La langue française

Disputeur, disputeuse

Définitions du mot « disputeur, disputeuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

DISPUTEUR, EUSE, adj. et subst.

(Celui, celle) qui aime à tenir des discussions ou des raisonnements. Enfant disputeur; esprit disputeur; acharné, grand disputeur. Le disputeur s'échauffe à parler et le combattant à frapper (Alain, Propos,1929, p. 887):
L'université disputeuse se grisait, et, de même qu'elle voulait donner un statut à l'église, elle voulut donner des lois à la France. Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 112.
Prononc. et Orth. : [dispytœ:ʀ]. fém. [-ø:z] Ds Ac. 1694-1878 uniquement au masc.; ds Ac. 1932 aux 2 genres. Étymol. et Hist. Fin xiies. desputurs (C. Barking, Vie de Ste Catherine, éd. W. Macbain, 590). Dér. du rad. de disputer*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 33. Bbg. Gohin 1903, p. 232.

Wiktionnaire

Nom commun

disputeur \dis.py.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : disputeuse)

  1. Celui, celle qui aime à disputer.
    • Grand disputeur.
    • Ardent disputeur.
    • Disputeur opiniâtre.
    • Ceux qui pensent que le vulgaire bon sens, le sens commun, est un maître suffisant pour l’homme, doivent envisager le savant à peu près comme Socrate envisageait les sophistes, comme de subtils et inutiles disputeurs. — (Ernest Renan, L’Avenir de la science, pensées de 1848, Édition C. Lévy, 1890, chapitre iii, p. 38.)
    • Antoine, dont le surnom qui en fait le Grand Arnauld semble une dérision, avait une tête scolastique. C'était un fort disputeur ; tout lui était bon : la logique, la grammaire, la théologie, la philosophie, la science, la galanterie. — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 35-36)

Nom commun

disputeuse \dis.py.tøz\ féminin

  1. Celle qui aime à disputer.

Nom commun

disputeuse \dis.py.tøz\ féminin

  1. Celle qui aime à disputer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISPUTEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui aime à disputer. Grand disputeur. Ardent disputeur. Disputeur opiniâtre.

Littré (1872-1877)

DISPUTEUR (di-spu-teur, teû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui aime à disputer d'objets de controverse. Zwingle fut tué dans une bataille, et ce disputeur emporté sut montrer qu'il n'était pas moins hardi combattant, Bossuet, Var. IV, § 3. Les Grecs, grands disputeurs, ne cessèrent d'embrouiller la religion par des controverses, Montesquieu, Rom. 22.

    Adj. Ils étaient vains, indiscrets, disputeurs, toujours occupés de mots et de faits inutiles, pleins de subtilités qui ne persuadent personne, Fénelon, Dial. des morts mod. 4. On se querellait depuis longtemps sur la Trinité, lorsque Arius se mêla de la querelle dans la disputeuse ville d'Alexandrie, Voltaire, dans LAVEAUX. À force de disputer contre l'Église romaine, le clergé protestant prit l'esprit disputeur et pointilleux, Rousseau, dans LAVEAUX.

  • 2Celui, celle qui aime à élever des discussions sur quoi que ce soit. C'est un disputeur insupportable. Mais je n'ai point encor tracé le disputeur, Dans le choc des avis intrépide lutteur, Delille, Convers. II.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « disputeur »

Disputer ; provenç. disputaire, disputador ; espagn. disputador ; ital. disputatore. On trouve disputateur dans Montaigne : Ces disputateurs qui, pour combattre Épicurus et se donner beau jeu… II, 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de disputer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « disputeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disputeur dispytœr

Évolution historique de l’usage du mot « disputeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disputeur »

  • Absolument Tang, quand notre « chat le goumier » ce disputeur patenté qui n’en est pas à son premier essai, aura trouvé ici, matière à polémiquer qui nourrira ce besoin qu’il en a de vouloir briller. Il rejoint ce colle est haut pt’air, zorro crasse, le spécialiste du tout polémique, qui a finit par atteindre les dubitatif(s), et autre Patrice qui n’en ont qu’à relever aujourd’hui, chez les intervenants, les « fôtes » d’orthographes ou les tournures de phrases, pour y aller du dernier commentaire ou serait-ce celui du bon mot. C’est exactement ce qu’en disait un ami juif sur Facebook, à propos de l’épisode de l’araignée qui sauvât le Prophète (saws) et Abu Bakr d’une mort certaine, et repris dans un billet par Saad Khiari. « La tradition juive parle aussi de David et de l’araignée » avançât-il, et de rajouter et c’est là que le bât blesse puisqu’il prend d’emblée ses distances tout en y allant d’une polémique: « mais loin de moi l’idée de dire si qui que soit, a copié sur l’autre » Et à cela je répondis: « Était-il besoin de le dire, quand le coran parle de tous les prophètes et que par conséquent, ce qui est valable pour l’un , l’est forcément pour les autres puisque tout provient de Dieu? Tu as compris fou lent, le hasard ici, c’est ce qui permit à cette incommensurable propension à semer la zizanie, d’avoir trouver dans le présent sujet, matière à le faire. Bien que « Saül », il dut trouver sa pitance et c’est ainsi qu’il devint pain et qu’à partir, Paul est mique ! Oumma, Découverte en Algérie d’un oiseau rare, l'Ababil, mentionné dans le Coran
  • Est-ce alors la chance des Eglises ? Pour parler en termes stratégiques, auraient-elles enfin trouvé un terrain d'action, pour la première fois peut-être depuis le XVIIIe siècle ? Elles ne paraissent pas se poser clairement la question, car elles sont aux prises avec leurs propres problèmes d'organisation qui accaparent leurs forces vives et leur donnent un visage disputeur. Récemment, dans une ville du Nord, au beau milieu d'un débat sur la contestation dans l'Eglise, une jeune fille s'est levée pour crier : "Tout cela ne m'intéresse pas. Moi, je suis athée. Pourquoi ne parlez-vous pas de Dieu ?"   LExpress.fr, 1969 - Complot contre la raison - L'Express
  • l homme est le plus grand disputeur,on ne parle pas de science religieuse si on connais pas,pour le moment diriger vous vers les grands oulemas qui ont appris la religion et ont donner plus de 60 ans de leur vie au dine ils sont nos etoiles de la droiture et ceux qui qui les desapprouvent sont des egares qui se repentent car ALLAH EST CLEMENT ET MISERICORDIEUX ,oh vous les vivants vous ne savez pas mais vous pouvez agir,oh vous les morts vous savez mais vous ne pouvez plus agir. Nawaat, Nawaat – L’islam n’interdit pas l’alcool, plutôt l’ivresse !

Traductions du mot « disputeur »

Langue Traduction
Anglais disputer
Espagnol disputador
Italien disputer
Allemand disputer
Chinois 争议者
Arabe مبدد
Portugais disputador
Russe спорщик
Japonais 論争者
Basque eztabaidaria
Corse disputatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « disputeur »

Source : synonymes de disputeur sur lebonsynonyme.fr

Disputeur

Retour au sommaire ➦

Partager