La langue française

Désemparer

Définitions du mot « désemparer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSEMPARER, verbe trans.

A.− [Avec l'idée de priver complètement qqc. d'une présence]
1. Vx. Abandonner un endroit. Désemparer la ville, le camp.
Emploi abs. Les ennemis qui étaient devant la place ont désemparé (Ac.1798, 1878) :
1. ... il y en eut qui firent apporter leur lit afin de ne pas désemparer et d'être à même de sauter sur la place qui viendrait à vaquer. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 607.
Au fig., cour. Sans désemparer. Sans quitter la place, sans s'interrompre. Travaillé toute la journée sans désemparer (...). Je suis un peu las ce soir mais ne puis me permettre d'interrompre (Du Bos, Journal,1921, p. 26).
2. Spéc. Désemparer un navire. Le mettre hors service en le privant de ce qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Il eut bientôt désemparé le vaisseau ennemi (Ac. 1798, 1878), le navire ennemi (Ac.1932).(Quasi-) synon. désarmer.Désemparer une forteresse (vx). La démanteler (attesté par Littré, DG, Guérin 1892, Rob. et Lar. Lang. fr.).
P. anal. Je démontais la charrue, la désemparant des cordages, des oreillettes et du soc (Fabre, Chevrier,1867, p. 187).
B.− Au fig. Déconcerter quelqu'un, lui faire perdre ses moyens en l'abandonnant à lui-même :
2. Cela le surprenait [Raboliot] et le désemparait : à mesure que le souci de sa provende relâchait sa terrible étreinte, qu'il se sentait mieux assuré de vivre, son découragement augmentait. Genevoix, Raboliot,1925, p. 304.
Prononc. et Orth. : [dezɑ ̃paʀe], (je) désempare [dezɑ ̃pa:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1364 desemparer [abatre et raser] « démanteler, détruire » (Lit. remiss. ex Reg. 38, Chartoph. reg. ch. 238 ds du Cange); 2. 1418 « quitter, abandonner » (Caumont, Voyage d'Oultremer en Jhérusalem, p. 98, La Grande ds Gdf.); 1792 sans désemparer (Robesp., Discours, Sur le jugement de Louis XVI, t. 9, p. 186); 3. 1497 mar. nefs toutes désemparées (O. de Saint-Gelais, Ep. d'Ov., Ars 5108, fo62 vods Gdf. Compl.); 4. 1837 désemparé « dérouté, en proie à la détresse » (M. de Guérin, Corresp., p. 314). Dér. de l'a. fr. emparer (v. [s'] emparer); préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 65.
DÉR.
Désemparement, subst. masc.,rare. Action de désemparer un navire; le fait d'être désemparé. Le démembrement [du vaisseau], le désemparement, le chavirement (Maizière, Nouv. archit. nav.,1853, p. 12).Au fig. Un désemparement total d'Edmond [de Goncourt] après la mort de Jules (Du Bos, Journal,1921p. 87). Dernière transcr. ds Littré : dé-zan-pa-re-man. 1resattest. 1428 « ruine » (Ord., XIII, 135 ds Gdf.), 1906 « détresse » (Alain-Fournier, Corresp., p. 206); du rad. de désemparer, suff. -ment*. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Verbe

désemparer \de.zɑ̃.pa.ʁe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Abandonner le lieu où l’on est, en sortir.
    • Au premier dudit café, les aristocrates n'en désemparent pas ; quand ils s'ennuient dans le café, ils montent au premier, où depuis bien longtemps l'on y joue dans le jour comme dans la nuit sans que rien les gêne. — (Rapport de Monic (du 23 nivôse an II), cité dans Paris pendant la terreur, éditeur scientifique: Pierre Caron, Société d'histoire contemporaine, Paris : Alphonse Picard & fils, 1911, page 366)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Transitif) (Marine) Mettre un bâtiment hors d’état de servir.
    • Il eut bientôt désemparé le navire ennemi.
    • Ce vaisseau fut désemparé à coups de canon.
  3. (Transitif) (Figuré) Déconcerter, troubler, priver quelqu’un de ses moyens.
    • Son attaque désempara ses adversaires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSEMPARER. v. intr.
Il signifiait Abandonner le lieu où l'on est, en sortir. Les ennemis qui étaient devant la place ont désemparé. On l'emploie aujourd'hui avec ce sens dans la locution Sans désemparer, Sans quitter la place, sans laisser passer aucun intervalle de temps. L'assemblée arrêta qu'elle statuerait sans désemparer. Il s'emploie aussi transitivement, en termes de Marine, et signifie Mettre un bâtiment hors d'état de servir. Il eut bientôt désemparé le navire ennemi. Ce vaisseau fut désemparé à coups de canon. Il s'emploie souvent au figuré dans le sens de Déconcerter, troubler, priver quelqu'un de ses moyens. Son attaque désempara ses adversaires. Il est tout désemparé.

Littré (1872-1877)

DÉSEMPARER (dé-zan-pa-ré)
  • 1 V. n. Quitter le lieu où l'on est, abandonner la place. Je n'ai point désemparé de la ville. Les ennemis qui étaient devant la place ont désemparé.

    Sans désemparer, sans quitter la place. L'assemblée voulut statuer sans désemparer. Et, figurément, faire, achever, régler une affaire sans désemparer, s'en occuper d'une manière suivie, sans interruption.

    Activement. Et depuis les charmantes conversations de Poitiers, vous n'avez point désemparé mon cœur, Regnard, Attendez-moi sous l'orme, 11. L'Anglais [Douglas] recommanda bien à son valet de ne pas désemparer le pas de la porte, Saint-Simon, 431, 237. Leur opiniâtreté [des moineaux] à ne pas désemparer les lieux qui leur conviennent, Buffon, Morceaux choisis, p. 275.

  • 2 V. a. Terme de marine. Désemparer un vaisseau, le mettre hors d'état de servir en lui ôtant ses mâts et tous ses agrès. Il eut bientôt désemparé le vaisseau ennemi. Comme mon vaisseau en était entièrement désemparé et hors d'état de faire de la toile, Rapport de Jean Bart, 1694, dans JAL.

    On l'a dit aussi autrefois pour démanteler, en parlant d'une ville. … Mais franchement et sans rien déguiser on leur [aux députés d'Antiochus] déclara qu'il fallait que leur maître désemparât les villes qu'il tenait en Asie, Malherbe, Le XXXIIIe livre de Tite Live, ch. 34.

HISTORIQUE

XIVe s. Comme le bailli de Meleun eust mandé à tous nos sergens que les dits moustier et maison feissent desemparer, abastre et arraser, Du Cange, desemparare.

XVe s. Toute la nuict entendirent à reparer leurs paliz qui estoient desemparés et à remettre à point tout ce qui faisoit besoin, Froissart, liv. II, p. 257, dans LACURNE. Le vent poussoit le feu contre ceulx du roi, lesquels commencerent à desemparer, Commines, I, 3. Ils desemparerent la place et s'enfuyrent, Commines, III, 3. Le duc voulut faire desemparer Mondidier, mais pour l'affection qu'il veit que ce peuple de ces chastellenies luy portoit, il la fist reparer et y laissa gens, Commines, III, 10.

XVIe s. Les nations barbares ont estimé aussy facile de molir le firmament, que desemparer vostre alliance, Rabelais, Gar. I, 31. Car [Dieu] terre adonc du ciel desempara, De terre aussi les eaux il separa, Marot, IV, 12. Ma memoire desempare ce que j'escris, comme ce que je lis, Montaigne, III, 57. Je ne desempare jamais les loix, Montaigne, IV, 203. Ils n'eurent pas grandement canonné, qu'ils n'eussent tout desemparé un parapect, Du Bellay, M. 327. Il eust esté plus expedient de laisser la ville ouverte et desemparée à l'ennemy, que de la fortifier insuffisamment, Du Bellay, M. 400. Ceux qui desemparoient et abbatoient les maisons pour remparer et deffendre la breche, Du Bellay, M. 449. [Le duc de Guise] Devoit penser que le roy se ressouviendroit à jamais de la honte qu'il avoit receue, d'avoir desemparé sa ville capitale, Considerations sur le meurdre du duc de Guyse, p. 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désemparer »

(Date à préciser) Dérivé de emparer (« fortifier ») avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et emparer ; provenç. et espagn. desemparar : proprement, cesser d'emparer, de tenir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désemparer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désemparer desɑ̃pare

Évolution historique de l’usage du mot « désemparer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « désemparer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désemparer »

Langue Traduction
Anglais distract
Espagnol distraer
Italien distrarre
Allemand ablenken
Chinois 转移
Arabe يصرف
Portugais distrair
Russe отвлекают
Japonais そらす
Basque oharkabetu
Corse distruisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « désemparer »

Source : synonymes de désemparer sur lebonsynonyme.fr

Désemparer

Retour au sommaire ➦

Partager