfin un indicateur de rapport engagé tandis que l'embrayage montre des gages de complaisance avec un système à glissement assisté. L'échappement est revisité également pour donner un son plus grisant. , Honda CBR 500 R 2020 - Fiche moto - Motoplanete
  • De quoi échauder les joueurs qui espéraient qu’Assassin’s Creed Valhalla réponde au standard des 60 images par seconde annoncés pour les jeux Xbox Series X. Cependant, et en rappelant que la porte n’est pas définitivement fermée pour les 60fps, il faut se souvenir qu’Assassin’s Creed Valhalla est un jeu Xbox One/PS4 qui bénéficiera du Smart Delivery en vue de son arrivée sur Xbox Series X. On est dans l’amélioration et non la version dédiée ; aussi est-il normal qu’il ne réponde pas à certains standards (ou plutôt certaines attentes). Xbox One Mag, Sur Xbox Series X, Assassin's Creed Valhalla tournera "au moins" en 4k/30fps - Xbox One Mag

Traductions du mot « échauder »

Langue Traduction
Anglais scald
Espagnol escaldadura
Italien scottare
Allemand verbrühen
Chinois 烫伤
Arabe تحرق
Portugais escaldar
Russe пастеризовать
Japonais やけど
Basque scald
Corse scaldatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « échauder »

Source : synonymes de échauder sur lebonsynonyme.fr
Partager