La langue française

Coquard

Définitions du mot « coquard »

Trésor de la Langue Française informatisé

COCARD1, ARDE, COQUARD1, ARDE, subst.

A.− Subst. masc., ORNITH., anc. lang. Vieux coq.
Mod. Métis obtenu par le croisement du faisan et de la poule. Le coquard a la forme du faisan; mais il est plus petit (Baudr.Chasses1834).
B.− Subst. masc. et fém., au fig., péj. Niais prétentieux, débauché, etc. Cocu, coquin, coquard (...), cafard (R. Rolland, Colas Breugnon,1919, p. 123).
[Emploi adj. en constr. d'attribut ou d'appos.] Sot, naïf. Ils disaient de Jeanne qu'elle était cocarde, c'est-à-dire toute niaise (A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 491).
Prononc. et Orth. : [kɔka:ʀ]. Orth. coquard et coquart, moins souvent cocard (Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, Quillet 1965), cocart (Ac. Compl. 1842). Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 subst. quoquart « niais, prétentieux, imbécile » (Dit de la queue de Renart, éd. A. Jubinal, Nouveau Recueil de contes, dits, fabliaux, p. 94); 1489 adj. coquarde impudence (Robert Gaguin, Le passe-temps d'oysiveté, Poés. fr. des xveet xvies., t. VII, p. 262 ds Gdf. Compl.); 2. 1803 coquard « faisan bâtard » (Boiste). Dér. du nom de l'oiseau de basse-cour coq, p. réf., pour le 1ersens, au comportement fanfaron que l'on attribue à cet animal; suff. -art, -ard*. Les attest. comme nom de personne dans des textes de lat. médiév. du début du xiies. (Bambeck Boden 1968, p. 216) sont peut-être à identifier avec ce mot.
DÉR.
Cocarderie, subst. fém.,vx. Sottise, niaiserie. Jacques, se retenant de rire aux cocarderies, aux cascades que son esprit merveilleusement preste (...) suggérait (F. Fabre, Le Roi Ramire,1884, p. 81). Seule transcr. ds Littré : ko-kar-de-rie [e = ə]. 1reattest. fin xives. (Eustache Deschamps, Œuvres, éd. G. Raynaud, t. IX, p. 51, 1490); de cocard1, coquard, suff. -erie*.
BBG. − Bambeck (M.) Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 216. − Goosse (A.). Le Pic. et le wallon, source du jargon des Coquillards. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, pp. 105-107; Le jargon de la Coquille. Cah. Lexicol. 1967, t. 11, p. 54. − Lew. 1960, p. 217; pp. 278-279. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 190. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 80; t. 2 1972 [1925], p. 312.

COCARD2, COQUARD2, COQUART, subst.

Arg. Œil.
En partic. Œil tuméfié, œil au beurre noir. Synon. cocarde, coquillard.S'en tamponner le coquard. S'en moquer. Sur l'œil droit, un coquart fâcheusement détourné de sa destination (Courteline, Les Linottes,1912, 10, p. 136).Le beau Lamballe portait à l'œil gauche un coquard du plus bel outremer (J. de La Varende, Monsieur le Duc de Saint-Simon et sa Comédie hum.,1955, p. 412):
Il a fallu qu'on se mette à huit pour en venir à bout du gorille... On a rappelé tous les copains... Antoine a pavoisé dur. Il a pris deux cocards énormes... un bleu et un jaune... Céline, Mort à crédit,1936, p. 220.
Prononc. et Orth. : [kɔka:ʀ]. Orth. cocard, coquard, coquart (cf. supra). Étymol. et Hist. 1. 1867 « œil » (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, p. 110); 2. 1883 « œil à la coque » (L. Larchey, Dict. hist. d'arg., 2esuppl., p. 42). Terme prob. dér. de coque* (suff. -ard*) d'apr. l'idée de « objet rond, globuleux » encore illustrée par coquar, cocard, quoquart « œuf » (v. coco2« œuf »; cf. aussi arg. coquillard « œil » ds L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 97 et G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 279). 2 semble à mettre en relation d'une part avec (œil) à la coque et coque « coup, contusion » (FEW t. 2, p. 823aet 825a), et d'autre part avec cocarde* désignant un œil tuméfié et une gifle (FEW t. 2, p. 861a); les rapports entre les représentants de l'étymon cok- (coq*, cocard2*) et coccum (coque*) étant certains (v. FEW t. 2, p. 825bet aussi Cah. Lexicol., t. 11, pp. 54-55, t. 16, p. 105, 107). Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 185. − Sain. Lang. par. 1920, p. 348. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 95.

Wiktionnaire

Nom commun 1

coquard \kɔ.kaʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Hybride obtenu par le croisement du faisan et de la poule ou du coq et de la poule faisane.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Vieux coq.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Vieillard ridicule.

Nom commun 2

coquard \kɔ.kaʁ\ masculin (pour une femme on dit : coquarde)

  1. (Vieilli) (Péjoratif) Niais prétentieux, débauché.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 3

coquard \kɔ.kaʁ\ masculin

  1. Variante de cocard.
    • Coquard, œil au beurre noir ou gnon, Box espérait en tout cas que son orbite n'était pas fracturée. — (Carl Nixon, Sous la terre des Maoris, traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Benoîte Dauvergne, éd. L'aube noire, 2017)
    • Là apparemment il a dû se battre, t'as vu, il a un coquard. — (Le journal de bord des reporters du magazine suisse "L'Hebdo" en Seine-Saint-Denis, LeMonde.fr, 29 octobre 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COQUARD (ko-kar) s. m.
  • 1Vieux coq.

    Fig. et familièrement, fou, benêt. Et s'il le dit, c'est un coquard, La Fontaine, dans le Dict. de DOCHEZ.

  • 2Le produit du croisement du faisan avec la poule.

HISTORIQUE

XIVe s. [Tu] Bien me tiens pour quoquart, quant à moi veulz partir [partager] ; Es-tu donc mes paroilz [mon égal] ? …, Girart de Ross. V. 3177. Ce n'est au pouvoir de son art ; Et si le dit, c'est un coquart, Nat. à l'alchim. errant, 612. Garçon, nice et coquart [ils] l'aloient apelant, Guesclin, 60.

XVe s. Encor te tien-je pour kokart, Quant tu te tiens yci si tard ; Va-toi couchier…, Froissart, Épin. amoureuse. Mais s'un homme a troicens livres de rente, Tant soit cocart, chascun sera parez En dissimulation De li faire grant inclination, Deschamps, Poésies mss. f° 213, dans LACURNE. Princes, pou vault, le coquart enseignier, Ne faire au foul de sens longue divise, ib. f° 275. Plusieurs coquarts sont bien en point Et ne sauroient finer de quoy Payer la façon d'un pourpoint ; Ils n'ont d'argent ne peu ne point, Coquillart, dans RICHELET. Ceux qui cuident que les femmes soient si leales, sont parfaicts coquards, Louis XI, Nouv. XXVI.

XVIe s. Mieux vaut l'ombre d'un sage vieillard que les armes d'un jeune coquard, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coquard »

(Date à préciser) De l’ancien français quoquart, de coq et -ard ou -art.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Coq.

ÉTYMOLOGIE

Coq.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coquard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coquard kɔkar

Évolution historique de l’usage du mot « coquard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coquard »

  • Dites Les journaux ragot vous pourriez vous renseigner sur le coquard d'Olivier qu'on sache aussi #adp2019 #ADP purebreak.com, Olivier (L'Amour est dans le pré 2019) : son coquard intrigue les internautes, ON VEUT SAVOIR ! - Purebreak
  • — Bryan Coquard (@bryancoquard) March 16, 2020 TodayCycling, Carnet rose : Bryan Coquard (B&B Hotels) est devenu papa
  • Un coquard violacé à chaque œil, et trois points de suture sur le nez, Samir sourit en montrant ses plaies : « Ça ? Je suis tombé. » Attablé avec ses amis à la terrasse d’un café des Grésilles enfin redevenues paisibles, ce grutier de 43 ans boit une gorgée de thé à la menthe. « Ça me fatigue plus qu’autre chose de parler, mais si on se tait, la vérité ne sort pas. » Alors il raconte la soirée du 12 juin qui lui a redessiné le visage. Et il ne sourit plus du tout. Le Monde.fr, « C’est les Grésilles ici, pas le Bronx » : le choc et les questions à Dijon, dix jours après la vendetta des Tchétchènes
  • — Coquard Bryan (@bryancoquard) January 28, 2020 TodayCycling, Bryan Coquard va commencer à la Clasica de Almeria
  • Il vient d’où, ce coquard à l’œil ? midilibre.fr, Rémi Gaillard, candidat à Montpellier : "Je suis peut-être populiste mais je suis surtout révolté" - midilibre.fr

Traductions du mot « coquard »

Langue Traduction
Anglais coquard
Espagnol cobarde
Italien coquard
Allemand coquard
Chinois 提花
Arabe كوكارد
Portugais coquard
Russe coquard
Japonais コカール
Basque coquard
Corse coquard
Source : Google Translate API

Synonymes de « coquard »

Source : synonymes de coquard sur lebonsynonyme.fr

Coquard

Retour au sommaire ➦

Partager