La langue française

Cor

Sommaire

  • Définitions du mot cor
  • Étymologie de « cor »
  • Phonétique de « cor »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cor »
  • Citations contenant le mot « cor »
  • Images d'illustration du mot « cor »
  • Traductions du mot « cor »
  • Synonymes de « cor »

Définitions du mot cor

Trésor de la Langue Française informatisé

COR1, subst. masc.

Instrument à vent d'origine guerrière, de forme et de matière très variées, servant à différents usages.
A.− Domaine de la chasse, etc.Instrument d'appel. J'aime le son du cor, le soir, au fond des bois (Vigny, Poèmes antiques et modernes,Le cor, 1837, p. 185):
1. ... elle [la comtesse] alla prendre le petit cor dont se servait son mari pour faire venir ses gens, ouvrit une fenêtre, et tira du cuivre des accents grêles. Balzac, L'Enfant maudit,1831-36, p. 353.
P. allus. littér. (allus. à Roland qui sonnait du cor à Roncevaux pour annoncer sa situation désespérée). Cor de Roland. L'histoire de Roland se réalise à la lettre : il sonna de son cor d'ivoire jusqu'à extinction de force et de vie. Eux aussi, ils chantent jusqu'au dernier souffle (Michelet, Oiseau,1856, p. 259).
SYNT. Cor mélancolique, tendre; l'appel, le son du cor; emboucher le cor; donner, sonner, souffler du cor.
Spécialement
Cor de chasse. Instrument constitué d'un tuyau de cuivre enroulé et s'élargissant en un pavillon. Les piqueurs et les gentilshommes chasseurs (...) sonnaient du cor à plein souffle (Maupassant, Contes et nouv.,t. 1, Coq, 1882, p. 812).BLAS. Symbole des chasseurs à pied, des chasseurs alpins et, p. ext., du personnel des Eaux et Forêts. Un magnifique pourpoint de velours broché d'un cor de chasse d'argent sur les manches (Bertrand, Gaspard,1841, p. 156).P. anal. et p. plaisant., arg. Emmailloté, moulé dans un cor de chasse. Disgracieux. Tu la crois dodue, bien faite (...) tu vas la voir au déballage; elle a été moulée dans un cor de chasse (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s.,1894, p. 81; cf. aussi Sandry, Carrère, Dict. arg. mod., 1953, p. 73).
Cor de mer. Coquillage servant de porte-voix. Comme les gens des caravanes s'appellent avec un énorme coquillage perforé, nous ouïmes le son d'un cor ou d'un cornet (Claudel, Tête d'Or,2eversion, 1901, 3epart., p. 275).
Cor des Alpes. Un air joué par les cors des Alpes, et dont les Suisses recevoient une impression si vive qu'ils quittoient leurs régiments (Staël, Allemagne,t. 1, 1810, p. 286).
Loc. À cor(s) et à cri(s). À grand bruit. La vénerie est un art, celui de « chasser à cors et à cris » la bête fauve (Vialar, Chasse aux hommes,1952, p. 243).Au fig. Demander, invoquer, réclamer, revendiquer à cor et à cri. Avec insistance. Vous réclamez, à cor et à cris, des réformes? Opérez-les (Huysmans, Art. mod.,1883, p. 278).
B.− MUS. Instrument à vent. Les cuivres seuls conviennent aux rythmes simples et aux musiques telles que les permettent le cor, le clairon, et la trompette (Alain, beaux-arts,1920, p. 127):
2. ... on a déjeuné dans l'élégant palais : l'harmonie des cors et des hautbois, dispersée par le vent, avait quelque chose du murmure de mes forêts américaines. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 528.
SYNT., EXPR. Cor anglais : Cor anglais (...) le même instrument que le hautbois, mais une quinte plus bas (Lavignac, Mus. et music., 1895, p. 116). Cor à pistons : Ce cor (dit chromatique) diffère du cor d'harmonie en ce que le tube de fabrication française contient une partie cylindrique intercalée par les pistons (Bouasse, Instruments à vent, 1930, p. 53). Cor de basset : La clarinette en fa, dite cor de basset (...) passe pour avoir été inventée en Bavière (Brenet, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 80). Cor d'harmonie : On s'accoutuma à désigner le cor simple, muni de corps de rechange, par le nom de cor d'harmonie (Brenet, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 100).
P. méton. Celui qui joue du cor. Premier cor à l'orchestre de l'Opéra (Ac.1932).
Prononc. et Orth. : [kɔ:ʀ]. Ds Ac. depuis 1694. Homon. corps. Étymol. et Hist. Ca 1100 corn (Roland, éd. J. Bédier, 1051). Du lat. class. cornu « corne des animaux; matière dont elle est faite; objet de corne ou en forme de corne »; spéc. « corne du pied des animaux » et « instrument à vent ».
STAT. − Cor1 et 2. Fréq. abs. littér. : 658. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 126, b) 984; xxes. : a) 1 003, b) 706.
BBG. − Bowles (E. A.). Unterscheidung der Instrumente Buisine, Cor, Trompe und Trompette. Archiv. für Musikwissenschaft. 1961, t. 18, p. 52. − Gottsch. Redens. 1930, p. 287. − Goug. Mots t. 2 1966, pp. 103-105.

COR2, subst. masc.

A.− Callosité apparaissant généralement au pied sous l'effet du frottement de la chaussure. Faire, tailler les cors. Spécialiste (...) de l'ablation des cors et durillons (Giraudoux, Folle,1944, I, p. 46):
... je n'ai ni durillon, ni cor; on ne m'a marché encore que trois fois sur les pieds, et, grâce à vous, ce n'est pas sur le petit doigt, mais sur l'orteil qui est résistant. Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. Graindorge, 1867, p. 128.
B.− MÉD. VÉTÉR. Croûte formée par l'épaississement de la peau au contact de la selle et du harnais chez les bêtes de somme.
Rem. Attesté ds Guérin 1892, Lar. 19e-Lar. encyclop., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kɔ:ʀ]. Ds Ac. depuis 1694. Homon. corps. Étymol. et Hist. 1573 (J. du Puys, Dict. françoys-latin). Spécialisation de sens de l'a. fr. cor(n) « matière cornée » 1268-71 (Étienne Boileau, Métiers, 66 ds T.-L.).

Wiktionnaire

Nom commun 1

cor \kɔʁ\ masculin

  1. (Sens propre) (Chasse) (toujours employé au pluriel) Andouiller.
    • Un cerf de six cors, de dix cors, qui a six ans, dix ans, c’est-à-dire trois, cinq andouillers de chaque côté.
    • (Par ellipse) Un cerf six cors, dix cors.
    1. (Par métonymie) Cerf.
      • Un six cors. Un vieux dix cors.
  2. (Vieilli) Corne qui servait d’appel aux pâtres, soldats, chasseurs… ou instrument de même forme mais fabriqué dans une autre matière.
    • Le cor de Roland…
    • Arrivé à cinquante pas de la porte principale, le chevalier prit un cor d’ivoire qu’il portait en sautoir, et, l’approchant de ses lèvres, il en tira trois sons puissants et prolongés […] — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  3. (Musique) Nom générique de différents instruments à vent de la famille des cuivres.
    1. (En particulier) Cor de chasse.
      • Dans la rue, un son de cor a éclaté, un air de chasse… Apparemment, quelque piqueur de grande maison, debout près d’un comptoir de cabaret, les joues gonflées, la bouche impérieusement serrée, l’air féroce, émerveille et fait taire l’assistance. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
      • Il habitait un terrier dans les bois communaux de La Motte, commune de La Hardoye, jouait de la flûte et sonnait du cor. — (Albert Meyrac, Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes comparés avec les traditions, légendes et contes de divers pays, Éditions FERN, 1966, p.203)
    2. (En particulier) Cor d’harmonie, instrument d’orchestre symphonique, dans sa version moderne.
    3. (En particulier) Cor naturel, instrument d’orchestre symphonique, dans sa version ancienne.
    4. (Par métonymie) (Populaire) Corniste, celui qui joue de cet instrument.
      • Premier cor à l’orchestre de l’Opéra.
  4. (Héraldique) Meuble représentant l’instrument de musique du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté sous la forme d'une corne munie de deux viroles reliées par une sangle. Quand la sangle est d'un autre émail, on le dit lié. Quand ce sont les viroles, il est virolé. Quand c’est l’embouchure, il est dit enguiché ou embouché. À rapprocher de cor de chasse, cornet, grêlier, huchet, olifant et trompe.
    • Tranché dentelé : au premier de sinople au cor d’or, au second d’argent à l’arbre terrassé de sinople, qui est de la commune de Monnières du Jura → voir illustration « armoiries avec un cor »

Nom commun 2

cor \kɔʁ\ masculin

  1. (Médecine) Callosité douloureuse qui affecte le pied et ordinairement causé par la compression exercée par des chaussures trop étroites ou trop rigides.
    • J’ai un cor aux pieds.
  2. (Médecine) (vétérinaire) Callosité douloureuse qui résulte de la compression exercée par des harnachements inadaptés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COR. n. m.
T. de Chasse. Andouiller de cerf. Il n'est plus usité que dans les expressions : Un cerf de six cors, de dix cors, Qui a six ans, dix ans, c'est-à-dire trois, cinq andouillers de chaque côté. On dit aussi par ellipse Un cerf six cors, dix cors, ou absolument, Un six cors. Un vieux dix cors.

Littré (1872-1877)

COR (kor) s. m.
  • Tumeur épidermique, dure et circonscrite qui se forme aux pieds.

HISTORIQUE

XVIe s. Clous nommés des vulgaires cors, sont durillons qui viennent aux jointures des orleils ; leur cal est dur et espais, comme la corne de lanterne ; c'est pourquoy sont appellés cors, Paré, V, 21. Si j'ay un cor qui me presse l'orteil, me voylà renfrongné, mal plaisant et inaccessible, Montaigne, II, 323.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COR, s. m. terme de Chirurgie, est un calus ou durillon qui se forme aux doigts des piés. Voyez Calus.

Les cors viennent d’une trop grande compression de la peau, qui en conséquence se durcit & forme un nœud.

On guérit les cors, premierement en les amollissant avec l’emplastrum de ranis cum mercurio, ou avec celui de Mynsicht, galban. crocat. & du sel ammoniac, & les arrachant ensuite. Un morceau de bœuf crud appliqué en forme d’emplâtre, & renouvelé souvent, est aussi fort propre à les dissiper en peu de tems.

On fait beaucoup de cas de l’emplâtre suivant. Prenez de la poix navale ℥ j. du galbanum dissous dans le vinaigre ℥ β. du sel ammoniac ʒ j. du grand diachilum ℈ j. β. Mêlez selon l’art.

L’emplâtre de gomme ammoniac est aussi fort utile, de même que les sucs de souci & de pourpier. Ce dernier sur-tout est si efficace, selon Riviere, qu’on détruit les cors & les verrues dans sept ou huit jours, en les frottant deux fois par jour avec les feuilles écrasées de la plante, appliquées ensuite sur les excroissances en forme de cataplasme.

Avant de se servir des emplâtres de quelqu’espece que ce soit, il est à propos de bien ramollir le cor, en baignant les piés pendant deux ou trois heures, deux ou trois soirs, à l’heure du coucher ; & les couper ensuite doucement à plat avec un canif bien tranchant, & prenant garde d’aller jusqu’au vif.

Il ne faut se servir qu’avec beaucoup de circonspection des remedes corrosifs que quelques charlatans distribuent ; j’en ai vû des effets tragiques, par l’impression que ces compositions ont faites sur les tendons, qui sont souvent l’origine des cors, ou du moins qui leur servent d’attache. (Y)

* Cor, s. m. (Chauder. & Chasse.) instrument à vent à l’usage des chasseurs. Il est contourné ; il va insensiblement en s’évasant depuis son embouchure jusqu’à son pavillon. Ce sont les chauderonniers qui les font. Voyez Pl. 7. de Lutherie. A, B, montre la figure du grand cor ; C, D, celle du cor à plusieurs trous ; E, F, la trompe qui n’a qu’un tour, & qu’on voit avec son enguichure L, M, G, H, 1, 2, 3. Voyez Trompe. N, O, le huchet, voyez Huchet. P, O, le cornet de poste, voyez Cornet. Il n’y a rien de particulier à remarquer sur ces instrumens, sinon leur embouchure A, C, E, N, qu’on fabrique d’argent, de cuivre, de corne, de bois ou autres matieres ; & leur pavillon D, F, O. On peut donner au cor l’étendue de la trompette, voyez Trompette. Mais quelle que soit celle qu’on lui donne par sa construction, elle variera toûjours, selon l’habileté de celui qui en sonnera. Pour sonner du cor, on embouche le bocal en le pressant contre les levres, soit à un des coins de la bouche, soit au milieu, de maniere que le bout de la langue puisse s’insinuer dans le bocal, & conduire le vent dans le corps de l’instrument. Il faut que le bocal soit si bien appliqué, qu’avec quelque violence que le vent soit poussé, il ne s’échappe par aucun endroit que par l’ouverture du bocal. Ce sont les mouvemens de la langue & des levres qui modifient le vent, & c’est le plus ou le moins de vîtesse & de force du vent qui forme les différens tons. On fait des concerts à plusieurs cors ; alors il faut qu’il y ait un certain rapport entre ces instrumens. Si le plus grand cor a six piés de longueur, il fera la quinte en bas de celui qui n’aura que quatre piés ; & si l’on en a un troisieme qui n’ait que trois piés de longueur, il sonnera la quarte du second. Il y a des cors à plus ou moins de tours ; il y en a même qui ont comme un retour ou espece d’anneau dans leur milieu. On n’employe plus ceux qui ont jusqu’à neuf à dix tours. Il y a des cors de vachers ; on les appelle plûtôt cornet, ou cornet à bouquin, voyez Cornet. C’étoit avec des cors faits des cornes du bélier, que les prêtres des Hébreux annonçoient au peuple le jubilé, ainsi appellé de cet instrument, dont étoit dérivé jubel, qui signifie corne de bélier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cor »

(Nom commun 1) (Date à préciser) En ancien français corn, du latin cornu (« corne [des animaux] » ), matière qui dans l’Antiquité était utilisée pour faire des instruments à vent.
(Nom commun 2) (Date à préciser) Du latin corium (« écorce, cuir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. cornu, corne (voy. CORNE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cor kɔr

Évolution historique de l’usage du mot « cor »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cor »

  • J'aime le son du cor, le soir, au fond des bois […] Dieu, que le son du cor est triste au fond des bois ! Alfred, comte de Vigny, Poèmes antiques et modernes, le Cor
  • Ne sont pas tous chasseurs qui sonnent du cor. De Proverbe français
  • Passons passons puisque tout passe Je me retournerai souvent Les souvenirs sont cors de chasse Dont meurt le bruit parmi le vent. Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire, Alcools, Cors de chasse , Gallimard
  • C'est ainsi, on ne tire pas sur son passé. Selon qu'on est le fils d'un garde-barrière ou d'une duchesse, quand on se penche sur l'histoire qu'on a vécue, on entend siffler des trains ou sonner des cors de chasse ! De Daniel Cordier / Entretien avec Pierre Assouline - Octobre 1989
  • Tout ne tient son existence que par l'importance que tu lui accordes. De Olivier Lockert / Core gem
  • Patrick Bron est à la fois menuisier et musicien. Sur les hauteurs de Morzine (Haute-Savoie), dans le massif du Chablais, il fabrique depuis 20 ans le cor, un instrument unique au monde. C'est un facteur de cor des Alpes suisses qui l'a choisi pour lui transmettre ce savoir-faire. Vendu environ 3 000 euros, le cor des Alpes nécessite au total plus de dix jours de travail. Découvrez en images ses différentes étapes de fabrication. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 26/06/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 26 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, À la rencontre de Patrick Bron, facteur de cor des Alpes | LCI
  • La COR invite les entreprises n’ayant pas encore sollicité ce soutien à se signaler au plus tôt en remplissant le formulaire mis en ligne sur www.ouestrhodanien.fr ou à contacter la commune abritant son siège social. , Economie | Entreprises en difficultés : il est encore temps de solliciter l’aide de la COR
  • Fixer le prix d’un traitement, « un exercice difficile en pleine pandémie de coronavirus » Le Monde.fr, Le coronavirus creuse l’écart de niveau de vie entre actifs et retraités
  • La Belgique compte plus de 2 500 médiateurs agréés : des professionnels indépendants et impartiaux dont la tâche est de faciliter la consultation à la demande des parties en conflit et de parvenir à un accord équitable qui respecte les besoins de chaque partie. Dans leur pratique quotidienne, les médiateurs font l’expérience de la compartimentation des conflits en hypothèses, en impasses ou en rhétorique de veto. Tout comme en politique où les négociateurs restent coincés dans leur propre position et perdent souvent de vue la situation dans son ensemble. Les principes de base de la médiation, mais aussi ceux de la négociation raisonnée peuvent sortir des impasses qui prévalent aujourd’hui. , L’impasse politique réclame à cor et à cri un médiateur professionnel - La Libre
  • Des premiers cors réalisés à partir de cornes d’animaux aux cors modernes et sophistiqués d’aujourd’hui, en passant par la chasse et l’armée, l’histoire du cor sous toutes ses formes remonte à très loin. Une playlist France Musique pour découvrir cet instrument dans tous ses états. France Musique, En musique, le cor d’harmonie dans tous ses états
  • L'Indre-et-Loire compte environ 80 pratiquants du cor. Mais c'est à tous les cornistes français que s'adresse ce "concours des CORfinés" qui se déroule jusqu'à la fin juin. L'idée est de remotiver les jeunes apprentis cornistes après la période de confinement, grâce à un projet fédérateur. France 3 Centre-Val de Loire, Tours : un professeur du Conservatoire lance un concours de cor "à distance" pour les cornistes de moins de 17 ans

Images d'illustration du mot « cor »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cor »

Langue Traduction
Anglais horn
Espagnol cuerno
Italien corno
Allemand horn
Chinois 喇叭
Arabe بوق
Portugais chifre
Russe рог
Japonais ホーン
Basque adarra
Corse cornu
Source : Google Translate API

Synonymes de « cor »

Source : synonymes de cor sur lebonsynonyme.fr
Partager