Dérailler : définition de dérailler


Dérailler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRAILLER, verbe intrans.

A.− CH. DE FER. Sortir des rails. Trois (...) trains militaires ont déraillé hier, les rails ayant été enlevés (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 194):
1. La berline d'Étienne venait de dérailler, au passage le plus difficile. Il n'arrivait point à rouler droit, sur ces rails qui se faussaient dans la terre humide... Zola, Germinal,1885, p. 1167.
P. anal. Faire passer la chaîne d'une bicyclette d'un pignon sur un autre à l'aide du dérailleur. On « déraille » pour « mettre le grand » sur la « polymultipliée » (Comment parlent les sportifsds Vie Lang.1952-54, p. 137).
Fam. [Le suj. désigne un mécanisme, une machine] Fonctionner mal. La pendule déraille (Dub.1967, Lexis 1975).
B.− P. métaph. ou au fig. Dévier; s'écarter de son but; s'engager dans l'erreur. Ce garçon-là a déraillé... Il s'est bien mal conduit avec nous, et pourtant je vous assure qu'il valait mieux que ça (Bourget, Physiol. am. mod.,1890, p. 163).Il avait essayé de boire. Son geste déraillait, cherchait la carafe ailleurs que sur la chaise (Cocteau, Enfants terr.,1929, p. 180).Mais revenons aux faits; ne déraillons pas; procédons avec méthode et par ordre (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 228).
En partic., MUS. S'écarter de la ligne mélodique. Ils ne jouaient ni très juste ni très en mesure; mais ils ne déraillaient jamais (Rolland, J.-Chr.,Aube, 1904, p. 61).
P. anal. :
2. ... il [M. de Guermantes] m'entraîna vers maman en me disant : « Voulez-vous me faire le grand honneur de me présenter à Madame votre mère? » en déraillant un peu sur le mot mère. Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 338.
P. ext. [Le suj. désigne une pers.] S'écarter du bon sens, du sens commun, déraisonner, divaguer. Papa m'inquiète un peu. Il maigrit. Il déraille. Il griffonne toute la journée (Duhamel, Suzanne,1941, p. 205).
Prononc. et Orth. : [deʀ ɑje], (je) déraille [deʀ ɑ:j]. Cf. -ailler. Enq. : /deʀaj, (D)/ (il) déraille. Ds Ac. 1878 et 1932. Littré recommande les formes dérailer, dérailement prononcées [deʀ εle], [deʀ εlmɑ ̃], plus proches des formes angl. d'orig. et qui évitent la confusion avec railler. Étymol. et Hist. 1838 derayer (Commerce de Lyon, 27, v. ds Wexler, p. 55, note 80); 1842 dérailler (Journal des chemins de fer, p. 128, c. 3 ds Bonn.); fig. 1858, avr. (Goncourt, Journal, p. 462). Dér. de rail*; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 57.
DÉR. 1.
Déraillard, subst. masc.,pop., péj. Petit train qui donne l'impression d'être exposé à des déraillements. L'humble déraillard d'Alexandre à Port-Saïd, qui s'en va à l'allure d'une vieille bête fatiguée (Tharaud, Passant Éthiopie,1936, p. 54). 1reattest. 1903 (d'apr. A. Dauzat, L'Arg. de la guerre, 1918, p. 74); du rad. de dérailler, suff. -ard*.
2.
Dérailleur, subst. masc.a) Ch. de fer. Dispositif permettant de faire sortir un véhicule des rails (cf. Champly, Nouv. Encyclop. prat., t. 4, 1927, p. 210). Attesté ds Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr. et Quillet 1965.b) [P. anal. de fonction] Cycles. Dispositif permettant de faire passer la chaîne d'une bicyclette d'un pignon sur un autre. Ainsi cette magnifique bécane, munie d'un dérailleur (...) comment se défendre de l'acquérir? (Arnoux, Solde,1958, p. 199). [deʀ ɑjœ:ʀ]. 1resattest. a) 1916-17, synon. de déraillard (d'apr. Esnault, Notes compl. Poilu, 1956); b) 1927 technol. (R. Champly, loc. cit.); du rad. de dérailler, suff. -eur2*.

Dérailler : définition du Wiktionnaire

Verbe

dérailler \de.ʁɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir des rails.
    • Le train dérailla et plusieurs wagons furent renversés sur la voie.
  2. Sortir des roues dentées, en parlant de la chaîne d’un vélo.
    • J’ai remis en place ma chaîne qui avait déraillé et j’ai les mains pleines de graisse.
  3. (Par extension) Être victime de cette panne, en parlant du vélo ou du cycliste.
    • J’ai encore déraillé, mon vélo a encore déraillé !
  4. Ne pas fonctionner correctement.
    • Ma montre déraille complètement !
  5. (Figuré) (Familier) S’engager dans l’erreur, mal raisonner, divaguer, dévier du sens commun.
    • Mais si l’on devine que chacun de nous depuis sa conception a été placé sur des rails dont on ne peut sortir qu’en « déraillant », comment peut-on lui en vouloir de son comportement ? — (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 78)
    • Le voilà qui déraille.
  6. (Figuré) Stopper brusquement, tout remettre en question, en parlant d’un projet, d’une entreprise.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérailler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRAILLER. v. intr.
Sortir des rails. Le train dérailla et plusieurs wagons furent renversés sur la voie. Il signifie figurément et familièrement S'engager dans l'erreur, mal raisonner. Le voilà qui déraille.

Étymologie de « dérailler »

Étymologie de dérailler - Wiktionnaire

(Date à préciser) De rail avec préfixe dé- et suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dérailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dérailler deraje play_arrow

Conjugaison du verbe « dérailler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dérailler

Évolution historique de l’usage du mot « dérailler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dérailler »

  • Cependant, bien que plusieurs nouvelles aient effectivement justifié la hausse des marchés la semaine dernière, avec une augmentation plus importante que prévue des achats d’actifs de la BCE et une très importante surprise positive pour le rapport NFP sur les créations d’emplois US, cela ne doit pas faire oublier que de nombreux risques bien réels pourraient à tout moment faire dérailler la reprise des marchés. C’est d’autant plus vrai que compte tenu de la rapidité de la récente hausse, on peut supposer que les investisseurs seront particulièrement sensibles à toute éventuelle mauvaise nouvelle. Investing.com France, 5 risques clés susceptibles de faire dérailler le rallye des bourses à tout moment Par Investing.com
  • C’est pour faire dérailler le processus judiciaire en cours que deux hommes ont tenté d’assassiner un avocat qui représente la Fédération des Caisses Desjardins en mars dernier, selon un acte d’accusation déposé mercredi. Les deux accusés ne connaissaient pas leur victime et auraient été envoyés par un commanditaire. La Presse, Tentative de meurtre contre un avocat : les suspects auraient voulu faire dérailler un procès
  • Imaginée pour remettre en selle les vendeurs-réparateurs (ou "vélocistes) l’opération "Coup de pouce vélo" lancée par le gouvernement avec le déconfinement a plutôt tendance à les faire déraillerpetitbleu.fr, Quand le "Coup de pouce vélo" fait dérailler les réparateurs de cycles - petitbleu.fr
  • Plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux affirment avoir fait dérailler le grand rassemblement politique du président Donald Trump organisé samedi à Tulsa et dont la fréquentation a été bien moindre qu’anticipée. Radio-Canada.ca, TikTok a-t-il fait dérailler le rassemblement de Donald Trump à Tulsa? | Radio-Canada.ca
  • Le train-train quotidien va bientôt dérailler, qui veut rester dedans n'a qu'à bien s'accrocher. De Robert de Houx

Images d'illustration du mot « dérailler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dérailler »

Langue Traduction
Corse derail
Basque derail
Japonais 脱線する
Russe пускать под откос
Portugais descarrilhar
Arabe الخروج عن مساره
Chinois 出轨
Allemand entgleisen
Italien deragliare
Espagnol hacer descarrilar
Anglais derail
Source : Google Translate API

Synonymes de « dérailler »

Source : synonymes de dérailler sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires