La langue française

Andouiller

Sommaire

  • Définitions du mot andouiller
  • Étymologie de « andouiller »
  • Phonétique de « andouiller »
  • Évolution historique de l’usage du mot « andouiller »
  • Citations contenant le mot « andouiller »
  • Vidéos relatives au mot « andouiller »
  • Traductions du mot « andouiller »
  • Synonymes de « andouiller »

Définitions du mot « andouiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANDOUILLER, subst. masc.

VÉN. Ramification en forme de corne qui pousse sur le bois du cerf, du chevreuil et du daim et dont le nombre, s'accroissant généralement d'une unité chaque été à la repousse des bois, permet d'établir l'âge de l'animal. Premier, second andouiller; coup d'andouiller. Synon. cors (plur.) :
1. Hommes, chevaux et chiens (...) formaient un grand cercle autour du cerf, mais sans oser en venir à portée de ses andouillers menaçants. P. Mérimée, Chronique du règne de Charles IX,1829, p. 109.
2. Le cerf, qui était noir et monstrueux de taille, portait seize andouillers avec une barbe blanche. G. Flaubert, Trois contes,La Légende de saint Julien l'Hospitalier, 1877, p. 97.
Andouiller d'œil (ou de l'œil), maître andouiller. Première ramification placée sur le bois, dirigée vers l'avant et servant au combat :
3. ... et de l'extrémité de son andouiller d'œil lui fait une blessure ... H. Coupin, Animaux de nos pays,dict. pratique, 1909, p. 53.
Andouiller de fer ou sur-andouiller. Second andouiller (cf. chevillure*, trochure*).
P. méton. Le bois et ses ramifications :
4. La salle à manger avec ses gravures anciennes et ses andouillers, ses autographes et ses lourdes argenteries, ... P. Morand, Londres,1933, p. 200.
Prononc. : [ɑ ̃duje] (pour la transcription de [j] par [λ] mouillée dans les dict. hist., cf. andouille).
Étymol. ET HIST. − 1. 1354-1376 cynégétique « branche qui sort des perches du cerf [sans préciser de quelle branche il s'agit] » synon. de cor (Les livres du roy Modus et de la rayne Ratio, éd. G. Tilander, 4, 57 : Les branches qui sont es cornes du cerf sont apelées andoulliers singulièrement, et en general sont apelées cors); attesté en ce sens dans de nombreux traités de cynégétique, voir Tilander, Nouv. essais de cynégétique, Lund, 1957, p. 210; sens attesté en lexicogr. dep. Ac. 1718; 2. 1387-1391 antoillier « premier cor près de la meule du cerf » (G. Phoebus, La Chasse, éd. J. Lavallée ds Tilander, op. cit., p. 209 : Et le premier cor qui est enprès les meules s'apelle antoillier, et le segont sur-antoillier et les autres chevilleures ou cors); sens attesté en lexicogr. dep. Cotgr. 1611; 3. 1561 « cor du sommet du bois du cerf » synon. de époi (Du Fouilloux, La Vénerie, 1884, fo26 vods Tilander, op. cit., p. 211 : Si le Veneur voit que trois andoilliers ayent touché à trois branches d'une hauteur, et qu'il y en ayt deux qui ayent touché plus bas, c'est signe qu'il porte paumure); en ce sens dans les traités de cynégétique jusqu'en 1900, La Chasse mod., Larousse, p. 655 ds Tilander, op. cit., p. 212. Du lat. *ant(e)oculare (sous-entendu cornu), « (cor) devant les yeux », étymon justifié par le fait qu'il s'agit bien à l'orig. du cor poussant juste au dessus des yeux du cerf (Bugge ds Romania t. 4, p. 349; Tilander, op. cit., p. 209); cf. du point de vue morphol. l'adj. lat. sub-ocularis, anat. « qui est situé sous l'œil », Végèce; à rapprocher aussi de l'all. Augensprosse « id. ». Antoillier > andouiller prob. par attraction de andouille.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 20.
BBG. − Baudr. Chasses 1834. − Bouillet 1859. − Bugge (S.). Étymologies romanes. Romania. 1875, t. 4, pp. 349-350. − Burn. 1970. − Lav. Diffic. 1846 (s.v. andouille).Littré-Robin 1865. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Remig. 1963 (s.v. andoiller).

Wiktionnaire

Nom commun

andouiller \ɑ̃.du.je\ masculin

  1. (Chasse) Sorte de petite corne qui pousse dans les bois du cerf, du daim et du chevreuil (et des autres cervidés comme le renne). Contrairement aux cornes (qui sont des os recouverts de corne et poussent toute la vie de l'animal), les bois poussent et tombent chaque année.
    • Le premier andouiller s’appelle aussi andouiller d’œil ou andouiller de massacre.
    • Le deuxième andouiller est appelé aussi andouiller de fer ou le surandouiller.
    • Parfois, ils les attiraient en agitant au-dessus des buissons de bouleaux nains quelque magnifique andouiller, trophée des chasses précédentes, et ces rennes, — […] — trompés par l’apparence, s’approchaient à portée des chasseurs, qui ne les manquaient point. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le sang cherchait à lui sortir de la tête telle une ramure de dix-huit andouillers aigus comme des poignards. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, p. 423-424.)

Verbe

andouiller \Prononciation ?\ transitif, 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie ABCD)

  1. Enduire de torchis, faire du torchis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANDOUILLER. n. m.
Espèce de petite corne qui vient au bois du cerf, du daim et du chevreuil. Les andouillers d'un cerf. Le premier, le second andouiller. Un chasseur blessé d'un coup d'andouiller.

Littré (1872-1877)

ANDOUILLER (an-dou-llé, ll mouillées, et non an-dou-yé) s. m.
  • Terme de vénerie. Petite corne qui vient au bois du cerf, du chevreuil et du daim.

HISTORIQUE

XVIe s. Si le cerf est chastré ayant sa teste ou en douliers mols et en sang, il demeurera tousjours ainsi sans seicher ni brunir, Paré, VI, 18. Il jugeoit un vieil cerf à la perche, aux espois, à la meule, andouillers et à l'embrunisseure, Ronsard, 210.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « andouiller »

(Siècle à préciser) De l’ancien français andoillee, antoillier, dérivé de oillier avec le préfixe ante-, littéralement « situé au-dessus de l’œil » ; c’est, au départ, un adjectif, le substantif féminin sous-entend « corne », le masculin « cor, bois ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. antler, andouiller. L'origine n'est pas andouille. Dans Caseneuve, on lit que Phoebus de Foix dit antoillier, d'où il est porté à tirer ce mot de ante, en avant. Dans Fouilloux, on trouve : Endoillers ou entoilliers, c'est le premier cors. D'après Roullin, de ante, avant, et œil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « andouiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
andouiller ɑ̃duje

Évolution historique de l’usage du mot « andouiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « andouiller »

  • Nous qui d’ordinaire évitons tout obstacle allons dessus, sciemment, invités au secours (quelqu’un sur la route vous fait de grands signes d’accident, un corps à lui tout seul qui bouge pour un malheur). La chose se précise. Il s’agit de la plus haute branche d’un arbre, solidaire d’un tronc qu’on ne voit pas, coulé, le rescapé d’un arbre, la ramification dressée à la surface, secouée d’égal mouvement, piégeux ou sincères. C’est donc un arbre en nouvelle posture, l’un d’eux, agité d’une récente habitude, non plus remué par le vent mais par le débit, il s’y prend comme il peut, l’andouiller de sa canopée à l’œil de l’eau, sa ramure griffant le fleuve, une dernière branche asphyxiée, la rescousse, de grands signaux. L'Obs, L’arbre-fantôme de la Loire, par Michel Jullien
  • Le film commence par un plan contemplatif sur un grand orignal ruminant dans une clairière. La suite, dépassant cette image bucolique, donne à voir l’invisible et à entendre l’inaudible. L’image nocturne, outrageusement pixélisée, décèle des formes cachées de vie animale et végétale. On entend cliqueter l’andouiller des grands cervidés, des brames d’amour montent par arpèges dans des harmoniques aiguës avant de s’effondrer en plaintes douloureuses. C’est un continent inconnu, un continent perdu qui s’ouvre… Le Temps, «Becoming Animal»: ainsi parlaient les arbres et les bêtes - Le Temps
  • Les bois du cerf sont des formations osseuses et caduques, le nombre d’andouillers n’est pas directement lié à l’âge de l’animal. www.lejdc.fr, Le cerf aux bois de velours - Nevers (58000)

Vidéos relatives au mot « andouiller »

Traductions du mot « andouiller »

Langue Traduction
Anglais antler
Source : Google Translate API

Synonymes de « andouiller »

Source : synonymes de andouiller sur lebonsynonyme.fr
Partager