La langue française

Courrier

Sommaire

  • Définitions du mot courrier
  • Étymologie de « courrier »
  • Phonétique de « courrier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « courrier »
  • Citations contenant le mot « courrier »
  • Images d'illustration du mot « courrier »
  • Traductions du mot « courrier »
  • Synonymes de « courrier »

Définitions du mot courrier

Trésor de la Langue Française informatisé

COURRIER, subst. masc.

I.− [Courrier désigne une pers.]
A.− Vieux
1. Homme à cheval qui précédait les voitures de poste pour préparer les relais :
1. Le courrier avertissait secrètement les postillons de l'approche d'une seconde calèche pour le service de laquelle il commandait deux chevaux. Lamartine, Raphaël,1849, p. 229.
2. Homme qui portait rapidement les dépêches à grandes distances. Courrier de cabinet. Porteur de dépêches diplomatiques. Courrier apostolique. Messager du pape auprès des évêques :
2. Un courrier qui arrive de Paris demande à parler à M. le duc d'Aumont... de la part de Sa Majesté. A. Dumas père, Mllede Belle-Isle,1839, IV, 2, p. 74.
En partic.
Porteur de dépêches en malle-poste :
3. Le courrier de la malle m'apporte une très belle lettre de M. de Béranger en réponse à celle que je lui avais écrite en partant de Paris : ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 120.
Messager, homme de confiance chargé de transmettre les ordres d'une personnalité. Je ne veux cependant pas laisser partir le courrier de M. l'Ambassadeur d'Autriche sans le charger d'un mot pour vous (Chateaubriand, Corresp., t. 4, 1789-1824, p. 134).
3. P. ext. Valet de pied :
4. ... un vieux monsieur qui avait sa voiture, une belle voiture à quatre chevaux, un courrier en avant et un domestique. Balzac, Albert Savarus,1842, p. 119.
Salle des courriers et p. ell. du subst. déterminé courriers. Salle où se tenaient les valets des voyageurs :
5. Mais si encore Françoise ne s'était liée qu'avec des femmes de chambre amenées par des clients, lesquelles dînaient avec elle aux « courriers » (...) si en un mot Françoise n'eût connu que des gens qui n'étaient pas de l'hôtel, le mal n'eût pas été grand, ... Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 693.
B.− Usuel
1. Employé des P.T.T. convoyant ou triant les lettres, les dépêches. Courrier convoyeur, ambulant*.
2. Messager, agent de liaison. Nous étions quatre avec Clemenceau. Un courrier arriva en automobile avec un rapport de Foch et le tendit à Clemenceau (Barrès, Cahiers, t. 12, 1919-20, p. 3).
3. Au fig. Personne (ou parfois chose) porteuse d'une nouvelle.
Rem. Dans ce dernier emploi, on rencontre ds la docum. de nombreux ex. du fém. courrière, parfois en fonction adjective : La barque courrière (J.-J. Ampère, Corresp., 1824, p. 291). Combien l'œil, fatigué des pompes du soleil, Aime à voir de la nuit la modeste courrière (Delille, Homme des champs, 1800, p. 40).
II.− [Courrier désigne une chose]
A.− [Courrier désigne un moyen de transport]
1. Vx. La malle-poste qui transportait les dépêches. Voyager par le courrier. Je suis parti à midi dans le courrier, arrivé le 4 à six heures du matin à Valence (Stendhal, Journal,t. 2, 1801-18, p. 160).
2. Usuel
a) Véhicule affecté au service de la poste. Répondre par retour du courrier; courrier par courrier. La vie de la compagnie s'était arrêtée, puisque ce courrier, prévu pour deux heures, serait décommandé, et ne partirait plus qu'au jour (Saint-Exup., Vol nuit,1931, p. 132):
6. J'ai répondu tout de suite et courrier par courrier que j'étais prêt à lire sur place tout ce qu'on voudrait, mais que je ne confierais le manuscrit à personne, ... Hugo, Correspondance,1852, p. 99.
MAR., vx. Petit bâtiment armé pour la course.
b) P. ext., TRANSP. AÉRIENS
Long-courrier. Avion, bateau assurant un service commercial régulier sur de longues distances :
7. ... les seize grands cargos long-courriers en construction en 1948 pour la compagnie générale transatlantique avaient tous une vitesse prévue comprise entre 15,5 nœuds et 17 nœuds, ... H. Le Masson, La Mar.,1951, p. 105.
Moyen-courrier. Avion de transport conçu pour voler sur de moyennes distances.
B.− [Courrier désigne une chose transportée]
1. Ensemble des lettres, imprimés, paquets qui sont acheminés et distribués par les services de la poste. Dépouiller son courrier. Enfin, lorsque sonnaient cinq heures, il devait signer le courrier (Zola, Bonh. dames,1883, p. 707):
8. Je puis, quand le facteur apportera le courrier, le charger de cette commission; mais, voyons, vous avez donc bien hâte de nous quitter? Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 237.
2. Rubrique régulière spéciale d'un journal alimentée par les lettres des lecteurs. Courrier des lecteurs.
En partic. Courrier du cœur. Rubrique dans laquelle les lecteurs d'un journal font part de leurs problèmes sentimentaux et demandent des conseils; réponse du journal à ces demandes.
P. ext., vieilli. Chronique régulière d'un journal. Courrier de la bourse, courrier littéraire. Jenny Fagette ... qui, la nuit, brûlait ses yeux de pervenche à rédiger des courriers mondains et des articles de modes (A. France, Hist. comique,1903, p. 62).Péj. :
9. Il reste ... à mes contradicteurs une ressource, celle d'affirmer qu'Alexandre Dumas n'est pas l'auteur de son Salon. Mais cette insulte est si vieille ... qu'il faut l'abandonner ... aux faiseurs de courriers et de chroniques. Baudelaire, Curiosités esthétiques,1867, p. 229.
P. méton. [Dans le titre de plusieurs quotidiens] Journal. Le Courrier de l'Ouest, du Centre (cf. La Civilisation écrite,1939, p. 3801).
Prononc. et Orth. : [kuʀje]. Ds Ac. 1694-1932. Cf. courir. Étymol. et Hist. 1. Début xives. corier « porteur de messages » (L'entree d'Espagne, éd. A. Thomas, 13764); id. courier (Gestes des Chyprois, éd. G. Raynaud, p. 285); 1464 courrier (arrêt du 19 juin ds Anc. lois générales, t. X, 489); 2. 1631-32 nom donné à certains journaux (Le Courrier universel, titre cité ds G. Lanson, Manuel bibliograph., t. 1, p. 255); 3. 1770 « ensemble des lettres que l'on envoie ou que l'on reçoit » (J.-J. Rousseau, Confessions, éd. Pléiade, livre 7, p. 307); 4. 1816 « véhicule chargé du service de la poste » (Maine de Biran, Journal, t. 2, p. 871). Empr. à l'ital. corriere « porteur de messages », attesté dep. le xiiies. (Ristoro d'Arezzo ds Batt.; cf. lat. médiév. currerius « messager » dès 1162 à Gênes ds Nierm., et ital. corriere désignant au xiiies. des porteurs de messages entre l'Italie et les foires de Champagne d'apr. FEW t. 2, p. 1573 b), dér. de correre (courir*) avec suff. -iere d'orig. fr. (v. Rohlfs, no1113). Fréq. abs. littér. : 1 747. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 169, b) 2 969; xxes. : a) 1 180, b) 2 424. Bbg. Hope 1971, p. 35, p. 149. − Kemna 1901, pp. 191-192. − Vidos 1939, p. 22. − Wind 1928, p. 74, 155.

Wiktionnaire

Nom commun

courrier \ku.ʁje\ masculin

  1. (Histoire) ou (Littéraire) Celui qui courait la poste en avant des voitures pour préparer les relais.
    • N’est-il pas nécessaire d’ordonner aux maîtres de poste de loger et nourrir les courriers, au lieu de les renvoyer bien fatigués, au milieu des ténèbres de la nuit, chercher un gîte dans de mauvais cabarets, … ? — (Comte de Sanois, Questions proposées à toutes les assemblées, par un membre de la noblesse de celle de Meaux, 13 mars 1789)
    • (Figuré) Octobre, le courrier de l'hiver, heurte à la porte de nos demeures. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. (Désuet) Personne qui porte des dépêches. — Note : En ce sens, il y a un féminin rare et littéraire : courrière.
    • Les messages s'échangent entre Hobart-Town et Port-Arthur avec une vitesse surprenante, bien que la distance soit de cinquante milles en ligne droite. Ce sont des convicts qui servent de courriers. — (« Colonies pénales de la Grande-Bretagne : Excursion à Port-Arthur », traduit de l'anglais d'un article de la revueFraser's Magazine, dans la Revue britannique, sous la direction de M. Amédée Pichot, 5e série - tome 11, Paris, 1842, p. 270)
    • Mon courrier est arrivé d’Orléans il y a une heure, et, grâce à la poste, a fait trente-deux lieues dans la journée. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Le courrier avait retiré du traîneau une masse inerte, une sorte de sac couvert de neige, et il se disposait à l'introduire dans la maison, […]. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Diligente courrière,
      Vole, et près de ces bords, soupire ma prière.
      — (J.-M. Butignot, Élégies et odes, élégie VII: À la Saône ; Imprimerie de Ballanche, Lyon, 1815, page 23.)
  3. (En particulier) (Histoire) Celui qui portait les dépêches diplomatiques.
    • Un courrier de cabinet
  4. (XIXe siècle) Véhicule qui servait à transporter des lettres, des journaux, etc., pour le service postal.
    • L’arrivée du courrier.
  5. Poste, système de transmission de messages, de lettres, de journaux, d'écrits entre différents utilisateurs, en différé, par voie de terre, de fer ou par voie aérienne.
    • Nos nouveaux amis nous remirent leur correspondance ; il nous fallut leur fournir les enveloppes ; ils avaient pensé à tout sauf à ce courrier inattendu. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Je vous transmettrai ce document par courrier dès qu’il sera prêt.
    • Le courrier n’est pas encore arrivé.
    • Les heures du courrier sont changées.
    • Mettre une lettre à la poste pour le courrier de cinq heures.
    • Répondez-moi par courrier.
    • Manquer le courrier.
  6. Correspondance qu’on reçoit ou envoie par ce service.
    • J'écoute le vaguemestre nous lire le courrier qui part : il approuve sans réserve la carte du colonel : Tout va bien, mais est étonné par celle du capitaine adjoint qui écrit à ses deux fillettes: Bonjour dominical du papa: […]. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il s'agit d'évaluer d'une part les volumes de courrier mécanisable et de courrier non mécanisable, et d'autre part du courrier s'adressant aux particuliers et de celui destiné aux entreprises. — (Bruno Mahouche, Les centres de tri de la région parisienne dans la tourmente de l'histoire (1946-1989), page 196, L'Harmattan, 2010)
  7. Titre de certains journaux.
    • Le courrier de l’Yonne, de la Vendée, etc.
  8. Article de journal, qui paraît régulièrement et qui est destiné à mettre au courant des théâtres, des sports, de la mode, du mouvement de la Bourse, etc.
    • Le courrier des théâtres, des sports. Courrier de la mode. Courrier de la Bourse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COURRIER. n. m.
Il se disait autrefois de Celui qui courait la poste en avant des voitures pour préparer les relais. Il se disait aussi de Celui qui portait des dépêches. Courrier de cabinet, Celui qui portait les dépêches diplomatiques. Il désigne aujourd'hui le Véhicule qui sert à transporter des lettres, des journaux, etc., pour le service postal ou le Transport lui-même de ces lettres, de ces journaux, par voie de terre, voie de fer ou voie aérienne. L'arrivée du courrier. Le courrier n'est pas encore arrivé. Les heures du courrier sont changées. Mettre une lettre à la poste pour le courrier de cinq heures. Répondez-moi courrier par courrier. Manquer le courrier. Il se dit aussi de la Totalité des lettres qu'on écrit pour les envoyer par le service postal ou qu'on reçoit par ce service. Faire, adresser son courrier. Lire, dépouiller son courrier. Il s'emploie quelquefois comme Titre de certains journaux. Le Courrier de l'Yonne, de la Vendée, etc. Il se dit aussi quelquefois de Certains articles de journaux, qui paraissent régulièrement et qui sont destinés à mettre au courant des théâtres, des sports, de la mode, du mouvement de la Bourse, etc. Le courrier des théâtres, des sports. Courrier de la mode. Courrier de la Bourse.

Littré (1872-1877)

COURRIER (kou-rié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des kou-rié-z actifs) s. m.
  • 1Porteur de dépêches. Un courrier dépêché porte cette nouvelle, Tristan, M. de Chrispe, IV, 2. Et depuis jusqu'ici chaque jour ses courriers M'apportent en tribut ses vœux et ses lauriers, Corneille, Pomp. II, 1. Pour rendre ce commerce de lettres plus sûr et plus prompt, il établit, dans toute l'étendue de son empire, des courriers qui allaient jour et nuit et faisaient une diligence extraordinaire, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 368, dans POUGENS.

    Courrier de cabinet, courrier envoyé par les ministres pour les affaires publiques.

    Familièrement. Courrier de malheur, celui qui annonce une fâcheuse nouvelle.

  • 2Tout homme qui court la poste à cheval. J'ai rencontré quatre courriers. Voyager en courrier. Par votre ordre en courrier j'ai précédé sa chaise, Delavigne, Éc. des vieill. I, 2.
  • 3Le préposé qui, voyageant dans la malle-poste, porte les lettres. Le courrier de Lyon. Répondez-moi courrier par courrier.

    La voiture où est le courrier. Voyager par le courrier.

    La totalité des lettres qu'on envoie ou qu'on reçoit par le même ordinaire de la poste. Faire, lire son courrier. Il pouvait si peu se gêner que, le samedi même, jour de presque tous les courriers, il ne pouvait attendre pour sortir que le travail fût achevé, Rousseau, Confessions, 2e partie, liv. VII, 1743-1744.

  • 4Nom qu'ont pris un grand nombre de journaux français et étrangers. Le Courrier français. Le Courrier des théâtres, de la mode.
  • 5 Terme ecclésiastique. Cellerier, et aussi, procureur ou intendant d'un évêque, d'un abbé, d'une communauté ecclésiastique.

    Courrier apostolique, celui qui, dans les temps de persécution, était chargé de porter aux fidèles les lettres des évêques.

    Aujourd'hui, officier chargé d'avertir les cardinaux de se trouver aux consistoires, aux chapelles que tient le pape.

  • 6 Terme d'art militaire. Courrier volant, projectile creux contenant une missive.
  • 7Nom d'un oiseau qui est le chevalier à pieds rouges.
  • 8 Terme de marine. Petit bâtiment armé.

REMARQUE

L'Académie écrit courir par une seule r, et courrier par deux r ; l'ancienne orthographe, qui est encore dans Furetière, est courier.

HISTORIQUE

XIVe s. Le chapitre et ses couriers sont en droit d'arrester dans l'enceinte de l'eglise les bayles et mestraux qui ont negligé de faire payer les gens et les aultres revenus de l'eglise dans le temps marqué, Ordonn. des rois, t. III, p. 269.

XVe s. Jehan Girard clerc courier et habitué en l'eglise collegiale de St Julien de Brioude, Du Cange, cursus.

XVIe s. Ayant surpris quelques courriers de Philippus, Amyot, Démétr. 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « courrier »

(XIVe siècle) Attesté sous la forme corier en moyen français, de l’italien corriere (« porteur de messages »), attesté depuis le XIIIe siècle, dérivé du latin médiéval currerius (« messager »), attesté dès 1162 à Gênes. En italien corriere désigne, au XIIIe siècle, les porteurs de messages entre l’Italie et les foires de Champagne [1], dérivé de correre (« courir ») avec le suffixe -iere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Courre 1 ; ital. corriere. L'ancien français avait corlieu (voy. COURLIEU à l'étymologie).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « courrier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courrier kurje

Évolution historique de l’usage du mot « courrier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « courrier »

  • Le courrier, c'est un coup de téléphone qui part à pied. De Jean-Marie Gourio / Brèves de comptoir
  • Autant d'oiseaux au monde Autant de lettres d'amour Que le facteur apporte Et glisse sous les portes C'est le courrier du coeur Le courrier du bonheur. De Charles Trenet / Quand un facteur s'envole
  • Attendre le courrier comme on attend le Père Noël est un trait commun à tous les écrivains. De Geneviève Brisac / Libération, 31 mars 2001
  • Apprendre la musique en lisant des ouvrages s’y rapportant est comme faire l’amour par courrier. De Luciano Pavarotti / Reader’s Digest
  • L'administration aura désormais deux mois pour répondre au courrier des usagers : les fonctionnaires ont choisi juin et novembre ! De Laurent Ruquier / Le mois par moi
  • Les yeux et tous nos sens ne sont que des messagers d'erreurs et des courriers de mensonges. Ils nous abusent plus qu'ils ne nous instruisent. De Anatole France / La Rôtisserie de la reine Pédauque
  • Le tribunal de Nanterre a ordonné à La Poste une distribution réduite du courrier dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine en attendant d'évaluer la charge de travail des postiers dans ce département pendant la période actuelle de déconfinement, a-t-on appris mardi 30 juin de sources concordantes. Interrogée par l'AFP, La Poste a annoncé qu'elle allait "faire appel" de cette décision et a "regretté" qu'elle intervienne alors que ses activités de distribution du courrier "reviennent progressivement à la normale suite à la crise sanitaire du Covid". Capital.fr, Les syndicats forcent La Poste à réduire la distribution du courrier dans les Hauts-de-Seine - Capital.fr
  • Si vous ne recevez pas de courrier ce mercredi 1er juillet, ni samedi, ce n'est pas en raison de la période estivale. Dans vingt-cinq communes des Hauts-de-Seine, « La Poste est contrainte par une décision du tribunal de grande instance de Nanterre à réduire son activité courrier à quatre jours par semaine, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, à partir du 29 juin », a annoncé, ce lundi, la direction de La Poste des Hauts-de-Seine, dans un communiqué. leparisien.fr, Hauts-de-Seine : la distribution du courrier réduite à 4 jours sur 7 dans 25 villes - Le Parisien
  • "Depuis le 11 mai, la Poste a décidé de réorganiser les services de distribution du courrier. Les conséquences sont une baisse historique des services rendus aux usagers (distribution quotidienne plus tardive, courrier ne partant plus du vendredi après-midi jusqu’au lundi, pas de distribution du courrier le samedi seulement la presse et quelques colis…). ladepeche.fr, Decazeville. La Poste : manif au centre courrier de Ruau demain à 17 h 30 - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « courrier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « courrier »

Langue Traduction
Anglais mail
Espagnol correo
Italien posta
Allemand mail
Chinois 邮件
Arabe بريد
Portugais enviar
Russe почта
Japonais 郵便物
Basque mail
Corse mail
Source : Google Translate API

Synonymes de « courrier »

Source : synonymes de courrier sur lebonsynonyme.fr
Partager