La langue française

Déboutonner

Sommaire

  • Définitions du mot déboutonner
  • Étymologie de « déboutonner »
  • Phonétique de « déboutonner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déboutonner »
  • Citations contenant le mot « déboutonner »
  • Traductions du mot « déboutonner »
  • Synonymes de « déboutonner »
  • Antonymes de « déboutonner »

Définitions du mot déboutonner

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOUTONNER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. En gén. Dégager un bouton de sa boutonnière; ouvrir un vêtement ou une partie de vêtement en en défaisant les boutons. Déboutonner son col, sa chemise. Déboutonne le second bouton de ton gilet (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 102):
1. Sans hâte, elle ôta son chapeau et sa pelisse; puis, simplement, elle continua du même geste calme, dégrafa le corsage, le retira ainsi que le corset, abattit les jupons, déboutonna les épaulettes de la chemise, qui glissa sur les hanches. Zola, L'Œuvre,1886, p. 121.
Absol. Il déboutonnait, dénouait, dégrafait, délaçait sans repos (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Le Mal d'André, 1883, p. 383).
2. Spéc., ESCR. Déboutonner le fleuret. En enlever le bouton pour s'en servir comme d'une épée. C'était user et abuser de son avantage; c'était, dans un assaut de salle d'armes, déboutonner le fleuret (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 1, 1863-69, p. 258).
B.− Emploi pronom.
1. Emploi à sens passif. [Le suj. désigne un bouton ou un vêtement] Se défaire. Telle rangée de petits boutons de satin qui ne boutonnaient rien et ne pouvaient pas se déboutonner (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 620).
2. P. méton., emploi réfl. [Le suj. désigne une pers.]
a) Sens physique. Défaire ses boutons. Poupelin se déboutonna, déboucla la vieille bretelle qui retenait le portefeuille (Vallès, Réfract.,1865, p. 76).
b) Au fig. Se déboutonner.Parler, s'exprimer librement, en toute franchise ou avec un manque total de réserve. Yves Morel s'étale, se déboutonne (Gide, Voy. Congo,1927, p. 799):
2. D'abord (...) Mohamed Ali était fort réservé avec moi; vous savez que tous les Turcs sont très méfiants (...). Mais au bout de quelques visites, il a reconnu que j'étais un voyageur sans préjugés (...) alors il s'est déboutonné et m'a parlé à cœur ouvert. Mérimée, Mosaïque,1833, p. 159.
Rem. Dans une accept. voisine, déboutonner se rencontre except. à la forme trans. Un ami qui déboutonne ses paradoxes (Taine, Notes Paris, 1867, p. 219). Particulièrement habile à déboutonner les gens (H. Bazin, Qui j'ose aimer, 1956, p. 65).
Prononc. et Orth. : [debutɔne], (je me) déboutonne [debutɔn]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. desboutonner; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. xives. « défaire les boutons » (Froissart, éd. S. Luce, IX, 77); 1532 (Rabelais, Pantagruel, XX, éd. Marty-Laveaux, I, 320 : Ilz beurent à ventre deboutonné [car en ce temps là on fermoit les ventres à boutons, comme les colletz de present]); 1690 rire à ventre deboutonné (Fur.); 2. pronom., fig. av. 1641 (Sully, Œcon. roy., ch. CLXXXIV ds Gdf. Compl.); 3. 1835 escrime fleuret déboutonné (Ac.). Dér. de boutonner*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 104.

Wiktionnaire

Verbe

déboutonner \de.bu.tɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se déboutonner)

  1. Ouvrir, dégager en faisant sortir les boutons de la boutonnière.
    • Ils descendirent les marches de la station et, bientôt, se trouvèrent sous une voûte où ils déboutonnèrent leurs pardessus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • (Pronominal)Son pantalon dans l’aventure s’était déboutonné et, ayant glissé au bas de ses jambes, il n’avait d’autre ressource pour ne pas s’en séparer à jamais que de croiser ses pieds ou d’écarter les pattes […]. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Absolument) Ôter le bouton du col de la chemise pour mieux respirer.
    • – Attendez un peu, – bredouilla-t-il, tremblant, et il se déboutonnait, convulsivement. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 396 de l’éd. de 1921)
  3. (Escrime) Ôter le bouton d'un fleuret.
  4. (Pronominal) (Figuré) (Familier) Parler librement, dire tout ce qu’on pense.
    • Si vous pouviez griser ce clerc, il dirait bien le fin mot là dessus ; et, s’il ne se déboutonne pas à la seconde bouteille de vin de Champagne, ce sera toujours bien à la troisième. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […] Je sais que si je me déboutonne sincèrement devant vous, je vous empêche par cela même d’essayer de me créer des entourloupes— (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOUTONNER. v. tr.
Ouvrir, dégager en faisant sortir les boutons de la boutonnière. Déboutonner son pardessus, son gilet. Mon veston s'est déboutonné. Par extension, je me déboutonnai pour respirer plus à l'aise. En termes d'Escrime, Fleuret déboutonné, Fleuret dont on a ôté le bouton.

SE DÉBOUTONNER signifie au figuré, dans le langage familier, Parler librement, dire tout ce qu'on pense. Se déboutonner avec ses amis. Il s'est tenu longtemps sur la réserve, mais à la fin il s'est déboutonné. Fig. et fam., Être à ventre déboutonné, Rire excessivement. Manger à ventre deboutonné, Manger avec excès.

Littré (1872-1877)

DÉBOUTONNER (dé-bou-to-né) v. a.
  • 1Faire sortir les boutons hors de la boutonnière. Le petit suisse déboutonna son haut-de-chausses, Hamilton, Gramm. III. Elle s'approche, elle le déboutonne, La Fontaine, Court.
  • 2Déboutonner un fleuret, en ôter le bouton, de manière qu'il puisse servir d'épée. Se battre avec des fleurets qu'on a déboutonnés.
  • 3Se déboutonner, v. réfl. Défaire ses boutons. Le cardinal de Bouillon, en se déboutonnant, en montra un [cordon bleu] qu'il portait par-dessous, Saint-Simon, 200, 170. Ce beau seigneur, tantôt qu'on a dîné, A mangé comme un diable et s'est déboutonné, Scarron, Jodelet, III, 2.

    On le dit aussi en parlant des vêtements. Mon habit s'est déboutonné.

    Fig. Dire sans réserve ou réticence ce qu'on pense. Suivit un autre tête-à-tête où le duc se déboutonna sur tous ceux qui avaient part aux affaires, Saint-Simon, 305, 224.

HISTORIQUE

XVe s. Tout deboutonné en une simple cote et sa chemise, affublé d'un mantel, Froissart, II, II, 30.

XVIe s. Croyez qu'ils beurent à ventre deboutonné, car en ce temps-là on fermoit les ventres à boutons, Rabelais, dans le Dict. de DOCHEZ. Et cela se destachera de suite comme les derniers boutons après le premier desboutonné, D'Aubigné, Hist. III, 491. J'engagerai le duc à mettre toute confiance en la bonté du roy et à se deboutonner, Sully, dans le Dict. de DOCHEZ. Comme je ne puis souffrir d'estre desboutonné et destaché, les laboureurs de mon voisinage se sentiroient entravez de l'estre, Montaigne, I, 260.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déboutonner »

Dé… préfixe, et bouton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De boutonner, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déboutonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déboutonner debutɔne

Évolution historique de l’usage du mot « déboutonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déboutonner »

  • Vieillir : c'est très mauvais signe quand on oublie de reboutonner sa braguette après avoir pissé, mais c'est pire quand on oublie de la déboutonner avant. De Maurice Chevalier
  • Fraîche signature du label Bella Union (Beach House, The Walkmen), le duo français Drab City vient vous déboussoler, vous décontenancer, vous déboutonner et tout ce que vous voulez (en "dé-"), avec leur dream pop aux ambitions largement punk. Original ? Oui. A l'image de leur premier album, Good Songs for Bad People qu'Asia et Chris sortent aujourd'hui. Les Inrockuptibles, Les cinq albums à écouter ce week-end !
  • Dans sa dernière publication, nous pouvons la voir avec un bikini qu’elle a décidé de déboutonner pour montrer son sein gauche, le couvrant de sa main tout en faisant le “signal Britney”, quelque chose qui a un peu intrigué ses fans, car nous ne l’avions jamais vue comme ça. Breakingnews.fr, Demi Rose déboutonne son bikini et fête ses 25 ans avec une photographie séduisante
  • « Je lui ai dit "Ok, je me disais que peut-être, tu pouvais déboutonner ta chemise et l’enlever. Et ensuite enlever ton t-shirt Champion." Et il me répond "Vraiment ? Tu veux que je m’emmerde avec tous ces boutons ? Je vais juste tout enlever d’un seul coup" », a dévoilé le réalisateur, ajoutant qu’il n’avait jamais tourné une scène « aussi homoérotique ». , VIDEO. Sophie Turner vit très bien son confinement avec Joe Jonas… Kylie Jenner fait fabriquer du gel hydroalcoolique…
  • Dévisser un couvercle, déboutonner sa veste, essorer un linge… Quand ces gestes répétés engendrent une douleur, il s’agit probablement d’une rhizarthrose. Du grec rhiza, «la racine», cette arthrose localisée à la base du pouce correspond à la destruction progressive du cartilage de l’articulation entre le trapèze, l’un des huit os constituant le poignet, et le premier métacarpe. Liée à l’usure du temps, aux gestes répétitifs mais aussi d’origine héréditaire et hormonale, elle touche surtout les femmes après la ménopause. Comment la reconnaître et la soigner? Le Figaro a interrogé des spécialistes. , Douleur au pouce: et si c’était de l’arthrose? 
  • Dix victimes sont parties civiles dans ce procès. Sans oublier des dizaines d'autres pour qui les faits sont prescrits et dont les cas ne seront donc pas abordés lundi. A l'époque, le père de Preynat n'avait qu'à "se servir" dans son vivier de jeunes scouts. Il choisissait souvent des petits blonds mais repérait aussi les enfants les plus fragiles, raconte Stéphane Hoarau, victime d'une dizaine d'agressions sexuelles entre 86 et 89, les premières à l'âge de 7 ans. "Sous prétexte de l'aider à ranger une salle, il m'a entraîné dans cette salle et il a commencé à me serrer contre lui, à me caresser, à m'enlever la ceinture et à me déboutonner. Il essayait de nous caresser le sexe et de nous embrasser en même temps dans le car ou même lorsqu'on marchait en groupe. Ça arrivait assez régulièrement. Il ne se cachait pas, c'était plus ou moins à la vue de tout le monde", raconte-t-il. Europe 1, Début du procès du père Preynat : retour sur le parcours d'un prédateur

Traductions du mot « déboutonner »

Langue Traduction
Anglais unbutton
Espagnol desabotonar
Italien sbottonare
Allemand aufknöpfen
Chinois 解开
Arabe فك الزرار
Portugais desabotoar
Russe расстегивать
Japonais ボタンを外す
Basque unbutton
Corse unbutton
Source : Google Translate API

Synonymes de « déboutonner »

Source : synonymes de déboutonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déboutonner »

Partager