La langue française

Déraper

Définitions du mot « déraper »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRAPER, verbe intrans.

A.− [En parlant d'un moyen de transport]
1. MARINE
a) [En parlant de l'équipage d'un navire, d'une embarcation] En vue d'appareiller ou de changer de mouillage, arracher du sol la dernière ancre ou le dernier grappin (d'apr. Bonn.-Paris 1859, Soé-Dup. 1906); p. ext. appareiller, lever l'ancre. Le capitaine, debout sur la dunette, prêt à donner l'ordre de déraper (A. Daudet, Port-Tarascon, 1890, p. 73).On utilisait la voile pour déraper (La Varende, J. Bart,1957, p. 77):
Dès midi, il vente grand frais de N. avec des rafales et une pluie abondante et continuelle. Au lieu de déraper il fallut songer à assurer notre tenue au mouillage. Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud,t. 3, 1842, p. 78.
[Avec un compl. d'obj. interne] Déraper l'ancre. Nous virâmes donc en dérapant l'ancre batarde (Dumont d'Urville, Voy. autour du monde,t. 2, 1832-34, p. 54).On agit avec le cabestan sur le garant du palan (...) pour déraper une ancre lorsqu'elle tient durement (Galopin, Lang. mar.,1925, p. 51).
Rem. Déplanter se dit de toutes les ancres alors que déraper ne s'emploie que pour la dernière ancre mouillée (d'apr. Bonn.-Paris 1859).
P. métaph., fam. Il travaille quelquefois un mois sans déraper (Poulot, Sublime, 1872, p. 69). [... La vieille est malade,] à cause du gas Marie-Pierre qui a dérapé de chez eux depuis trois jours (Richepin, Glu,1881, p. 16).
Rem. On rencontre ds le même sens un emploi factitif de l'expr. déraper l'ancre (cf. Id., ibid., p. 271).
Région. (Canada). Partir, s'enfuir. Il a fait un mauvais coup et il a dû déraper (Canada1930).
b) [En parlant de l'ancre, du grappin] Cesser d'être fixé au fond et laisser ainsi dériver le bateau. Le grappin égratigna la roche, puis dérapa (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 262).Ou son grelin pouvait casser, ou son ancre déraper, et dans les deux cas il était en détresse (Verne, Enf. cap. Grant,t. 3, 1868, p. 73).Le navire chasse, ce n'est pas la chaîne qui a cassé; c'est certainement l'ancre qui a dérapé (Le Clère1960).
2. Usuel. [En parlant d'un véhicule : bicyclette, automobile, etc.] En changeant, en quittant sa direction initiale, glisser involontairement sur la route par suite d'un défaut d'adhérence au sol. Déraper dangereusement, violemment; une roue, une voiture dérape. L'automobile vira (...) la machine dérape et va buter contre un arbre (A. France, Crainquebille et autres contes,1904, p. 171).Les voitures, brillantes de pluie, dérapaient sur le sol humide (Arland, Ordre,1929, p. 257).La voiture en partant dérapa légèrement dans l'épaisse poussière (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 149).
P. méton du suj.; [en parlant du conducteur] Le sol était glissant : j'ai dérapé (Ac.1932).
Rare. [En parlant d'un traîneau] Dès le premier tournant, le traîneau dérapa (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 297).
P. métaph. Le dialogue dérapait (Toulet, Demois. La Montagne,1920, p. 173).On a beau se donner du mal, on glisse, on dérape, on retombe dans l'alcool qui conserve les vivants et les morts (Céline, Voyage,1932, p. 411).
Rem. Déraper indique en gén. un mouvement du véhicule non contrôlé par le conducteur; dans les courses d'autos, ce mouvement est pratiqué en vue d'augmenter la vitesse moyenne. Dans une course d'autos, il n'est point nécessaire de vouloir déraper au tournant; les forces mécaniques s'en chargent (Alain, Propos, 1927, p. 743).
P. ext. ou anal.
[En parlant d'un véhicule sur rails] Le Batignolles-Clichy-Odéon, en tournant, dérapa, oscilla un peu, et versa sur la gauche (Toulet, Nane,1905, p. 32).
Fam. [En parlant d'une pers.] Glisser de façon involontaire lors d'un déplacement. Dans sa fougue pour la caresser, il a dérapé du tapis, il est allé se cogner la tronche (Céline, Mort à crédit,1936, p. 215).Les pieds dérapant dans la neige (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 136).
B.− P. anal., emplois techn. divers
1. ÉCON. ,,Échapper au contrôle des autorités, des dirigeants. Amorcer une évolution, un mouvement soudains aux conséquences fâcheuses`` (Gilb. 1971). Les prix ne dérapent pas encore brutalement en hausse (L'Express, 29. 9. 69ds Gilb.1971).
2. AÉRON. Glisser latéralement, notamment en exécutant un virage avec une inclinaison insuffisante. J'ai lancé l'avion en travers. Il dérape brutalement vers la gauche, avec des vibrations craquantes (Saint-Exup., Pilote de guerre,1942, p. 348).
P. méton du suj. Glissade sur l'aile [de l'avion], suivie d'un virage. Comme s'il tombait, Attignies semble déraper avec un bruit de ferraille et de chargeurs qui roulent dans la carlingue (Malraux, Espoir,1937, p. 664).
3. SKI. Avancer en faisant glisser les skis transversalement par rapport à leur direction normale de déplacement. Vous « stemmez, vous stemmez », je vous dis de « couler... » et d'abord, apprenez à déraper (Comment parlent sportifsds Vie Lang.,1953, p. 140).
Rem. La docum. atteste l'emploi adj. du part. prés. Sous la neige, la route était dérapante (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 292). Mêler des particules de caoutchouc au bitume [des routes] (...) de tels revêtements vieillissaient moins vite et étaient moins dérapants (Industr. fr. caoutch., 1965, p. 46).
Prononc. et Orth. : [deʀape], (je) dérape [deʀap]. La prononc. avec [a] ant. est rég. le verbe étant un emprunt au prov. mod. derrapa. Mais d'apr. Grammont Prononc. 1958, p. 30 on prononce [ɑ] post. d'apr. râpe, râper, dérâpe. Barbeau-Rodhe 1930 admet [ɑ] ou [a]. Enq. : /deʀap, (D)/ (il) dérape. Étymol. et Hist. [Av. 1637 région. (domaine prov.) se deraper « s'arracher (à) » ds DG]; 1. 1687 en parlant d'une ancre (Desroches, Dict. de mar., 20 ds Fr. mod., t. 25, p. 310 : l'ancre est dérapée ou a quitté); p. ext. 1859 (Bonn.-Paris 1971 : un navire Dérape, au moment où, quand il appareille, quand il chasse sur son ancre [...], sa dernière ancre est arrachée de la place où elle était mouillée); 2. fig. 1870 (Poulot, loc. cit.); 3. 1896 (La France automobile, 274 ds Fr. mod., t. 42, p. 252). Empr. au prov. derapa, derraba « arracher, déraciner » (ds Mistral), a. prov. derrabar 1390, darrabar 1402 ds Pansier t. 3; dér. de rapar « saisir, enlever », issu du germ. rapôn « arracher, enlever », FEW t. 16, p. 664 a. Fréq. abs. littér. : 36.

Wiktionnaire

Verbe

déraper \de.ʁa.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Quitter prise sur le fond en parlant d’une ancre, ce qui a pour effet de faire dériver le navire.
    • Demain à bord, fit-il. Avant midi. Qu’on y soit ou qu’on n’y soit pas, je dérape. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Une nuit, vers 1 heure du matin, les rafales de vent se firent plus violentes et je fus réveillé par le bruit de mon ancre dérapant sur le fond. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Se déplacer latéralement, en parlant de la roue d'un véhicule en déplacement, par suite d’une insuffisance de son adhérence au sol, parce que celui-ci est glissant, ou que, dans un virage, la force centrifuge a exercé une action prépondérante.
    • L’automobile a dérapé.
  3. (Par extension) (Familier) Glisser.
    • Le sol était glissant : j’ai dérapé.
  4. (Figuré) Sortir de la mesure.
    • Mais on dérape très vite, le médecin est aussi fou que ses patients, les infirmières sont déchaînées, l'atmosphère vire au pandémonium morbide et sexué. — (« Kill Me Please », une tendresse gore, dans Marianne (magazine), n° 707 du 6 novembre 2010, p.84)
  5. (Figuré) Tenir des propos considérés comme choquants.
    • L’association envisage de porter plainte après que le responsable syndical a dérapé à de multiples reprises, selon elle, sur les ondes.
    • Les invités politiques […] connaissent le rituel : Yann Moix ou Léa Salamé vont cogner, Ruquier viendra au secours de l’invité et celui-ci en sortira plus populaire. Même s’il dérape, cela n’aura pas trop de conséquences à long terme. — (Jean-Luc Mano, dans L’ère Ruquier, Télérama, n° 3466, juin 2016, p. 24)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRAPER. v. intr.
T. de Marine. En parlant d'une ancre, Quitter prise sur le fond et faire dériver le navire. Il se dit aussi d'un Véhicule dont une roue vient à se déplacer latéralement, par suite d'une insuffisance de son adhérence au sol, parce que celui-ci est glissant, ou que, dans un virage, la force centrifuge a exercé une action prépondérante. L'automobile a dérapé. Par extension, Le sol était glissant : j'ai dérapé.

Littré (1872-1877)

DÉRAPER (dé-ra-pé) v. n.
  • Terme de marine. Une ancre dérape quand, bien que mouillée, elle n'est plus fixée au fond et laisse dériver le vaisseau.

    Se dit aussi d'une ancre au moment où elle est arrachée volontairement du fond de la mer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉRAPER, v. n. (Marine.) se dit de l’ancre qui quitte le fond où elle étoit mouillée, soit qu’on la leve pour appareiller, soit qu’un mauvais tems tourmente le vaisseau, & roidisse assez le cable pour le forcer de quitter le fond.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « déraper »

De l’occitan derapar (« arracher, déraciner »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Formé, avec le préfixe dé…, sur le modèle de l'italien ar-rappare, ar-raffare, rappare ; espagn. rapas ; venant du germanique : holl. rapen ; suéd. rappa ; allem. raffen, saisir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déraper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déraper derape

Évolution historique de l’usage du mot « déraper »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déraper »

  • De son côté, Virgile présente ses excuses à Eve tandis qu’Eliott continue de déraper en blanchissant l’argent de la revente de cigarettes. Et Janet invite Eliott et Emy à dîner. Becker s’inquiète pour sa belle-fille et se renseigne auprès de Manu sur Eliott… Manu le pense rangé avec son bar et Becker lui demande de le surveiller. Stars Actu, Un si grand soleil : Carine interrogée, Virgile s'excuse, Eliott dérape, ce qui vous attend mercredi 24 juin (épisode n°423 en avance) - Stars Actu
  • Avant de déraper : "Le vert des Verts correspond comme par hasard au vert de l’islam. Il y a une alliance composite entre tous ces gens qui est derrière le vote Vert." midilibre.fr, La théorie complotiste d'Eric Zemmour sur les Verts et l'islam : les internautes amusés - midilibre.fr
  • C’était un vendredi soir, la veille d’un jour important : mon nouveau canapé allait être livré et j’avais une aprèm entre copines prévue, donc pas question de déraper sur les pintes. madmoiZelle.com, Enfermé dehors : que faire ? Les conseils d'un serrurier

Images d'illustration du mot « déraper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déraper »

Langue Traduction
Anglais skid
Espagnol patinar
Italien slittata
Allemand schleudern
Chinois 打滑
Arabe انزلاق
Portugais derrapagem
Russe занос
Japonais スキッド
Basque skid
Corse skid
Source : Google Translate API

Synonymes de « déraper »

Source : synonymes de déraper sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déraper »

Déraper

Retour au sommaire ➦

Partager