Déboutonné : définition de déboutonné


Déboutonné : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOUTONNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de déboutonner*.
II.− Emploi adj.
A.− [Appliqué à un vêtement] Dont les boutons sont défaits. Les brides des bonnets défaites, les petits manteaux déboutonnés dans le feu des jeux (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 283).
Loc., p. ell. Manger, rire à ventre déboutonné. Tout à son aise. Conviés à rire, ils riaient. Sans malice, à ventre déboutonné (L. Febvre, Combats pour hist.,Homme, légende, œuvre, 1931, p. 253).
B.− P. méton. [Appliqué à une pers. ou à une propriété hum.]
1. Sens physique. J'étais un peu déboutonné, je me ressangle (Ponchon, Muse cabaret,1920, p. 269).
2. Au fig. Qui s'exprime librement, sans contrainte ou sans retenue. Le dimanche soir tous les soupirs, les émotions, les impatiences, sont déboutonnés (Céline, Voyage,1932, p. 371).
Fréq. abs. littér. : 76. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 153.

Déboutonné : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

déboutonné \de.bu.tɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de déboutonner.
    • La barbe de l'homme pointait, la bouche ouverte découvrait des dents gâtées, il s'était étalé, la tunique déboutonnée, et avait posé une de ses jambes, revêtue d'une molletière en cuir, sur le siège en face de lui, […]. — (Sándor Márai, Les Étrangers, traduit du hongrois par Catherine Fay, Paris : Albin Michel, 2014, livre 1, chap. 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déboutonné : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOUTONNER. v. tr.
Ouvrir, dégager en faisant sortir les boutons de la boutonnière. Déboutonner son pardessus, son gilet. Mon veston s'est déboutonné. Par extension, je me déboutonnai pour respirer plus à l'aise. En termes d'Escrime, Fleuret déboutonné, Fleuret dont on a ôté le bouton.

SE DÉBOUTONNER signifie au figuré, dans le langage familier, Parler librement, dire tout ce qu'on pense. Se déboutonner avec ses amis. Il s'est tenu longtemps sur la réserve, mais à la fin il s'est déboutonné. Fig. et fam., Être à ventre déboutonné, Rire excessivement. Manger à ventre deboutonné, Manger avec excès.

Déboutonné : définition du Littré (1872-1877)

DÉBOUTONNÉ (dé-bou-to-né, née) part. passé.
  • Qui a les boutons de son vêtement défaits. Le roi, tout déboutonné, se leva de son prie-Dieu et descendit chez Monseigneur, Saint-Simon, 91, 195.

    Familièrement. Rire, manger à ventre déboutonné, c'est-à-dire avec excès.

    Fleuret déboutonné, fleuret dont on a ôté le bouton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déboutonné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déboutonné debutɔne play_arrow

Citations contenant le mot « déboutonné »

  • Leur unique rencontre durant la guerre de Sécession s’effectua dans une vaste propriété du comté d’Appomattox, dans l’État de Virginie. Et ce fut pour mettre un terme au conflit. En ce dimanche 9 avril 1865, les plus grands ennemis de cette guerre civile se font enfin face. Sanglé dans un uniforme d’apparat, la barbe taillée au cordeau, le général confédéré Robert E. Lee apparaît impassible. Portant une vareuse déboutonnée, la barbe hirsute et le cigare aux lèvres, le général en chef des armées de l’Union, Ulysses S. Grant, lui, ne tient pas en place. «Je vous ai rencontré une fois, il y a presque vingt ans, au Mexique, et me suis toujours souvenu de votre apparence. Je pense que je vous aurais reconnu n’importe où», lance-t-il à Lee sur le ton de la familiarité. La réponse du général sudiste est alors cinglante : «Je sais vous avoir rencontré à cette occasion, mais n’ai jamais été capable de me rappeler du moindre détail», rétorque-t-il avec cette exquise politesse dont il est coutumier. Dans Les Tuniques Bleues, on retrouve ce trait de caractère dans l’album Bronco Benny (1980), où le général confédéré fait preuve d’un flegme à toute épreuve. Fidèles à la réalité historique, les auteurs de la bande dessinée ont aussi pastiché les manières un peu frustes de Grant dans les cinq albums où il apparaît. Dans Du Nord au Sud (1972), par exemple, Chesterfield prend le général nordiste pour «un vieux barbu jouant au comique», jusqu’à ce que ce dernier dévoile sa véritable identité en enfilant son uniforme. Une situation embarrassante pour le sergent. Geo.fr, Guerre de Sécession : Grant vs Lee, le combat des chefs - Geo.fr
  • Un local a tweeté une photo des services d’urgence quittant les lieux, ajoutant la légende: “Sortie des convois de police et de pompiers à Boulogne Billancourt, le quartier est déboutonné”. Cosmosonic.com, La police française se précipite vers un `` canular d'otage '' dans des scènes dramatiques près de Paris

Traductions du mot « déboutonné »

Langue Traduction
Corse sbulicatu
Basque botoia askatu gabe
Japonais ボタンを外した
Russe расстегнутый
Portugais desabotoado
Arabe مفك الأزرار
Chinois 解开
Allemand aufgeknöpft
Italien sbottonata
Espagnol desabrochado
Anglais unbuttoned
Source : Google Translate API

Antonymes de « déboutonné »



mots du mois

Mots similaires