Dégénérer : définition de dégénérer


Dégénérer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉGÉNÉRER, verbe intrans.

A.− [Le suj. désigne un être vivant (hum., animal, végét.) ou un groupe d'individus] Perdre les qualités et la vigueur originelle de sa race ou de son espèce. Un noble coursier dont le sang dégénère et s'avilit au cinquième croisement de sa race (Musset, Le Temps,1831, p. 102).Le haut de la société s'abâtardit et dégénère (Hugo, Ruy Blas,1838, p. 331):
... la pluralité des êtres vivants sont soumis à la nécessité inflexible de la mort. Au bout d'un temps de fonctionnement, qui varie fortement suivant les espèces et légèrement suivant les individus, ils s'affaiblissent, dégénèrent, et finissent par périr, soit d'une mort naturelle qui n'est que la conclusion de leur déclin, soit d'une mort accidentelle qu'a favorisée la baisse de leur résistance. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 109.
Au fig. Perdre ses qualités, diminuer de mérite. Ce fut un héros dans sa jeunesse, mais depuis il a bien dégénéré (Ac.1798-1932).Cette excellente auberge qui, dit-on, n'a pas dégénéré (Mmede Chateaubr., Mém. et lettres,1847, p. 13).
Dégénérer de.[Le suj. désigne une pers.] Avoir moins de valeur que ses ascendants. Le prince Adélestan n'était point dégénéré de ses ancêtres (A. France, Île ping.,1908, p. 212).
Au fig. Cette animalité (...) dégénérait de l'intelligence en ceci seulement (Gracq, Syrtes,1951, p. 132).
B.− P. ext. Dégénérer en.[Le suj. désigne un inanimé abstr. ou concr.] Se transformer en un état inférieur ou pire. [Ces] sages précautions qui empêchent l'autorité de dégénérer en tyrannie (Marat, Pamphlets, Suppl. Offrande Patrie, 1789, p. 69).
MÉD. [Le suj. désigne une maladie] Évoluer (généralement dans le sens de la gravité). Dégénérer en cancer, fièvre, folie, ulcère. Une rechute de bronchite, qui dégénéra en pneumonie (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 594).
Rem. 1. Comme en témoignent qq. ex. supra, dégénérer se conjugue avec l'auxil. avoir quand il exprime l'action et avec l'auxil. être quand il marque l'état. 2. Littré indique à juste titre : ,,Dégénérer prend la préposition de quand nous voulons marquer l'origine dont on s'est écarté; et la préposition en, quand nous voulons marquer l'imperfection dans laquelle une chose est tombée.``
Prononc. et Orth. : [deʒeneʀe], (je) dégénère [deʒenε:ʀ]. Fait partie des verbes qui changent [e] fermé en [ε] ouvert devant syll. muette sauf au fut. et au cond. dégénérerai(s). Enq. : (il) dégénère /deʒeneʀ/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xives. intrans. « perdre les qualités naturelles de sa race » (Oresme ds Meunier : Tel homme ... se desnature et degenere ou forligne); spéc. 1458 « en parlant de personnes, avoir moins de valeur que ceux dont on est issu » (Débat des héraulx d'armes, éd. L. Pannier, p. 51 : En ne forligne ny ne degenere la voye de ses nobles predecesseurs); 2. fin xvies. se dégénérer en « changer de bien en mal » ici contexte méd. (A. Paré, XV, 16 ds Littré); 1663 p. ext. (Molière, Dépit amoureux, V, 8 : Ces gens, avant l'hymen, si fâcheux et critiques Dégénèrent souvent en maris pacifiques). Empr. au lat. class. degenerare « s'abâtardir »; fig. « abâtardir, altérer ». Fréq. abs. littér. : 241. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 502, b) 285; xxes. : a) 190, b) 327.

Dégénérer : définition du Wiktionnaire

Verbe

dégénérer intransitif ou réfléchi 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Perdre les qualités naturelles de sa race, de son espèce.
    • Certains savants pensent que l’espèce humaine a dégénéré.
    • Le blé dégénère dans un mauvais terrain.
  2. (En particulier) N’avoir pas autant de noblesse, de vertu, de mérite que ceux dont on est sorti, ne pas suivre leurs bons exemples.
    • Cette race a bien dégénéré, est bien dégénérée.
    • Il a dégénéré de la valeur de ses aïeux.
  3. Perdre de ses qualités, son mérite, etc.
    • Ce fut un héros dans sa jeunesse, mais depuis il a bien dégénéré.
    • Cet écrivain a bien dégénéré de ce qu’il était, il a bien dégénéré.
  4. Changer de bien en mal, de mal en pis, en parlant des choses.
    • Au bout d'une demi-heure de galop le long de l'Eyafjord, nous arrivons à l'extrémité méridionale de ce noble bras de mer qui dégénère ici en un marais fangeux. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.79)
    • La conversation dégénérait en un duel aimable de contestations. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 24 de l’éd. de 1921)
    • On me permettra de dire ici tout de suite […], que les bières strasbourgeoises, contrairement à un bruit que l'on fait courir, n'ont pas dégénéré. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ils organisèrent des manifestations tapageuses dégénérant souvent en pugilats, contre des universitaires ou des dramaturges juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Ce conflit dynastique dégénérerait en guerre européenne. C'est pourquoi Dubois se pose en apôtre de la paix. — (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
    • Un conflit de voisinage de longue date a dégénéré ce vendredi 20 mars à Bouglon dans le Lot-et-Garonne. Trois personnes ont été tuées par balle. — (Maeliss Innocenti, « Lot-et-Garonne : un conflit de voisinage dégénère, trois morts », le 21/03/2020, sur le site de la chaîne de radio RTL (www.rtl.fr))
  5. (En particulier) Se dit d’une maladie, lorsqu’elle s’affaiblit et prend un caractère moins grave, et aussi lorsqu’elle se change en une maladie plus violente.
    • Un rhume, en apparence bénin peut, s'il est négligé, dégénérer en bronchite ou en pneumonie ; le plus sage serait d'éviter de courir ce risque en prenant des précautions nécessaires pour que vous ne vous enrhumiez pas. — (Mieux vaut prévenir que guérir, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 33, éditions La Terre nationale)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dégénérer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉGÉNÉRER. v. intr.
Perdre les qualités naturelles de sa race, de son espèce. Certains savants pensent que l'espèce humaine a dégénéré. Le blé dégénère dans un mauvais terrain. Il signifie particulièrement, en parlant des Personnes, N'avoir pas autant de noblesse, de vertu, de mérite que ceux dont on est sorti, ne pas suivre leurs bons exemples. Cette race a bien dégénéré, est bien dégénérée. Dans cette acception, il se construit souvent avec la préposition DE. Dégénérer de ses ancêtres. Il a dégénéré de la valeur de ses aïeux. Il se dit également d'une Personne qui perd de ses qualités, de son mérite, etc. Ce fut un héros dans sa jeunesse, mais depuis il a bien dégénéré. Cet écrivain a bien dégénéré de ce qu'il était, a bien dégénéré.

DÉGÉNÉRER EN, se dit des Choses qui changent de bien en mal, de mal en pis. Le gouvernement démocratique dégénère souvent en anarchie. La liberté dégénérait en licence. La querelle de César dégénéra en guerre civile. Il se dit particulièrement d'une Maladie, lorsqu'elle s'affaiblit et prend un caractère moins grave, et aussi lorsqu'elle se change en une maladie plus violente. L'apoplexie dégénère quelquefois en paralysie. Ce qui n'était d'abord qu'un rhume a dégénéré en pneumonie. Le participe passé s'emploie comme nom en parlant des Personnes dont la constitution physique et mentale est atteinte, totalement ou partiellement, d'une déchéance héréditaire. Un dégénéré. Une dégénérée.

Dégénérer : définition du Littré (1872-1877)

DÉGÉNÉRER (dé-jé-né-ré. La syllabe né prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je dégénère, excepté, exception qui ne se justifie pas, au futur et au conditionnel : je dégénérerai, je dégénérerais) v. n.
  • 1Se détériorer avec le temps, en parlant de ce qui a vie ou de ce qui est assimilé aux êtres vivants. Le blé dégénère dans un mauvais terrain. Dans certaines circonstances, les races périssent ou dégénèrent. La chèvre y a beaucoup leussi, mais la brebis a dégénéré, et sa toison est extrêmement grossière, Raynal, Hist. phil. VII, 28. Les grains les plus heureux… Dégénèrent enfin, si l'homme avec prudence Tous les ans ne choisit la plus belle semence, Delille, Georg. I.
  • 2S'écarter en mal, de l'origine dont on sort, du point où l'on est, en parlant des personnes. Dégénérer de ses ancêtres. Dégénérer de la piété de ses ancêtres, Patru, Plaidoyer 15, dans RICHELET. … Le fils dégénère Qui survit un moment à l'honneur de son père, Corneille, Cid, II, 2. Dégénérons, mon cœur, d'un si vertueux père, Corneille, Hor. IV, 4. Ces neveux qui peut-être auront peine à les suivre… Et n'en auront le sang que pour dégénérer, Corneille, Suréna, I, 3. On eut soin d'empêcher qu'une indigne maîtresse Ne fît en ses enfants dégénérer son sang, La Fontaine, Fab. VIII, 23. Il est impossible de dégénérer de la vraie religion sans dégénérer de la vraie probité, Bourdaloue, Carême, II, Relig. et prob. p. 213. Les Grecs dégénèrent de cette merveilleuse simplicité, Fénelon, Tél. XVII. Ces hommes qui paraissent avoir dégénéré de l'espèce humaine, Buffon, De l'homme, Variétés.

    Dégénérer dans l'esprit de quelqu'un, perdre de l'estime qu'il avait pour nous. Timante, toujours le même et sans rien perdre de ce mérite qui lui a attiré la première fois de la réputation et des récompenses, ne laissait pas de dégénérer dans l'esprit des courtisans… il lui fallait cette pension ou ce nouveau poste…, La Bruyère, VIII.

    Se dit aussi des choses qui se détériorent. Avant que les mœurs des chrétiens eussent dégénéré, Massillon, Car. Pet. nombre des élus. C'est le sort ordinaire des choses humaines, quand elles sont parvenues à leur plus grande perfection, d'en déchoir bientôt et d'aller toujours après en dégénérant, Rollin, Hist. anc. XXV, III, art. 2. Ses mœurs avaient surtout dégénéré dans le climat voluptueux des Indes, Raynal, Hist. phil. IV, 24.

  • 3Dégénérer en, changer de bien en mal, de mal en pis, ou, quelquefois seulement, passer d'une manière d'être à une autre. Ces gens avant l'hymen si fâcheux et critiques Dégénèrent souvent en maris pacifiques, Molière, Dépit. am. V, 9. Sa piété dégénère en idolâtrie, Bossuet, Hist. I, 6. Ils empêchèrent que la liberté ne dégénérât en licence, Bossuet, Hist. III, 5. La crainte de fâcher dégénère en faiblesse, Bossuet, Polit. Plusieurs disaient, pour sonder les esprits, que l'État monarchique était préférable à une république qui était dégénérée en pure anarchie, Vertot, Révol. rom. liv. XIII, p. 251. La beauté de votre argent s'est changée en boue, et la force de votre vin a dégénéré en la faiblesse de l'eau, Massillon, Car. Enf. prod. La fête de St Léonce, évêque d'Hippone, étant proche, le peuple murmurait de ce qu'on voulait l'empêcher de la célébrer avec les réjouissances ordinaires, c'est-à-dire de faire dans l'église des festins qui dégénéraient en ivrogneries et en débauches, Rollin, Traité des Ét. IV, ch. 2. Une guerre de plume entre tant de partis, pendant que l'État était occupé de grandes choses, et que le gouvernement était tout-puissant, ne pouvait devenir en peu d'années qu'une occupation de gens oisifs, qui dégénère tôt ou tard en indifférence, Voltaire, Louis XIV, 36.

    On dit quelquefois, bien que moins souvent, dégénérer dans, au lieu de dégénérer en. La charité ne doit point dégénérer dans une tolérance aveugle et pusillanime, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 473.

  • 4 Terme de médecine. Se changer en une maladie plus ou moins violente. Son rhume a dégénéré en catarrhe.

    Terme d'anatomie pathologique. Dans certaines paralysies, les muscles dégénèrent en une substance graisseuse.

REMARQUE

1. Dégénérer se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand il exprime l'action : ces grains ont dégénéré rapidement ; avec l'auxiliaire être quand il marque l'état : ces graines sont dégénérées depuis longtemps.

2. Dégénérer prend la préposition de quand nous voulons marquer l'origine dont on s'est écarté ; et la préposition en, quand nous voulons marquer l'imperfection dans laquelle une chose est tombée.

HISTORIQUE

XVIe s. Ceste glande s'aposteme et ulcere, et quelquefois se degenere en fistule, Paré, XV, 16.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dégénérer »

Étymologie de dégénérer - Littré

Lat. degenerare, de de, et genus, genre : sortir de son genre, de son espèce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dégénérer - Wiktionnaire

Du latin degenerare (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dégénérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dégénérer deʒenere play_arrow

Conjugaison du verbe « dégénérer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dégénérer

Évolution historique de l’usage du mot « dégénérer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dégénérer »

  • Même scène de guérilla urbaine sur l’esplanade des Invalides, à Paris. Les esprits se sont échauffés, et dans une ambiance chaotique, des groupes violents ont fait dégénérer la manifestation des soignants. Les CRS ont chargé à plusieurs reprises. Des soignants ont été blessés. Après plusieurs heures de tensions, la foule a progressivement été dispersée. Selon la police, près de 300 casseurs étaient présents et une trentaine de personnes a été interpellée à l’issue de la manifestation.  Franceinfo, Paris : la manifestation des soignants dégénère
  • De son côté, le député insoumis de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel a publié sur Twitter une sorte de guide pour saboter un rassemblement. “Comment faire dégénérer une manif pacifique sous le préfet Lallement et ⁦Christophe Castaner: 1/ on l’interdit, 2/ on la nasse et 3/ on balance les lacrymogènes sur la foule”, a tweeté l’élu du 93.  Le HuffPost, Adama Traoré: Les Insoumis accusent Lallement de saboter la manifestation | Le HuffPost
  • Nous ne devons pas laisser notre protestation créatrice dégénérer en violence physique. De Martin Luther King
  • L’amour, comme tout ce qui vit, commence à dégénérer sitôt conçu. De Jean Rostand

Traductions du mot « dégénérer »

Langue Traduction
Corse degenera
Basque endekatua
Japonais 退化する
Russe вырождаться
Portugais degenerar
Arabe تتدهور
Chinois 退化
Allemand degenerieren
Italien degenerare
Espagnol degenerar
Anglais degenerate
Source : Google Translate API

Synonymes de « dégénérer »

Source : synonymes de dégénérer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dégénérer »


Mots similaires