Déjeuner : définition de déjeuner


Déjeuner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉJEUNER1, verbe intrans.

A.− Vx, région. Prendre le repas du matin :
1. Alors que, les premiers mois, j'avais gardé mes heures de prière, de repos, de repas, que je m'étais crue obligée chaque jour de déjeuner, de dîner, de souper (...) Maintenant je vivais de bananes ou de mangues heure par heure. Giraudoux, Suzanne et le Pacifique,1921, p. 72.
Rem. P. réf. au subst. petit déjeuner, on trouve parfois le verbe qui en dérive, employé p. plaisant. Avez-vous bien dîné? demanda-t-il [André à Julietta]. Oui, très bien dîné, et bien petit-déjeuné aussi (L. de Vilmorin, Julietta, 1951, p. 173).
Déjeuner à la fourchette. Prendre un petit déjeuner copieux fait souvent de viandes accompagnées de vin. Mais en fait d'anges je n'estime que ceux qui déjeunent vigoureusement à la fourchette et qui ont du marbre plein leur corset (Barb. d'Aurev., 2eMemor.,1839, p. 345).
B.− Usuel. Prendre le repas de midi. J'ai eu ce jour la société du journal à déjeuner (Maine de Biran, Journal,1817, p. 57).Mais d'abord on déjeuna, sur le pouce (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 156):
2. Une servante vint annoncer que le déjeuner était servi. − Oh! Papa, implora Renée, si nous déjeunions ici, puisque nous y sommes? Il fait si bon. Mais M. Henriot, d'un ton ferme : − Pas de ça, ma petite! Chaque chose à sa place : c'est ainsi qu'on fait les bonnes maisons. Nous déjeunerons dans la salle à manger, comme d'habitude. Arland, L'Ordre,1929, p. 38.
Déjeuner + prép.
1. [Introduit par de, le compl. circ. de moyen désigne les mets consommés au déjeuner] Je déjeunai fort bien d'une omelette aux fines herbes, d'une aile de poulet au gros sel et d'un morceau de fromage (A. France, Pt Pierre,1918, p. 243).Pierrot déjeuna debout : d'un sandwich (Queneau, Pierrot,1942, p. 147).
2. [Introduit par avec, le compl. circ. d'accompagnement désigne la ou les personnes avec qui l'on déjeune] Venez donc me voir et déjeuner avec moi demain matin si vous pouvez (Hugo, Corresp.,1832, p. 518).
3. [Toutefois, la préposition avec tend à être employée dans les 2 cas cités supra] :
3. Je m'en vais déjeûner, si grondante de colère rentrée que papa lui-même s'en aperçoit et me demande si j'ai la fièvre (...) Puis je reviens très tôt, à midi un quart et je m'énerve, parmi les rares élèves qui sont là, des gamines de la campagne déjeûnant dans l'école avec des œufs durs, du lard, de la mélasse sur du pain, des fruits. Colette, Claudine à l'école,1900, p. 50.
Rem. On rencontre chez P. Valéry le néol. déjeunatoire, adj. sur le modèle de dînatoire*. Qui est relatif au déjeuner. Charles [Auzillon], de Bordeaux et du Sud-Ouest m'écrit pour des projets déjeunatoires (Valéry, Corresp. [avec G. Fourment], 1914, p. 180).
Prononc. et Orth. : [deʒ œne], (je) déjeune [deʒ œn]. [ø] fermé long d'apr. jeûne ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787 et comme 1revar., à côté de [œ] ds Passy 1914. Dans jeûne, l'accent circonflexe marquant la durée s'explique étymologiquement (contraction de 2 syll.) et la durée se justifie, encore, parce que la voyelle se trouve en position tonique. En harm. avec la prononc. [ø] on rencontre la graph. déjeûner ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787 Gattel 1841 comme ds Ac. 1740 et 1762, les éd. de 1694 et 1718 écrivant desjeuner, les éd. de 1798-1932 enregistrant la forme mod. La disparition de l'accent circonflexe, le changement de timbre s'expliquent par le fait que le verbe n'est plus très senti comme un dér. de jeûne. Il a le sens de prendre un repas plutôt que celui de rompre le jeûne. Au contraire jeûner, jeûneur ont conservé leur accent, mais à jeun n'en porte pas (une nasale en finale absolue étant brève, l'accent circonflexe, signe graphique d'une durée serait malvenu). Buben 1935, § 33 signale que sous l'influence de déjeuner on peut rencontrer la prononc. [ʒ œn] pour jeûne (prononc. admise comme var. ds Passy 1914, jugée tout à fait incorrecte par Mart. Comment prononce 1913, p. 92). Mais cette prononc. a peu de chance de s'étendre parce que [ø:] et l'accent circonflexe jouent un rôle distinctif p. rapp. à l'adj. jeune. Buben 1935, § 33 note, également, la prononc. [deʒne] dans laquelle [ø] s'est affaibli en [ə] et disparaît complètement. Étymol. et Hist. Ca 1155 sei desgeüner « prendre le repas du matin » (Wace, Rou, 1, 197 ds T.-L.), dep. le xixes. sert aussi à désigner l'action de prendre le repas de midi, évinçant dans ce sens dîner*, l'heure des différents repas s'étant déplacée dans la journée (cf. Dauzat ds Mél. Huguet, pp. 59-66). Prob. du b. lat. disjejunare attesté seulement au xies. (Vita S. Walburgis d'apr. E. Benveniste ds Rom. Philol., t. 10, 1956, p. 145), disjunare, littéralement « rompre le jeûne ».
DÉR.
Déjeuneur, subst. masc.,vx. Personne qui déjeune. Dans la grande salle de Peters. Pas un déjeuneur (Goncourt, Journal,1871, p. 762). 1reattest. 1825 (Brillat-Sav., Physiol. goût, p. 160); de déjeuner1, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Kurylowicz (J.). Extrapolation d'une loi ling. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, p. 1. − Pamart (P.). Écriture artiste et créations verb. Vie Lang. 1970, p. 307 (s.v. déjeuneur).Quem. 2es. t. 3 1972 (s.v. déjeunatoire).

DÉJEUNER2, subst. masc.

Repas quotidien dont la nature et l'horaire sont variables suivant l'époque, la région ou une culture particulière.
A.− Vx, région.
1. Repas léger que l'on prend le matin au lever. Désormais, madame se leva à neuf heures comme une princesse, et même elle exigea que la bonne lui montât son déjeuner au lit (Aragon, Beaux quart.,1941, p. 15):
1. Si je n'allais pas avec elle [Geneviève], je trouvais cependant mon déjeuner tout prêt, dans la grand'salle : le pain tendre, le sucrier de verre, et les petits toupins du lait et du café, qui cuisaient côte à côte, sur la braise de la cheminée recouverte de cendres tièdes. Bosco, Le Mas Théotime,1945, p. 68.
Rem. Dans ce cas, déjeuner est fréquemment déterminé par un adj. ou un compl. de nom. Faire le premier déjeuner (Zola, Dr Pascal, 1893, p. 31). Prendre le déjeuner du matin (Duhamel, Combat ombres, 1939, p. 168).
En partic., usuel. Petit déjeuner. Sur le devant de son vêtement de nuit s'étalaient avec gloire les taches de chocolat des petits déjeuners (Montherl., Filles,1936, p. 989):
2. Fort malheureusement, il se trouva que la cuisinière jugea son cadeau inférieur aux autres et, le lendemain matin, mon arrière-grand'mère avala plusieurs bouchées d'arsenic avec son petit déjeuner. Green, Journal,1935-39, p. 228.
Déjeuner à la fourchette. Déjeuner où l'on mange souvent de la viande accompagnée de vin :
3. mmesorbet. − Monsieur, je ne tiens pas le déjeuner à la fourchette. florimon. − Alors, madame, faites-moi donner des côtelettes. mmesorbet. − Prenez donc garde, monsieur, que c'est encore du restaurant, et l'on ne trouve ici que ce qui constitue l'ancienne limonaderie. Leclercq, Madame Sorbet,1835, 6, p. 141.
2. Au fig. Le déjeuner désignant familièrement une chose sans importance, p. réf. à la frugalité traditionnelle du premier repas; cf. Lar. 20e.Déjeuner de soleil. Tissu dont la couleur passe au soleil :
4. [Gladys :] − ... Mon Dieu! que j'ai pleuré dans le train, en m'en retournant!... J'en ai gâté ma robe. Elle était si fragile! Un déjeuner de soleil, comme mon beau roman! ... Bourget, Pastel, 1889, p. 51.
P. ext. Projet, sentiment éphémère. Le frais amour de deux corps juvéniles est un matin d'avril. Il passe comme une rosée. La jeunesse du cœur est un déjeuner de soleil (Rolland, J. Chr.,Adolesc., 1905, p. 336).
3. P. méton.
Vx. Service à déjeuner composé généralement d'un plateau, d'un sucrier, d'une tasse et sa soucoupe :
5. − Comment, s'écria Madame Vauquer, le père Goriot aurait fondu son déjeuner de vermeil? − N'y avait-il pas deux tourterelles sur le couvercle? dit Eugène. − C'est bien cela. − Il y tenait donc beaucoup, il a pleuré quand il a eu pétri l'écuelle et le plat. Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 60.
Usuel. Ensemble formé par la tasse et la soucoupe assorties. J'ai lavé moi-même mes deux déjeuners en vieux Marseille. J'ai lu deux Harmonies poétiques. Puis j'ai écrit à mon mari que j'avais lavé nos deux déjeuners et lu mes deux Harmonies (Giraudoux, Lucrèce,1944, I, 4, p. 37).
B.− Courant
1. Repas plus copieux du milieu de la journée. Déjeuner d'affaires (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 90).Déjeuners de chasse (Barrès, Cahiers,t. 5, 1960-1907, p. 9).Les déjeuners sur l'herbe (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Découverte, 1884, p. 958).Un déjeuner littéraire (Green, Journal,1949, p. 328):
6. Car quand nous étions tous dans le petit salon de Gilberte, tout d'un coup regardant l'heure elle disait : − Dites donc, mon déjeuner commence à être loin, je ne dîne qu'à huit heures, j'ai bien envie de manger quelque chose. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 506.
Rem. 1. Déjeuner est parfois déterminé par des adj. qui l'opposent à petit déjeuner. Le second déjeuner était servi ... Midi sonnait (Balzac, Chanterie, 1850, p. 242). Au grand déjeuner, je force la confiance des enfants (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 256). 2. Dans certaines régions ou dans certains milieux, le déjeuner est nommé dîner*. Le dîner des hôtes, car l'on appelait au cloître le déjeuner dîner et le dîner souper, était composé d'un bouillon épaissi par des îles réunies de semoule (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 58).
Déjeuner(-)dîner ou déjeuner dinatoire. Repas servi tard dans la journée et tenant lieu de dîner. Avant de quitter le château, Hautemare descendait à l'office où il trouvait une sorte de déjeuner-dîner pour lui préparé (Stendhal, Lamiel,1842, p. 41).
En composé [Le second terme désignant l'activité pratiquée pendant le déjeuner] Déjeuner-concert (Le Monde,9 janv. 1866).Déjeuner-débat (Le Monde,15 oct. 1965ds Gilb. 1971).Le prochain déjeuner-conférence, organisé par la Société française de Géographie économique et d'Action coloniale (L'Œuvre,13 juin 1941).
2. P. méton. La nourriture, les mets qui composent le repas :
7. ... cette foule d'écoliers externes qui se rendent aux lycées, leurs livres sous le bras et le déjeûner à la main; ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 57.
Prononc. et Orth. : [deʒ œne]. Pour [ø:] fermé long à la 2esyll. et pour la graph. déjeûner, cf. déjeuner1. Ac, 1740-1878 admet la var. déjeuné, alors que les éd. de 1694, 1718 et 1932 enregistrent uniquement la graph. en -er. Celle en est donnée, en tant que var., également, ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Besch. 1845, Littré, Guérin 1892 et DG, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e(pour lequel cette var. est rare). Étymol. et Hist. a) Fin xiies. (Naiss. du chev. au cygne, 2261 ds Gdf. Compl. : pense del desjuner); b) 1728 « ensemble de vaisselle servant à ce repas » (Journal de Verdun d'apr. Havard). Substantivation de déjeuner1*.
STAT. − Déjeuner1 et 2. Fréq. abs. littér. : 5 881. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 624, b) 9 524; xxes. : a) 10 798; b) 8 609.
BBG. − Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 125. − Benveniste (E.). À propos du fr. déjeuner. Rom. Philol. 1956-57, t. 10, p. 145. − Dauzat (A.). Déjeuner, dîner, souper du Moyen-Âge à nos jours. In : [Mél. Huguet (E.)]. Paris, 1940, pp. 59-66; L'Hist. de déjeuner, dîner, souper. Vie Lang. 1952, pp. 3-5. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 12. − Piron (M.). Les Belgicismes lex. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, no1, p. 299. − Quem. 2es. t. 4 1972.

Déjeuner : définition du Wiktionnaire

Verbe

déjeuner \de.ʒœ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Belgique), (Canada), (Suisse), (Occitanie) Prendre le repas du matin.
    • On fait, en Suisse, ordinairement trois repas : le matin, on déjeune au miel et au café; vers midi, on lunche, et le soir, on dîne ou soupe à la table d’hôte ou isolément. — (Guide Conty, La Suisse circulaire, 8e éd., 1894, p. 25)
    • À sept heures vingt-huit, je suis dans la rue. Je n’ai encore jamais eu le temps de déjeuner ni de me laver, bien entendu. — (Roger Martin du Gard, Les Thibault, La belle saison)
  2. (France) Prendre le déjeuner ; prendre le repas du midi.
    • […] nous remontons au sommet du Hohneck par un sentier à nombreux zigzags, et bientôt toute la société réunie s’entasse pour déjeuner dans le restaurant en planches établi près de la table d’orientation du Club alpin. — (Bulletin de la Société d’histoire naturelle des Ardennes, vol. 14–18, 1907, page 56)
    • Il est onze heures, allons, nous déjeunerons à Rosières, un nom affriolant! — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)

Nom commun

déjeuner \de.ʒœ.ne\ masculin

  1. (France) Repas de midi. (Vieilli) Repas du matin.
    • Quoique […] j’eusse économisé quelques sous sur mes omnibus et mes déjeuners, il me fallut, plusieurs fois, avoir recours à l’obligeance d’un ami afin de payer des termes en retard et les dettes criardes. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • À midi, elle lisait déjà, le grand déjeuner finissant à onze heures. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 66.)
  2. (Belgique, Canada, Suisse & nombreuses régions françaises) Repas du matin.
  3. Pièce de vaisselle de la forme d'une tasse, mais d'un contenance très supérieure, utilisée le matin lors du petit déjeuner. [Note : le déjeuner est un peu moins haut et plus large que le mug.]
    • Un déjeuner en porcelaine de Sèvres, pâle tendre, ancien décor à bandes bleues alternées de bouquets de fleurs, 285 fr. — (J.A. Dréolle, Drouot in L'Artiste, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déjeuner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉJEUNER. v. intr.
Faire le repas du matin ou celui du milieu du jour. Il n'a point encore déjeuné. Déjeuner de café, de chocolat. Déjeuner d'un pâté. Gardez les restes du dîner, nous en déjeunerons demain. Nous déjeunerons à une heure précise.

Déjeuner : définition du Littré (1872-1877)

DÉJEUNER (dé-jeu-né ; l'Académie écrit jeûner avec un circonflexe, et déjeuner sans accent) v. n.
  • Faire le repas du matin. Nous causerons de cela en déjeunant. Déjeuner de café, de chocolat, d'un morceau de pâté. Déjeuner avec des amis. Çà, déjeunons, dit-il : vos poulets sont-ils tendres ? La Fontaine, Fabl. IV, 4. Du reste, déjeunons, messieurs, et buvons frais, Boileau, Lutr. IV. Lorsque je lis que Périclès sacrifiait tous les matins aux Grâces, ce que j'entends par là, c'est que tous les jours Périclès déjeunait avec Aspasie, Marmontel, Mém. liv. VII.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

Déjeuner de, souper de, dîner de, se disent du mets qu'on a mangé : j'ai déjeuné d'une côtelette. Déjeuner avec, souper avec, dîner avec, se disent des personnes avec qui l'on a mangé : j'ai déjeuné avec quelques amis. Cela est fondé en raison, mais souvent négligé dans la pratique, et on dit couramment : déjeuner avec une tasse de café au lait. Nous avions comme il faut séparé nos relais Et déjeunions en hâte avec quelques œufs frais, Molière, Fâch. II, 7.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et quant li très [pavillon] l'empereour fu tendus, si se fist maintenant desarmer, et puis s'est un petit desjeüné de pain biscuit et de vin, H. de Valenciennes, IV. Li vallet foulon se doivent desjeüner en charnage ciez [chez] leur mestre à l'eure de prime, Liv. des mét. 134. … Se vos m'en volez doner, Sire, à cel vilain en donez, Tant qu'il en soit desjeünez ; Qar il est si mal atornez Que à paine se puet ester, Ren. 6194. De fain estoie sormenez, Et bien me suis desjeünez De vos harenz à bone estraine, ib. 4006. Bateiz ces chozes en un mortier de cuyvre, à un peteil [pilon] de fer, desgeuneiz-vos dou jus par trois matins : gariz sereiz de la maladie des vers, Rutebeuf, 257.

XIVe s. Quant les autres compagnons sont venus de leurs questes, ils se doivent desjeuner et donner un peu à menger à leurs chiens, Modus, f° XLII, verso. Jà vivres ont no gent à plenté et assez ; En haste ont repeü ; là se sont desjunez, Guesclin. 20720.

XVe s. Et encore en y avoient en la ville beaucoup qui se dejeunoient par les tavernes et buvoient la garnache et la malvoisie chez Lombards, et rien n'en payoient, Froissart, II, II, 115. … Et illec assez près Nous menerent en lieu bel, cler et frès Pour desjuner, Christine de Pisan, Dit de Poissy.

XVIe s. Ilz se desjeunoyent de baisler [bâiller], Rabelais, Pant. V, 27. La plus querelleuse reformation theologienne de quoy le monde se soit desjeuné il y a long temps, Montaigne, IV, 128. À Nimes le roi fut desjeuné de plaintes contre le mareschal d'Anville, D'Aubigné, Hist. I, 204. … Où il se pensoit reposer, quand on le desjeuna de la prise de Marans, D'Aubigné, ib. III, 109. Ils se desjeunerent [firent leur profit] de ce butin, en se retirant à Thoul, Carloix, VII, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déjeuner »

Étymologie de déjeuner - Wiktionnaire

(fin XIIe siècle) De desjeûner, de des-, dé-, préfixe qui indique l’arrêt et jeûne. Littéralement, « arrêter le jeûne », du latin disjejunare, disjunare (« briser le jeûne »).
Évolution du mot : disjejunare (latin) > *disjunare (latin) > (attesté en 1606) desjuner[1] > (1694) desjeuner[2] > déjeûner > (1798) déjeuner[3].
Note :
  • Au XIXe siècle, on écrit indifféremment « déjeuner » ou « déjeuné »[4] ; cette dernière graphie n’est plus utilisée au XXe siècle.
  • Le déjeuner est à l'origine le premier repas de la journée, celui qui se prend au lever ou qui rompt le jeûne. À partir du XIXe siècle, l’appellation « petit déjeuner » a supplanté celle de « déjeuner » dans certaines régions, spécialement en France.
  • Le verbe latin disjejunare a aussi évolué phonétiquement pour former le verbe « dîner ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de déjeuner - Littré

Dé… préfixe, et jeûner, proprement cesser de jeûner, se mettre à manger ; génev. déjuner. En provençal dejunar, en italien digiunare signifient jeûner. La forme ancienne est se desjeuner, s'ôter du jeûne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déjeuner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déjeuner deʒœne play_arrow

Conjugaison du verbe « déjeuner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déjeuner

Évolution historique de l’usage du mot « déjeuner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déjeuner »

  • « Le marché Petit déjeuner liquide mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Petit déjeuner liquide devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Petit déjeuner liquide mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | Sanitarium, Danone, The Hain Daniels, Campbell, Tio Gazpacho – Thesneaklife
  • Le rapport d’étude de marché mondial Boîte à déjeuner est une recherche complète qui fournit des informations sur la taille du marché Boîte à déjeuner, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions 2025. Ce rapport comprend également l’étude globale de la part de marché Boîte à déjeuner avec tous ses aspects influençant la croissance du marché. Le rapport sur le marché mondial Boîte à déjeuner est fourni pour les marchés internationaux ainsi que les tendances de développement, l’analyse du paysage concurrentiel et l’état de développement des régions clés. Les politiques et plans de développement sont discutés ainsi que les processus de fabrication et les structures de coûts sont également analysés. Ce rapport est une analyse quantitative exhaustive de l’industrie Boîte à déjeuner et fournit des données pour l’élaboration de stratégies visant à accroître la croissance et l’efficacité du marché Boîte à déjeuner. , Boîte à déjeuner Industrie 2020: restrictions, perspectives régionales, taille, part, principaux acteurs et perspectives jusqu’en 2026 – InFamous eSport
  • Petit déjeuner du personnel du campus Paris-Saclay CentraleSupélec, campus Paris-Saclay, le lundi 6 juillet à 08:30 Unidivers, Petit déjeuner du personnel du campus Paris-Saclay CentraleSupélec,campus Paris-Saclay Gif-sur-Yvette lundi 6 juillet 2020
  • Snooze est une marque éco-responsable et solidaire qui propose de délicieuses recettes de céréales pour le petit déjeuner. POSITIVR, Petit déjeuner éthique : découvrez les céréales Snooze, bio, responsables et solidaires
  • En revanche, s’il y a bien une habitude dont les Français ne semblent pas être coutumiers, c’est celle de manger salé au petit-déjeuner. Seulement 15% des personnes interrogées déclarent opter pour des œufs, du fromage ou de la charcuterie. Marie Claire, Petit-déjeuner salé, une bonne idée pour la santé - Marie Claire
  • Jus de fruits, viennoiseries, tartines de pain agrémentées de beurre et de confiture... En France, la tradition veut que le petit-déjeuner soit sucré. Mais cette habitude est-elle idéale pour perdre du poids ? Est-il préférable de manger un petit-déjeuner à l’anglaise pour mincir ? La micro-nutritionniste Valérie Espinasse nous éclaire. Femme Actuelle, Petit-déjeuner : vaut-il mieux manger salé ou sucré le matin pour perdre du poids ? : Femme Actuelle Le MAG
  • C’est la photo de ce vendredi 3 juillet : trois maires de Cognac réunis pour un déjeuner. L’ancien, Jérôme Mouhot ;  l’actuel (jusqu’à samedi matin), Michel Gourinchas ; et celui qui est appelé à leur succéder, Morgan Berger. SudOuest.fr, Cognac : la photo du déjeuner des maires
  • Il n'est pas d'amour durable, pas d'harmonie possible, dans un intérieur où d'ordinaire, le déjeuner est une faillite et le dîner une banqueroute. De Clément Vautel
  • La pauvreté paraît bizarre aux riches. Ils ont du mal à comprendre pourquoi ceux qui ont faim ne sonnent pas pour qu'on leur serve le déjeuner. De Walter Bagehot
  • L'infortune, dit le proverbe écossais, est saine à déjeuner, indifférente à dîner, et mortelle à souper. De Stendhal / Filosofia nova
  • Pour connaître l'âge d'une femme, il faut la voir avant son petit déjeuner. De Jacques Dutronc
  • L'espoir est un bon déjeuner, mais un mauvais dîner. De Francis Bacon / Apophtegmes
  • Tout bonheur commence par un petit déjeuner tranquille. De Somerset Maugham
  • Je ne bois jamais rien de plus fort que le gin avant le petit déjeuner. De W.C. Fields
  • Seuls les idiots sont brillants au petit déjeuner. De Oscar Wilde
  • Rien ne vaut un déjeuner gratuit. De Robert Heinlein
  • Quand j’étais plus jeune, j’avais comme règle de ne jamais boire d’alcool fort avant le déjeuner. Maintenant, ma règle est de ne jamais le faire avant le petit-déjeuner. De Winston Churchill / Man of the Century, John Ramsden, 2002
  • Il arrive qu’un déjeuner de travail se transforme en véritable déjeuner de travail. De Laurent Ruquier / Le tout bon

Images d'illustration du mot « déjeuner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déjeuner »

Langue Traduction
Corse merendu
Basque bazkaria
Japonais ランチ
Russe обед
Portugais almoço
Arabe غداء
Chinois 午餐
Allemand mittagessen
Italien pranzo
Espagnol comida
Anglais lunch
Source : Google Translate API

Synonymes de « déjeuner »

Source : synonymes de déjeuner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires